Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 13:16

 

Chers abonnés et visiteurs,

Pour une durée indéterminée, je ne publierai aucun nouveau bulletin. Je vous invite à parcourir les différents articles et dossiers publiés depuis 2008.

Bonne journée!

Nicole xox

 

La peur de perdre

La peur de perdre est présente dans presque toutes les sphères de notre vie.

Nous avons peur de perdre notre conjoint, notre emploi, nos amis. Nous avons peur de perdre la face, de perdre une argumentation, nos biens, notre santé. Nous avons aussi peur de perdre notre confort et notre routine, devant des changements imminents.

À cause de ces peurs, nous nous crispons dans des attitudes plus rigides pour ne rien perdre; nous tentons de contrôler tous nos environnements, de tout planifier, tout prévoir, tout superviser. Nous refusons d’adhérer aux changements, nous développons une tendance plus forte au contrôle et à la résistance, puis, nous devenons plus jaloux et angoissés. Quand nous avons l’impression que nous sommes sur le point de vraiment perdre quelque chose, nous intensifions davantage nos comportements anxieux, alors, le stress nous ronge et nous épuise.

Et pourtant, est-ce que notre peur de perdre quelque chose nous a déjà préservés de perdre quelque chose?

Est-ce que parce que nous avons peur de perdre nous ne perdons jamais rien? Bien sûr que non! Certes, la peur peut nous amener à être plus prudent, mais bien souvent elle n’empêchera pas notre couple de s’étioler, notre emploi de se terminer, nos relations de s’appauvrir. Elle ne nous préservera pas de la faillite, des aléas de la vie quotidienne, des problèmes de santé, des changements…

Cependant, la peur de perdre nous garantit quand même certaines choses : entre autres, celles de gâcher notre présent, de ruiner notre humeur, de perturber notre sommeil. Elle risque aussi, parce que nous adopterons des comportements indésirables basés sur la peur, de nous faire perdre notre conjoint(e), nos relations, notre emploi. Assurément, elle nous fera perdre notre calme, notre sourire et notre confiance en la Vie. S’il n’y a pratiquement aucun gain à entretenir la peur de perdre, pourquoi la maintenons-nous dans notre Vie?

La peur de perdre est essentiellement liée à nos deux peurs fondamentales, celle de mourir…. et celle de vivre!

Parfois, pour certaines personnes, la peur de vivre est encore plus grande que celle de mourir : elle nourrit alors toutes les autres peurs.

Une peur a toujours une fonction vitale : elle nous indique clairement que nous ne nous faisons pas assez confiance à nos propres ressources et à la Vie. Il est donc possible, sans nous juger, d’accueillir nos peurs avec bienveillance pour ce qu’elles ont à nous enseigner, même si elles sont impuissantes pour ce qui est de changer la réalité. Si nous les accueillons, si nous nous accueillons avec nos peurs, nous saurons où nous avons besoin de nous aimer davantage… et nous aurons moins peur!

Alors, plutôt que de nous juger durement lorsque l’anxiété de la peur surgit, tentons de voir ce que ces peurs nous apprennent sur nous-mêmes. Car il y a au moins deux cadeaux lumineux dans chacune d’elles : Celui de nous rappeler de faire davantage confiance à la Vie et celui de nous enseigner à mieux nous aimer.


Source : Diane Gagnon, La solution est en vous

 

 

La peur de perdre
Repost 0
Publié par Nicole Charest
16 décembre 2016 5 16 /12 /décembre /2016 08:16

 

Chers abonnés et visiteurs, bonjour,

Je passe vous faire un petit coucou avant Noël. En septembre, je pensais être plus active sur mon blog mais force est d'admettre que ce ne fut pas le cas... Je ne vous oublie pas pour autant...

Comme le côté commercial des fêtes confrontent profondément mes valeurs, j'ai eu le goût de vous présenter deux textes susceptibles d'alimenter votre réflexion.

Le premier parle du pardon, ce qui va, bien sûr, avec le sens profond de la fête de Noël. Le deuxième parle de la consommation. Cet auteur me rejoint tellement que j'ai eu envie de vous le faire connaître. Les plus beaux cadeaux ne se trouvent pas dans les centres commerciaux...


J'en profite donc pour vous souhaiter de très joyeuses fêtes et que la vie vous soit belle et douce en 2017. Merci de faire partie de ma route virtuelle.

Votre webmestre, Nicole xox

Tant qu'on refuse de pardonner...

Tant qu’on refuse de pardonner, on maintient volontairement un lien très fort avec la personne qui, selon nous, nous a fait du mal.

Tant que nous ne pardonnons pas, nous rétrécissons notre capacité à aimer véritablement. Nous asséchons notre cœur en gardant rancune.

Tant que nous en voulons à l’autre, c’est à nous que nous faisons du mal. Pas à l’autre.

Pardonner ne signifie pas cautionner le geste que l’autre a commis ; cela ne veut pas dire que nous oublions ce qui a été fait ; cela ne signifie pas que ce n’était pas grave ce qui s’est passé.

Non. Pardonner, cela signifie que je m’aime assez pour me libérer des liens qui m’unissent à l’autre par mon manque de pardon. Cela signifie que je choisis de ME libérer de ce qui entrave mon bonheur. Cela signifie que dorénavant, ce qui s’est passé ne conditionnera plus mon présent pour m’empêcher d’être heureux, d’être bien.

Pardonner c’est voyager léger. C’est faire preuve de maturité. C’est prendre le dessus sur notre ego qui refuse de pardonner tant que justice n’a pas été rendue, selon lui. Si on écoute notre ego dans ces cas-là, nous signons un passeport pour le malheur pour le reste de notre vie. Car notre ego refuse de pardonner, puisqu’il est toujours dans le jugement.

Peu importe l’ampleur de la faute, peu importe son occurrence, peu importe notre douleur initiale, si nous ne pardonnons pas, nous ne nous libérons pas. Et nous restons coincés au moment où ces événements se sont produits, continuant de nous faire souffrir dans le présent pour ce qui fait déjà partie du passé, mais que nous maintenons actuel en alimentant notre rancune, en revivant inlassablement les mêmes événements, en les racontant, en nous identifiant à eux. C’est ce que vous avez envie de vivre pour le reste de vos jours ?

Vous aimerez-VOUS assez pour vous libérer de ce qui vous empêche d’être
heureux ? Ou laisserez-vous votre rancune détruire le reste de votre vie ?

Évidemment, on ne doit pas rester dans ce qui nous fait souffrir ni tolérer l’intolérable ; nous sommes mieux de nous éloigner de tout ce qui est toxique pour nous ; on est plus sage si on évite les personnes qu’on sait qui pourraient nous blesser à nouveau. On ne retourne pas se jeter dans la gueule du loup !

Et pardonner ne signifie pas renouer avec qui nous a fait mal.

Quand on pardonne, pour de vrai, avec le cœur, on se libère du poids le plus lourd que nous puissions porter dans notre vie.

Prenez une roche pour chaque personne à qui vous refusez encore de pardonner, pour chaque événement. Traînez ces roches avec vous partout durant au moins 24 heures : quand vous mangez, quand vous dormez, quand vous vous brossez les dents, quand vous allez travailler, quand vous prenez votre bain, quand vous marchez, vous traînez toujours ces roches avec vous. Au bout de la journée, vous serez épuisés de porter votre sac rempli de roches tellement lourdes qu’elles ne vous donnent plus le goût d’avancer.

Et bien c’est exactement ce qui se produit au niveau spirituel : tout ce que vous refusez de pardonner, ce sont des roches que votre âme traîne continuellement, ce qui lui enlève à elle aussi le goût d’avancer, ce qui la rend lourde et l’épuise. Vous vous surprenez de stagner dans votre vie ? Vous trouvez que certains aspects de votre vie vont mal ? Alors qu’avez-vous à pardonner ? À vous ? Aux autres ?

Vous seul détenez la clé de votre bonheur : le Pardon.

Vous voulez vivre libres et heureux ? Cela se résume en un seul mot
: PARDONNEZ !


Auteure : Diane Gagnon

« Apprendre à s’aimer, un jour à la fois », en version AUDIO ou papier et
« À MOI DE MOI » sont disponibles.

Abonnez-vous à ma page d’auteur pour recevoir mes textes chaque jour.

Tant qu'on refuse de pardonner...

Les diapos « Petites douceurs » de Noël

Désolée de ne pouvoir vous présenter un nouveau diaporama. Je compense un peu en vous joignant les fichiers d'anciennes créations mais dont le message est toujours très actuel.

Pour la mise en page, je suis incapable de faire les présentations comme avant la migration d'Over-blog vers sa nouvelle plate-forme (images avec liens intégrés). Ce qui, jadis, était un plaisir pour moi est maintenant devenu une grande source de frustration. Je dois toutefois vivre avec...

 

Tant qu'on refuse de pardonner...
Tant qu'on refuse de pardonner...
Tant qu'on refuse de pardonner...
Tant qu'on refuse de pardonner...
Tant qu'on refuse de pardonner...
Tant qu'on refuse de pardonner...
Tant qu'on refuse de pardonner...

Livre En as-tu vraiment besoin?Extrait d'un article écrit par Pierre-Yves McSween, auteur du livre En as-tu vraiment besoin ?

On veut tous être généreux à Noël, mais la question qu’il faut se poser est : quel genre de vie voulez-vous mener ? Noël est un moment pour se retrouver, se reposer, et on a le droit de ne pas être esclave de la consommation.

Si vous dépensez à Noël de l’argent que vous n’avez pas, vous ne comprenez pas le jeu de l’argent. Et il n’y a pas juste l’argent, mais le stress que procure Noël. Ce serait un grand geste d’équité sociale que d’annuler les cadeaux de Noël et de dire aux gens : ne soyez pas gênés, venez chez nous sans cadeaux, sans même de cadeau d’hôtesse ! Il y a des gens qui n’ont pas les moyens de participer à Noël et qui sont tristes de ne pas pouvoir offrir de cadeaux. C’est aberrant.

La meilleure façon de donner accès à Noël à tout le monde, c’est d’éliminer le côté commercial de Noël. Ma famille et moi, on est affranchi de cela depuis quelques années, on ne se donne pas de cadeaux. Entre nous, on arrête de jouer à ce jeu à somme nulle. Des échanges de cadeaux avec des listes et des montants prédéterminés, c’est tellement inutile ! On met 50 $, voici la liste des cadeaux souhaités, alors tout le monde est en train de magasiner les 50 $ d’une autre personne !

Et que dire des cartes-cadeaux ? D’un point de vue purement économique, j’ai échangé de l’argent universel contre de l’argent échangeable qu’à un seul endroit, j’ai augmenté le niveau de risque de mon argent ! Déballer une carte-cadeau, c’est déballer 50 $, donne-moi donc 50 $ ! Donner de l’argent, c’est vulgaire, c’est ce qu’on va me dire ; et une carte-cadeau, ça ne l’est pas ?

Tant qu'on refuse de pardonner...
Tant qu'on refuse de pardonner...
Tant qu'on refuse de pardonner...
Repost 0
Publié par Nicole Charest - dans Noël-Jour de l'an-Alcool
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 12:59

 

Chers abonnés,

Je suis heureuse de vous saluer en ce début d'automne. J'espère que la période estivale vous a permis de vous ressourcer et de refaire le plein d'énergie.

Je vous arrive donc avec un nouveau bulletin et quelques informations. Concernant la fréquence de mes publications, je préfère ne rien promettre. J'irai plutôt selon mon inspiration, mes lectures, mes disponibilités, ... Un mari à la retraite, ça ne change pas le monde, mais ça change la routine quotidienne... ; )))

Pour les diaporamas, je vous présenterai d'anciennes créations. Mes nouveaux abonnés les verront pour la première fois ; quant aux plus anciens, peut-être vous fera-t-il plaisir de les visionner à nouveau. Chacun d'eux a été converti en vidéo Youtube. Il ne vous reste qu'à cliquer sur le lien indiqué pour les partager sur vos réseaux sociaux.

Pour mes cartes Les Messagères, il me reste seulement deux thèmes : Le soleil revient toujours... et Un message de sympathie. Au lieu de 6 $ l'unité, je les liquide au bas prix de 4 $. Fidèle à mon concept, je remettrai tous les profits à des causes touchant les enfants malades.

Concernant mes livres Petites douceurs pour le coeur (tomes 1 et 2), vous pouvez vous les procurer en librairie (pour le Québec) et pour l'Europe, via les liens indiqués sur cette page.

Voilà pour mon petit tour d'horizon. Je vous souhaite un très bel automne.

Merci de faire partie de ma route virtuelle,

Votre webmestre, Nicole

« Le seul véritable voyage, le seul bain de Jouvence, ce ne serait pas d'aller vers de nouveaux paysages, mais d'avoir d'autres yeux... » - Marcel Proust

Réapprendre à voir, quelle merveilleuse façon de se réinventer. Voir ne consiste pas à distinguer simplement les formes, les couleurs, les matières, les choses, les êtres, mais à regarder notre monde avec attention, avec curiosité, avec passion, avec un amour pur et désintéressé comme le font les enfants.

Combien de fois sommes-nous passés à côté d'une expérience extraordinaire, n'y voyant que du banal, de l'ordinaire ? On passe toujours trop vite à côté d'une fleur, d'un arbre, d'un papillon et des personnes que l'on aime. On oublie trop souvent de regarder autour de soi et on ne soulève plus les yeux au ciel pour voir plus grand que soi.

Tout, absolument tout ce qui nous entoure sur cette terre, mérite le même regard, la même présence, la même attention. Mais pour mériter la beauté de ce monde, il faut savoir l'accueillir. Pour l'accueillir, il faut rafraîchir notre regard et apprendre à voir avec amour. À voir dans un total abandon tout ce qui existe autour de nous.

D'avoir d'autres yeux signifie donc de rafraîchir le regard que l'on porte sur soi, sur les autres, sur le monde qui nous entoure. Vous et moi, nous pouvons réinventer notre manière de voir le monde. Voici quelques suggestions :

 

– Apprenons à voir les choses sans vouloir posséder.

– À regarder les gens sans les juger.

– À voir les évènements sans les comparer.

– À regarder notre monde sans le diviser.


Pour réinventer notre regard, chaque jour, il est essentiel de fermer les yeux quelques secondes pour rafraîchir notre vision du monde. Puis, avec un regard tout neuf, prendre le temps de contempler le visage de ceux qu'on aime et d'admirer la beauté du monde qui nous entoure.

Ce simple exercice, répété au quotidien, est d'une force incroyable pour renouveler notre engagement envers les autres, envers la vie.

Et lorsque nous traversons des périodes plus sombres, il nous faut aussi adoucir notre regard. C'est alors le moment de cultiver un regard empli de bienveillance, de douceur, de compassion envers nous-mêmes. S'observer, sans se juger, est un acte d'amour envers soi-même. Et c'est là le début d'une véritable transformation.

 

Nicole Bordeleau (Infolettre du mois d'août 2016)

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Se pourrait-il que l'origine de nos problèmes soit quelque part, en nous? Texte de Marcelle Auclair sur une magnifique musique de Romaine Ardizzon.

Découvrez ma chaîne Youtube
         

Pour découvrir mes cartes, mes livres et télécharger mes eBooks gratuits, cliquez ici.

 
Ci-dessous, le eBook : Quand le coeur a besoin de douceur (40 pages de réconfort)
 
 

Une vidéo très inspirante - Deux petites minutes bien investies...

 

Témoignage de mon livre d'or

Cela fait des années que je visite votre site, que vos écrits, les morceaux de musique sélectionnés, et vos diaporamas soutiennent mon mouvement de vie dans des moments difficiles et me redonnent un sentiment d'espérance, le sentiment de me sentir moins seule sur le chemin de la conscience et de l'amour. Merci à vous!

Marie-Anne Costa, Cagnes-sur-mer

                

z88q5pwc.gif                

La blague du blog

 

C'est un couple de vieux mariés qui fêtent leurs 50 ans de mariage...

L'homme dit à sa femme :

- Après autant de temps passé ensemble, tu peux m'avouer si tu m'as trompé...

Sa femme hésitante lui dit :

- Tu te souviens que le prêt pour la maison nous avait été refusé et que, deux jours après, le banquier a sonné pour dire qu'il était accepté?

Ben...

- Ah, tu ne m'as trompé qu'une seule fois ?

- Ben non... La fois où tu as failli perdre ton job... La semaine d'après, ton chef t'a dit qu'il te gardait et tu n'as plus jamais été inquiété par la suite... Ben...

- Bah, deux fois et en plus, pour de bonnes causes, je te pardonne... C'est tout ?

- Ben non. Tu te souviens lorsque tu t'es mis sur les listes électorales ?

- Oui, et alors ?

- Ben, euh... Combien te manquait-il de voix donc...

 

 

 

Déployer le bonheur : nouveau parcours de méditation avec Deepak Chopra


Né en Inde en 1946, Deepak Chopra est un médecin endocrinologue américain, penseur et écrivain mondialement connu (plus de 35 livres et 100 vidéos portant sur la spiritualité et la médecine non conventionnelle). Il a reçu le prix Einstein du Collège de Médecine Albert Einstein et est actuellement membre du Collège Américain des Physiciens et de l’Association Américaine des Endocrinologues cliniciens.

Cliquez ici pour vous inscrire. Le tout débute le lundi 17 octobre 2016 et dure 21 jours. C'est entièrement gratuit.

 

Repost 0
Publié par Nicole Charest - dans Bonheur-Paix-Apprécier la vie
26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 12:45

 



Mes cartes Les Messagères
 

Si vous suivez mon blog depuis quelque temps, vous êtes au courant de mon projet Les Messagères. Grosso modo, ce sont des cartes de souhaits inspirantes et tous les profits sont remis à des organismes à but non lucratif.

Une première campagne a eu lieu cet automne, ce qui m'a permis de remettre un montant de 1 625 $ à la Fondation des enfants de l'école Jean-Piaget. Il me reste encore quelques cartes à vendre et cette fois, les profits seront remis à différents organismes.

Si vous désirez vous en procurer, je vous invite à visiter mon site en cliquant sur la bannière ci-haut ou encore ici.
Merci de votre appui.

 

Pause de mon blog
 

Chers abonnés et visiteurs,

J'espère que chacun-e allez bien. En cette fin juillet 2016, je prends une pause de mon blog et ce, pour une durée indéterminée.

Vous pourrez continuer de vous ressourcer puisque mon blogue demeure accessible en tout temps
.

Vous trouverez ci-après un tableau faisant la synthèse des 170 bulletins que j'ai publiés depuis l'ouverture de mon blog. Comme plusieurs d'entre vous se sont joints à moi au fil du temps, il est fort possible que plusieurs articles, diaporamas, ressources, etc. vous aient échappé. Voici donc une belle occasion de vous mettre à jour ou de relire un texte qui, sait-on jamais, trouvera peut-être un écho différent en vous aujourd'hui.

La façon de procéder est bien simple. Selon votre « intuition du moment », cliquez sur l'un ou l'autre des numéros ou des icônes apparaissant ci-dessous. Vous arriverez au bulletin ou au dossier lui correspondant. À noter : Le numéro 1 représente ma première publication (septembre 2008) et le numéro 170, la dernière (juin 2016).

Merci de votre présence sur ma route virtuelle !

Chaleureusement vôtre, Nicole

Tableau récapitulatif de tous mes bulletins

1 Montage2011 2012 2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15 fb ami
nature-mini-fleurs-14 16 17 18 19 20 21
22 23 24  25 26 27  28 29
30 31 32 33 34 35 36 37
enfantquifaitdescrises 38 39 40 41 42 43 44 nature-mini-fleurs-14
45 46 47 48 49 50 51 52
53 54

 

55 56 57 58
59  60 61 62 63 youtube-copie-1.gif 64 65
66 67 68 69 70 71 ShowLetter.gif
72 73 74 75 76 77 78
79 80

81 82 83 84 85 86 87
88 89 90 91 92 images
93 94 95 96 97 98
99 smiley_300.gif 100 101 102 103 104 105
106 107 108 109 110 111 112 113 smiley_300.gif 114
115 116 117 118 119 120 121 122 123 124
125 126 127 128 129 130 131 132 133 134
135 136 137 138 139 140 141 142 143 144
145 146 147 148 149 150 151 152 153 smiley_300.gif

154

155

156

157

158

159

smiley_300.gif

160

161

162

163

164

165

166

167

168

169

170

   

Bonne
visite!

Visitez mes
autres sites
partenaires
ShowLetter.gif Jardin de l'amitie

Pause de mon blog
Repost 0
Publié par Nicole Charest - dans Mot de votre webmestre
commenter cet article
16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 14:11

 

Chers abonnés, bonjour,

Je viens vous faire un dernier petit coucou avant la période estivale. J'espère que chacun-chacune en profiter pour refaire le plein d'énergie, autant physique que mentale.

Pour la dernière fois, je laisse le lien vers mon site Les Messagères. Comme c'était un projet ponctuel (levée de fonds pour l'école de ma petite-fille) et qu'il ne me reste que quelques cartes, je ne compte pas renouveler l'hébergement de mon site en août 2016. Prix d'une carte : 4,75 $ au lieu de 6 $ (+ livraison). Un grand MERCI à toutes les personnes qui m'ont encouragée dans cette belle aventure.

Bon été à tous!

Votre webmestre, Nicole

 


Quand le paradis et l'enfer semblent se côtoyer

Lors de certaines périodes de notre vie, nous traversons des périodes intenses, remplies d’autant de grands bonheurs que de grandes souffrances. Nous pouvons alors avoir l’impression que ce n’est pas juste, que nos bonheurs sont gâchés par ces souffrances qui apparaissent au moment inopportun, comme si elles nous empêchaient de vivre pleinement notre bonheur.

Et pourtant, la Vie est ainsi constituée : bonheur et douleur en alternance. Quoi que nous fassions, c’est la Vie! Plus nous y résistons, plus les périodes douloureuses sont souffrantes. Accueillir ce que la Vie nous offre chaque jour est un merveilleux cadeau à se faire.


Cela s’appelle vivre dans le moment présent!

Respirer le bonheur et le savourer est aussi important que de respirer DANS la souffrance et la vivre pour comprendre son message. Vouloir éviter l’un de ces aspects c’est se priver des deux!

La Vie nous donne tout : des occasions de grandir et des occasions de savourer. Des moments pour recevoir et des moments pour rendre grâce. Des événements pour apprendre et des événements pour intégrer. Des périodes de travail sur soi et des périodes de repos. Des moments de bonheur et des moments de douleur. Tout est intégré.

Toute la Vie est construite sur ces deux pôles et nous naviguons sur cette mer en suivant le flot ou en y résistant, ce qui s’avère non seulement inutile mais terriblement souffrant.

En vivant intensément le moment présent, quel qu’il soit, nous savourons tout ce qui nous est offert, même si notre ego cherche à catégoriser le tout en bien ou mal, notre âme sait que tout nous est utile.

La douleur et le bonheur font équipe pour nous faire évoluer, pour nous apprendre à mieux aimer. Nous pouvons croire que le paradis et l’enfer se côtoient continuellement, mais c’est simplement la Vie qui se déploie POUR nous, telle qu’elle est, pour que nous explorions tout ce que nous sommes, pour que nous devenions Amour. Et tout est parfait!


 

Auteure : Diane Gagnon, coach, formatrice, conférencière

Suivez-la sur : Facebook ou encore via le site : La solution est en vous

Procurez-vous son nouveau livre : À moi de moi! (101 cadeaux à se faire avec amour pour développer l'estime de soi). Offert en version papier ou électronique.

Pour commander : Europe : Amazon.fr et Canada : Amazon.ca

 

Quand le paradis et l'enfer semblent se côtoyer

François Lemay, spécialiste en enseignement de pleine conscience


En janvier 2016, j'ai découvert avec grand bonheur les capsules Youtube créées par François Lemay. Maître coach de formation en programmation neuro linguistique, François est un as de la communication et un excellent vulgarisateur. Il a ce don de créer de la raisonnance et de connecter avec son public et ce, avec une simplicité désarmante.

Si vous désirez devenir la meilleure version de vous-même, réservez-vous du temps pour écouter les capsules ci-dessous. Vous pouvez également le suivre sur sa page Facebook ou sur sa chaîne Youtube.

Quand le paradis et l'enfer semblent se côtoyer

Quand le paradis et l'enfer semblent se côtoyer
Repost 0
6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 14:01

 


Chers abonnés, bonjour/bonsoir,

Je suis heureuse de vous retrouver après toutes ces semaines d'absence. J'espère que vous allez merveilleusement bien.

Ce matin, j'ai reçu la première infolettre d'un tout nouveau site où je me suis récemment abonnée et comme le sujet traité était la gratitude, je n'ai pu résister à l'envie de vous en partager un extrait (article au complet ici). Par la suite, je présente quelques coups de coeur.

Merci à toutes les personnes qui laissent des commentaires sous mes articles. Faute de temps et de priorités, je ne réponds pas à chacun mais sachez que je vous lis tous avec beaucoup d'intérêt.

Je vous souhaite une belle journée et à toutes les mamans du Québec, une merveilleuse journée de la fête des mères.

Merci de votre présence sur ma route virtuelle,

Votre webmestre, Nicole

Pour guérir, dites ces cinq lettres...

 

C’est un remède d’un genre nouveau. Son efficacité contre de nombreuses maladies est impressionnante. Il n’a aucun effet secondaire, à part vous rendre plus heureux.

Et pourtant, il faudra des années, probablement des décennies avant de le voir prescrit par la médecine officielle et noté noir sur blanc sur une ordonnance. Car il a un énorme défaut : il ne rapporte rien à personne !

Ce remède simple et gratuit consiste simplement à dire merci...


La gratitude est précieuse car elle nous conduit à reconnaître (au sens de constater, d’admettre) qu’il y a du bien dans son existence. La vie n’est jamais parfaite et est parfois cruelle. Mais elle comporte toujours des joies, des moments dignes d’être vécus.

La gratitude nous invite à célébrer ces moments, à reconnaître ce qui va bien dans notre vie plutôt que de ruminer ce qui va mal, à se concentrer sur le positif plutôt que le négatif.

Ce n’est pas de la simple « pensée positive ». Il ne s’agit pas de se voiler la face et d’ignorer les difficultés ou les défis de la vie quotidienne. Il s’agit de réaliser que même les épreuves peuvent nous apporter quelque chose, et que c’est sur cela qu’il faut se concentrer.

La gratitude permet aussi de bloquer net les émotions toxiques comme l’envie et l’amertume. Plutôt que de jalouser celui qui a plus, la gratitude nous fait apprécier ce que nous avons. Elle nous invite à nous réjouir en pensant à ceux qui souffrent davantage, bloquant ainsi notre tendance naturelle à lorgner sur ce que le voisin a en plus.

Plus profondément, la reconnaissance nous détourne de nous-même pour nous ouvrir à autrui. Nous reconnaissons que nous devons à autrui au moins une partie des bienfaits qui nous arrivent.

L’ingrat est arrogant, narcissique. Tout lui est dû. Pourquoi, dès lors, devrait-il se montrer reconnaissant envers ceux qui lui rendent service ?

Être reconnaissant, au contraire, c’est ne plus considérer comme acquis les bienfaits que les autres nous apportent. Plutôt que d’être froid et sec, notre lien à autrui n’en devient que plus chaleureux.

Et plus nous lui exprimons notre gratitude, plus notre entourage se réjouit de nous faire du bien. Et plus il le fait, plus nous avons de raisons de lui être reconnaissant… C’est un cercle vertueux sans fin !

Source : Projet Santé Corps Esprit

 

Pour guérir, dites ces cinq lettres...

GRATUIT - Une invitation à découvrir l'univers quantique par Christian Bourit

 

Devenez un Joueur capable de miracles ! Venez abandonner définitivement la croyance que la vie est une lutte ! Apprenez à jouer avec l'invisible pour faire émerger vos désirs !

Au programme : 21 audios d'une durée d'environ 5-6 minutes chacun. Transmis par courriel une fois par jour.

J'ai personnellement fait tout ce parcours et je vous assure que les 21 clés qui nous sont transmises sont percutantes et applicables dans l'immédiat. Pour vous inscrire, cliquez sur la photo ci-haut.

erger vos désirs !

Pour guérir, dites ces cinq lettres...

Nouveau parcours de méditation avec Deepak Chopra


Né en Inde en 1946, Deepak Chopra est un médecin endocrinologue américain, penseur et écrivain mondialement connu (plus de 35 livres et 100 vidéos portant sur la spiritualité et la médecine non conventionnelle). Il a reçu le prix Einstein du Collège de Médecine Albert Einstein et est actuellement membre du Collège Américain des Physiciens et de l’Association Américaine des Endocrinologues cliniciens.

Cliquez sur l'image ci-dessous pour vous inscrire. Le tout débute le lundi 30 mai 2016 et dure 21 jours. C'est entièrement gratuit.

 

 

Pour guérir, dites ces cinq lettres...
Pour guérir, dites ces cinq lettres...
Pour guérir, dites ces cinq lettres...
Repost 0
Publié par Nicole Charest - dans Pardon-Reconnaissance
commenter cet article
31 mars 2016 4 31 /03 /mars /2016 12:46

 

Un jour, le ciel est bleu et le soleil est radieux. Le lendemain, un orage éclate et la pluie tombe à tout rompre. Un moment, tout va pour le mieux. Le moment suivant, on fait face à une séparation, à un conflit, à une maladie.

Dans cette précieuse vie humaine, rien n'est acquis et rien, ni personne ne sera épargné par les vagues du changement. Les saisons, les océans, les montagnes, bref tout ce qui existe est appelé à se transformer, à se réinventer.

Et dans la nature, rien ne résiste au cycle des transformations. Rien, sauf l'être humain. Car à moins qu'il ne provienne de sa volonté, l'être humain considère le changement comme un problème, un affront, un obstacle que la vie place sur sa route.

On peut ainsi s'agripper et résister de toutes nos forces pour repousser le changement dans nos corps et dans notre apparence, cela ne durera pas éternellement. On peut s'accrocher fermement à notre routine, à nos habitudes de vie, à des idées fixes, à de vieilles façons de faire, inévitablement un jour, on devra se résoudre à changer.

Ce refus de voir le changement comme étant un processus naturel de l'évolution coûte cher en énergie et en nuits d'insomnies, car la vie est une force puissante. Si on lui résiste, elle insiste. Si on persiste, elle nous déstabilise. Si on s'obstine et que l'on refuse de changer, elle nous y obligera, car refuser de changer, c'est comme refuser de vivre.

Aussi difficile soit-il de l'admettre, tout changement a sa raison d'être. Son but est de dégager ce qu'il y a en nous de force, de courage, de résilience pour poursuivre notre évolution. Sans cet apprentissage, il nous serait impossible de découvrir et de faire rejaillir les ressources insoupçonnées qui sommeillent encore en nous.

Bien que changer peut parfois sembler une douloureuse expérience à vivre, c'est souvent à partir de cette expérience que la sagesse émerge. La sagesse, c'est une prise de conscience. C'est la capacité de percevoir le sens profond d'une épreuve, d'une perte, d'une expérience douloureuse. La sagesse, c'est ce qui nous permet de faire face à toutes les vagues de l'existence avec sérénité.

Rien ne saurait freiner le changement, c'est l'élan même de la vie. De plus, sans changement, rien de meilleur ne pourrait survenir et nous serions constamment à vivre les mêmes expériences.
Alors, peu importe sous quelle forme le changement arrive, dites oui.

Si aujourd'hui, vous êtes appelé à vivre un changement important, dites-vous que c'est parce que vous avez en vous la force d'y faire face. Au lieu de le repousser, penchez-vous vers lui, prenez une profonde respiration et tenez bon, car la vie vous prépare à accueillir de quelque chose de beau et de grand.


Auteure : Nicole Bordeleau : www.nicolebordeleau.com


Vous pouvez vous abonner à son infolettre (voir case au bas complètement de son site) ou encore, la suivre sur sa page Facebook. C'est une auteure que j'aime vraiment beaucoup.

Dire OUI au changement

Liquidation de mon inventaire :


Il me reste encore quelques cartes pour chacun des thèmes alors si vous désirez vous en procurer, c'est le bon temps. Au lieu de 6 $ l'unité, je les offre à 4,75 $. Comme toujours, tous les profits seront remis à une cause qui me tient à coeur. Merci à l'avance et bonne visite sur mon site. Cliquez sur la bannière ci-dessous.

 

 

 

Dire OUI au changement

À découvrir...

xx

Ça fait des années que je suis conscientisée aux bienfaits de la méditation mais je n'avais jamais trouvé le moyen de persévérer plus d'une semaine. Or, voici que j'ai découvert une application vraiment formidable : Zenfie.

En cliquant sur l'icône à gauche, vous arriverez à un panneau d'inscription. Après avoir rempli les champs vides, cliquez sur
Accéder aux séances, puis sur le programme Découverte. Vous accéderez ainsi aux 10 séances de 10 minutes offertes gratuitement.

Si, comme moi, vous désirez profiter de toutes les thématiques, notamment : bien-être et santé, méditation et relations, lâcher-prise, alimentation et minceur, sommeil/réveil, anti-stress, Zenfie Kids, Zenfie Juniors, etc., différents forfaits sont offerts. Accessible autant sur une tablette qu'un ordinateur.

 

Dire OUI au changement

Le moment présent

 

Ci-dessous, un extrait du film : La voie du guerrier pacifique de Dan Millman. J'ai lu bien des livres sur ce thème mais aucun ne m'a interpellée comme cette courte vidéo. Je vous encourage donc à trouver 3 petites minutes pour la visionner...

 

 
J'ai vidé ton esprit

Qu'est-ce que la PLEINE CONSCIENCE du Moment Présent ?Avez-vous lu le livre de Dan Millman "La Voie du guerrier pacifique" ou peut-être vu le film ? Il y a cette scène très drôle que je vous propose en vidéo qui raconte la 1ère leçon du héros : sortir les ordures de sa tête. Une scène qui dépeint magnifiquement un changement soudain et radical du mode de penser habituel à la pleine conscience.Dans cette histoire, inspirée de faits réels, Dan est un jeune athlète très prometteur. Il est décrit comme une personne égoïste, hautaine et très ambitieuse. Ce qui est assez courant chez les jeunes gens brillants ;-) Conditionné par son milieu, il s'imagine que l'accomplissement et le bonheur viendront à lui lorsqu'il obtiendra la gloire sportive…Et puis il rencontre un homme mur et éclairé - pour ne pas dire éveillé - qui travaille de nuit dans une petite station-service locale. Cet homme possède quelque chose que Dan ne possède pas et qui l'interpelle… Dan devient son élève.Un soir, dans une autre scène, celui que Dan a surnommé Socrate l'invite à aller s'asseoir sur le capot d'une épave et lui dit qu'il doit y rester jusqu'à ce qu'il ait - ENFIN - quelque chose de valeur à dire. Il faut dire que la tête de Dan est truffée de toutes sortes de sottises auxquelles l'éducation et le système nous préparent et, en plus, il a un caractère de chiotte ! ;-)Assis là, toute la nuit, sur le capot de la voiture, il pense à des choses "sages" qu'il a entendu dans des livres ou des films et, de temps en temps, il court débiter ses trouvailles à son mentor. Mais, à chaque fois, il se fait recaler et se retrouve à nouveau sur le capot de la voiture. :-DAprès des heures assis à enchainer pensée après pensée, à essayer sans succès citation après citation, le soleil se lève. Dan est épuisé. Trop fatigué pour continuer à penser, il lâche prise. Il s'allonge sur le dos et regarde le ciel…C'est alors que "quelque chose se déplace en lui". Dan observe un jeune couple qui arrive dans la station. Il les regarde s'embrasser et prend conscience… du geste d'amour et de tendresse qu'ils échangent ! À ce moment-là, il accueille totalement ce qui est là devant lui : LE MOMENT PRÉSENT.Après quelques instants assis là, en silence, il se rend tout content dans la boutique et regarde Socrate avec du bonheur dans les yeux : "il n'y a pas de moment banal", affirme-t-il doucement.C'est l'une des leçons que Dan devait apprendre. Une leçon apprise uniquement par l'expérience directe : lorsque Dan a laissé son aptitude à la pleine conscience observer l'ici et maintenant, il a soudain réalisé que chaque instant qu'il nous est donné de vivre est unique. Il a appris qu'il n'y a jamais "rien à faire" et que chaque instant de la vie est sacré, plein à ras-bord, débordant d'émerveillement et de mystère. ;-DMais, avec notre mode de vie à 100 km/h, nous n'en prenons conscience que si nous ralentissons suffisamment pour déguster le moment présent. Il n'y a rien à FAIRE ou à AVOIR qui puisse nous rendre durablement heureux. Il n'y a qu'à ÊTRE là, présent à ce qui est.Apprendre à "sortir les ordures de nos têtes" et à être pleinement présents, c'est ce que la #Mindfulness ou méditation de pleine conscience se propose de nous apprendre. ;-)Et vous, avez-vous eu des prises de conscience qui ont changé votre vie?Jean-Marc******************************https://www.facebook.com/MMindfulness.fr/EThttp://mmindfulness.frVoici le lien vers le film complet:https://youtu.be/FeBIkqoe87k

Posté par Mindfulness sur 12 janvier 2016
Dire OUI au changement
Dire OUI au changement
Dire OUI au changement
Repost 1
15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 18:37

 

Chers abonnés,

Eh oui, de retour avec du nouveau matériel et même, un diaporama encore inédit... Faut croire que les premiers effluves du printemps ont réveillé ma créativité... Toujours est-il que je ne reprends pas d'office un rythme régulier de publications mais il est fort possible que je revienne vous faire un petit coucou de temps à autre.

 

Je vous remercie de tous vos bons mots (livre d'or et commentaires sous les articles), même que je dirais qu'ils y sont pour quelque chose dans mon retour...

Bonne lecture! Merci de votre présence sur ma route virtuelle!

 

Votre webmestre, Nicole

 

Aujourd’hui, vous êtes la bonne nouvelle!




Aujourd'hui, vous pouvez être la bonne nouvelle !

Refusez les pensées négatives, les paroles négatives et refusez de vous comporter négativement. Ne roulez pas des yeux, ne serrez pas les dents, ne serrez pas les poings et ne pointez personne du doigt aujourd'hui ! Oh ! Non ! Vous serez la bonne nouvelle !

Vous aurez quelque chose de bon à vous dire et à dire à chaque personne que vous rencontrerez. Pas d'inquiétude aujourd'hui ! Pas de jugements aujourd'hui ! Pas de commérages, pas de critiques ni de jugements aujourd'hui ! Pas vous ! Oh ! Non ! Vous êtes la bonne nouvelle aujourd'hui !

Vous serez le compliment que quelqu'un voulait entendre. Vous serez l'encouragement que quelqu'un attendait. Vous serez le sourire dont quelqu'un avait besoin. Vous serez le généreux pourboire que quelqu'un voulait recevoir. Vous serez une prière aujourd'hui. Vous serez une faveur aujourd'hui. Vous prendrez quelque chose qui n'allait nulle part et en ferez quelque chose de bien.

Vous ne vous attarderez pas à ce qui ne va pas dans votre vie. Vous ne vous plaindrez pas. Il n'y aura pas de crise, pas de drame ni de victimes aujourd'hui. Il n'y aura pas de tristesse, pas de mélancolie et pas d'air sinistre. Aujourd'hui, vous serez la bonne nouvelle !

Vous allez avoir quelque chose de bon à dire, quelque chose de bon à donner, quelque chose de bon à faire à quelqu'un. Aujourd'hui, vous allez réaliser que puisque vous êtes la bonne nouvelle, vous ne pouvez que profiter de ce que vous êtes.

Auteure : Iyanla Vansant, Recueil : Jusqu'à aujourd'hui

 

Texte trouvé sur le site de mon amie Yvette : www.aujardindelamitie.com

 

Aujourd’hui, vous êtes la bonne nouvelle!

Liquidation de mon inventaire :


Il me reste encore quelques cartes pour chacun des thèmes alors si vous désirez vous en procurer, c'est le bon temps. Au lieu de 6 $ l'unité, je les offre à 4,75 $. Comme toujours, tous les profits seront remis à une cause qui me tient à coeur. Merci à l'avance et bonne visite sur mon site. Cliquez sur la bannière ci-dessous.

 

 

 

Aujourd’hui, vous êtes la bonne nouvelle!

Nouveau diaporama : Faire le tour de notre jardin


Vous savez à quel point j'aime les écrits de Diane Gagnon. Je me suis donc fait le plaisir de réaliser un diaporama avec l'un d'eux. Je vous rappelle que vous pouvez la suivre sur Facebook chaque jour. Si vous cherchez un cadeau à faire ou à vous faire, pensez à son livre (version numérique ou papier) : Apprendre à s'aimer, un jour à la fois. Si ça vous intéresse, voici deux liens :

Sur le site ConsultationFormaction | Amazon : en Europe et au Canada

 

 

 

 

 

En version Youtube - À partager sur vos réseaux sociaux

 

 

Aujourd’hui, vous êtes la bonne nouvelle!

Vidéo coup de coeur...


Il est tout à fait normal d'aspirer à avoir plus ou mieux dans la vie mais, nous le savons, c'est une quête sans fin. Et si plutôt, on apprenait à vraiment apprécier ce que nous avons déjà...

 

Aujourd’hui, vous êtes la bonne nouvelle!

Que de sagesse dans le texte de cette image...

 

Aujourd’hui, vous êtes la bonne nouvelle!
Aujourd’hui, vous êtes la bonne nouvelle!

Repost 1
Publié par Nicole Charest - dans Spirituel-Essentiel
commenter cet article
6 mars 2016 7 06 /03 /mars /2016 16:10

Chers abonnés, bonjour/bonsoir,

J'espère que vous allez bien. Il y a quelques heures, vous avez reçu un bulletin de ma part mais celui-ci n'était pas vraiment prêt... C'était un brouillon que j'avais postdaté l'année dernière alors que j'étais encore active sur mon blog. À ma grande surprise (car jamais je ne procède ainsi), la case Avertir mes abonnés était cochée.

Je vais le laisser à votre disposition car même s'il n'est pas fignolé comme je l'aurais souhaité, les informations qu'il contient sont très intéressantes.

Concernant mon retour à la barre de mon blog, je ne pense pas reprendre mes activités avant quelques mois encore. Je vais bien, rassurez-vous, autant physiquement que moralement.

Je vous souhaite un très bon mois de mars. Prenez soin de vous!

Votre webmestre, Nicole ; - )

 

Petite erreur...
Repost 0
Publié par Nicole Charest - dans Mot de votre webmestre
commenter cet article
6 mars 2016 7 06 /03 /mars /2016 09:11

 

Chers abonnés, bonjour,

 

« Le surnaturel est le naturel qui n’a pas encore été compris. »

Elbert Hubbard

Tout est énergie

Document PDF : Votre vie est un jeu quantique

 

Voici le document dont je vous ai parlé ci-haut. Le mot quantique veut dire que l'esprit peut influencer la matière. Il est tout à notre avantage de connaître les lois qui dirigent notre univers car qu'on les connaisse ou non, elles s'appliquent. Vaut donc mieux comprendre les règles du jeu...

Cliquez sur l'icône ci-dessous pour le téléchargement.

 

Tout est énergie
Repost 0
Publié par Nicole Charest
commenter cet article
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 18:00

Bien que nous sachions que ce soit utopique, nous souhaitons tous vivre une vie heureuse, sans problèmes et sans souffrances.

Pourtant, c’est souvent nous-mêmes qui alimentons inconsciemment certaines des souffrances que nous éprouvons. Nous ne le faisons pas intentionnellement, bien sûr, mais nous sommes trop souvent esclaves de nos émotions comme la résistance, la colère, la haine, la rancune, la jalousie, la peur, le jugement, la fermeture, et les autres interprétations erronées que l’on se fait à propos des gens et des événements.

En fait, c’est souvent notre résistance à accepter la réalité qui crée notre souffrance. Ainsi, face à cette prémisse, nous avons parfois envie de répondre que notre cas est pire, que ce n’est pas nous qui nous faisons souffrir, que l’enfer c’est les autres, que personne ne nous comprend… On résiste de toutes nos forces à ce qui nous fait mal, à ce qui nous dérange. On juge, on critique, on refuse d’accepter les aléas de la vie s’ils sont contraires à nos attentes. Pourtant, on s’épargnerait bien des souffrances si on acceptait dès maintenant le fait que tout ce qu’on désire n’est pas nécessairement fait pour nous et que tout ce qui nous arrive est précisément ce dont nous avons besoin !

Nous croyons faussement qu’une vie heureuse est une vie sans problèmes et sans souffrances.

Et pourtant, ceux-ci font partie de la Vie au même titre que la joie et les petits bonheurs : les uns ne vont pas sans les autres. Alors pourquoi résister de toutes nos forces face aux événements qui surviennent? La Vie est une suite de joies et de peines. C’est déprimant? Non, c’est la réalité! Plus tôt dans la vie nous acceptons ce fait, plus tôt nous devenons sereins face aux événements de la Vie.

Notre force se développe en faisant face aux événements difficiles, aux résistances, aux déceptions; elle nous indique aussi quel sera notre niveau de bonheur dans la vie.

Rien ne dure de manière permanente. Tout passe. Alors, apprécions les joies, apprenons des difficultés. Construisons ainsi notre bonheur. Le Bonheur n’arrive pas un jour soudainement dans notre vie: il se construit chaque instant par nos pensées et nos réactions.


Accepter ce qui est, composer avec la réalité, la modifier lorsque c’est possible, changer soi-même pour être plus heureux; c’est ça le secret du bonheur!

 

Auteure : Diane Gagnon, coach, formatrice, conférencière

Suivez-la sur : Facebook ou encore via le site : La solution est en vous

Procurez-vous son merveilleux livre : Apprendre à s'aimer, un jour à la fois (366 réflexions quotidiennes). Offert en version papier ou électronique.

Pour commander : Europe : Amazon.fr et Canada : Amazon.ca

 

Nos résistances

Quelques mots sur mon projet Les Messagères

 

Bonne nouvelle pour toutes les personnes qui ont commandé mes cartes et signets. Je suis allée chercher mes Messagères cet après-midi et je m'apprête à faire l'assemblage et la préparation de chaque commande. Je serai en mesure de poster le tout dès la semaine du 2 novembre (au lieu du 9 novembre, tel que qu'annoncé). Comme la réponse a été très positive, j'en ai fait imprimer une quarantaine de plus par thème (même chose pour Les clés du bonheur), ce qui me permettra de donner suite à d'autres commandes. Pour ce faire, rendez-vous sur le site : www.lesmessageres.com et faites vos choix à la boutique virtuelle.

Quant au chèque que je remettrai à la Fondation Jean-Piaget, je compte le faire vers la mi-décembre, histoire d'englober le profit de toutes mes prochaines ventes. Je vous reviendrai avec une photo de la remise de chèque et j'inviterai sûrement ma petite Rosalie à se joindre au directeur de l'école et à sa grand-maman...


 

 


 

 

Nos résistances

Je vous ai souvent parlé de la puissance de la bénédiction (voir ma page). Pierre Pradervant a eu la bonne idée de faire une version audio du merveilleux texte qu'il a écrit il y a plusieurs années. Quelle belle façon de débuter la journée! Si vous désirez visiter son site, c'est par ici...

 

 

Nos résistances

Image à imprimer

Nos résistances
Nos résistances
Nos résistances
Repost 0
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 10:45


Chers abonnés, bonjour,


Nous voici à quelques jours de Noël et de cette fin d'année 2015. J'en profite pour vous transmettre mes meilleurs vœux et vous informer que ma pause des fêtes se prolongera bien au-delà de cette période de festivités.


Des douleurs lombaires assez persistantes m'obligent à restreindre les heures passées en position assise, notamment l'ordinateur... ; ((( Comme la publication d'un bulletin demande de la lecture, de la recherche, de la mise en page et un suivi de correspondance, c'est donc la première activité que je me doive de couper.

Je changerai toutefois ma page d'accueil régulièrement mais sans émettre un avis de publication.

J'aimerais également mentionner aux personnes qui m
'écrivent à partir de l'onglet Contact (situé au bas de mes publications) que je ne reçois pas et n'ai jamais reçu vos messages (filtre de ma messagerie). Si vous avez réellement besoin de me rejoindre, je vous invite plutôt à utiliser l'onglet M'écrire sous la bannière.

Je termine en vous remerciant de faire partie de ma route virtuelle. Un grand nombre d'entre vous me suit depuis déjà plus de 7 ans. Comme le temps passe...

Passez de Joyeuses fêtes et au plaisir de vous retrouver quelque part en 2016!

Votre webmestre, Nicole xox

 

Un mot, le bilan, un texte, une vidéo...




Projet Les Messagères : remise du chèque à la Fondation

 

Voici un petit bilan de l'activité de financement que j'ai menée depuis octobre dernier. Le total des ventes s'élève à 2 740 $ (1 816 euros). Hier, le 16 décembre, j'ai eu la joie d'aller remettre un chèque de 1 625 $ (1 077 euros) à la Fondation des enfants de l'école Jean-Piaget.

J'en profite pour remercier toutes les personnes qui m'ont soutenue dans ce projet, que ce soit par l'achat de cartes ou encore, par un mot d'encouragement. Je l'ai vraiment apprécié.

Le profit qui sera généré suite à la vente des cartes et signets qu'il me reste sera retourné à l'hôpital Ste-Justine, là où est suivie notre petite-fille.
Si maintenant ou au cours de l'année, vous désirez vous en procurer, cliquez sur la bannière ci-dessus.

Ci-dessous, une photo prise à cette occasion. À gauche, M. Yves Grenon, directeur de l'école, au centre : moi et notre petite Rosalie et à droite, Karine Louis-Seize, membre du C.A.
 

Un mot, le bilan, un texte, une vidéo...
Un mot, le bilan, un texte, une vidéo...

Prenez l’habitude de la gratitude

 

La gratitude c’est beaucoup plus que de savoir dire merci ou même de savoir apprécier ce que l’on possède. La gratitude c’est un état d’esprit, c’est un style de vie.

Avez-vous remarqué comment le mois décembre est un mois différent des autres ? Plus on avance dans le mois, plus on sent le changement s’opérer dans le cœur des gens. À Noël, nous devenons soudainement plus tolérants, plus prévenants, plus généreux; même les médias se mettent à faire dans la nouvelle positive !


Mais qu’est-ce qui provoque ce changement ? L’ambiance ? Les souvenirs ? La tradition ? À Noël, tout est là pour nous mettre de bonne humeur et nous ramener à nos valeurs profondes. Les vitrines qui s’illuminent nous donnent l’impression d’être transportés dans un monde de magie et d’enchantement. Partout on entend parler de partage, d’amour, de retrouvailles et de réjouissances. C’est le moment de l’année où les gens sont le plus ouverts aux autres, aux causes humanitaires et beaucoup se préparent pour des vacances bien méritées. Bref, Noël est comme un bouillon d’énergie positive.

Pourtant, à Noël, ce n’est pas la vie qui change. Noël n’efface pas les guerres, les soucis du bureau ou les blessures de l’âme ; à Noël ce qui change, c’est notre regard sur la vie.

Dès aujourd’hui, prenez la décision de vous concentrer sur le beau, le bon et le possible.

Dites « OUI ! » à la Vie. Envoyez le signal que vous êtes là et que vous êtes prêt à recevoir. Devenez plus présent, plus réceptif, plus inspiré.

Bref, restez dans la magie de Noël tout au long de l’année !

 

– Sujata Vadlamudy, www.attitudeorange.com

 

Un mot, le bilan, un texte, une vidéo...

Les minions : très populaire au Québec...

 

Happy Holidays from the Minions :)

Publié par Jordan Jansen Music sur 23 décembre 2014
Un mot, le bilan, un texte, une vidéo...
Un mot, le bilan, un texte, une vidéo...
Un mot, le bilan, un texte, une vidéo...
Repost 0
Publié par Nicole Charest - dans Noël-Jour de l'an-Alcool
commenter cet article
25 novembre 2015 3 25 /11 /novembre /2015 12:10

 


Sachant qu’il n’est pas approprié de prendre la souffrance d’autrui sur nos épaules puisque, ce faisant, non seulement nous ne lui enlèverons pas le mal qu’il porte, mais même, nous pourrions le détourner de ses propres ressources intérieures, comment devons-nous réagir face à une ou des personnes qui souffrent ?

La meilleure attitude à adopter est simplement de demeurer centrés. Si donner notre pouvoir à l’autre n’est d’aucune utilité, alors donnons-lui l’exemple. En demeurant nous-mêmes en équilibre, en ne tombant pas dans les mécanismes de domination ou encore dans nos propres émotions, nous offrons un point d’ancrage à la personne qui souffre. Simplement en nous regardant, elle perçoit que les choses pourraient être autrement.

En nous impliquant émotionnellement avec l’autre, nous risquons de l’amener à ressasser ses pensées et sa douleur, tandis qu’en demeurant détachés, nous l’invitons à « décrocher » elle aussi. En demeurant disponible, mais la tête froide, nous aidons grandement nos proches à se sortir de leurs malaises.

Dans tous les cas, il s’agit d’imposer une distance émotionnelle, pas complète, mais du moins raisonnable. Ce n’est pas facile. En tant que mère, je peux vous le dire ! Cependant, j’ai fini par réaliser que souffrir avec mes enfants ne donnait rien de plus que de me vider de mon énergie, moi aussi.

Il y a une différence entre l’empathie et la sympathie. Vous pouvez compatir à la situation que vit un proche, mais lorsque vous en venez à partager ses émotions, vous ne lui êtes plus d’aucune aide.

Je l’ai appris à mes dépens, tant comme thérapeute que comme mère. Afin de vous aider à prendre du recul face à la souffrance de gens qui vous entourent, vous pouvez lire (et relire) le petit « mémo » qui suit. Il vous rappellera le potentiel de ceux que vous aimez, tout comme le vôtre dans les moments difficiles…

« J’ai foi en toi ! Peu importe les problèmes que tu traverses actuellement, tu sais que ce n’est qu’une étape de plus dans ton long cheminement de vie. Jusqu’à maintenant, tu as toujours réussi à relever avec brio tous les défis qui se sont présentés. La preuve : tu es encore debout sur tes pieds ! Tu as toujours su trouver les bonnes solutions, la bonne façon de t’en sortir et de remporter la victoire ! Je suis convaincu que, cette fois-ci encore, tu sauras puiser en toi les ressources qui te permettront de retrouver la sérénité et la paix du cœur.

Tu as tant à offrir ! Choisis de dévoiler au monde cette belle lumière qui t’habite : tes talents cachés, cette force inépuisable qui te caractérise, cette manière différente de voir les choses… pour enfin te révéler dans toute ta splendeur ! Tu es un être magnifique, majestueux et exceptionnel ! Aie foi en toi-même, tout comme moi je crois en ton potentiel. Mon amour et mes bénédictions t’accompagnent, peu importe le choix que tu feras… car je sais que tout est parfait ici et maintenant ! »

 

Auteure : Diane LeBlanc ©
Chronique trouvée sur lapressegalactique.org

 

Choisir de donner l'exemple
Choisir de donner l'exemple
Choisir de donner l'exemple




Avis important!

 

Récemment, une dame m'a écrit pour me dire qu'elle trouvait cela désolant que je ne livre pas mes cartes dans son pays. Quoi? Mais je livre partout... Après vérification, je me suis aperçue qu'il y avait un problème au niveau des zones de distribution de ma boutique. Ce qui m'amène à penser que sûrement d'autres personnes ont également eu ce message : Désolé, nous ne livrons pas dans cet endroit. Veuillez m'excuser de ce contretemps bien involontaire de ma part. Tout est maintenant réglé.

Si vous faites partie de ce groupe ou si vous désirez maintenant vous procurer des cartes et signets (Noël approche...), il est encore temps. Il me reste quelques cartes Joyeuses fêtes! et quelques séries de signets Les clés du bonheur! Profitez-en pendant que mon inventaire est complet... Cliquez ici pour accéder à la boutique virtuelle de mon site.

Je vous rappelle que TOUS les profits seront remis à la Fondation des enfants de l'école Jean-Piaget (école qui accueille des enfants avec déficiences motrices et/ou intellectuelles). Merci de votre appui.


 

Choisir de donner l'exemple

Ci-dessous, une vidéo « coup de coeur ». Récemment, je l'ai visionnée avec mes petits-enfants et j'ai pu engager une conversation vraiment intéressante avec eux. Grosso modo, l'auteure y présente les 4 accord toltèques mais dans un langage et un style parfaitement adaptés pour les enfants.

Juste en-dessous, le lien vers la page de mon site créée à ce sujet il y a de cela quelques années. Je vous invite à la revoir à nouveau.

 

Choisir de donner l'exemple
Choisir de donner l'exemple

Choisir de donner l'exemple
Repost 1
18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 10:20


Un bonjour chaleureux à tous, et plus particulièrement à mes abonnés de France,

 

Ce qui se passe présentement chez vous me laisse, et nous laisse TOUS sans voix… Les médias nous rapportent en boucle cette horreur que vous vivez depuis vendredi dernier. J’aimerais vous dire que tout le Québec se sent très uni à vous et partage votre peine, votre incompréhension et votre douleur.

Je vous présente aujourd’hui un texte que j’ai diffusé en 2009 et qui devrait nous interpeller plus que jamais… Ni vous ni moi ne pouvons éradiquer la violence qui sévit partout; toutefois, nous pouvons la supprimer de nos cœurs et la remplacer par la paix. Ni vous ni moi ne pouvons régler ces grands conflits mondiaux; toutefois, nous pouvons régler nos petites gue-guerres intérieures et ramener l’harmonie dans nos propres relations.

Soyons des êtres d’amour, de paix et de pardon et plus que jamais, répandons ces ondes bienfaisantes dans ce grand océan qu’est la VIE.

Votre webmestre, Nicole

Les clapotements de la vie

 

 

Les clapotements de la vie

Lorsque j'avais environ sept ans, mon grand-père m'amena à l'étang et me demanda de jeter une pierre dans l'eau. Il me demanda d'observer les cercles créés par la pierre, puis de me percevoir comme étant cette pierre.

« Tu peux créer de nombreux clapotements dans ta vie, mais les ondes engendrées par ces clapotements perturberont la paix de tous tes semblables », dit-il.

Rappelle-toi que tu es responsable de ce que tu places dans ton cercle et que ton cercle touchera beaucoup d'autres cercles. Tu devras vivre d'une manière qui permette au bien venant de ton cercle de transmettre la paix aux autres cercles. Le clapotement provenant de la colère ou de la jalousie transmettra ces sentiments aux autres cercles. Dans les deux cas, tu es
responsable. ».

Ce fut la première fois que je réalisai combien chaque personne crée intérieurement la paix ou la discorde qui s'écoule dans le monde.

Nous ne pouvons pas créer la paix mondiale si nous grouillons de conflit, de haine, de doute ou de colère intérieure.

Nous rayonnons les sentiments et les pensées que nous entretenons en nous, que nous les exprimions ou pas.

Tout ce qui clapote en nous se déverse dans le monde et crée la beauté ou la discorde dans tous les autres cercles de vie.


Créé ta vie - Feuille d'information de la création délibérée

Les clapotements de la vie

L'effet d'ondulation 
Le battement de coeur pour l'Éternité !



« Chacun de nous porte en lui la capacité de changer le monde,
petit à petit, pour le meilleur et pour le pire !

Chaque acte de charité, chaque voeu, chaque pensée positive,
peut onduler de
cœur en cœur et provoquer des changements
dans le temps et l'espace. »

 

Les clapotements de la vie
Les clapotements de la vie
Les clapotements de la vie




Mes cartes Les Messagères et les signets Les clés du bonheur

 

Noël approche... Si vous cherchez des cadeaux à petit prix mais grandement bienfaisants, il me reste encore quelques cartes Joyeuses fêtes ! et une dizaine de séries de signets Les clés du bonheur! Profitez-en pendant que mon inventaire est complet... Cliquez ici pour accéder à la boutique virtuelle de mon site.

Les clapotements de la vie
Les clapotements de la vie
Les clapotements de la vie
Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 11:00

 

La seule fois où nous souffrons est quand nous croyons une pensée qui est en conflit avec ce qui est. Quand l'esprit est parfaitement clair, ce qui est, est ce que nous voulons.

Si vous voulez que la réalité diffère de ce qu'elle est, vous pourriez aussi bien apprendre à aboyer à un chat. Vous pouvez essayer et essayer encore, au bout du compte le chat vous regardera et vous dira « Miaou ». Vouloir que la réalité soit différente de ce qu'elle est, est sans espoir. Vous pouvez passer le reste de votre vie à tenter d'apprendre à aboyer à un chat.

Et pourtant, si vous y prenez garde, vous remarquerez que vous avez de telles pensées des dizaines de fois par jour.
« Les gens devraient être plus aimables. » « Les enfants doivent être bien élevés. » « Mes voisins devraient mieux entretenir leur pelouse. » « La queue à l'épicerie devrait diminuer plus vite. » « Mon mari (ou ma femme) doit être d'accord avec moi. » « Je dois être plus mince (ou plus jolie, ou avoir plus de succès). » Ces pensées sont des façons de vouloir que la réalité soit différente de ce qu'elle est. Si vous trouvez que cela semble déprimant, vous avez raison. Tout le stress que nous ressentons est causé par ce conflit avec ce qui est.

Après m'être réveillée à la réalité en 1986, les gens ont souvent parlé de moi comme la femme s'étant prise d'amitié avec le vent. Barstow est une ville désertique où le vent souffle le plus souvent, et tout le monde détestait cela, les gens déménageaient même de là, car ils ne pouvaient pas supporter le vent. La raison pour laquelle j'ai fait du vent mon ami — et de la réalité — est que j'ai découvert que je n'avais pas le choix. J'ai réalisé la folie que de s'y opposer. Quand je me dispute avec la réalité, je perds — mais seulement 100% du temps. Comment puis-je savoir que le vent devrait souffler ? Il est en train de souffler !


Je suis une amoureuse de ce qui est, non pas parce que je suis une personne spirituelle, mais parce que ça fait mal quand je me débats avec la réalité. Nous pouvons savoir que la réalité est bonne juste comme elle est, parce que lorsque nous nous disputons avec elle, nous expérimentons de la tension et de la frustration. Nous ne nous sentons pas naturels ou équilibrés. Quand nous cessons de nous opposer à la réalité, l'action devient simple, fluide, bienveillante et dénuée de toute peur.
 

Byron Katie, auteure internationale
Extrait du livre : Aimer ce qui est : Quatre questions qui peuvent changer votre vie

 

Quand vos pensées sont en conflit avec la réalité…

J'ai reçu cet article en étant abonnée au site ci-dessous. Si vous désirez recevoir des textes provenant des plus grands auteurs spirituels de notre temps (Eckart Tolle, Wayne Dyer, Deepak Chopra, etc.), inscrivez-vous à leur newsletter.

 

Quand vos pensées sont en conflit avec la réalité…




Mes cartes Les Messagères et les signets Les clés du bonheur

 

Noël approche... Si vous cherchez des cadeaux à petit prix mais grandement bienfaisants, il me reste encore une douzaine de cartes Joyeuses fêtes ! et une vingtaine de séries de signets Les clés du bonheur! Profitez-en pendant que mon inventaire est complet... Cliquez ici pour accéder à la boutique virtuelle de mon site.

Quand vos pensées sont en conflit avec la réalité…

Le secret du bonheur selon Richard Gere

 

Il existe un exercice puissant, assez simple, que j’ai commencé à utiliser il y a de nombreuses années.

Lorsque sur mon chemin, je rencontre soit une personne, un animal ou même un insecte, la première pensée qui me vient est :
« Je vous souhaite le bonheur »  « Je te souhaite du bonheur. » Cela change complètement ce qui se passe entre vous et cette personne. Je dis cela par expérience personnelle.

Quand vous rencontrez un ennemi, quand vous vous trouvez face à une situation difficile inattendue, cela est difficile, très difficile. Et à ce stade, vous voyez comment cette émotion négative apparaît... Avant qu’elle n’envahisse votre être entier, vous avez le temps de la changer… Vous verrez les choses telles qu’elles sont, soit quelqu’un dans l’ignorance, la colère… mais pas vous ! Laissez l’amour transformer votre vis-à-vis.


« JE TE SOUHAITE DU BONHEUR ! »

Quand vos pensées sont en conflit avec la réalité…
Quand vos pensées sont en conflit avec la réalité…
Quand vos pensées sont en conflit avec la réalité…
Quand vos pensées sont en conflit avec la réalité…
Quand vos pensées sont en conflit avec la réalité…
Repost 0

Bienvenue Sur Mon Blog!

  • Nicole Charest
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.

Rechercher Dans Ce Blog

La pensée du jour

 

Collection « Petites douceurs »

 

Petites douceurs
pour le coeur
 eBooks gratuits
   

    

icone-pour-blog-copie-1.gif

Les diapos « Petites douceurs »


montage_diapos.gif