Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 19:56

Cette chanson se veut une belle réflexion sur l'importance
d'exprimer nos sentiments aux personnes qui nous sont chères,
notamment à nos mamans qui ne sont pas éternelles...


À écouter sans faute!





 


Maman par Khalis

C’est en ramassant les feuilles mortes tombées au creux de mon cœur
Que j’ai retrouvé mon jardin d’amour caché par l’arbre de la pudeur
J’y ai retrouvé aussi ces mots qu’on dit souvent à une fille sans importance
Mais qu’on oublie de dire à celle qui nous aime depuis notre naissance
Pourtant je sais, oui je sais qu’un jour, je regretterai mon silence
Ce jour-là, maman, je pleurerai ton absence.

Maman, j’aimerais tant te prendre dans mes bras
Te dire : « Je t’aime » pour la toute première fois.
Pardonne à ton fils maman,
Si les mots ne sortent pas
Pardonne-moi aussi d’avoir été si ingrat.

Tu cries en silence, mais notre indifférence te renvoie tes mots
Cette souffrance qui s’est installée n’a jamais trouvé d’écho.
Ma douce maman, combien de fois t’ai-je vu pleurer
Sans oser te consoler
Pourtant, je sais que j’ai souvent été l’origine de tes pleurs
Je suis conscient d’avoir pesé lourd sur ton cœur.
En repensant à ces instants, je verse des larmes de pardon.

Maman, je sais qu’un jour tu fermeras les yeux
Je redoute déjà ce dernier battement de cil qui nous dira Adieu.
Pardonne à ton fils, maman, de t’avoir laissé souffrir
Pardonne-moi de t’avoir fait mourir.

Maman, je veux rester pour toujours ton petit garçon
Ne plus grandir pour ne plus te voir vieillir
Je veux écrire avec toi sur les feuilles blanches de l’avenir
Des nouvelles histoires, des histoires à n’en plus finir
Pour qu’elles puissent gommer le blanc de tes yeux ornés de tristesse
Que ma mine redessine les doux souvenirs de ma jeunesse.

Je veux gravir pour toi les monts d’Himalaya
Te cueillir une rose des neiges dans un drap de verglas
Je te couvrirai de bijoux sculptés dans le vent
Des perles du désert aux éclats de diamant.

Maman, je veux t’avoir près de moi à toutes les saisons
Que revive ton sourire sur ton visage d’orient
Maman, je veux connaître d’autres moments tendres
Pour ne pas avoir de regrets quand s’envoleront tes cendres
Alors Seigneur si Tu entends ma prière :
Retarde son dernier voyage car j’ai pas envie que ça s’arrête
J’ai pas envie que la terre ne recouvre sa tête.
Maman, j’ai pas envie d’aller à ton enterrement.
 

Je t’aime! (en kabyle)


(Merci Dominique pour cette belle découverte)

Partager cet article

Repost0
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 19:55

 



Je suis littéralement tombée en amour avec les paroles de cette chanson.
Empressons-nous de faire la paix avec notre corps puisque de toute façon,
nous sommes pris pour l'habiter jusqu'à la fin de nos jours...

(trouvé sur l'excellent blog
Le jardin de mes pensées)











Le Miroir par Chimène Badi

 


Voir son image reflétée dans le regard des autres
Certains jours ne pas l'aimer
Vouloir être une autre

Engager les hostilités
Avec son propre corps
Et tout faire pour éviter
Ces mots qui blessent alors

Pour aller jusqu'à soi
Long est le chemin parfois

Il faut du temps
Pour aperçevoir une amie dans le miroir
Il faut du temps
Pour oser se voir sans se mentir et sans fard
Pour en arriver à se dire
Voilà comme je suis et en sourire
Et puis en sourire

Un beau jour esquiver
Les mauvais coups portés
Se sentir libéré
Des figures imposées

Simplement faire enfin la paix avec ce que l'on est
Cette fille que l'on ne connaissait pas
Lui tendre les bras

Pour aller jusqu'à soi
Long est le chemin parfois

Il faut du temps
Pour aperçevoir une amie dans le miroir
Il faut du temps
Pour oser se voir sans se mentir et sans fard
Pour en arriver à se dire
Voilà comme je suis et en sourire
Et puis en sourire

Un jour traverser ce rideau de pluie
Et renaitre enfin à sa vie

Il faut du temps
Pour aperçevoir une amie dans le miroir
Il faut du temps
Pour oser se voir sans se mentir et sans fard
Pour en arriver à se dire
Voilà comme je suis et en sourire
Et puis en sourire...

7 façons de se réconcilier avec son corps
Article de Marie Borrel (revue Signes & Sens)
 
 

Extrait : Nous entretenons généralement des relations plutôt conflictuelles avec notre corps. Certains le gavent de sucreries pour le priver de la moindre nourriture pendant les jours qui suivent. D’autres l’entraînent brutalement dans des activités physiques déraisonnables après des semaines de totale inertie… Quand nous ne tombons pas carrément dans des conduites pathologiques (boulimie, anorexie…) qui accentuent encore les dommages qu’il subit. Bref : nous le traitons comme un ennemi, alors qu’il est notre premier allié !

Le vieillissement en accéléré - 80 ans en 40 secondes 

 



 





Partager cet article

Repost0
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 19:53



Valeurs essentielles

Lorsque tu ne sais plus aimer ou t’intéresser aux autres, tu commences à vieillir.

De fait, quand tu es capable d’aimer pour de vrai, tu ne vieillis pas.

L’absence d’un réel amour rend les jeunes bien vieux ; et la ferveur d’un amour toujours vivant donne la joie de vivre aux gens rendus à la mi-temps de la vie.

C’est dans ta tête que les idées naissent, mais c’est dans ton cœur qu’elles grandissent et se développent. La mémoire de ton cœur est essentiellement primordiale pour grandir et vivre au cœur de ta vie !

Fais confiance aux personnes que tu rencontres car elles sont très souvent bien meilleures que tu le penses. Fais aussi confiance au temps qui jouera en ta faveur si tu montres de la patience envers lui. Fais aussi confiance aux petits détails de la vie car c’est à travers eux que bien souvent la vie reçoit toute sa lumière et sa force.

Ce n’est jamais perdre ton temps que d’en prendre pour parler aux gens, les écouter et pour de vrai… aimer. Pourquoi être si pressé ?

O
ui, pratique ton sourire, le vrai, celui qui vient de ton cœur. Il illumine la nuit des gens ; il réchauffe les cœurs froids ; il transforme les attitudes ; il fait naître l’espérance et le goût de vivre !

On ne peut résister au vrai sourire de ton cœur !

Tu apprends beaucoup quand tu sais écouter, regarder et toucher les personnes ; même celles qui te semblent plus démunies. C’est du temps gagné pour semer la tendresse et l’amour !

Garde aussi pour toi de précieux temps de solitude pour calmer les vagues sur le lac de ton âme, et surtout pour entendre les musiques qui chantent au fond de ton cœur. Ainsi, tu te connaîtras et tu entreras dans le pays de la paix et de l’équilibre. Là seulement, tu découvriras le chemin qui mène au cœur des autres.

Chaque personne garde bien précieusement un secret dans son cœur. C’est une intimité de droit inviolable ! Seul l’amour peut en décider la révélation en temps opportun.

Les grandes blessures d’angoisse, de rejet et de dépréciation personnelle ne se cicatrisent qu’avec le temps et beaucoup d’amour ! Le temps et l’amour font renaître la confiance !

La nature t’apprend beaucoup aussi quand tu sais la regarder, l’écouter et la toucher. Voilà un savoir aimer.

Ce n’est pas gaspiller de ton temps aussi que d’en perdre pour écouter siffler le vent, pour marcher dans les feuilles mortes de l’automne et t’y enrouler comme le font les enfants et pour regarder tomber la pluie et la neige toute blanche.

C’est beau, c’est sain, c’est pur ; ça aide à vivre que de marcher tout doucement dans la nature et d’admirer les fleurs des champs, les oiseaux, les nuages, le ciel et la vie !

Eh bien, toutes ces pensées que tu viens de lire, crois-moi, elles renferment des trésors importants et des valeurs essentielles pour ta vie de chaque jour.

Il y a du bonheur dans ton cœur et dans ta vie ! Regarde bien autour de toi ! Le bonheur te donne rendez-vous ! Choisis d'aimer avec le sourire de ton cœur.

Jules Beaulac, Prêtre du diocèse de St-Hyacinthe, Québec

 

Partager cet article

Repost0
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 19:52



L'amour inconditionnel

 

Puis-je être moi-même à tout moment, et puis-je permettre aux autres d'être eux-mêmes sans les juger, les conditionner, les critiquer ?

Suis-je capable d'aimer, d'aimer encore et toujours, sans rien demander en retour?

Si je peux répondre « Oui » à cette question, alors je peux apprendre à aimer sans condition.

Puis-je aimer quelqu'un avec la même profondeur et le même degré, que nous soyons ensemble ou séparés ?

Est-ce que je suis capable d'aimer encore quelqu'un même si je n'approuve pas quelque chose qu'il ait dite ou faite ?

Suis-je capable d'aimer quelqu'un à un tel point que je sois prêt à le laisser aller pour qu'il grandisse et qu'il mûrisse ?

Suis-je capable d'aimer quelqu'un suffisamment au point de cesser de l'aider si, en continuant de l'aider, cela va retarder sa croissance et son évolution ?

Suis-je capable d'aimer suffisamment au point de voir cette personne me quitter pour quelqu'un d'autre, et ne garder ni amertume, ni ressentiment, ni jalousie ? 

Eileen CADDY





Partager cet article

Repost0
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 19:51



M’aimer assez, c'est...

...c'est insérer mes critiques dans le coffre de mon coeur.

...c'est me permettre d'être ce que je suis, complètement, sans gêne, sans me reprocher rien, tel quel. C'est d'être l'original de moi-même.

...c'est arrêter de faire le mariole et le serviable devant les autres pour me faire aimer.

...c'est demander des éclaircissements, le nombre de fois qu'il sera nécessaire pour être sûr et certain de répondre à la demande de l'autre ou de comprendre vraiment ce qu'il veut dire.

...c'est éclaircir des situations où je me sens rejeté ou blâmé. C'est aussi de poser des questions claires et précises et d'insister pour obtenir des réponses claires et précises.

...c'est m'impliquer corps et âme dans quelque chose que j'aime, dans le but de me satisfaire moi, de me réaliser moi, de me créer moi. De laisser faire les opinions des autres, surtout de ceux qui ne s'aiment pas assez pour se le permettre.

...c'est ne pas donner des conseils aux autres, mais de me les donner à moi-même. Car de toute façon, quand je donne un conseil à quelqu'un, c'est que je me dis à moi-même, inconsciemment, ce que je dois faire.

...c'est prendre le temps de me planifier, de me structurer, d'agencer mes idées. De transférer mes rêves en réalité, donc en projets et de les réaliser jusqu'au bout, d'en profiter pleinement, instant par instant, de leur conception jusqu'à leur réalisation.

...c'est arrêter de me révolter contre ce qui se passe à l'extérieur de moi-même, car je n'ai aucun contrôle sur mon environnement. Le seul contrôle que je peux avoir, c'est sur moi-même et cela s'appelle de la maîtrise. Cette dernière s'obtient à partir du moment où j'arrête de responsabiliser les autres pour ce qui m'arrive et que j'en accepte la charge complète et entière.

...c'est garder toutes mes énergies pour réussir, pour me réaliser, pour me créer.

...c'est assumer ma vie, développer un équilibre, une confiance. Et tout cela, je peux les acquérir que sur moi-même.

...c'est ne pas laisser les autres prendre mes responsabilités à ma place, sinon, je cours le risque qu'ils le fassent à leur façon, pour leur bien-être personnel.

...c'est me laisser respirer, de me reposer quand je suis fatigué, de me respecter dans mes états divers, de ne pas m'obliger à faire quoique ce soit de plus que j'en suis capable.

...c'est accepter que j'aie un territoire bien à moi et qu'il est très important pour ma survie, que j'aie des choses qui me sont personnelles, que j'aie des amis personnels. C'est de protéger ce territoire contre les assauts de ceux qui veulent se servir de mes choses ou de s'ingérer dans les relations que j'ai avec les autres.

...c'est me planifier des vacances et de les prendre, pas pour déménager ou faire le grand ménage ou améliorer l'aspect de ma propriété, mais pour me reposer et jouir du plaisir d'avoir accompli des choses.


Partager cet article

Repost0
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 19:50



C'est un homme qui a très très mal à la tête.

Quand il se lève le matin, il a mal à la tête. Dans les embouteillages pour aller au bureau, il a mal à la tête. Toute la matinée, il a mal à la tête. A midi il déjeune seul car forcément il ne peut pas participer aux conversations de ses collègues, il a mal à la tête. L'après-midi, il essaie d'oublier qu'il a mal à la tête. Il rentre tôt pour essayer de se coucher et dormir un peu, mais la nuit le trouve éveillé par son mal de tête...
 

Cela fait dix ans que ça dure et, après avoir consulté plusieurs médecins, il finit par prendre rendez-vous chez un spécialiste. Après plusieurs examens approfondis, celui-ci rend son verdict :

« J'ai deux nouvelles, une bonne et une mauvaise... La bonne, c'est que nous avons trouvé l'origine de votre mal. La mauvaise, c'est justement l'origine de votre mal. En fait, vos testicules font pression sur le bas de votre dos. Les lombaires, en réaction, pincent le nerf spinal, lequel, en remontant le long de la colonne jusqu'à la tête, provoque une irritation permanente du cerveau, d'où vos maux de tête chroniques.

— Euh ! Et que peut-on faire pour remédier à ça, Docteur ?

— Seulement deux choses, vous couper les testicules ou vous laisser vivre avec votre mal. »

Quelques instants de réflexion suffisent au malheureux pour se décider, il a vraiment trop mal à la tête : «
On coupe, Docteur ! »

Trois jours suffisent pour que notre homme, remis des suites de l'opération, quitte la clinique. Un monde nouveau s'étale devant ses yeux incrédules : ses migraines l'ont quitté, ses tempes ne battent plus, ses idées sont claires, les gens lui sourient et il leur sourit enfin ! Toutefois, il a perdu ses testicules...

Passant devant un tailleur pour homme, il décide, pour fêter ça, de s'offrir un nouveau costume sur mesure et pousse la porte du magasin.

« Bonjour, je voudrais m'offrir un costume sur mesure !

— Pas de problème, monsieur, je vous propose cette veste en 54 et ce pantalon en 46 qui vous iront parfaitement. »

Un peu étonné d'une telle acuité de jugement, il enfile l'ensemble et il est obligé de reconnaître que celui-ci lui va comme un gant.

« Vraiment, monsieur, je suis impressionné ! Comment avez-vous pu déterminer ma taille aussi précisément ?

— Le coup d'oeil du pro, monsieur, j'exerce depuis plus de vingt ans. »

Emballé, il décide de compléter ses achats en s'offrant un caleçon de marque. Le tailleur lui répond :

« Vous avez bien raison, monsieur, je vous propose ce modèle à carreaux en taille 42.

— Désolé, monsieur, mais cette fois vous faites erreur, je porte uniquement du 40.

— Croyez-en le coup d'oeil du pro, monsieur. En caleçon, vous faites du 42.

Notre homme insiste alors :

— Navré de vous prendre à défaut, monsieur, mais je porte du 40 depuis au moins 10 ans !

— C'est comme vous voudrez, monsieur, mais je dois vous prévenir : en portant du 40, vos testicules vont faire pression sur le bas de votre dos et vos lombaires. En réaction, ils pinceront le nerf spinal qui, à son tour, vous donnera des maux de tête... »


(blague trouvée sur le blog Le jardin de mes pensées)

Partager cet article

Repost0
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 22:00

 
w

Quelle est votre occupation, Madame ?

Une jeune femme alla un jour renouveler son permis de conduire. Lorsqu’on lui demanda quelle était sa profession, elle hésita un instant, ne sachant trop comment se qualifier. Le fonctionnaire insista : « Ce que je vous demande est simple: avez-vous un travail, un emploi ?

— Bien sûr que j’ai un travail, répondit Anna. Je suis mère.

— Désolé, madame ! Mais nous ne considérons pas cela comme une occupation professionnelle. Je vais donc inscrire « femme au foyer », dit froidement le fonctionnaire. »

Anna raconta cet incident à sa bonne amie Mireille qui elle-même, un jour, se retrouva dans la même situation.

« Quelle est votre occupation ? », demanda la dame fonctionnaire.

S
e rappelant ce qui était arrivé à Anna, Mireille répondit avec un naturel sans pareil : « Je suis directrice générale d’une petite « PME ».

Étonnée, la jeune fonctionnaire lui demanda : « Puis-je savoir ce que vous faites exactement ?

— Nous desservons une jeune clientèle très exigente et délivrons des services en croissance personnelle, éducation, psychologie, relations humaines et gestion de projets. Nous devons, entre autres, faire preuve de flexibilité, disponibilité, adaptation, créativité, … »

Au fur et à mesure qu’elle décrivait ses responsabilités, Mireille remarqua dans la voix de la fonctionnaire un ton de plus en plus respectueux…

Lorsqu’elle rentra chez elle, Mireille fut reçue par son équipe : trois petites filles de 13, 7 et 3 ans. En montant à l’étage, elle entendit « le plus jeune de ses projets » : son bébé de six mois, s’adonnant à un nouvel assemblage de sonorités vocales.

H
eureuse, fière et émue, Mireille prit son poupon dans ses bras et eut une pensée de gratitude envers toutes les personnes qui œuvraient avec elle dans cette merveilleuse « entreprise de la vie » : arrière-grands-parents, grands-parents, tantes, oncles, sœurs, amies...

Texte revu et adapté par Nicole Charest. Ne fait pas partie de Petites douceurs pour le cœur.

Pensée de la semaine : Ne vous inquiétez pas si vous ne pouvez donner à vos enfants tout ce dont vous rêviez pour eux... Donnez-leur seulement le meilleur de vous-même.


Qui est la meilleure mère pour vos enfants?
Cliquez ici pour connaître la réponse...



 



Hommage à nos mamans disparues

S'il est vrai que des fleurs poussent au paradis,
et que les espèces les plus rares s'y trouvent réunies,
alors Seigneur, svp, soyez bon, soyez gentil,
et portez attention à la mission que je Vous confie.

Cueillez les plus belles et faites-en des bouquets géants
que Vous remettrez à nos douces et chères mamans...
En les serrant chacune très fort dans vos bras aimants,
rappelez-leur qu'elles nous manquent terriblement...

Ah oui, peut-être pourriez-Vous aussi rajouter ceci,
— Ces mots qu'on ne leur a jamais assez dits —
« Chères mamans, nous vous aimons et vous disons MERCI
pour votre générosité et votre amour sans compromis... »


Nicole Charest

 


 




 

Diaporama Coup de coeur

Il faut chanter pour toutes les mamans du monde 
Elles qui nous ont donné bien plus que la vie
De nos premières à leurs dernières secondes
Pour tant d'amour on peut leur dire Merci
Il faut chanter pour toutes les mamans du monde
Pour leur tendresse et leur générosité
Pour tous les sacrifices qu'elles font dans l'ombre
Parce que nos coeurs dans le leur a poussé.

 la suite de ce diaporama ici…


(Diaporama protégé par un mot de passe /
Cliquez sur « Ouvrir en lecture seule »)









Cliquez sur l'image 

« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »

Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Petites douceurs pour le cœur, Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières, cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour les commandes en provenance de l'Europe,
cliquez ici ou ici.







Chez Muse, vous connaissez?

Voici un site que j'ai découvert vraiment par hasard et je suis certaine qu'il plaira à toutes les mamans d'une certaine génération. Grâce à la générosité de ce webmestre, il vous est possible d'écouter les plus belles chansons d'autrefois et même d'y lire les paroles. Rien à télécharger, seulement à cliquer sur les titres désirés.

Visitez la section
Pour mamans et papas et laissez vous bercer par ces douces mélodies d'autrefois.



Imparfaite, et alors...

Ce blogue nouveau genre s’adresse aux mères de famille (et aux papas, pourquoi pas?) qui veulent développer le petit côté désinvolte qui leur simplifiera la vie. Abordant
12 thèmes, à raison d'un par semaine, il proposera un judicieux mélange d'anecdotes, de ressources et d'idées pratiques pour alléger la vie familiale.

 







 

La blague du blog

Un jour, un homme rentre du travail pour trouver le chaos qui règne à la maison. Ses enfants, encore en pyjama, jouent dans la boue du jardin. Sur le gazon, tout autour de la maison, il y a des cartons de repas congelés et des boîtes de jus par terre. Quand il entre dans la maison, c'est encore pire.

La vaisselle sale est éparpillée dans toute la cuisine, le repas du chien est renversé sur le sol, et il y a du sable par terre. Dans la salle de séjour, il trouve des jouets, des vêtements et une lampe renversée.

À ce moment, l'homme a très peur qu'un malheur ait touché sa femme. Il se précipite au second étage et là, stupéfait, il trouve sa femme encore en pyjama, assise dans le lit en train de lire un livre.

« Allô mon amour, comment était ta journée?, lui demande-t-elle.

— Mais que s'est-t-il passé ici aujourd'hui?

Souriante... : — Tu sais, chaque jour en rentrant, tu me demandes ce que j'ai fait durant la journée et quand je réponds que je me suis occupée de la maison et des enfants, tu me dis : "C'est tout?" Eh bien, aujourd'hui, je n'ai rien fait! »

Partager cet article

Repost0
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 22:00
 

J'ai appris...

J'ai appris qu'il faut beaucoup de temps pour devenir la personne que l'on souhaite être...

J'ai appris qu'il est possible d'aller loin au-delà de ses propres limites...

J'ai appris que nous sommes responsables de nos actes, quelles que soient nos humeurs...

J'ai appris qu'il suffit d'un instant pour faire quelque chose qui vous brisera le cœur pour le reste de la vie...

J'ai appris que si l'on ne contrôle pas son comportement, c'est lui qui devient le maître...

J'ai appris que les héros sont ceux qui font ce qu'il faut faire, quelles qu'en soient les conséquences...

J'ai appris que même si une colère peut être légitime, cela ne donne pas le droit d'être cruel...

J'ai appris que le milieu et les circonstances peuvent nous avoir influencés, mais nous sommes responsables de ce que nous sommes devenus...

J'ai appris qu'il ne suffit pas toujours d'être pardonné, il faut aussi parfois savoir pardonner...

J'ai appris qu'il suffit qu'une personne te dise un mot gentil pour que ta journée soit meilleure...

J
'ai appris que tu peux toujours prier pour quelqu'un quand tu n'as pas la force de l'aider autrement...

J'ai appris que souvent, ce dont une personne a besoin, c'est une main qui se tend et un cœur qui écoute...

J'ai appris qu'ignorer les faits ne changent pas les faits...

J'ai appris que ce sont les petites choses de la vie qui la rendent si belle...

J'ai appris que sous le blindage de chacun, il y a toujours quelqu'un qui désire être aimé et respecté...

J'ai appris que quand tu veux te venger de quelqu'un, laisse-le continuer à faire du mal...

J'ai appris que c'est l'amour et non pas seulement le temps qui soigne les blessures...

J'ai appris qu'être bon est plus important qu'être fort...

J'ai appris que quand tu nourris rancune et amertume, le bonheur change de trottoir...

J'ai appris que nous voulons tous vivre en haut de la montagne mais que le vrai bonheur est dans son ascension, pendant l'escalade...

Ce texte ne fait pas partie de Petites douceurs pour le cœur.

Pensée de la semaine : Remettant toujours au lendemain la quête de l'essentiel, nous risquons de laisser la vie filer entre nos doigts, sans l'avoir jamais vraiment goûtée. 






Où sont les vraies merveilles?

« Les hommes voyagent pour s'émerveiller de la hauteur des montagnes, des vagues gigantesques de la mer, du long cours des rivières, de l'immensité des océans, du mouvement circulaire des étoiles... et ils passent les uns devant les autres sans s'émerveiller. »

Jeffers, Suzan. Osez vous réconcilier avec la vie

  









Cliquez sur l'image 

« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »

Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Petites douceurs pour le coeur, Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières, cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour les commandes en provenance de l'Europe,
cliquez ici ou ici.







Diaporama Coup de coeur : La plus belle journée de ma vie

Aujourd’hui, quand je me suis réveillé, j’ai réalisé soudain que c’était la plus belle journée de ma vie. Il y a eut un temps où je me demandais si j’allais vivre jusqu’à aujourd’hui : mais je suis encore vivant. Et parce que je suis encore vivant, je fais la fête!

Cliquez ici pour la suite de ce beau diaporama...
 



  







 

La blague du blog

Alcide conduisait son auto et était tout trempé de sueur, tant il était nerveux à l'idée d'arriver en retard à son rendez-vous, car il n'arrivait pas à trouver une seule place de stationnement.

Levant les yeux au ciel, il pria Dieu : « Seigneur, aie pitié de moi. Si Tu me trouves une place de stationnement, je Te promets d'aller à la messe tous les dimanches et de laisser la bière pour le reste de ma vie. »

Miraculeusement, une place se libère sur-le-champ. Alcide lève les yeux au ciel de nouveau et dit à Dieu : « Laisse faire, j'en ai trouvé une ! »

Partager cet article

Repost0
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 22:00
 

Qui êtes-vous?

Une femme était dans le coma et se mourait. Elle eût soudain l'impression qu'on l'amenait au ciel et qu'elle se trouvait au lieu du jugement.

« Qui êtes-vous? demanda une voix.

— Je suis la femme du maire, répondit-elle.

— Je ne vous ai pas demandé de qui vous êtes la femme, mais bien qui vous êtes.

— Je suis la mère de quatre enfants.

— Je ne vous ai pas demandé de qui vous êtes la mère, mais bien qui vous êtes.

— Je suis maîtresse d'école.

— Je ne vous ai pas demandé qu'elle est votre profession, mais bien qui vous êtes.
— Je suis chrétienne.

— Je ne vous ai pas demandé votre religion, j'ai demandé qui vous êtes.
— Je suis celle qui a toujours aidé les pauvres et les miséreux.

— J'ai demandé non pas ce que vous avez fait, mais qui vous êtes. »

Elle a manifestement échoué à l'examen puisqu'on l'a renvoyée sur terre.
Quand elle se remit de sa maladie, elle décida de découvrir qui elle était. Et cela fit toute la différence.

Votre tâche consiste à ÊTRE. Pas à être quelqu'un, pas à n'être personne, pas à être ceci ou cela et ainsi devenir conditionné, mais juste à ÊTRE.  


Texte trouvé sur le blog Se souvenir des belles choses


Pensée de la semaine : Découvrez qui vous êtes et vous n'aurez plus aucune envie de devenir quelqu'un d'autre. 







Quand nous mourrons et frapperons aux portes du Paradis, notre Créateur ne nous demandera pas : « Pourquoi n'as-tu pas trouvé le traitement de telle ou telle maladie? Pourquoi n'es-tu pas devenu le Messie? » La seule question qu'il nous posera en cet instant précieux, c'est : « Pourquoi n'es-tu pas devenu toi-même? »
 
Vous êtes un individu unique. Jamais il n'y a eu et jamais il n'y aura d'être humain comme vous. Il n'y a rien d'ordinaire en vous. Et si vous vous sentez banal, ordinaire, c'est parce que vous avez choisi de cacher aux yeux du monde les parties de vous-même qui sont extraordinaires. Peut-être même avez-vous oublié leur existence, elle ne se sont pas manifestées depuis tellement longtemps.
 
Mais écoutez bien... Elle vous appellent... ces voix qui sont au fond de vous-même... Elles crient pour être reconnues, pour que vous les rassembliez. « Libère-nous », disent-elle, « et nous te montrerons le chemin de la plénitude. »

De Angelis, Barbara. Les moments vrais.








Cliquez sur l'image 

« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »

Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Petites douceurs pour le coeur, Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières, cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour les commandes en provenance de l'Europe,
cliquez ici ou ici.


Pourquoi ne pas offrir Petites douceurs pour le coeur pour la fête des mères?

d




Diaporama Coup de coeur   

Connaissez-vous l’histoire du ruban bleu et de ce professeur de New-York qui, à la fin de l'année scolaire, avait décidé d'honorer chacun de ses étudiants. 

Cliquez ici pour connaÎtre la suite de cette très touchante histoire : « Qui je suis fait une différence...
»

                                            






 

La blague du blog

Un médecin apprend à son malade qu'il n'a plus que 12 heures à vivre. L'homme rentre chez lui et annonce la nouvelle à sa femme :

— Chérie, voici ce que j'aimerais faire pendant ces douze heures : un bon dîner, ensuite aller boire et danser tout le reste de la nuit.

— Oh! la! la! répond sa femme. C'est facile pour toi... On voit bien que tu n'auras pas à te lever demain matin. »

Partager cet article

Repost0
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 22:00

 

La terre 

 
Nous avons la plus belle des planètes
Et nous en faisons la plus triste, la plus laide.
Nous avons les plus belles prairies
Et nous en faisons des déserts.

Nous avons la terre le plus fertile
Et nous la rendons stérile.
Nous avons les plus belles plantes
Et nous les modifions.

Nous avons les plus belles ethnies primitives
Et nous en faisons des fantômes.
Nous avons les plus belles fleurs
Et bientôt nous n'aurons plus d'abeilles.

Nous avons les plus beaux animaux
Mais ils vont finir au zoo.
Nous avons les plus beaux océans
Et nous en faisons des décharges.

Nous avons l'intelligence
Et nous sommes les plus bêtes.
Nous avons le bonheur au bout des doigts
Et nous sommes en détresse.
  
Nous avons de l'eau
Mais tous n'en boivent pas.
Nous sommes les plus riches
Mais les plus pauvres de cœur.

Nous sommes gros
Et ils sont maigres.
Nous sommes en paix
Et ils sont en guerre.

Nous voyons
Mais nous sommes aveugles.
Nous sommes libres
Mais nous devenons esclaves.

Nous avons tout
Et nous ne sommes rien.
Nous avons une mémoire
Mais elle ne nous sert à rien...

Quand nous n'aurons plus de passé,
Quand nous n'aurons plus de mémoire,
Quand l'avenir se réduira au présent...
Il nous restera que les minutes de silence...

 
          « Lorsque l'homme aura coupé le dernier arbre,
pollué la dernière goutte d'eau,
tué le dernier animal
et pêché le dernier poisson,
alors, il se rendra compte que l'argent n'est pas comestible. » 
Sagesse amérindienne

Avez-vous déjà entendu ce discours que Severine Suzuki, 14 ans, a prononcé à l'ONU concernant l'environnement? Non seulement, le texte est touchant et intelligent, mais il ne laissera personne indifférent. (Merci Krys)

Pour lire le texte,
cliquez ici.
Ou écouter sa prestation sur YouTube,
cliquez ici.


Le vaisseau spatial Terre

Nous ne pourrons plus réussir pendant longtemps à manœuvrer le vaisseau spatial Terre si nous ne le voyons pas comme un bâtiment entier, si nous ne considérons pas notre destin comme un destin commun. Ce sera nous tous ou personne.

Il possède les ressources suffisantes pour prendre soin de 100 % de l’humanité, mais encore faut-il le piloter avec soin !

— Buckminster Fuller
(Petites douceurs pour le coeur, tome 1, p. 47)

 

Cliquez sur l'image 

« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »

Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Petites douceurs pour le coeur, Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières, cliquez ici.
— Pour commander le livre,
cliquez ici.
— Pour les commandes en provenance de l'Europe, cliquez ici ou ici.


Pour la fête des mères, pourquoi ne pas offrir
Petites douceurs pour le coeur?
 

Je suis loin d'être une adepte du « rap » mais j'avoue que ce vidéo clip m'a beaucoup touchée...

Quand il sera grand et me demandera
« Pourquoi y a plus de poissons dans la mer? »
Je vais dire quoi? Que je savais pas!
Ou que j'en avais rien à faire!

Et quand il me demandera
« Papa! Est-ce juste pour le bois
que vous avez rasé le poumon de la planète?
J'vais respirer avec quoi? »

J'aurais l'air d'un irresponsable, incapable.
D'un coupable au comportement inexcusable.

Une nature bousillée, un monde de CO2.
Est-ce vraiment le futur
que l'on voulait construire pour eux?

Ça passe par le respect et l'une des choses à faire,
c'est un commerce équitable pour eux, nous et notre terre.
Les grands discours c'est bien.
Mais les petits gestes c'est mieux.
La différence on doit la faire aujourd'hui,
car on le peut.

Vas-y consomme! Consomme. Consume, consume!
Tronçonne, tronçonne! Allume, allume!
Mais que fais-tu si notre futur
s'retrouve entre le marteau et l'enclume.
Si ça brûle et que ça s'consume.
Et qu'notre terre ressemble à la lune.
Que fais-tu si notre futur
s'retrouve entre le marteau et l'enclume.

Dites-moi pas que vous le voyez pas, qu'vous le sentez pas.
Ce changement. Ne me mentez pas.
Le climat part en vrille. Vous attendez quoi?
Combien de Katrina nous faudra-t-il pour accepter ça?

Je veux pas marcher sur le sol d'une mer asséchée en me disant
« J'aurais peut-être dû trier mes déchets. ».
Pour nous c'est une erreur, pour nos enfants un péché.
Tout le monde crie au drame mais personne n'a l'air pressé.

J’veux pas voir le jour où l'eau aura la valeur du pétrole.
Où le pétrole ne sera plus.
Mais on payera encore pour ces bémols.
Je ne suis pas devenu « Monsieur Écolo » c'est clair.
Mais avec ce que je sais aujourd'hui,
je peux faire mieux que hier.

On n'a qu'une terre (3:06)

Vidéo YouTube (souvent non disponible sur les serveurs d'entreprise)

 

 

Diaporama Coup de coeur

Notre terre parle. Vous est-il arrivé une fois d'entendre la terre parler. Moi oui, elle n’arrête pas de me poursuivre, dans mon réveil, dans mon sommeil, sous ma douche, quand je marche, même quand je mange. Elle est même sur ma table, elle n’arrête pas de me parler…

... la suite de ce diaporama ici…


La blague du blog

Un martien pose sa soucoupe à six heures du soir dans une des rues les plus passantes de Montréal et fait son rapport : — Allô, Mars? C'est vous Chef? Dites, nos savants se sont trompés : Ce n'est pas de l'oxygène que les terriens respirent...
 

À l'école.
— Toto, avoue que ton père t'a aidé à faire ton devoir ?
— Ben, non m'sieur, je vous jure !
— C'est bien vrai ? Sûr ?
— Oui, j'en suis sûr. Il l'a fait tout seul....

 

Partager cet article

Repost0
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 22:00

  



 
Voici une belle prière pour Pâques prise sur ce site magnifique : Au jardin de l'amitié









 

Le barbier et Dieu

Régulièrement, Paul allait chez son ami le barbier et tout en se faisant couper les cheveux, ils échangeaient de tout et de rien. Un beau matin, ils abordèrent le sujet de Dieu…

Le barbier dit : « Écoute, tu prétends que Dieu existe, mais moi, je n’y crois pas.

— Et pourquoi dis-tu cela? demanda Paul.

— Eh bien, c'est facile. Tu n'as qu'à sortir dans la rue pour comprendre que Dieu n'existe pas. Si Dieu existait, y aurait-il tant de gens malades et tant d'enfants abandonnés? Non, si Dieu existait, il n'y aurait ni souffrance ni peine. Je ne peux penser à un Dieu qui permet toutes ces choses. »

Au lieu de confronter son ami barbier, Paul resta silencieux et réfléchit à la meilleure façon de lui faire voir les choses autrement. Il sortit du salon et dès qu’il fut sur le seuil de la porte, il vit un homme dans la rue avec de longs cheveux et une barbe.

Il retourna donc à l’intérieur et dit à son ami : « Tu sais quoi? Les barbiers n'existent pas. »

— Comment ça, les barbiers n'existent pas? N’en suis-je pas la preuve vivante?

— Non, répondit Paul. Ils n'existent pas parce que s'ils existaient, il n'y aurait pas de gens avec de longs cheveux et la barbe longue comme cet homme qui marche dans la rue.

— Voyons Paul! Ce qui arrive, c'est que les gens ne viennent pas à moi.

— Exactement! Alors tu vois, pour Dieu, c’est la même chose. Dieu existe, ce qui arrive, c'est que les gens ne vont pas vers Lui et ne Le cherchent pas; c'est pourquoi il y a tant de souffrance dans le monde. »


Pensée de la semaine : L'univers m'embarrasse et je ne puis penser que cette horloge existe et n'ait point d'horloger. — Saint Voltaire







Dieu, si Tu existes...

Parle-moi! Et aussitôt un oiseau chanta...
Montre-moi un miracle! Et une vie naquit...
Donne-moi un signe! Et le tonnerre gronda...
Laisse-moi te voir! Et une étoile scintilla dans le ciel...
Laisse-moi savoir que tu es là! Et un papillon se posa sur elle…Mais la personne ne remarqua rien de tout ça et continua à demander à
Dieu une preuve de son existence...

Petites douceurs pour le cœur, p. 107

  



 




Cliquez sur l'image 

« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »

Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Petites douceurs pour le coeur, Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières, cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour les commandes en provenance de l'Europe,
cliquez ici ou ici.


Pourquoi ne pas offrir Petites douceurs pour le cœur pour la fête des mères?






 

Diaporama Coup de coeur

Joyeuses Pâques!

Vous tomberez en amour avec les effets, les photos et la fraîcheur
de ce diaporama spécialement conçu pour Pâques!


Merci Paulyne!

cliquez ici pour voir ce diaporama











Prenez vos courriels à partir de n'importe quel ordinateur, n'importe où dans le monde. Pas besoin de s'inscrire!





Un site extraordinaire pour profiter de tous les spéciaux offerts dans les circulaires des magasins et supermarchés. Faites votre liste d'épicerie en ligne et imprimez-la.

 






 

 La blague du blog


Deux enfants passent devant un panneau : « Ralentir! Ecole primaire ».

L'un des deux garçons dit : « Tu te rends compte! Ils ne croient tout de même pas qu'on va y aller en courant! »

Partager cet article

Repost0
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 22:00

 

Jeudi le 9 avril : lancement de mon 2e diaporama : Rester debout, malgré tout...

Regroupant 10 textes inspirants et plus de 35 pensées réconfortantes,
 ce diaporama sera un précieux support à toute personne vivant une situation difficile
(maladie, séparation, deuil, perte d’emploi, …)




 

Hymne à la vie!

Aujourd'hui, j'ai tellement envie de te dire combien je t'aime. Toi, qui à chaque instant, es présente en moi. Toi qui habites mon cœur, nourris mon âme. Toi qui, sans artifice, m'aimes, m'accompagnes.


J
e te regarde, et mes yeux s'animent. Des étincelles de joie, de vie sont perceptibles. Mon sang circule à une vitesse folle. J'ai toujours le goût de toi, d'être avec toi, de te sentir, de te vivre.

Parfois tu me perturbes; d'autres fois, tu me fais pleurer. Certaines fois, tu me blesses, tu touches mes valeurs, mes croyances. Tu m'ébranles, tu me chavires, tu me rends parfois un peu dingue. Mais au fond, je t'aime.


Tu me fais rire. Sans cesse, tu crées pour moi de merveilleux bouquets d'émotions. Tu es là. Tu me prends la main, et tu me guides sur des sentiers inexplorés. Tu me parles d'éternité quand je me sens limité. Tu me dis : « Crois, espère, avance à ton rythme, mais marche avec amour. » Sans fin tu souffles, tu respires pour moi, en moi.


Parfois je désespère de toi. Tu me quittes, l'espace d'un instant et je ne suis plus le même. Tu sais si bien me guider vers le meilleur, le meilleur de moi. Le meilleur de toi. Je t'aime tant.


Tu te fais belle, charmante, charmeuse. Tu me séduis, m'ensorcelles. Tu te présentes à moi, toute naturelle, vraie, authentique.

Aujourd'hui je veux le crier sans fin...
Je t'aime, toi la Vie. — André Chouinard  

Pensée de la semaine : La vie est faite de ces petits bonheurs quotidiens dont on se lasse et dont il faut parfois être privé pour en apprécier la réelle valeur. 






Trouvez...

Trouvez les bénédictions de l'existence.
Trouvez les leçons à apprendre.
Trouvez la force que vous n'auriez jamais cru posséder.
Trouvez le triomphe.

Jeffers, Suzan. Osez vous réconcilier avec la vie









Cliquez sur l'image 

« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »

Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Petites douceurs pour le coeur, Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières, cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour les commandes en provenance de l'Europe,
cliquez ici ou ici.


Pâques et la fête des mères s'en viennent à grands pas.
Offrez Petites douceurs pour le coeur!





 

Sans bras, sans jambes, sans soucis!

La vie n'est pas la même pour tous. Par contre, aimer sa vie ou non détermine sa réalité.

Certains se bloquent pour un petit handicap, un bobo, … D'autres, au contraire, font de leurs handicaps un atout.

Voici Nick Vujicic! Un grand homme!

 


Cliquez sur l'image pour lire
son histoire en français

                                    


Vidéo YouTube (souvent non disponible sur les serveurs d'entreprise)

  







 

La blague du blog

Vers 3 heures du matin :

— Maman, veux-tu me raconter une histoire?

— Patiente un peu, mon trésor. Ton père va revenir d'un moment à l'autre et, quand il rentre tard comme cela, il en a toujours une de prête.

Partager cet article

Repost0
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 23:00

Jeudi le 9 avril : lancement de mon 2e diaporama : Rester debout, malgré tout...

Regroupant 10 textes inspirants, ce diaporama réconfortera et encouragera toute personne vivant une situation difficile (maladie, séparation, deuil, perte d’emploi, …)





 














































Un vent de volonté


Quel que soit votre passé, quelles que soient vos barrières,
Tout cela est bien loin, secouez-en la poussière.
Faites souffler sur votre vie un vent de volonté,
La poussière des regrets sera vite balayée.

La poussière des regrets est un mal ennuyeux,
 
Qui pénètre partout et fait pleurer les yeux. 
Elle se glisse en douceur dans les moindres recoins, 
Pour nous faire étouffer et suffoquer de chagrin.

Elle se dépose en une épaisse couche à terre,
Où demeurent nos pas quand on regarde en arrière.
 
Elle applique au regard un voile obscurcissant, 
Qui cache la lumière et rend triste au-dedans. 

Elle s'accumule d'autant mieux que l'on ne bouge pas,

Et puis un jour, on se sent figé sous son poids. 
Ne laissez pas votre cœur s'étouffer sous la cendre, 
Respirez et vous verrez le feu reprendre.

 Si vous doutez, regardez la vie dans la nature,
Les oiseaux savent bien qu'en haut, l'air est plus pur.
 
Aussi, voyez comme ils prennent soin de leurs ailes, 
Pas une tache ne souillera leur grâce dans le ciel.

Et de plus, au cas où vous n'y auriez pas pensé,
Aucun d'eux ne regarde le sol pour s'envoler…
 

 Texte pris sur le blog Se souvenir des belles choses  

Pensée de la semaine :
Pleurer sur son passé,
c'est comme essayer de transplanter un arbre mort.







Le verre cassé

Un moine tibétain répondait ainsi à quelqu’un qui lui demandait comment être heureux dans un monde où rien n’est permanent, où l’on ne peut pas se protéger, ni protéger ses proches du danger.

« Quelqu’un m’a donné ce verre, qui me plaît vraiment. Il contient mon eau, il brille au soleil. Quand je le touche, il résonne. Un jour, le vent le fera peut-être tomber de son étagère, ou bien mon coude le fera tomber de la table. Je sais que ce verre est déjà cassé. Alors j’en profite pleinement. »

Oui, un jour, tout ce que nous aimons de tout cœur appartiendra au passé. Alors à quoi bon s’accrocher autant à des choses auxquelles, dans le grand ordre du monde, on ne peut s’accrocher?

Jeffers, Suzan. Osez vous réconcilier avec la vie

  




















Cliquez sur l'image 

« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »

Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Petites douceurs pour le coeur, Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières, cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour les commandes en provenance de l'Europe,
cliquez ici ou ici.


Pâques et la fête des mères s'en viennent à grands pas. Offrez Petites douceurs pour le coeur!





Diaporama Coup de coeur

 

Laissons les fleurs nous apprendre
comment il faut cohabiter sur la planète...


Cliquez ici pour visionner ce magnifique diaporama. 







Témoignage de mon livre d'or

Il y a 2 mois environ j’ai acheté votre livre Petites douceurs pour le cœur. Mais quel cadeau je me suis offert! Votre livre me suit partout tant au bureau, dans l’auto ou chez moi. Lorsque je lis des pensées positives, ça m’aide à bien passer la journée lorsqu’il y a des moments difficiles. Merci de faire partie de ma vie maintenant. Continuez votre bon travail! Dorina Beausoleil, Ottawa








La blague du blog

Deux singes entrent dans un bar et se commandent chacun une bière.
Le serveur n’ayant jamais servi de singes auparavant décide d’aller voir son patron et lui dit :

Y’a deux singes au bar qui demandent une bière. Qu’est-ce que je fais?

— Donne-leur une bière, idiot! Mais attends, les singes sont stupides, charge-leur le double du prix, ils ne verront pas la différence.

Le serveur retourne au bar, sert la bière à chaque singe et leur charge le double du prix. Un peu plus tard, le serveur revient voir les singes, encore surpris d’avoir des singes comme clients.

— Dites, c’est plutôt rare qu’on voit des singes ici!

Les deux singes se regardent et l’un d’eux dit :

— Pas surprenant, au prix que vous chargez! 

 




Partager cet article

Repost0
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 00:00

Ceci est une newsletter que j'ai fait parvenir à mes abonnés le vendredi 20 mars 2009 et ne fait donc pas partie des publications régulières du jeudi.

    


Un chaleureux bonjour/bonsoir à vous tous, abonnés québécois et européens,


J'espère que vous allez merveilleusement bien.

Hier, j'ai franchi deux étapes bien importantes pour moi, soit celle d'avoir 500 abonnés et plus à La petite douceur de la semaine et 2) de voir mon compteur afficher plus de 20 000 visiteurs uniques. C'est tout un exploit car au début de ce projet, soit il y a 6 mois, mes seuls abonnés étaient mon mari et mes deux filles. Et vous comprendrez sûrement qu'ils n'avaient guère le choix... ; )))

Je dois ce succès à chacun de vous qui recommandez mon site à vos proches, ainsi qu'à mes précieuses partenaires virtuelles qui, chacune à leur façon, en font la promotion dans leurs sites respectifs.

Ce travail d'équipe fait en sorte que mon enthousiasme, ma motivation et mes élans créateurs en sont décuplés. 






Je profite de l'occasion pour vous informer qu'une toute nouvelle version de mon diaporama À travers le deuil, la vie... a été déposée sur mon site. Plusieurs personnes m'avaient signalé un problème de superposition de textes lors du visionnement. Alors voilà, tout est corrigé.






De plus, si vous êtes un abonné de longue date, vous avez dû remarquer que depuis 2 semaines, le texte principal n'est plus un extrait de mon livre. En fait, comme une grande majorité d'entre vous le possédez déjà, j'ai pensé qu'il serait plus intéressant pour vous de lire d'autres textes. Et qui sait si ces derniers ne se retrouveront pas un jour dans Petites douceurs pour le coeur # 2...






Si vous avez des commentaires ou suggestions à m'apporter, soyez bien à l'aise. La saison de golf est à nos portes et mon mari souhaite ardemment que je continue à rester aussi motivée... ; ))) Vous pouvez soit m'écrire ou laisser un message dans mon livre d'or. En passant, merci à toutes les personnes qui prennent le temps de signer ce précieux recueil de témoignages. Je le relis souvent.






Je me permets de faire une relance aux personnes dont l'adresse de courriel débute comme ci-dessous. Il faudrait vous réabonner à « l'article » si vous désirez recevoir les mises à jour hebdomadaires.

asmaa.elma************,
denison************, frsonego************, clairette.v************, gito************, rasd************, annie.aubry5************, lesgrenier************, safr.gam************, annie1313************, elazo************, pepinf************, domibar************







Je vous laisse sur ces quelques lignes et vous redis encore une fois,
le plus sincère des mercis. Bonne fin de semaine!






P.s. : Au lieu d'offrir du chocolat ou des fleurs à Pâques ou à la fête des mères, pourquoi ne pas offrir
Petites douceurs pour le coeur? Profitez de l'offre spéciale d'abonnement et obtenez 2 livres pour 22 $
(plus les frais d'envoi). 


 

Partager cet article

Repost0
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 00:00




 

Un morceau de gâteau

Une jeune fille discutait avec sa mère et lui racontait tous ses problèmes. Elle avait échoué son examen et son petit ami venait de la quitter pour sa meilleure amie.

Voyant sa détresse et sachant que sa fille aimait beaucoup le gâteau, elle l’amena vers la cuisine pour lui en préparer un.

La mère sortit alors tous les ingrédients et lui dit :
« Chérie, bois un peu de cette huile de cuisson.

Choquée, la jeune fille répond : « Quoi? Pas question!

— Que dirais-tu alors de quelques œufs crus?

— Est-ce que tu plaisantes?

— Tiens, voici un peu de farine.

— Maman, voyons!

C’est alors que la mère répliqua : Tous ces ingrédients ne sont pas cuits et ne peuvent se manger séparément, mais si tu les réunis tous ensemble, ils feront un délicieux gâteau.

Alors tu vois, la Vie travaille de la même manière. Quand nous nous demandons pourquoi il nous arrive des difficultés, nous ne réalisons pas tout de suite ce que celles-ci peuvent nous apporter. Ce n’est parfois que plus tard que nous comprenons qu’elles faisaient partie d’un plan pour nous faire grandir et devenir de meilleures personnes. »


(texte non inclus dans Petites douceurs le coeur)

Pensée de la semaine : Les problèmes sont comme des couteaux. Ou bien ils nous aident, ou bien ils nous coupent. Ça dépend si on les prend par le manche ou par la lame.






Le Grand Dessein

Aucun de nous ne comprend le Grand Dessein. Néanmoins, nous pouvons nous engager à utiliser toutes nos expériences, bonnes ou mauvaises, comme autant de cubes de construction pour bâtir une vie aimante et puissante. Et dans ce cas, effectivement, tout arrivera pour le mieux.

Jeffers, Suzan. Osez vous réconcilier avec la vie

  

Un très beau texte à lire également : L'alchimie du moment présent # 7

 

Découvrez ma nouvelle page intitulée Le pouvoir de la bénédiction. Je vous y présente une merveilleuse technique pour retrouver la sérénité quand on vit des situations difficiles.

 









Cliquez sur l'image 

« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »

Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Petites douceurs pour le coeur, Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières, cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour les commandes en provenance de l'Europe,
cliquez ici ou ici.


Pâques et la fête des mères s'en viennent à grands pas. Offrez Petites douceurs pour le coeur!






Témoignage de mon livre d'or

Nicole, je prends une minute pour te féliciter pour ton livre. Depuis que je me le suis procuré, j'ai mis de côté le livre Le Secret. Le vrai secret, je l'ai trouvé dans ton livre... Simplement merci de regrouper ces belles pensées, ça me fait du bien! Je l'ai aussi offert samedi dernier en cadeau pour un 50e anniversaire de naissance à une amie! Alors Nicole, toutes mes félicitations pour ton très beau livre!
André Monfette, Terrebonne







  

La blague du blog
 

C'est un homme qui est à l'hôpital, sa femme est en train d'accoucher...

Comme il la voit souffrir pendant les contractions, il lui tient la main et lui dit en pleurnichant :

— Oh ma chérie, tu as tant mal et tout ceci est de ma faute...

La femme répond avec un petit sourire.

— Mais non, tu n'y es pour rien... absolument pour rien! 

Partager cet article

Repost0

Bienvenue Sur Mon Blog!

  • Nicole Charest
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.

Rechercher Dans Ce Blog

La pensée du jour

 

Collection « Petites douceurs »

 

Petites douceurs
pour le coeur
 eBooks gratuits
   

    

icone-pour-blog-copie-1.gif

Les diapos « Petites douceurs »


montage_diapos.gif