Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 17:01

 

 

Bonjour tout le monde,

Nous voici pratiquement rendus à la saison estivale et qui dit été dit vacances, changement de routine, etc.

Pour les prochains mois, la « Petite douceur » du coeur prendra aussi un autre rythme,
soit la publication d'un bulletin aux 3 semaines.

Chaque nouveau bulletin restera en ligne 2 semaines, puis lors de la troisième semaine, je publierai d'anciens articles.
À noter qu'aucun avis de publication ne vous sera transmis pour ces derniers.

Étant donné que durant l'été, je vais préparer ma troisième saison et que je souhaite me rapprocher toujours davantage de votre réalité, j'apprécierais recevoir des suggestions de thèmes ou de chroniques. Vous pouvez m'écrire à cette adresse :
nicolecharest@videotron.ca

En
terminant, je vous souhaite un bel été. Profitez des moments privilégiés que nous procurent les vacances pour faire le plein d'énergie et de beaux souvenirs.


Votre webmestre, Nicole ; )))

 

P.-s.: Prochaine parution : 17 juin 2010

Repost 0
Publié par Nicole Charest - dans Mot de votre webmestre
commenter cet article
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 17:02

 

         

 

 

 
 

La légende des deux faucons 

 

Le roi d’un pays lointain reçut un jour comme offrande deux jeunes faucons qu’il remit sans tarder au fauconnier pour qu’il les dresse.

A
u bout de quelques mois, le roi demanda au maître fauconnier des nouvelles concernant le dressage des deux précieux oiseaux.

Celui-ci l’informa qu’un des deux faucons répondait parfaitement au dressage, mais que l’autre n’avait pas bougé de la branche où il l’avait posé le premier jour.

Le roi fit venir des guérisseurs de toutes sortes pour qu’ils voient le faucon, mais personne n’arriva à faire voler l’oiseau. Il confia alors la mission aux membres de la cour, mais rien de plus ne se passa… 

Désespéré, le roi décida de faire savoir à son peuple qu’il donnerait une juteuse récompense à la personne qui arriverait à faire voler le faucon. Et dès le lendemain matin, il vit le faucon en train de voler élégamment devant les fenêtres du palais.

Le roi dit à sa cour : « Amenez-moi l’auteur de ce miracle ! ». Et un modeste paysan se retrouva alors devant lui. 

Le roi lui demanda : « C’est toi qui as fait voler le faucon ? Comment as-tu fait ? Est-ce que tu es magicien ?

Intimidé, le paysan dit au roi : « Ce n’est pas de la magie ni de la science, Majesté, j’ai juste coupé la branche et le faucon a volé. Il s’est rendu compte qu’il avait des ailes et il a commencé à voler. »

La légende raconte que depuis ce jour, le faucon vola librement et sans restriction aucune et le roi simplement prenait plaisir à le regarder…

 
 

Et vous, à quoi êtes-vous accroché ? Qui vous empêche de voler ? De quoi ne pouvez-vous pas vous détacher ? Nous sommes installés dans une zone de confort à l’intérieur de laquelle nous vivons et nous croyons que c’est la seule chose qui existe.

À l’intérieur de cette zone se trouve tout ce que nous savons et croyons... Nous cohabitons avec nos valeurs, nos peurs, et nos limites. Nous avons des rêves, nous voulons de résultats, nous cherchons des opportunités, mais nous ne sommes pas toujours prêts à prendre de risques et à emprunter des chemins difficiles. 

Arrêtez de vous accrocher à votre propre branche et prenez le risque de voler plus haut. OSEZ VOLER !!!

 

Vous avez une page sur Twitter ou Facebook et vous aimeriez partager mes articles avec vos amis? Rien de plus simple! Vous n'avez qu'à cliquer sur le F et/ou le T situés juste au-dessus de ma bannière et le tour est joué! Merci à l'avance de votre précieuse collaboration!

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Voici un diaporama à offrir à vos proches lors de leur anniversaire. Les souhaits qu'il contient conviendront aussi bien à une soeur qu'à un ami, et le texte présenté est particulièrement agréable à lire le jour de sa fête...

Il vous est offert en deux versions : avec le tutoiement (icône ci-contre) et le vouvoiement (en cliquant ici). Sauvegardez-les tout de suite afin de les avoir sous la main le moment venu.

       
     
     
     

 

youtube

 

Liens utiles, plus de 47 000 références pour tout connaître

 

Transport, artistes, animaux, loisirs, forums, sites utiles, activités brûlantes, médias, etc... Tout est là, bien répertorié et régulièrement mis à jour.

 

À placer sans faute dans vos favoris!

La blague du blogue

Un couple de personnes âgées est allé souper chez un autre couple âgé et après le repas, les femmes sont allées dans la cuisine. Les deux hommes parlaient et l'un des deux dit :

« Hier soir, nous sommes allés à un nouveau restaurant et c'était vraiment délicieux. Le service était excellent. Vraiment, je le recommande.

– Quel est le nom du restaurant ? demande l’autre.

Notre homme pense et pense encore et dit finalement :

– Quel est le nom de cette fleur que tu donnes à quelqu'un que tu aimes ? Tu sais, il y en a des rouges et elles ont des épines...

– Tu veux dire une rose ?

– Oui, c'est le nom. Et il se tourna vers la cuisine et cria : "Rose, quel est le nom du restaurant où nous sommes allés hier soir ?" »

   
   
Repost 0
Publié par Nicole Charest - dans Divers
commenter cet article
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 17:01

Cher visiteur, cher abonné, bonjour,

 

Tout d'abord, j'aimerais souhaiter la plus cordiale bienvenue aux 245 personnes qui se sont inscrites depuis ma publication du 29 avril dernier. Ce succès est attribuable à tous ceux et celles qui partagent mon lien et mes diaporamas avec leurs proches. Recevez toute ma gratitude.

Afin de donner une plus grande visibilité à mon site, j’ai converti cette semaine quelques diaporamas en vidéos. J’invite donc toutes les personnes qui ont des pages sur Facebook à partager ces moments de ressourcement avec leurs proches. Il suffit tout simplement de faire un petit clic sur l’icône approprié et voilà, vous m’aiderez à rejoindre toujours plus de gens.

Tous les diaporamas ainsi convertis seront regroupés sur ma nouvelle page : Les vidéos « Petites douceurs », que je vous invite d’ailleurs chaleureusement à visiter.

 

En terminant, j’aimerais souligner une contribution plutôt spéciale, soit celle de Monsieur Alphonse Gosse, qui demeure dans un petit village, près de Bordeaux, en France. Il a traduit le diaporama Le temps, ce grand ami… en allemand afin de pouvoir le diffuser à ses proches. C’est donc avec le plus grand plaisir que j’ai ajouté cette version sur ma page Les diapos « Petites douceurs ». Un merci très sincère à vous, Monsieur Gosse.

Je vous souhaite une excellente visite sur mon site et une merveilleuse journée !

 

Nicole ;)))

Repost 0
Publié par Nicole Charest - dans Mot de votre webmestre
commenter cet article
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 17:06

 

null

Cliquez ici svpUn petit mot pour vous...

 


 

 

Va où ton cœur te porte...

Chaque fois que tu te sentiras perdu, indécis,
pense aux arbres, souviens-toi de leur façon de pousser.

Souviens-toi qu'un arbre avec beaucoup de feuillage
et peu de racines peut être déraciné au moindre coup de vent, tandis que, dans un arbre avec beaucoup de racines et peu de feuillage, la sève court difficilement. Racines et feuillage doivent pousser dans les mêmes proportions. 

Tu dois être dans les choses et au-dessus,
ainsi seulement tu pourras offrir ombre et refuge, te couvrir de fleurs et de fruits quand ce sera la saison.

Quand plusieurs routes s'offriront à toi, et que tu ne sauras pas laquelle choisir, n'en prends pas une au hasard, mais assieds-toi et attends. 

Respire profondément, avec confiance,
comme le jour où tu es venu au monde, sans te laisser distraire par rien. Attends encore et encore.

Ne bouge pas, tais-toi et écoute ton cœur.
Puis quand il te parlera, lève-toi et va où il te porte.

Tamaro, Susanna. Va où ton cœur te porte.
 

Vous avez une page sur Twitter ou Facebook et vous aimeriez partager mes articles avec vos amis? Rien de plus simple! Vous n'avez qu'à cliquer sur le F et/ou le T situés juste au-dessus de ma bannière et le tour est joué! Merci à l'avance de votre précieuse collaboration!

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

« Les mères sont des anges » est un diaporama conçu pour rendre hommage aux mamans en ce dimanche de la fête des mères (France : 30 mai). Vous pourrez donc le transférer aussi bien à vos mères que vos filles, belles-filles, soeurs, amies, etc.  Et pourquoi pas à celles qui n'ont pas eu le bonheur de porter un enfant, mais qui aiment un enfant avec un coeur de maman.

Personnellement, je le dédie à nos deux filles, Josianne et Audrey, qui m'ont grandement inspirée lors de l'écriture du texte. Ariane, Rosalie et Nathan sont privilégiés d'avoir des mamans comme vous deux.

    

Cliquez sur l'icône pour
télécharger le diaporama

 

 

     
     
     
 

 


     
     
Pour lire le bulletin publié l'année dernière
lors de la fête des mères, veuillez
cliquer ici svp.
   

Nouveautés dans LE COFFRE AUX TRÉSORS

Être vieux, c'est sérieux!*
Mourir avant de mourir*
Les 12 passages de la croissance spirituelle*

 
Un obstacle sur la route*

Témoignage de mon livre d'or

Félicitations pour ton livre Nicole ! Quel beau cadeau que tu offres ainsi à tous ceux qui cherchent sans trouver. C'est un réconfort assuré. Je suis surtout bien heureux de constater, enfin, que celui-ci est maintenant accessible à tous. Je vais le lire avec mon cœur. Bravo et surtout Merci. – Pierre B, Rigaud

La blague du blogue

En Afrique, un touriste tombe nez à nez avec un énorme lion. Impossible de fuir. L'homme ne voit qu'une dernière solution, il se met à genoux et implore le ciel :

« Seigneur, inspirez à cette créature des sentiments chrétiens! »

Un rayon lumineux touche alors l'animal. Lui aussi se met à genoux, joint les pattes et dit : « Seigneur, bénissez le repas que je vais manger ! »



Repost 0
Publié par Nicole Charest - dans Amour-Amour de soi-Bonté
commenter cet article
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 17:05

 

null

 

Dans la vie d'une webmestre, il arrive parfois des choses extraordinaires et depuis quelques semaines, voire quelques mois, il se produit justement des petits miracles quotidiens.

 

Durant les trois derniers mois, j'ai accueilli tout près de 800 nouveaux abonnés, ce qui porte mon nombre total à plus de 2 000. Mon nombre de visiteurs était d'environ 150 par jour alors qu'aujourd'hui, ce nombre a littéralement triplé et quadruplé.

 

Je suis consciente que pour arriver à de tels résultats, il y a des abonnés, des associations ou des partenaires qui font connaître mon site à leurs proches ou à leurs membres. Malheureusement, je ne peux remercier personnellement ces généreuses personnes car j'ignore qui elles sont.

 

Je profite donc de ce billet pour adresser à chacun, chacune d'entre vous mes plus sincères remerciements et ma plus vive reconnaissance pour cette publicité que vous faites de mon site, soit en partageant le lien ou en transférant l'un ou l'autre de mes diaporamas.

 

C'est pour moi une grande marque d'appréciation et ma plus ultime source de motivation.

 

Merci encore et surtout, continuez de me supporter ainsi. Votre collaboration est irremplaçable et indispensable !

 

Votre webmestre, Nicole

 

p.s.: N'hésitez pas à me soumettre vos suggestions, notamment les thèmes qui vous intéresseraient de façon particulière. Voici mon adresse : nicolecharest@videotron.ca.

 

Je demeure également à votre disposition si vous avez des problèmes lors de votre inscription. Avec Hotmail particulièrement, ce n'est pas toujours très simple...  

Repost 0
Publié par Nicole Charest - dans Mot de votre webmestre
commenter cet article
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 17:04



Il y a très longtemps, un roi fit placer un gros rocher sur une route. Puis, il se cacha et attendit pour voir si quelqu'un enlèverait l'énorme rocher. 

Quelque uns des marchants et courtisans les plus riches du royaume passèrent pas là et firent tout simplement le tour du rocher. Plusieurs d'entre eux en profitèrent pour accuser le roi de négliger les routes, mais aucun ne fit quoi que ce soit pour enlever le rocher du chemin.

Puis, un paysan passa par là avec une grosse caisse de légumes. En approchant du rocher, le paysan déposa son fardeau et essaya de pousser le rocher vers le fossé. Après beaucoup d'efforts, il finit pas réussir. 

Lorsqu'il se pencha pour reprendre sa caisse de légumes, il aperçut une bourse pas terre, à l'endroit même où était le rocher. La bourse contenait plusieurs pièces d'or et une note écrite par le roi, dans laquelle il disait que l'or appartenait à la personne qui avait enlevé le rocher. 

Le paysan venait d'apprendre ce que beaucoup de gens ne comprennent jamais : chaque obstacle nous donne l'occasion d'améliorer notre sort.


Auteur : Brian CAVANAUGH



Repost 0
Publié par Nicole Charest - dans LE COFFRE AUX TRÉSORS*
commenter cet article
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 17:03





Un disciple soufi demanda à son maître : Quelle est donc la différence entre toi et moi ?

Le maître répondit : « Chaque matin je m’éveille en sachant que je peux mourir aujourd’hui. »

Le disciple s’écria : Mais tout le monde le sait !

Et le maître de conclure : « Tout le monde le sait mais personne ne le réalise. »






La mort est la grande enseignante mais il est extrêmement difficile de la regarder face à face à cause de notre peur de disparaître, de notre peur de souffrir, à cause aussi de notre attachement au corps et au monde des sens.

Toute la nature meurt et renaît sans cesse. Notre quotidien est fait de pertes et de passages, de séparations suivies de nouvelles rencontres. Se cramponner génère de la souffrance, faire confiance et lâcher prise génèrent un sens nouveau de légèreté et de spontanéité.


Repost 0
Publié par Nicole Charest - dans LE COFFRE AUX TRÉSORS*
commenter cet article
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 17:02



Les douze passages
de la croissance spirituelle

 

1) Découvrez votre valeur propre. Vous vous ouvrez à l'abondance dans la mesure où vous pensez en être digne. Jusqu'à quel point vous sentez vous prêt à assumer cela aujourd’hui ?

2) Retrouvez votre volonté. Faire ce qui doit être fait, qu'on en ait envie ou pas, c'est ce qui procure l'estime de soi. Savez-vous passer des paroles aux actes ?

3) Tonifiez votre corps. La seule chose que vous pouvez être certain de garder toute la vie est votre corps. Comment pourriez-vous prendre davantage soin de celui-ci ?

4) Sachez gérer votre argent. L'argent n'est ni bon ni mauvais en soi : il n'est qu'une forme d'énergie, une nécessité pratique. Êtes-vous parvenu à la stabilité financière ?

5) Domptez votre mental. Votre perception du monde passe par vos croyances, vos opinions, vos interprétations. Dans quelle mesure vos croyances façonnent-elles votre expérience de vie ?

6) Faites confiance à votre intuition. Votre connaissance va bien au-delà de ce que vous avez lu, entendu ou appris. Êtes-vous déjà en communication avec votre guide intérieur ?

7) Acceptez vos émotions. Les sentiments sont naturels. Vous n'avez pas à chercher à les rectifier pour vivre pleinement votre vie. Avez-vous fait la paix avec vos émotions ?

8) Faites face à vos peurs. La pratique quotidienne du courage ne relève pas du sentiment mais de l'action. Êtes-vous le serviteur ou le maître de votre peur ?

9) Faites la lumière sur vos zones d'ombre. La connaissance de soi conduit à l'authenticité, l'énergie et la compassion. Vous connaissez-vous réellement, ou seulement une image de vous-même ?

10) Intégrez votre sexualité. « Faire l'amour » est une approche fondamentale de la vie. Quelle est votre attitude concernant les plaisirs de la vie : l'ivresse, le rejet ou une célébration consciente ?

11) Éveillez votre cœur. L'amour est une action qui ouvre les portes pour atteindre, chaque jour, l'illumination. Pouvez-vous être compatissant et bienveillant sans raison ?

12) Servez l'humanité. Le dernier passage donne un nouveau sens à la vie. De quelle façon pourriez-vous contribuer au bien-être de quelqu'un aujourd’hui ?


Millman, Dan. Chaque jour l’illumination.


Repost 0
Publié par Nicole Charest - dans LE COFFRE AUX TRÉSORS*
commenter cet article
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 17:01



La vieillesse offre autant de possibilités que la jeunesse mais elles prennent d'autres visages.
À mesure que le soir tombe, apparaissent dans le firmament,
des étoiles qu'on ne pouvait voir le jour. 
H.W. Longfellow




Observez bien cette image...
 




Être vieux, c'est sérieux !

 

Dans notre monde, je parle de l'Occident, tout est nouveau, tout change ; ce qui est jeune est bon, le changement est nouveau, la nouveauté est changeante et qu'on soit humain ou grille-pain, il n'est pas recommandé de vieillir. 

Le monde est né d'hier, il commence aujourd'hui et renaîtra demain. Nous parlons naturellement de prévenir les marques du temps : anti-tache, anti-rouille, anti-ride, anti-vieillesse. Sans anti, pas d'espoir. Vieux schnouk, vieux de la vieille, vieux machin, vieille chouette, la mode est à tout, sauf à l'ancien. 

Si la vieillesse est un naufrage, alors je donne ma langue au chat. La vie ne serait finalement que ce grand voyage de l'absurde où nous traversons périls et océans, déserts et continents pour mieux glisser, ridicules et impotents sur la pente irréversible de la fatalité. 

Il est vrai que l'on meurt. Il est encore plus vrai que nous nous amenuisons avec le temps rapport au fonctionnement et aux apparences de notre corps. Mais ce serait bien un comble de laisser aux émotions faciles le soin de traiter de la chose. Et pourtant, la vieillesse en a frappé plus d'un depuis la jeunesse de l'espèce. Des études récentes révèlent que lorsque nous ne mourrons pas, nous vieillissons. J'en connais, décédés un peu tôt, qui aurait tout donné pour vieillir en paix.

Toutefois sur le sujet du vieux, je ne sais pas de société plus mal barrée que la nôtre. Si nous ne sommes pas incompétents, alors nous sommes de mauvaise foi. Nous faisons tout pour dramatiser la vieillesse, tout pour la rapetisser, la rendre déplorable et la disqualifier. Oui, il se cache du « petit » dans notre regard moderne sur le vieux. 
« Petits vieux, petites vieilles qui font des petits dodos, des petits pipis, ils prennent des petites marches, des petites pilules, ils reçoivent de la petite visite, un petit-fils, une petite-fille, ils mangent comme des petits oiseaux et puis meurent comme des petits poulets. »

La sensibilité de la durée n'existe tout simplement pas. La valeur du temps s'annule depuis que, dans notre esprit, tout ce qui dure perd des plumes. Il pleurera à chaque ride, il maudira ses cheveux gris, il paniquera au premier mal de dos, au premier signe d'arthrite, celui pour qui la beauté se résume toute entière au look de la jeunesse. 

Nul ne sait plus assumer ses pertes de mémoire et plus personne ne sait boiter. Personne ne se vante de son grand âge, la durée n'en impose plus. Nous ne préparons pas notre vieillissement. Nous préparons notre retraite comme on prépare ses vacances mais nul n'envisage réellement sa vieillesse. Nous la nions plutôt, nous la craignons et nous renouvelons les mots pour cacher nos frayeurs : âge d'or, troisième âge et autres inepties. Comme si le mot vieillard était déjà trop vieux. 

Je ne dis pas que vieillir est agréable. Mais on meurt à tous les âges, on est malade en été comme en hiver, on déprime à n'importe quel moment de sa vie, les crétins se retrouvent fréquemment et partout dans la colonne de la vie et j'ai connu trop de vieux et de vieilles qui rebondissaient mieux que certains jeunes prématurément épuisés pour m'inquiéter sérieusement du temps qui passe. 

Je crains la maladie, je crains le gagaïsme, je crains le scandale de la souffrance et de la perte. Mais je ne crains pas mon âge et tous les âges que j'atteindrai. Je me propose d'embrasser chacune des années qui me seront données. Avec une canne en merisier que je lèverai au ciel, je clamerai mon grand âge sur tous les toits de la ville et je serai le premier responsable de ma fierté, si Dieu me prête l'amour et la santé. 

Nous devrions respecter nos vieux parce qu'ils sont vieux, un point c'est tout. Les vieux sont des pierres et des monuments, des arbres tutélaires, des âmes sculptées par le temps. Les vieux sont des témoins principaux. Ils représentent le temps passé et ce sont eux, l'histoire. À quatre-vingts ans, ma mère est si belle qu'elle donne à tous les jours un nouveau sens à la notion de dignité. 

J'espère ma vieillesse comme j'ai espéré toute ma vie. J'aurai la peau comme une écorce très ancienne, profondément ridée. Je serai honorable mais je serai armé. À la pointe du fusil, je forcerai les jeunes à écouter mes platitudes et jongleries. Et je tirerai un coup de semonce au premier qui me proposera une petite collation, un petit voyage en autobus, voire un petit n'importe quoi. Tous les vieux devraient être armés... 


Serge Bouchard, anthropologue — Texte trouvé sur 
le site Fun fou

 

Repost 0
Publié par Nicole Charest - dans LE COFFRE AUX TRÉSORS*
commenter cet article
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 17:01

   

 

 

 

Se mettre au service des autres

Les gens pensent que rendre service est une forme de charité, que les gens forts donnent aux gens faibles, que les gens en santé donnent aux gens malades, que les gens riches donnent aux gens pauvres, que les gens qui savent où ils s’en vont donnent aux gens confus.

À mes yeux, servir les autres est une expérience de complétude, de satisfaction, de totalité, d’indépendance et d’autonomie pour tous ceux qui sont concernés. C’est faire l’expérience de la magnificence et de l’infinie capacité des êtres humains.

Quand je me donne vraiment aux autres, je disparais et mon identité s’efface. Je ne fais plus qu’un avec la personne à qui je me donne. Il s’agit en fait d’une expérience divine, une expérience d’unité et de totalité. Personne ne reçoit et personne ne donne. Non, rien de tel ne se produit. Seulement une expérience d’unité. Nous commençons à voir que nous sommes l’expression d’une seule et même âme.

Rendre service est un geste d’amour et de confiance. C’est aussi un geste de responsabilité et de courage… une prise de position pour l’intégrité de la vie des hommes.

— Lynne Twist (citée dans le livre Chaque jour l'illumination de Dan Millman)

 
 

« Servir vos proches dans un esprit d'amour,
c'est la réalisation de soi au quotidien. »
Dan Millman

 

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Au Québec, la semaine de l'action bénévole aura lieu du 18 au 24 avril 2010 et c'est pour rendre hommage à toutes les personnes qui s'impliquent pour le mieux-être de leur collectivité que j'ai conçu ce nouveau diaporama.

Le texte est tiré de mon livre Petites douceurs pour le coeur. Partagez-le avec tous ceux et celles qui font une différence dans la vie de leur entourage, qu'ils soient bénévoles attitrés ou non.

   
  Un nouveau « diapo Petites douceurs » a également été ajouté sur la page Ho'oponopono. Il y présente la philosophie de base et la façon de mettre le tout en pratique. Ces textes sont extraits du ebook offert en téléchargement. Et vous y retrouverez, bien sûr, la célèbre chanson, mais dans une version spéciale de 8 minutes.

 

Ces destructeurs d'éléments nutritifs

Savez-vous qui, entre autres, s'attaque à la vitamine A, la vitamine D, la vitamine E, la vitamine K, tout le complexe vitaminique B, la choline en particulier, et le magnésium?

Cliquez vite sur l'image pour découvrir les produits et aliments qui, à notre insu, détruisent nos réserves énergétiques.

 

La fête des mères s'en vient à grands pas.
Petites douceurs pour le coeur : un cadeau qui fait plaisir et qui fait du bien !

 

 

   
 

« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »

Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières,
cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour commander de l'Europe :
FnacAmazone, Libre Entreprise.


*** Mon livre est également traduit en italien ***
Voir
page couverture. Disponibilité 
via ce site.

« L'avantage d'une pensée, c'est qu'elle peut résumer en deux lignes ce que nous désirons exprimer en deux pages. »

Cliquez ici pour lire et imprimer
celles que j'ai choisies pour vous.

La blague du blogue

Dans un asile, un nouveau pensionnaire arrive. Alors que deux infirmiers essaient de le ceinturer, il hurle : « Mais lâchez-moi! Je suis l'envoyé de Dieu ! »

Un autre fou qui passe à côté lance : « Ne le lâchez surtout pas, je n'ai envoyé personne... »
                                                                      



Repost 0
Publié par Nicole Charest - dans Amour-Amour de soi-Bonté
commenter cet article

Bienvenue Sur Mon Blog!

  • Nicole Charest
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.

Rechercher Dans Ce Blog

La pensée du jour

 

Collection « Petites douceurs »

 

 

Série
Les Messagères
  eBooks gratuits
     

    

icone-pour-blog-copie-1.gif

Les diapos « Petites douceurs »


montage_diapos.gif