Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 10:00

 

 

 

La reine Malika et le roi Kosala étaient très amoureux. Par une belle soirée romantique, le roi se pencha tendrement vers la reine et lui demanda : « Qui aimes-tu le plus au monde ? » La réponse fut loin d’être celle qu’il attendait quand elle lui dit : « Eh bien, c’est moi que j’aime le plus au monde ! » Surpris de cette réponse, le roi réfléchit un court instant et dit à sa compagne : « Moi aussi, je suis celui que j’aime le plus au monde. »

Un peu dépités devant leurs réponses réciproques, ils décidèrent d’aller en parler à Bouddha. Le maître spirituel les félicita chaleureusement de s’être posé une question aussi importante. Il leur déclara qu’en fait, chacun devrait être celui qu’il aime le plus au monde.

Il précisa ensuite : « Si vous comprenez cette vérité, vous cesserez de vous manipuler l’un l’autre ou de vous exploiter. Quand on pratique l’amour de soi, la compétition n’a plus sa place. Vous n’aurez nul besoin de défendre votre valeur personnelle, nul besoin de vous disputer. Quand on s’aime soi-même, on se libère du piège d’exiger que les autres nous aiment.

Pour ma part, j’ai besoin de l’amour des autres mais je ne peux pas le commander. Si mon besoin d’amour n’est pas comblé par les autres, je m’assure d’être dans l’amour de moi-même. Ainsi, je laisse les autres libres de me donner ou non leur amour. »

Bouddha poursuivit ensuite son enseignement : « Pour atteindre cet idéal d’estime de vous-même, vous devrez abandonner l’idée de vous croire meilleur ou inférieur aux autres ou même leur égal. Quel choix vous reste-t-il si vous n’êtes ni supérieur, ni inférieur, ni égal ? L’idéal est de rester vous-même. Quand on est soi-même, sans chercher à se comparer à personne, on a tout le loisir de créer une relation parfaite. »

Source : La vie est un jeu quantique – Dr Christian Bourit

Qui aimes-tu le plus au monde?

Un ebook à télécharger : Le droit d'ÊTRE

 

En rapport avec le texte présenté ci-haut, voici un excellent document écrit en 2009 par Jules Bureau, psychologue clinicien, sexologue, auteur. Depuis près de cinquante ans, il a rencontré en thérapie des milliers de personnes aux prises avec des difficultés de vivre. Je vous laisse sur ce petit extrait de son eBook (67 pages).

 

« L’acceptation de ce que l’on est, de ce que l’on est avec toutes nos petites faiblesses et toutes nos petites misères est cruciale dans la libération de cette bataille intérieure avec l’image, entre l’authentique personne que l’on est et l’image que nous portons et qui veut que l’on soit parfait, toujours en maîtrise, toujours correct ou comme il se doit d’être. Le droit d’être et non le doit être. »

Qui aimes-tu le plus au monde?
Qui aimes-tu le plus au monde?
Qui aimes-tu le plus au monde?
Qui aimes-tu le plus au monde?
Publié par Nicole Charest - dans Enfants-Personnes
commenter cet article
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 17:00
 
 

logo-2013-2014

Rien ne stimule autant que des encouragements sincères. Ne vous imaginez pas pouvoir améliorer les autres en soulignant sans cesse leurs imperfections. Si vous avez déjà une si piètre opinion d'elle, pourquoi ferait-elle des efforts ? Pourquoi est-ce qu'une personne serait motivée à s'améliorer puisque vous la critiquez ?

Si vous critiquez régulièrement quelqu'un, il pourrait devenir complètement démotivé. Et vous obtiendrez l'effet contraire de vos critiques ; c'est-à-dire que plus vous critiquez et moins la personne veut s'améliorer. Critiquer est une mauvaise méthode dans la grande majorité des cas. Il est très souvent préférable de garder ses opinions négatives pour soi. Pour influencer positivement les autres, il faut les encourager même si la réalité n'est pas tellement fameuse.


Ceci ne signifie pas qu'on doit fermer les yeux et ne pas voir que quelqu'un est en train de se faire ou de vous faire du tort. Si vous devez absolument souligner certains éléments négatifs du comportement de quelqu'un, faites-le avec une grande diplomatie. Faites-le en mentionnant également les qualités de la personne. Et mettez l'accent sur celles-ci. Car si vous ne soulignez que les points négatifs de quelqu'un, vous perdrez en partie sa confiance.

En général, plutôt que de critiquer, il faut chercher à découvrir chez les autres des vertus et des qualités. Ces éléments positifs sont parfois cachés et quelquefois la personne elle-même ne les connaît même pas. Il faut prendre l'habitude de regarder profondément dans les êtres au lieu de se limiter aux apparences. Celles-ci sont souvent trompeuses. Il est facile et peu noble de trouver les défauts de quelqu'un. Mais pour trouver les qualités, il faut parfois une grandeur d'âme. Lorsque vous aurez développé cette
habitude, vous percevez les gens qui vous entourent différemment. Et vous aurez naturellement tendance à complimenter plutôt qu'à critiquer.

Source : Denis St-Pierre /
Site Évolution 101 (Ce site est l'un de mes préférés. Le contenu est riche et diversifié et de plus, comme chaque article est classé par catégorie, il est très facile de trouver la ressource désirée. À mettre dans vos favoris et à référer à toute personne en quête de mieux-être.)
 
 
« La meilleure façon d'avoir de bonnes relations avec les autres est de se concentrer
sur leurs qualités. Et ensuite de les aider à exprimer le mieux possible celles-ci. »

Allen J. Boone

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Lâcher prise face à nos pensées négatives : Quatrième d'une série de 4 diaporamas sur le lâcher-prise. Texte tiré du livre : Savoir lâcher prise # 1, de Melody Beattie. Musique de Yanni.
                          tn Lacher prise face inquietude
     
     
     
     
  null

 

null

Ebook gratuit : Quand le coeur a besoin de douceur...
 
Pour le téléchargement de la version PDF, cliquez ici
 
 

Merci à Roselyne pour la découverte de cette vidéo
Si la spiritualité vous intéresse, visitez son beau site.
 

cca3c5e5

La blague du blog

– Je vais acheter cette toile, dit le client au peintre.
– C'est une affaire, Monsieur. J'y ai passé dix ans de ma vie.
– Dix ans ? Quel travail !
– Eh oui, deux jours pour la peindre et le reste pour réussir à la vendre !
 

   
   
   
Publié par Nicole Charest - dans Enfants-Personnes
commenter cet article
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 18:01
 
 

journee_femme.gifLe temps passe. La vie court vite. Les distances séparent. Les enfants grandissent. Les occupations vont et viennent.

La passion diminue. Les hommes ne sont pas toujours ce qu’ils devraient être. Le cœur se brise.

Les parents meurent. Les collègues de travail oublient les services rendus. Les carrières professionnelles arrivent à leur terme. Mais...

Les amies sont toujours là. Peu importe le temps passé ou la distance qui vous sépare. Une amie n’est jamais trop loin lorsque tu as besoin d’elle.

Chaque fois que tu devras emprunter une route, et que tu auras à le faire seule, les femmes de ta vie seront tout autour du chemin, t’encourageant, priant pour toi, te poussant, intervenant pour toi, et t’attendant les bras ouverts au bout du chemin.

Il arrivera même parfois qu’elles rompent les règles et qu’elles cheminent à tes côtés ou qu’elles te soulagent de tous tes fardeaux.

Amies, filles, grands-mères, sœurs, belles-sœurs, mères, belles-mères, petites-filles, tantes, cousines nièces et toute notre famille sont une bénédiction de la Vie.

Le monde ne serait pas le même sans les femmes. Lorsque tu as commencé cette aventure d’être Femme, tu n’avais aucune idée des incroyables joies et des douloureuses épreuves qui t’attendaient. Tu ne savais pas non plus à quel point vous auriez besoin les unes des autres.

Chaque jour, continue à avoir besoin d’elles !

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Vous êtes la seule personne que vous côtoierez toute votre vie, de la naissance jusqu’à la mort. Vous avez donc tout intérêt à vous aimer, à vous estimer à votre juste valeur, et à devenir votre meilleure amie. Cliquez sur l'image pour le visionnement.
         tn Femmes
     
     
Pour le bénéfice de mes nouveaux abonnés et visiteurs, voici un diaporama publié antérieurement.

Cliquez sur l'image pour le visionnement.
 
                                                                                                      

 

Les vidéos « Petites douceurs » présentent...


 null

 

null 

   

Série « Petites douceurs » - Disponible au Canada, en Europe, etc.
 
  Pour informations et commande : cliquez ici
 
Livres Signets rºv° Cartes « 3 en 1 »
                   
Tome 1
Tome 2 #1  #2 #3 #1   #2   #3   #4   #5
tome1 tome2 Montage Série1 recto vignette montagesignets2vignette montage-signets#3-recto-pour-pub-blogue-vignette anniversaire_72.gif bonne-journee_72-copie-1.gif reconfort 72 sympathies_72.gif joyeusesfetes_72.gif
                   
Cliquez sur les images pour voir les versions pleine grandeur


Certaines chansons nous touchent par leur mélodie,

Et d’autres, par la profondeur des mots choisis...

 Paroles et vidéo Youtube ici

Femme, Marie-Élaine Thibert

Cliquez sur la petite flèche pour débuter l'écoute

La blague du blog

Un canard entre dans un bar et lance : – Vous avez des cacahuètes ?
Le patron répond qu'il n'en a pas. Le canard s'en va et revient le lendemain à la même heure.
– Vous avez des cacahuètes ?
Le patron, un peu énervé, réplique : – Je t'ai déjà dit qu'il n'y en a pas ici ! Si tu reviens demain, je te cloue le bec sur le comptoir...
Le canard se représente le lendemain : – Vous avez des clous ?
Le patron répond que non.
Et le canard : – Et vous avez des cacahuètes ?

   
   
Publié par Nicole Charest - dans Enfants-Personnes
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 17:01
 
 

C1 tome-2L'érable

Un homme avait hérité d'un superbe terrain, au bout duquel se trouvait un érable magnifique.

Mais cet homme venait de la ville, et il ne connaissait rien aux arbres.

Il vint trouver l’érable vers la mi-juillet et lui dit : « Donne-moi de ta sève sucrée, que j’en fasse du sirop. »

L’érable lui répondit : « Mais je n’ai plus de sève à donner, elle est toute répartie dans mes feuilles. »

L’homme revint à la fin d’octobre et dit à l’érable : « C’est l’été des Indiens. Il fait chaud. Donne-moi de l’ombre. »

L’arbre lui répond : « Mais, je n’ai plus d’ombre à donner parce que le vent m’a pris toutes mes feuilles. »

Déçu, l’homme revint six mois plus tard, à la mi-mars.

Il dit à l’arbre : « Je suis fatigué de ne voir que le blanc de la neige. Donne-moi de tes belles couleurs d’or et de rouille. »

Mais l’érable était si occupé à pomper la vie dans ses bourgeons qu’il ne l’entendit même pas.

Furieux, l’homme le coupa et le brûla...

Source : Petites douceurs pour le coeur, tome 2, p. 102

 

  Pour être heureux avec les êtres,
il faut voir ce qu’ils peuvent offrir et non ce qu'ils ne peuvent donner.
 

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Après s’être entendu répéter pendant des années et des années qu’il ne fallait surtout pas déranger les autres, il est plutôt surprenant de lire qu’au contraire, il faut apprendre à « déranger »... La suite en cliquant sur l'image. 
                         tn Apprendre a déranger
                                                                                                      

 

Les vidéos « Petites douceurs » présentent...

 

 null

 

null 

   

La chanson que je vous propose fait un lien avec mon diaporama en ce sens qu’elle relate l’histoire de personnes qui, sous des dehors heureux, cachent leur mal-être. En acceptant notre vulnérabilité et en osant « déranger » nos proches, bien des drames humains seraient évités. Sachons décoder la détresse au-delà des faux sourires et des faux « ça va super bien merci ! »...

Les hirondelles (paroles ici)
Les cowboys fringants

 

La blague du blog

Pour la première fois, Maurice est invité par les parents de sa petite amie. Un peu plus tard, il dit à Michèle :

« Je n’irais pas jusqu’à dire que ta mère cuisine mal, mais maintenant, je comprends pourquoi vous priez avant de vous mettre à table. »

Publié par Nicole Charest - dans Enfants-Personnes
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 18:00

 

 481ca2567c4d52ec6f533ac949bf4be1-copie-2

 

 

L'authenticité en héritage

Les femmes sont des pionnières. Aujourd’hui plus que jamais auparavant, nous avons l’occasion de procéder à d’importants changements dans nos vies. Nous redéfinissons notre rôle à la maison et au travail, nous affrontons les différentes formes que prennent nos dépendances et nous assumons la responsabilité de notre bonheur.

Parmi tous les risques que nous courons, il en est un qui exige un grand courage et qui comporte une part de souffrance : établir des rapports avec nos proches, en particulier nos enfants, qui soient basés sur notre véritable personnalité et non sur les stéréotypes et les clichés dont on nous affuble. En apprenant courageusement à être nous-mêmes et à exprimer notre unicité, nous encourageons nos proches à faire de même.

Chaque risque encouru, chaque souffrance calmée, chaque monstre apprivoisé élargit la voie de la liberté qu’emprunteront les autres et avive notre confiance en nos aptitudes pour mener une existence fondée sur l’authenticité.

À chacun des risques que nous avons le courage d’encourir, nous facilitons la tâche de nos filles, de nos amies et de nos mères qui veulent suivre notre exemple et devenir elles-mêmes. Quel autre héritage pourrions-nous laisser?

Source : Sagesse de Femme, Sue Patton Thoele, 1995, p. 230

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

« Sentir, aimer, souffrir, se dévouer, sera toujours le texte de la vie des femmes » -
Honoré de Balzac

Diaporama conçu pour rendre hommage à la femme, que ce soit pour la journée internationale de la femme le 8 mars ou à toute autre occasion !

** À noter : Le texte de ce diaporama se retrouve dans Petites douceurs pour le coeur, tome 2. Disponible au Québec en avril 2011 et en Europe, en avril 2012.

       null 

 

 

 

 

 

                    

 

 null

 

null 

femme Cliquez sur l'image pour lire
le beau poème de cette affiche.

André Samson présente sa trilogie romancée de croissance et de développement personnel : Entre chenille et papillon / L'ombre du miroir de soi / Un pas vers la lumière. Tous les détails en cliquant ici.

J'en profite pour vous inviter à lire l'entrevue qu'André a accordée au blogue Million-Être. Vous découvrirez un homme authentique, au parcours des plus inspirants.

Dès la semaine du 7 mars, ce blogue vous offrira deux nouvelles chroniques : La question du coach (avec Daniel Giguère, coach professionnel) et Parler en public avec J.A. Gamache, conférencier international. Soyez au rendez-vous!!! 
      

 

    

La blague du blog

Une journaliste interroge les pensionnaires d’une maison de retraite.
« Que faites-vous depuis que vous ne travaillez plus ?

- Moi, je fais de la photo, dit l’un.
- Moi, je jardine, ajoute l’autre.
- Moi, je fais de la recherche, explique un troisième.

- De la recherche ? Dans quel domaine ? demande la journaliste.
- C’est varié. Je cherche ma canne, mes lunettes, mon dentier… »

 

Publié par Nicole Charest - dans Enfants-Personnes
commenter cet article
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 17:01

 

              
        
         
         

 

 

Laissez le mérite aux autres

Il se produit un phénomène merveilleux dans votre esprit – une sensation de calme ineffable vous envahit – lorsque vous renoncez à accaparer toute l'attention pour laisser aux autres le devant de la scène.

Notre appétit de gloire vient de cet égocentrisme qui nous souffle en permanence à l'oreille : « Regardez-moi ! Mon histoire est plus intéressante que la vôtre ! »

Cette voix intérieure ne s'exprime pas toujours haut et fort, mais son moteur est simple : elle veut se persuader que « tout ce qui me concerne vaut mieux que ce qui concerne les autres. »

L'égo est cet aspect de notre personnalité qui demande à être vu, entendu, respecté, souvent aux dépens de notre entourage. C'est cette partie de nous-mêmes qui n'hésite pas à interrompre notre interlocuteur, ou qui attend impatiemment son tour de parole afin de ramener au plus vite la conversation sur son nombril.

À des degrés différents, nous avons tous ce mauvais penchant. Et nous l'exerçons à notre détriment ! Car en ramenant sans cesse la conversation à nos préoccupations personnelles, nous diminuons la joie que notre vis-à-vis éprouve à partager une idée, une anecdote, une impression. Ce faisant, nous instaurons une distance entre lui et nous. Et au bout du compte, tout le monde est perdant.

La prochaine fois qu'une personne vous racontera une soirée, un voyage ou un projet, surveillez vos réactions : n'avez-vous pas tendance à parler de vous dans votre réponse ? N'essayez-vous pas subrepticement de lui confisquer les feux de la rampe ?

C'est là une habitude difficile à rompre. Mais c'est aussi un vrai plaisir que de s'effacer pour laisser un autre jouir de la lumière des projecteurs.

– Richard Carlson / Ne vous noyez pas dans un verre d'eau.



Il est une manière d'écouter qui surpasse tous les compliments.
Charles Joseph de Ligne

Les diapos « Petites douceurs » présentent... 

Quels que soient votre situation, le problème à résoudre, la difficulté à surmonter ; que ce soit d’ordre matériel, affectif, physique, psychologique ; quels que soient votre désir, aspiration, la bénédiction est une alliée, voire une alliée très puissante. Et personnellement, c'est ma technique préférée...

       

null

 

 null

 

youtube 

Voici un site que j'ai découvert cet été et que je m'empresse de vous partager, tellement il est riche, complet et bien documenté. Tout y est gratuit et sans publicité.

Conçu par Jérôme Leprince, psychologue d'entreprise en France depuis 1983, il présente des articles, audios, vidéos, tests, ebooks, etc. Vous y retrouverez aussi des dossiers de fond sur le sommeil, la dépression, le stress, le cancer, etc.

Et gracieuseté de Jérôme, vous recevrez un cadeau supplémentaire si, en vous inscrivant, vous écrivez NC après votre nom.

 

null

La blague du blogue

Le mari demande à sa femme : « Chérie, avec combien d’hommes as-tu dormi ?

La femme répond, toute orgueilleuse : – Seulement avec toi chéri… Avec les autres, je restais réveillée ! »



Publié par Nicole Charest - dans Enfants-Personnes
commenter cet article
18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 17:01

 

C'est tellement facile de juger ce qui ne fonctionne pas dans la vie des autres.

Nous nous disons souvent : « Si j'étais à sa place, je ferais telle chose, telle chose, telle chose ! »

Mais avons-nous déjà pensé que si nous étions réellement à la place de l'autre personne, vraiment dans ses souliers, nous serions aux prises avec ses émotions, ses préjugés, ses réactions, ses inquiétudes, ses ambitions, ses objectifs, ses inhibitions, ses instincts ; bref, nous aurions son passé, son présent et son avenir et il est fort probable que nous agirions exactement de la même façon qu'elle.

Avant de condamner quelqu'un, essayons non seulement de le comprendre, mais de vibrer au même diapason que lui et, nous constaterons alors que nos émotions ressemblent aux siennes.

Texte trouvé sur le très beau site Le monde de la philo et de la poésie

 

Ne juge jamais un homme avant d'avoir marché un mille dans ses souliers.
Proverbe sioux

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

 

Au son d'une très belle musique de Ernesto Cortazar, voici une magnifique réflexion sur le lâcher-prise que j'ai trouvée en me baladant sur le site de Radio-Canada (je n'ai malheureusement pas retracé le nom de l'auteur).

 

Quand la vie nous place devant des événements contre lesquels on ne peut rien, ne vaut-il pas mieux apprendre « à vivre avec ? »

            

 

 

 

 
xx

La blague du blogue

L'histoire se passe dans un train. Dans un des compartiments, se trouvent trois hommes et une jeune femme de toute beauté. La discussion s'engage rapidement entre les quatre passagers, puis, très vite prend une tournure plutôt érotique. D'ailleurs, à un moment, la jeune femme propose : 

« Si chacun de vous me donne 10 euros, je suis prête à vous montrer mes mollets... »

Les hommes, sous le charme de la jeune femme, sortent tous les 10 euros de leurs portefeuilles. Là-dessus, la jeune femme s'exécute et leur montre ses mollets ravissants. La discussion continue, toujours plus érotique, puis la jeune femme relance :

« Si chacun de vous me donne 50 euros, je suis prête à vous montrer mes cuisses... »

Les hommes étant ce qu'ils sont, ils n'hésitent pas une seconde et sortent chacun 50 euros de leurs portefeuilles. La jeune femme remonte sa robe et leur laisse contempler le haut de ses jambes splendides. Puis la discussion reprend de plus bel. Très vite, la jeune femme leur dit :

« Si chacun de vous me donne 100 euros de plus, je vous montre où j'ai été opérée de l'appendicite... »

Naturellement, tous les trois lui donnent 100 euros de plus, et à ce moment-là, la jeune femme se tourne vers la fenêtre, et pointant du doigt un hôpital, elle dit :

« C'est là... »
                                                                                      



Publié par Nicole Charest - dans Enfants-Personnes
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 17:02

 

         
         

 
 

 
 

Les gens qui croisent notre route

Il arrive que certaines personnes entrent dans votre vie et que vous sachiez tout de suite qu'elles étaient censées y entrer. Elles servent une sorte de but, vous enseignent une leçon ou vous aident à comprendre qui vous êtes ou qui vous voulez devenir.

Vous ne savez jamais qui sont ces personnes : un compagnon de chambre, une voisine, un professeur, une amie, un amoureux. Un parfait étranger parfois. Dès que vous les regardez dans les yeux, vous savez que ces personnes affecteront profondément votre vie.

Il arrive que des choses horribles et douloureuses surviennent dans notre vie. À la réflexion, nous réalisons que sans surmonter ces obstacles, nous n'aurions jamais réalisé notre potentiel, ni démontré notre force, notre volonté et notre courage.

Tout se produit pour une raison. La maladie, les blessures, l'amour. Les moments de grandeur comme de stupidité testent les limites de notre âme. Sans eux, la vie nous paraîtrait comme une longue route bien droite et bien plate qui ne mène nulle part. Sûre et confortable, mais ennuyeuse et sans but véritable.

Les personnes que vous rencontrez et qui affectent votre vie, et les succès et les contrastes que vous expérimentez, créent qui vous êtes. Les plus mauvaises expériences sont souvent les plus instructives.

 

Source : Crée ta vie - Feuille d'information de la création délibérée

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Quelqu’un décède et vous ne pouvez vous rendre au salon funéraire offrir vos condoléances ? Joignez ce diaporama à un courriel et voilà que la personne endeuillée y trouvera l’assurance de votre soutien et un réconfort assuré. Plus consolant et complet qu'une simple carte virtuelle...

   

 

 

 

Témoignage de mon livre d'or

Témoignage adressé à ma soeur Danielle : « Un tout petit mot pour vous dire un « grand » Merci de m'avoir fait connaître le livre de votre sœur Nicole, qui fut pour moi un bijou, un chef d'œuvre. J'ai grandement apprécié et je l'apprécie encore. Pendant ma période de cancer, j'ai rencontré « des anges » et vous en faites partie. » - Hélène Lafontaine, T-Rivières

La blague du blogue

Trois soeurs se préparent pour sortir. Au moment de franchir la porte, leur mère leur demande :
« Où allez-vous ?
- Nous sortons avec nos fiancés, maman !
- Qu'allez-vous faire ?
La première répond :
- Moi, quand je sors avec Henri, on rit !
La seconde dit :
- Moi, quand je sors avec Charles, on parle !
Et la troisième annonce :
- Moi, quand je sors avec Blaise...
Sa mère ne lui laisse pas terminer sa phrase :
- Non ! Toi, tu restes ici ! »
                                            

   
   
   
Publié par Nicole Charest - dans Enfants-Personnes
commenter cet article
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 19:26





*** NOUVEAUTÉ *** NOUVEAUTÉ *** NOUVEAUTÉ ***

Au son d'une musique de Richard Abel, ce nouveau diaporama de la série Les diapos Petites douceurs présente un texte exclusif et est illustré par de magnifiques aquarelles.

Sauvegardez-le dès maintenant et partagez-le lors de la journée internationale de la femme le 8 mars prochain ou encore, lors de toute autre occasion.

Plus qu'un café...

Un employé avait l’habitude, chaque matin, avant de prendre son poste, d’entrer dans un café, face à l’entreprise. Ses collègues y prêtaient peu d’attention. « Après tout, chacun fait ce qu’il veut », pensaient-ils. Mais leur patron n’était pas de cet avis.

Voir son employé, depuis des années, entrer chaque jour dans le bistrot d’en face, l’exaspérait : « Je ne supporte pas les types qui passent leur temps au café ! C’est une très mauvaise image pour l’entreprise ! »

Il convoqua le responsable du service : « Ça suffit ! Ou cet individu abandonne sa fâcheuse habitude ou nous nous séparons de lui ! Son comportement n’est pas digne des valeurs de notre société. Convoquez-le, et mettez-lui ça dans la tête, sinon, c’est la porte ! »

Le chef de service convoqua l’employé et lui fit part de l’ultimatum du patron. Ne plus aller au café ou être licencié. « C’est impossible, répondit l’employé, je ne pourrais pas m’en passer. »

– Mais pourquoi ? s’exclama le chef de service, ce n’est quand même pas un effort insurmontable.

– Si, répondit l’employé, c’est le seul endroit où l’on me dit bonjour chaque matin. »

 

« La société serait une chose charmante si l’on s’intéressait les uns aux autres. »
Chamfort

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Lorsque nous avons à offrir notre soutien à des proches qui vivent des moments difficiles, il arrive souvent qu'on soit à court de mots et de paroles réconfortantes. C'est dans cet esprit que j'ai conçu ce nouveau diaporama. 

Regroupant des images colorées et joyeuses et des pensées énergisantes, vous ensoleillerez la vie des vôtres en leur partageant cette présentation tout à fait exclusive.

     

 

 
   
 
 

 



« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »


Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières,
cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour commander de l'Europe :
FnacAmazone, Libre Entreprise.

*** Mon livre est également traduit en italien ***
Voir
page couverture. Disponibilité 
via ce site.

« L'avantage d'une pensée,
c'est qu'elle peut résumer en deux lignes
ce que nous désirons exprimer en deux pages. »

Cliquez ici pour lire et imprimer
celles que j'ai choisies pour vous.

La blague du blogue

« Écoute, dit la maman à sa petite fille. Si tu es sage, tu iras au ciel. Et si tu n'es pas sage, tu iras en enfer.

— Et alors, qu'est-ce que je dois faire pour aller au cirque ? »
             



Publié par Nicole Charest - dans Enfants-Personnes
commenter cet article
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 18:10

Maintenant plus de 1000 abonnés !



Au Québec, ces temps-ci, nous vivons une véritable psychose au sujet de la grippe A H1N1. C'est pourquoi j'aimerais rendre un hommage particulier à toutes les personnes soignantes qui se dévouent corps et âme pour notre bien-être. Vous méritez toute notre admiration et notre reconnaissance !


J'en profite pour vous inviter à écouter une entrevue que le Dre Christiane Laberge a accordée à Gino Chouinard à l'émission « Salut Bonjour » le 2 novembre dernier. Non seulement elle donne de précieux renseignements, mais elle se veut aussi très rassurante. Cliquez ici.

 



































































 

Toi, l'infirmière...


Je ne te connais pas et pourtant je t'admire,
Car tu es toujours là, lorsque la vie chavire.
Ta présence discrète au cœur de l'hôpital
Fait souvent reculer la douleur et le mal.

 

Tu combats la souffrance avec persévérance
Et l'on voit de tes mains renaître l'espérance.
Que de sanglots, de cris, que de maux, de soucis
Au cœur de cet enfer par tes soins adoucis.

 

Ton royaume est bâti de râles et de larmes,
Et dans ce monde froid, tu n'as pour seules armes,
Que la force et l'espoir de ton cœur généreux,
Qui apporte la paix à tous les malheureux.

 

Tu es la confidente aimée des solitaires,
De tous ceux que la vie a rendu grabataires.
Tu offres ton sommeil, tu distribues ton temps,
Tu soignes, tu guéris tout en réconfortant.

 

Tu es la providence au sourire angélique,
Et dans cet univers inodore, aseptique,
Tu mêles ton parfum aux nuages d'éther
En ajustant la sonde ou bien le cathéter.

 

Lorsque la mort, hélas, se montre la plus forte,
Et que le sang glacé se fige dans l'aorte,
L'amertume et la rage envahissent ton cœur,
Qui ne supporte pas que le mal soit vainqueur.

 

Tu sais que la « Camarade » habite les parages,
Et qu'elle peut frapper tous les gens, tous les âges.
Et tu pleures parfois quand tombe le rideau,
Sur l'inconnu défunt qui va vers le tombeau.

 

Pourtant lorsque paraît, quand s'éloigne le pire,
Une lueur de joie, au milieu d'un sourire,
Alors modestement, tu reçois ce cadeau,
Et tu sens beaucoup moins le poids de ton fardeau.

 

Tu me pardonneras, infirmière anonyme,
Ce « Tu » si familier au milieu de la rime.
Mais je te connais bien car je t'ai vue souvent
Au cœur de l'hôpital plus sombre qu'un couvent.

 

Tu n'es pas une star ni même une vedette,
Pour louer ton travail, ni radio, ni gazette.
Mais laisse-moi te dire avec mes mots ici,
Ce que je ne puis taire, infirmière : Merci !


(auteur inconnu) 



Partagez ce beau texte avec toutes les personnes soignantes, peu importe le titre. Invitez-les au www.lapetitedouceur.org
Nouveautés dans LE COFFRE AUX TRÉSORS

Dis, tu me pardonnes?*
Conseils du Dalai Lama*
L'alcool se raconte*

Prière de Gandhi*

Le plaisiromètre*  / Mesurez le plaisir que vous avez dans la vie...
 



« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »


Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières,
cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour commander de l'Europe :
FnacAmazone, Libre Entreprise

Témoignage de mon livre d'or

C'est un livre que tout le monde devrait posséder. Il est une nourriture pour le cœur, pour l'âme et pour nous faire voir le gros bon sens. Je suis chanceuse d'avoir découvert votre site et d'avoir ce merveilleux recueil pour m'aider à sortir de mes peurs, avancer dans ma vie et d’en connaître tout meilleur qu'elle peut m'apporter. Encore plus formidable, je peux aider ceux qui m'entourent aussi, sans les blesser car ce sont des phrases et des contes qui réconfortent et guérissent.

Merci pour ce cadeau que vous avez conçu pour tous ceux qui ont besoin de réconfort. Continuez ce magnifique travail d'écriture car les gens sont assoiffés de connaissances de ce genre. — Louise Labarre

La blague du blogue - Chapeau à nos médecins !

Un mécanicien achevait de remonter le maître-cylindre du moteur d'une moto quand il aperçoit un cardiologue réputé, les bras croisés qui attend en retrait.

« Doc, viens voir quelque chose, de crier le mécanicien. »

Surpris, le cardiologue s'avance. Le mécanicien se redresse et dit, en s'essuyant les mains : « Doc, tu vois ce moteur ? Je viens de l'ouvrir, de démonter les valves et les soupapes et j'ai réparé tout ce qui était défectueux. Bref, je lui ai fait une opération à cœur ouvert. J'ai tout refermé et maintenant, ce moteur tourne comme neuf.

Comment se fait-il que je gagne 39 675 $ par année alors que pour le même travail, tu en gagnes plus d'un million et demi ? »

Le cardiologue le regarde quelques secondes et, sourire en coin, dit au mécanicien : « Essaie de faire cela pendant que le moteur tourne... »

« Il
faut plus d'imagination, de jugement, et d'intelligence pour devenir un grand médecin que pour devenir un grand chimiste. » – Alexis Carrel



 
Publié par Nicole Charest - dans Enfants-Personnes
commenter cet article

Bienvenue Sur Mon Blog!

  • Nicole Charest
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.

Rechercher Dans Ce Blog

La pensée du jour

 

Collection « Petites douceurs »

 

 

Série
Les Messagères
  eBooks gratuits
     

    

icone-pour-blog-copie-1.gif

Les diapos « Petites douceurs »


montage_diapos.gif