Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 17:06

 

 
 
 




Pour les enfants du monde entier 
Yves Duteil


Pour les enfants du monde entier
Qui n'ont plus rien à espérer
Je voudrais faire une prière
À tous les maîtres de la terre

À chaque enfant qui disparaît
C'est l'univers qui tire un trait
Sur un espoir pour l'avenir
De pouvoir nous appartenir

J'ai vu des enfants s'en aller
Sourire aux lèvres et cœur léger
Vers la mort et le paradis
Que les adultes avaient promis

Mais quand ils sautaient sur les mines
C'était Mozart qu'on assassine
Si le bonheur est à ce prix
De quel enfer s'est-il nourri?

Et combien faudra-t-il payer
De silence et d'obscurité
Pour effacer dans les mémoires
Le souvenir de leur histoire?

Quel testament, quel évangile,
Quelle main aveugle ou imbécile
Peut condamner tant d'innocence
À tant de larmes et de souffrance?

La peur, la haine et la violence
Ont mis le feu à leur enfance
Leurs chemins se sont hérissés
De misère et de barbelés

Peut-on convaincre un dictateur
D'écouter battre un peu son cœur?
Peut-on souhaiter d'un président
Qu'il pleure aussi de temps en temps?

Pour les enfants du monde entier
Qui n'ont de voix que pour pleurer
Je voudrais faire une prière
À tous les maîtres de la terre

Dans vos sommeils de somnifères
Où vous dormez les yeux ouverts
Laissez souffler pour un instant
La magie de vos cœurs d'enfants

Puisque l'on sait de par le monde
Faire la paix pour quelques secondes
Au nom du Père et pour Noël
Que la trêve soit éternelle

Qu'elle taise à jamais les rancœurs
Et qu'elle apaise au fond des cœurs
La vengeance et la cruauté
Jusqu'au bout de l'éternité

Je n'ai pas l'ombre d'un pouvoir
Mais j'ai le cœur rempli d'espoir
Et de chansons pour aujourd'hui
Qui sont des hymnes pour la vie

Et des ghettos, des bidonvilles,
Du cœur du siècle de l'exil
Des voix s'élèvent un peu partout
Qui font chanter les gens debout

Vous pouvez fermer vos frontières,
Bloquer vos ports et vos rivières,
Mais les chansons voyagent à pied
En secret dans des cœurs fermés

Ce sont les mères qui les apprennent
À leurs enfants qui les reprennent
Elles finiront par éclater
Sous le ciel de la liberté

Pour les enfants du monde entier...

Paroles et musique : Yves Duteil

Publié par Nicole Charest - dans Chansons - jeux - tests
commenter cet article
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 17:05
 
 
 
 On n'a pas le même drapeau,
Ni la même couleur de peau,
On n'a pas le même langage,
La même culture, les mêmes images.

On n'a pas les mêmes racines,
Les mêmes idoles qui nous fascinent,
Mais chacun de nous est vivant,
Avec la même couleur de sang.


Refrain

Et on a tous le même soleil,
Et la même lune sur nos sommeils,
Et on a tous une main à tendre,
Peut-on encore vraiment attendre?


On n'a pas les mêmes coutumes,
D'autres rites, d'autres costumes,
On n'a pas les mêmes histoires,
Mais nos mélanges, on fait l'histoire.

On n'a pas les mêmes parents,
Mais on est tous encore enfants,
Et tous issus d'un métissage,
Devenus fous mais nés si sages.


Refrain

Et on a tous le même soleil,
Et la même lune sur nos sommeils,
Et on a tous une main à tendre,
Peut-on encore vraiment attendre?

Car on a tous la même planète,
Qui nous supplie d'être moins bêtes,
Et on a tous une main à tendre,
Peut-on encore vraiment attendre?


Une main avec nos différences,
Et le pouvoir d'en faire une chance.


Refrain
 
 
Publié par Nicole Charest - dans Chansons - jeux - tests
commenter cet article
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 17:04

 

 
 
 
 
 
 




Une force en toi
Marie-Élaine Thibert

 
Si trop de gens trop de fois t'ont fait perdre la face
Tu n'as qu'à franchir un pas pour te faire une place
Délaisser tes ombres et tes prières
Et de la pénombre à la lumière
Suivre le chemin de la confiance
Cette route est la seule évidence

Comme une force en soi
Qui nous retient qui nous soulève
Bien plus que l'on croit
Quand on a mal et qu'on en crève
Cette force en toi
Plus qu'un refuge et qu'un abri
C'est l'instinct qui te redonnera la vie

J'ai eu mes années de doute
Où tout n'était qu'impasse
J'aurais donné mes déroutes
Échangé mes angoisses
Pour trouver l'exil en des repaires
Un instant fébrile où me refaire
Et j'ai trouvé cette flamme en moi
Que désormais je n'lâche pas

Comme une force en soi
Qui nous retient qui nous soulève
Bien plus que l'on croit
Quand on a mal et qu'on en crève
Cette force en toi
Plus qu'un refuge et qu'un abri
C'est l'instinct qui te redonnera la vie

Que ce soit le ciel qui nous l'envoie
Ou juste un appel au fond de soi
C'est la magie d'un ange gardien
Un espoir qui nous appartient

Et cette force en toi
Qui te retient qui te protège
Bien plus que tu crois
De tous les maux, de tous les pièges
Cette force en toi
C'est ta richesse et ton rempart
C'est la voie qui te redonnera l'espoir
Et cette force en toi
Bien plus que tu crois
Cette force en toi
C'est ta richesse et ton rempart
C'est la voie qui te redonnera l'espoir

Une chose à retenir c'est que tu as déjà
Comme une force en toi

 

 


Publié par Nicole Charest - dans Chansons - jeux - tests
commenter cet article
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 18:00
 
 
Paroles de Étienne Drapeau
Interprête : Marie-Élaine Thibert
 
 
Être Femme

  Etre femme c'est être belle
 Lorsque brille en nous l'étincelle
 Au coin des yeux tant de bonheur
 Et quelques rides au fond du coeur
 
Etre femme c'est être forte
 Lorsque la marée nous emporte
 Voguer sur les larmes d'un naufrage
 Pour mieux retrouver son courage
 
Etre femme c'est être fragile
 Derrière une force tranquille
 Gantée de velours la main de fer
 Qui peut faire l'amour à la guerre
 
Etre femme c'est être libre
 C'est vivre en parfaite équilibre
 C'est tout donner à ceux qu'on aime
 Sans jamais trop s'oublier soi-même
 
Je suis femme, je suis enfant
 Je suis d'hier et de mon temps
 Je suis l'amie, je suis l'amante
 Amoureuse et indépendante
 Je suis femme, je suis tout ça
 Je suis vos visages et vos voix
 Celle qui toujours chantera
L'histoire des femmes
Comme vous et moi
 
Etre femme c'est être habile
 Dans les chemins plus difficile
 C'est guider et être à l'écoute
Du coeur qui a perdu sa route
 
Etre femme c'est se moquer
 Du poids des jours et des années
 La plus belle rose peut faner
Sans jamais perdre sa beauté
 
Je suis femme, je suis enfant
 Je suis d'hier et de mon temps
 Je suis l'amie, je suis l'amante
 Amoureuse et indépendante
 Je suis femme, je suis tout ça
 Je suis vos visages et vos voix
 Celle qui toujours chantera
L'histoire des femmes
Comme vous et moi
 
oouuhh
 
Je suis femme, je suis enfant
 Je suis d'hier et de mon temps
 Je suis l'amie, je suis l'amante
 Amoureuse et indépendante
 Je suis femme, je suis tout ça
 Je suis vos visages et vos voix
 Celle qui toujours chantera
L'histoire des femmes
Comme vous et moi
 
oouuhh
 
Comme vous et moi
 
Publié par Nicole Charest - dans Chansons - jeux - tests
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 17:00
   
 
 
 
 

Les hirondelles (Les Cow-boys fringants)

 

Quand on le voyait
Il était parfait
Et avait la vie dont les gens rêvaient
Famille charmante
Et une entreprise plus que florissante
Une épouse aimante

Mais en vérité
Il était vidé
Et avait la fuite dans les idées
Tous les jours pourtant
Il remettait son masque souriant
Comme un paravent

L'image que l'on donne
N'est pas toujours la bonne
Volent, volent les hirondelles
Même les plus beaux plumages
Peuvent être une cage

Elle était distante
Un peu arrogante
On la trouvait snob et condescendante
Toujours à l'écart
Survolant les gens du haut du regard
Froide et sans égard

Mais sa suffisance
N'était que défense
Et un truc pour sauver les apparences
Car cette timide
Avait toujours été en vain avide
D'amitiés solides

L'image que l'on donne
N'est pas toujours la bonne
Volent, volent les hirondelles
Même les beaux plumages
Peuvent être une cage

On disait souvent
Qu'il était avenant
Et qu'il avait l'âme du bon vivant
Homme sans tourment
Qui se laisse aller au gré du vent
Un Roger Bontemps

Mais s'il s'enivrait
C'est qu'il se terrait
Au fond de lui un malaise, un boulet
Et son air gaillard
Tout comme sa façade de fêtard
N'étaient que remparts

L'image que l'on donne
N'est pas toujours la bonne
Volent, volent les hirondelles
Même les plus beaux plumages
Peuvent être une cage
Volent, volent les hirondelles
Quand elles sont épuisées
Elles piquent du nez...

 

 

Publié par Nicole Charest - dans Chansons - jeux - tests
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 18:05
 

Paroles

 

Parfois quand on ne comprend plus
Pourquoi la vie nous a tant déçus
Moi je dis qu'il faut lui faire confiance
Et je crois qu'on a chacun sa chance

Choisir de voir tout ce qui est beau
Chanter même si on chante faux
Faire un pas pour trouver la cadence
C'est comme ça qu'on croise enfin la chance


Refrain

À chacun son étoile, à chacun son destin
Chaque jour que l'on vit est un cadeau du ciel
Hier ne reviendra plus et que sera demain
C'est aujourd'hui que brille le soleil


Le coeur sait trouver le chemin
Mais la peur trop souvent nous retient
Le bonheur on le cherche partout
Le trouver ça dépend que de nous

La vie peut nous combler chaque jour
Il suffit de la voir avec Amour
Moi je dis qu'il faut lui faire confiance
Oui je crois qu'on a chacun sa chance.

 

Publié par Nicole Charest - dans Chansons - jeux - tests
commenter cet article
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 17:01
 

 

 

  Merci la vie !

 

  Pour la terre et pour l'eau / Bravo !
Pour le ciel et l'oiseau / Chapeau !
Pour le soleil, la pluie / Aussi !
Je dis Merci ! Merci la vie !

Pour ce monde qui va / Viva !
Pour ces rires en éclat / Hourra !
Pour quelques larmes aussi / Tant pis !
Je dis Merci ! Merci la vie !

 

Pour le ruisseau qui va vers la mer
Pour l'oasis dans le désert
Les pluies d'étoiles et leur cortège
Pour les grandes vacances et pour Noël
Pour les abeilles et pour leur miel
Les cloches de Pâques et les bonhommes de neige

 

Pour ce lait Grenadine / Chin ! Chin !
Quand il faut qu'on s'en aille / Bye ! Bye !
Et pour tous ces retours / Bonjour !
Je dis Merci ! Merci la vie !

Pour tout ce que l'on a / Extra !
Pour ce qu'il reste à faire / Super !
Pour ce rêve infini / Aussi !
Je dis Merci ! Merci la vie !

Publié par Nicole Charest - dans Chansons - jeux - tests
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 17:02

 




Donnez-lui la passion
Lynda Lemay


Donnez-lui la passion, donnez-lui ce qui fait,
Que quand tout est bidon, quelque chose reste vrai,
Donnez-lui cette flamme, qui ne s'éteint jamais,
Qui survit même aux drames, les plus longs, les plus laids.

Donnez-lui la passion, avant de m'inviter,
Dans votre grande maison, dans votre éternité,
Ce sera sa bouée, son instinct de survie,
Quand j'irai vous r'trouver, dans votre paradis.

Donnez-lui la passion, creusez-lui l'appétit,
Pour qu'elle ait des raisons, de mordre dans sa vie.
Si vous prenez la mienne, donnez-lui au moins ça,
Pour soulager sa peine, pour remplacer ma voix.

Quand ma jeune malheureuse, cherchera le sommeil
Que j'chanterai sa berceuse, du haut de vot' soleil
Donnez-lui la passion, pour qu'elle tende l'oreille,
Qu'elle entende ma chanson, et qu'elle s'en émerveille.

Donnez-lui la passion, pour qu'elle s'y accroche,
Si le monde est trop con, si la vie est trop moche.
Donnez-lui la passion, la passion qui transporte,
Qui lui fera comme un pont, au-dessus de sa mère morte.

Si je m'en vais si tôt, qu'j'la verrai pas grandir,
Donnez-lui ce cadeau, qui l'empêchera d'mourir
J'voudrais pas qu'elle s'ennuie, j'voudrais pas qu'elle m'en veuille,
Elle a l'coeur trop petit, pour porter mon gros deuil.

Donnez-lui la passion, pour qu'elle ait le coeur gros,
Et puis la permission, d'éclater en sanglots.
Donnez-lui la passion, pour qu'elle ait du courage,
Pour qu'elle ait une mission, ce sera mon héritage.

Donnez-lui cette richesse, et j'promets de n'pas geindre,
Même s'il faut que j'la laisse, pour aller vous rejoindre
Ne me faites pas faux bond, c'est tout c'que je vous demande
Donnez-lui la passion, pour qu'elle devienne grande.

Je n'veux pas m'en aller, j'veux vieillir avec elle,
Mais si vous décidez, de m'piéger dans vot'ciel,
Qu'est-ce que vous voudriez, que je fasse de mes ailes,
Si elle peut pas voler, ma petite hirondelle ?

Si jamais j'déménage, sans l'avertir avant,
Que j'pars en coup de vent, vers votre grand nuage,
Que je pars pour de bon, et que je l'abandonne,
Donnez-lui la passion, et faites qu'elle me pardonne.
Publié par Nicole Charest - dans Chansons - jeux - tests
commenter cet article
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 18:09



Le questionnaire suivant, appelé Plaisiromètre, vous donnera un aperçu objectif de l'état de vos plaisirs et de vos déplaisirs dans divers domaines de votre vie. Les 60 énoncés qui le constituent cherchent à sonder les 5 aspects de votre vie où vous êtes le plus susceptible d'éprouver des satisfactions ou des frustrations : 1) plaisir en général, 2) vie professionnelle, 3) vie sexuelle et affective, 4) philosophie de la vie, 5) amour de soi, des autres et de la vie.

Pour pouvoir tirer profit de ce questionnaire, il importe d'être honnête et spontané. Il ne sert à rien de réfléchir trop longtemps. Même s'il n'a aucune valeur scientifique, il est un bon indicateur, le baromètre de vos plaisirs et déplaisirs.

Lorsque vous aurez répondu à chaque question, il vous suffira de transposer le résultat obtenu pour chaque catégorie (section en jaune) sur la feuille intitulée « Plaisirogramme » et d'interpréter le tout. Voir les détails ci-dessous.

N.B.: Compte tenu des formules que j'y ai intégrées, il faut absolument prendre la version Excel pour faire ce test et non pas l'imprimer et le compléter manuellement.







Interprétation des résultats :


Votre plaisir en général :
Tel que mentionné plus haut, ce questionnaire aborde les quatre aspects principaux de votre vie. Le bonheur, dans son ensemble, repose donc sur la somme des plaisirs éprouvés en rapport avec ces 4 aspects. Ce plaisiromètre vous donnera une idée générale de votre niveau de satisfaction à l'endroit de vie actuelle.

Votre plaisir sur le plan professionnel : Nous consacrons au travail environ 25 % de notre vie. Il importe donc d'évaluer la quantité de plaisir que procure cet aspect de votre vie.

Votre plaisir sur les plans sexuel et affectif : L'affectivité et la sexualité sont de puissantes sources de plaisir. L'évaluation de vos plaisirs à ce niveau est donc primordiale pour déterminer votre bilan.

Votre philosophie de vie et de ses plaisirs : Votre philosophie de la vie, c'est-à-dire les principes, les valeurs, les idées et les croyances que vous entretenez à l'égard de votre vie, oriente et gouverne celle-ci. Si votre vision du plaisir est négative, comment espérer être heureux? Il vaut donc la peine d'évaluer cette vision et de voir à quel point votre vie s'en trouve affectée.

Votre amour de soi, des autres et de la vie en général : Cet aspect est fondamental puisqu'on passe sa vie en compagnie de soi-même et des autres êtres humains. Il importe donc d'évaluer vos plaisirs à cet égard et de voir à quel point vous en retirez satisfaction.


Publié par Nicole Charest - dans Chansons - jeux - tests
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 18:20

 





Ceux que l'on met au monde
Paroles et musique : Lynda Lemay


Ceux que l’on met au monde
Ne nous appartiennent pas
C'est ce que l'on nous montre
Et c'est ce que l'on croit
Ils ont une vie à vivre
On n'peut pas dessiner
Les chemins qu'ils vont suivre
Ils devront décider

C'est une belle histoire
Que cette indépendance
Une fois passés les boires
Et la petite enfance
Qu’il ne faille rien nouer
Qu'on ne puisse pas défaire
Que des noeuds pas serrés
Des boucles, si l'on préfère

Ceux que l'on aide à naître
Ne nous appartiennent pas
Ils sont ce qu'ils veulent être
Qu’on en soit fier ou pas
C'est ce que l'on nous dit
C'est ce qui est écrit
La bonne philosophie
La grande psychologie...

Et voilà que tu nais
Et que t'es pas normal
T'es dodu, t'es parfait
Le problème est mental
Et voilà qu'c'est pas vrai
Que tu vas faire ton chemin
Car t'arrêteras jamais
De n'être qu'un gamin

Tu fais tes premiers pas
On se laisse émouvoir
Mais les pas que tu feras
Ne te mèneront nulle part
Qui es-tu si t'es pas un adulte en devenir
Si c'est ma jupe à moi
Pour toujours qui t’attire

C'est pas c'q'on m’avait dit
J'étais pas préparée
T'es à moi pour la vie
Le bon Dieu s’est trompé

Et y'a l’diable qui rit
Dans sa barbe de feu
Et puis qui me punit
D'l'avoir prié un peu

Pour que tu m'appartiennes
A la vie, à la mort
Il t'a changé en teigne
Il t'a jeté un sort

T'es mon enfant d’amour
T'es mon enfant spécial
Un enfant pour toujours
Un cadeau des étoiles

Un enfant à jamais
Un enfant anormal
C'est ce que j'espérais
Alors, pourquoi j'ai mal ?

J'aurais pas réussi
À me détacher d'toi
Le destin est gentil
Tu ne t'en iras pas

T'auras pas dix-huit ans
De la même façon
Que ceux que le temps rend
Plus homme que garçon

T'auras besoin de moi
Mon éternel enfant
Qui ne t'en ira pas
Vivre en appartement

Ta jeunesse me suivra
Jusque dans ma vieillesse
Ton docteur a dit ça
C'était comme une promesse

Moi qui avais tellement peur
De te voir m'échapper
Voilà que ton petit coeur
Me jure fidélité

Tout ma vie durant
J’conserverais mes droits
Mes tâches de maman
Et tu m'appartiendras

Ceux que l'on met au monde
Ne nous appartiennent pas
C'est ce que l'on nous montre
Et c'est ce que l'on croit

C'est une belle Histoire
Que cette histoire-là !
Mais voilà que, surprise!
Mon enfant m'appartient
Tu t'fous de ce que disent
Les auteurs des bouquins

T'arrives et tu m’adores
Et tu me fais confiance
De tout ton petit corps
De toute ta différence

J’serai pas là de passage
Comme les autres parents
Qui font dans un mariage
Le deuil de leur enfant

J'aurai le privilège
De te border chaque soir
Et certains jours de neige
De mettre ton foulard

À l'âge où d’autres n’ont
Que cette visite rare
Qui vient et qui repart
Par soir de réveillon

Tu seras le bâton
D'ma vieillesse précoce
En même temps qu'le boulet
Qui drainera mes forces

Tu ne connais que moi
Et ton ami Pierrot
Que j'te décris tout bas
Quand tu vas faire dodo

Et tu prends pour acquis
Que je serai toujours là
Pour t'apprendre cette vie
Que tu n'apprendras pas

Car ta vie s'est figée
Mais la mienne passera
J'me surprends à souhaiter
Q'tu trépasses avant moi

On peut pas t'admirer
Autant que je t’admire
Moi qui ai la fierté
De t’voir m’appartenir

J’voudrais pas qu’on t'insulte
Et qu'on s'adresse à toi
Comme un pauvre adulte
Parce qu'on t’connaîtrait pas

Si le diable s’arrange
Pour que tu me survives
Que Dieu me change en ange
Que je puisse te suivre !

Ceux que l'on met au monde
Ne nous appartiennent pas
À moins de mettre au monde
Un enfant comme toi

C'est une belle histoire
Que celle qui est la nôtre
Pourtant, je donnerais ma vie
Pour qu'tu sois comme les autres !

Publié par Nicole Charest - dans Chansons - jeux - tests
commenter cet article

Bienvenue Sur Mon Blog!

  • Nicole Charest
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.

Rechercher Dans Ce Blog

La pensée du jour

 

Collection « Petites douceurs »

 

 

Série
Les Messagères
  eBooks gratuits
     

    

icone-pour-blog-copie-1.gif

Les diapos « Petites douceurs »


montage_diapos.gif