Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 12:18

 

Il est très important de s’arrêter pour se recueillir, pour méditer et pour prier, indépendamment de la religion que l’on pratique. Il nous faut trouver l’Être avec lequel nous nous sentons complices.

L’important, dans cet exercice, ce n’est pas de prier, mais d’avoir la foi en quelque chose, car il est primordial de croire en quelque chose de plus puissant que nous pour notre bien-être psychologique. Il s’agit en quelque sorte d’un partage d’énergie.

Si nous nous sentons seuls, il est possible que notre moral ne soit pas à son plus haut et que nos énergies soient déficientes pour accomplir ce que nous souhaitons. Le but, donc, est de croire en quelque chose.

Pour quelle raison ? Parce que cela agit sur notre subconscient. En effet, plus notre foi est importante, plus nous aurons de l’énergie pour concrétiser nos rêves — et nous verrons que les éléments de notre vie semblent se placer comme les pièces d’un puzzle. Cependant, il est important de ne pas utiliser le recueillement pour maugréer contre sa vie et quémander des services sans arrêt. Soyons reconnaissants envers la vie et envers cette puissance supérieure à laquelle nous nous adressons, et notre destin sera positif, d’une façon ou d’une autre.

Peu importent nos croyances et comment ce mécanisme peut opérer, il n’y a que les résultats qui comptent. Que nous soyons une personne croyante ou non, chacun devrait s’entendre sur le fait que nous sommes ici en partie (grande ou petite selon nos valeurs) pour échanger avec les autres. La prière et le recueillement sont des moyens de le faire, de façon fantastique, avec des forces et des énergies très puissantes.


Source : Huston, John. Les 50 règles pour métamorphoser sa vie, Les éditions Québécor, 2005, p. 117

 

 

« Ne pas avoir le temps de méditer,
c'est n'avoir pas le temps de regarder son chemin,
tout occupé à sa marche. »

Antonin Sertillanges

Apprenez à vous recueillir

Nouveau diaporama et vidéo : Le semblable attire le semblable

 

Nous sommes tous des êtres vibratoires. Dès que nous émettons une nouvelle fréquence, nous influençons les événements qui, de façon systématique, s'accordent à cette vibration comme à un diapason. Abandonnez définitivement la croyance que la vie est une lutte et venez jouer avec l'invisible pour faire émerger vos désirs. Cliquez sur l'icône ci-contre pour le visionnement.
 

Texte : Christian Bourit, La vibration du bonheur

Musique : Snowdream de Bandari
 

Retrouvez toutes mes créations sur ma chaîne : www.youtube.com/ncharest56.

Apprenez à vous recueillir

Document audio : Prière à l'univers de Nicole Bordeleau

 

En lien avec le texte présenté au début, voici une très belle prière composée par Nicole Bordeleau, Maître en yoga, auteure, conférencière. Je vous invite d'ailleurs à visiter son site : www.yogamonde.com

 

Cliquez sur l'icône ci-dessous pour l'écoute

 

Apprenez à vous recueillir

Blague du blog
 

Un couple se balade sur les Champs-Élysées quand tout à coup, la femme s'arrête net devant une vitrine de robes.

Elle est émerveillée par une robe et le fait comprendre à son mari ! Son mari lui demande :

— Elle te plaît ? ...
— Oh oui, elle est magnifique !
— Si tu veux demain, on revient et tu pourras encore la regarder.

 

 

Partager cet article

Repost0
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 15:19

Chers abonnés, bonjour,
 

J'espère que vous allez bien. Alors c'est fait! La migration de mon blog a eu lieu cette fin de semaine. Je suis présentement à faire des correctifs et à essayer de m'y retrouver dans la nouvelle interface. Celle-ci offre moins de souplesse, notamment au niveau des modules de droite dont l'ordre est immuable (ex.: case d'inscription rendue maintenant en bas, à droite).

 

Avis en double : Tous mes anciens abonnés savent que depuis 2 ans, les avis de publication sont envoyés en double et ce, malgré toutes mes relances pour que la situation soit corrigée. Le staff d'Over-blog m'a dit que ça serait réglé avec la migration... Si la situation n'est pas corrigée, inutile de m'écrire. Je suis moi-même abonnée à mon blog afin de suivre la situation.

Ce bulletin : Le but premier de ce bulletin est surtout de me permettre une pratique avec les  outils qui sont maintenant à ma disposition. Pour l'instant, tout est plus complexe au niveau de la mise en page. Je vous offre toutefois un nouveau texte et une nouvelle blague. La vidéo et le diaporama ont été présentés il y a quelques années.

Reprise de mes activités : Pour l'instant, je suis toujours en mode réflexion. À suivre...

Je vous souhaite une excellente journée ou fin de journée!

Votre webmestre, Nicole

La chasse au bonheur

La chasse au bonheur

On peut être heureux partout. Il y a seulement des endroits où il semble qu’on peut l’être plus facilement qu’à d’autres. Cette facilité n’est qu’illusoire : ces endroits soi-disant privilégiés, sont généralement beaux, et il est de fait que le bonheur a besoin de beauté, mais il est souvent le produit d’éléments simples. Celui qui n’est pas capable de faire son bonheur avec la simplicité ne réussira que rarement à le faire, et à le faire durable, avec l’extrême beauté.

On entend souvent dire : « Si j’avais ceci, si j’avais cela, je serai heureux », et l’on prend l’habitude de croire que le bonheur réside dans le futur et ne vit qu’en conditions exceptionnelles. Le bonheur habite le présent, et le plus quotidien des présents. Il faut dire : « J’ai ceci, j’ai cela, je suis heureux. » Et même dire : « Malgré ceci et malgré cela, je suis heureux. » Les éléments du bonheur sont simples, et ils sont gratuits, pour l’essentiel.

Il n’est pas de condition humaine, pour humble ou misérable qu’elle soit, qui n’ait quotidiennement la proposition du bonheur : pour l’atteindre, rien n’est nécessaire que soi-même. Ni la Rolls, ni le compte en banque, ni Megève, ni Saint-Tropez ne sont nécessaires.

Au lieu de perdre son temps à gagner de l’argent ou telle situation d’où l’on s’imagine qu’on peut atteindre plus aisément les pommes d’or du jardin des Hespérides, il suffit de rester de plain-pied avec les grandes valeurs morales. Il y a un compagnon avec lequel on est tout le temps, c’est soi-même : il faut s’arranger pour que ce soit un compagnon aimable. Qui se méprise ne sera jamais heureux et, cependant, le mépris lui-même est un élément de bonheur : mépris de ce qui est laid, de ce qui est bas, de ce qui est facile, de ce qui est commun, dont on peut sortir quand on veut à l’aide de sens.

Dès que les sens sont suffisamment aiguisés, ils trouvent partout ce qu’il faut pour découper les minces lamelles destinées au microscope du bonheur. Tout est de grande valeur : une foule, un visage, des visages, une démarche, un port de tête, des mains, une main, la solitude, un arbre, des arbres, une lumière, la nuit, des escaliers, des corridors, des bruits de pas, des rues désertes, des fleurs, un fleuve, des plaines, l’eau, le ciel, la terre, le feu, la mer, le battement d’un cœur, la pluie, le vent, le soleil, le chant du monde, le froid, le chaud, boire, manger, dormir, aimer. Quand l’homme s’est fait une nature capable de fabriquer le bonheur, il le fabrique quelles que soient les circonstances, comme il fabrique des globules rouges.


Source : Giono, Jean. La chasse au bonheur, Recueil de chroniques écrites à la fin de sa vie, entre 1966 et 1970, Éditions Gallimard

La chasse au bonheur

 

Voici un diaporama que j'ai présenté il y a de cela quelques années. Toutefois, un texte aussi riche mérite bien un deuxième visionnement.

 

La chasse au bonheur

Nous sommes à quelques jours de célébrer la St-Valentin. Pour cette occasion, je vous présente une vidéo tout à fait indiquée dans les circonstances. Il s'agit d'un texte écrit par Yvon Dallaire, psychologue. Bon visionnement.

Pour revoir toutes mes vidéos, faites une visite sur ma chaîne Youtube.

La chasse au bonheur

La blague du blog


Deux inconnus, homme et femme, doivent partager un wagon-lit.

Gênés mais fatigués, ils s'endorment vite. Lui sur la couchette du haut, elle en bas.

Durant la nuit l’homme réveille la dame :
— Pardon, mais j’ai froid. Pourriez-vous me donner la couverture dans le casier ?

— J’ai mieux. Faisons semblant que nous sommes tous deux mariés depuis 10 ans...

— Wow ! d’accord !

— Bon, va la chercher toi-même et ne me fais pas suer. 

La chasse au bonheur

Merci d'être passé sur mon blog! Bonne journée!

Partager cet article

Repost0
6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 11:50

Noël paix

     

Chers abonnés,

L’année est encore jeune, alors je me permets de vous adresser mes souhaits les plus chaleureux pour cette nouvelle cuvée d’expériences que nous offrira 2015. Au-delà des vœux traditionnels de bonheur, santé et prospérité, je vous invite à tendre vers deux objectifs : mieux vivre le moment présent et apprendre à dire « OUI » à la Vie, telle qu’elle se présente. Je crois que ce sont là deux clés importantes pour demeurer ou encore, retrouver le chemin de la paix et de la sérénité.

J’en profite pour souhaiter la bienvenue aux 850 nouveaux abonnés qui se sont inscrits depuis ma pause en mai dernier. Vous êtes maintenant 15 350 à suivre mes activités. J’espère que les différentes ressources qui se trouvent sur mon blog vous ont plu et qu’elles ont contribué à votre mieux-être.

Comme vous savez, la technologie évolue à un rythme effréné. Over-blog ne fait pas exception à la règle. Depuis quelque temps déjà, on propose aux blogueurs de migrer vers une nouvelle plate-forme. Ayant lu les commentaires des personnes qui ont déjà procédé et constatant tous les problèmes ainsi causés, je me suis abstenue de faire cette migration. Toutefois, d’ici la fin janvier 2015, qu’on le veuille ou non, nous serons tous obligés d’y passer.

En principe, le contenu devrait demeurer le même, c’est au niveau de la présentation que je crains le plus de problèmes. Moi qui ai toujours porté une attention jalouse à l’esthétisme des bulletins que j’ai publiés, j’appréhende un peu le résultat final mais enfin, demeurons positifs… Comme j’alimente mon site depuis 7 ans, je ne compte pas reprendre mes 147 bulletins et pages diverses afin de leur donner l’apparence d’antan. Veuillez donc m’excuser à l’avance de tous les inconvénients de mise en page et de navigation qui pourraient être ainsi occasionnés.

Si vous vous rappelez bien, lors de mes dernières publications, vous receviez les avis en double. À trois reprises, Over-blog m’a dit que le problème était résolu et ce n’était pas le cas. Je sais que c’était très irritant pour certains (et encore plus pour moi...). Alors, voyons voir maintenant ce qui arrivera avec ce message…

Quant à la poursuite de mes activités, je vais attendre à la fin janvier et voir comment je m’y retrouve avec la nouvelle interface. J’ai toujours aussi soif de ressourcement, de créativité et de partage mais j’ignore sous quelle forme je pourrai le mieux déployer mes ailes… ; )))

En attendant, je vous remercie de votre présence assidue et de tous les témoignages que vous m’avez fait parvenir au fil des ans. Chacun d’eux renouvelait ma motivation et me confirmait que le temps investi portait bel et bien ses fruits.

Bon mois de janvier à tous !

Votre webmestre, Nicole
 
 
 
ligne a puce007

 

 

 


Partager cet article

Repost0
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 09:25

 

 

http://www.nicolecharest.com/Blog_images/joyeuxdecembre.gif

Pourquoi crions-nous?

Vous arrive-t-il de vous demander pourquoi nous crions lorsque nous sommes fâchés ? Voici de quoi réfléchir...

Un sage hindou, en visite au Gange pour prendre un bain, remarque un groupe de personnes criant les unes après les autres.

Il se tourne alors vers ses disciples, sourit et demande : « Savez-vous pourquoi les gens crient les uns après les autres lorsqu'ils sont en colère ? »

Les disciples réfléchissent pendant un moment et l'un d'eux dit finalement : « C'est parce que nous perdons notre calme. »

« Mais, pourquoi criez-vous quand l'autre personne est juste à côté de vous ?, demande le guide. Vous pourriez tout aussi bien lui dire ce que vous avez à dire d'une manière plus douce. »

Puisqu’aucune des réponses des disciples n'était suffisamment satisfaisante pour le sage, il a finalement expliqué :

« Quand deux personnes sont en colère l'une contre l'autre, leurs cœurs sont séparés par une grande distance. Pour couvrir cette distance, elles doivent crier, sinon elles sont incapables de s'entendre l'une et l'autre. Alors plus elles sont en colère, plus elles auront besoin de crier fort.

« Qu'est-ce qui se passe lorsque deux personnes tombent en amour
 ? Elles ne crient pas l’une après l'autre. Elles se parlent doucement parce que leurs cœurs sont très proches. La distance entre eux est soit inexistante, soit très faible. »

Et le sage continua...

« Quand elles s'aiment encore plus, que se produit-il ? Elles ne se parlent pas, elles chuchotent et obtiennent encore plus de proximité et plus d'amour. Enfin, vient un moment où elles n'ont même plus besoin de chuchoter, elles se regardent seulement et se comprennent. »

Puis il regarda ses disciples et leur dit :

« Ainsi, quand vous discutez les uns avec les autres, ne laissez pas vos cœurs s'éloigner. Ne dites pas les mots qui vous éloignent davantage, ou bien viendra un jour où la distance sera si grande que vous ne trouverez plus le chemin du retour. »
 
 
 

En cette période des fêtes qui est là, tout près,
je souhaite que vos coeurs se rapprochent afin que plus personne ne sente le besoin
de crier et si jamais, des liens sont rompus, puissiez-vous retrouver le chemin du retour.

Joyeuses fêtes à tous!

 

Votre webmestre, Nicole

Les diaBooks « Petites douceurs » présentent...

— Conte d'éveil écrit par André Harvey, auteur et conférencier bien connu.

À noter : Si vous désirez visionner ce diaBook au son de la musique, actionnez le petit lecteur MP3. Vous pouvez également le partager sur les réseaux sociaux, l'envoyer par courriel et l'imprimer (format PDF) - Voir les icônes situés dans la partie supérieure, notamment le bouton SHARE.
      tn Sacré-père-Noël-1

 

 
 
 
 
 
 
 
Diaporamas publiés les années précédentes
     
     
tn Noël en paix1a   tn La foret enchantee
     
  Partie 1     Partie 2
tn Joyeuses fetes 1   tn Joyeuses fetes 2
     
     
tn Pardonner   tn Les cadeaux du coeur

Un moment de recueillement à travers la tumulte du temps des fêtes...
 

rire 006

La blague du blog

Il y a quatre âges dans la vie de l'homme :
celui où il croit au Père Noël ;
celui où il ne croit plus au Père Noël ;
celui où il est le Père Noël ;
celui où il ressemble au Père Noël.

Le papa de Jérome lui demande ce qu'il a demandé au père Noël, et David lui répond :
– Je lui ai demandé qu'il vienne plus souvent...

   
   
   

Partager cet article

Repost0
19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 19:55
 
 

C1 tome-2Une dame très âgée, au visage rayonnant, partagea avec une amie le secret de son bonheur.

« Chère Rose, c’est simple, j’ai toujours tenu un agenda du bonheur.

– Un quoi?

– Eh oui, tu as bien compris, un agenda du bonheur... Il y a bien longtemps que j'ai appris ceci : aucune journée n'est si triste qu'elle ne renferme un quelconque rayon de lumière. Alors, chaque soir, j’écris toutes les petites choses heureuses qui m'arrivent. Il renferme certes bien des détails insignifiants : une robe neuve, une conversation avec une amie, une attention de mon mari, une fleur, un livre, etc. Tout ceci figure dans mon agenda et quand je me sens un peu triste, j'en lis quelques pages pour me remémorer quelle heureuse femme je suis. Je peux te le montrer si ça t’intéresse. »

Curieuse et intriguée, Rose ouvrit ce fameux agenda. Sur l’une des pages, on pouvait lire ceci : « Reçu une gentille lettre de maman. Vu un beau lys dans une vitrine. Retrouvé la broche que je croyais avoir perdue. »

« As-tu trouvé chaque jour un plaisir à noter? demanda Rose, perplexe.

– Oui, chaque jour. »

Rose continua à tourner les pages et arriva à celle qui contenait ces mots : « Il mourut en tenant ma main dans la sienne et mon nom sur ses lèvres. »

« Tu vois, Rose, conclut la vieille dame, même la mort contient sa part de positif… »


Source : Petites douceurs pour le cœur, tome 2, p. 40

 

« Ce qui compte dans la vie, ce ne sont pas tant
les événements marquants que les petits moments. »

Rose Kennedy

Créez-vous un pense-bête à l'heure du coucher

Tous les soirs, avant d’aller dormir, pensez à un mot ou deux exprimant votre reconnaissance pour tout ce qui vous a été donné pendant la journée écoulée. Les yeux fermés, répétez-vous le mot ou les mots que vous avez choisis. Souvent, je m’endors en pensant « Merci ». Ce rituel tout simple m’empêche de ressasser les petits riens contrariants ou ennuyeux qui m’auraient empêché de dormir. En répétant « Merci », je ne tarde pas à trouver le sommeil paisiblement.

Jeffers, Suzan. Osez vous réconcilier avec la vie

  












Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Inspiré par la philosophie des AA (Un jour à la fois), ce nouveau diaporama suggère 8 attitudes à développer et à mettre en pratique « chaque aujourd'hui de votre vie ». Les images sont magnifiques et la musique, très énergisante.

Transférez-le à vos proches. Vous ensoleillerez leur journée.

            

http://www.nicolecharest.com/Blog_images/diapogif/Juste-pour-aujourdhui.gif


[Baloo] Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Il faut se satisfaire du nécessaire
Un peu d'eau fraîche et de verdure
Que nous prodigue la nature
Quelques rayons de miel et de soleil.

Je dors d'ordinaire sous les frondaisons
Et toute la jungle est ma maison
Toutes les abeilles de la forêt
Butinent pour moi dans les bosquets
Et quand je retourne un gros caillou
Je sais trouver des fourmis dessous.
- Essaye c'est bon, c'est doux, oh!

Il en faut vraiment peu,
Très peu pour être heureux !
[Mowgli] - Mais oui !
[Baloo] Pour être heureux.

Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Chassez de votre esprit tous vos soucis
Prenez la vie du bon côté
Riez, sautez, dansez, chantez
Et vous serez un ours très bien léché !

Cueillir une banane, oui
Ça se fait sans astuce
[Mowgli] - Aïe !
[Baloo] Mais c'est tout un drame
Si c'est un cactus
Si vous chipez des fruits sans épines
Ce n'est pas la peine de faire attention
Mais si le fruit de vos rapines
Est tout plein d'épines
C'est beaucoup moins bon !
- Alors petit, as-tu compris ?
Il en faut vraiment peu,
Très peu, pour être heureux !
[Mowgli] - Pour être heureux ?
Pour être heureux !

(Séance de grattage)
(Bain)

[Baloo] Et tu verras qu' tout est résolu
Lorsque l'on se passe
Des choses superflues
Alors tu ne t'en fais plus.
Il en faut vraiment peu, très peu, pour être heureux.

(Départ Baghera)

[Baloo & Mowgli] Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Chassez de votre esprit
Tous vos soucis... Youpi
Prenez la vie du bon côté
Riez, sautez, dansez, chantez
Et vous serez un ours très bien léché !
- Waouh !
Et vous serez un ours très bien léché.
[Mowgli] Youpi
!


 

 Il en faut peu pour être heureux (Baloo - Le livre de la jungle)

À visionner sans faute...

Vidéo YouTube (souvent non disponible sur les serveurs d'entreprise)

   

Voici deux sites que vous prendrez plaisir à découvrir!

Au jardin de l'amitié : Yvette Lunalou nous offre des petits trésors de ressourcement, notamment son Recueil de pensées positives et d'affirmations ,25 pages de courtes réflexions qui sauront vous faire du bien à l'âme. Pour les personnes atteintes de fibromyalgie, Yvette a rédigé un dossier très complet que vous retrouverez ici.

Regards bleu ciel :
J’aimerais vous faire connaître un jeune auteur français très prolifique : François Gagol. Par le biais de petits ebooks, François propose quelques regards sur le bonheur... Chacun d’eux se lit en quelques minutes (environ 5 à 7) et présente une série de très courtes réflexions. J'ai également créé une page à son intention.

La blague du blog

L'étudiante, talons aiguilles et chandail moulant, entre dans le bureau du prof et ferme la porte. Elle s'élance à ses pieds...

— Monsieur, je suis prête à tout pour passer mon examen.

Elle enroule ses bras autour des jambes de l'homme, colle sa tête sur sa cuisse et le regarde droit dans les yeux, l'oeil chaud, la bouche humide.

— Je vous le dis. Je dois réussir. Je veux réussir.
— Vous avez dit tout?
— Oui.
— Vraiment?
— Ah oui...
— Alors, que diriez-vous d'étudier...
 

 

 

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 14:15
 
 

C1 tome-2Le passé plus que parfait

Avez-vous remarqué qu’on parle généralement du bonheur au passé ou au futur, mais rarement au présent?

Il suffit que nous jetions un regard sur notre enfance, sur notre jeunesse, sur nos premières années de vie conjugale, enfin sur ce qui n’est plus, pour que nous fassions l’aveu que nous avons déjà été heureux, que nous avons même connu des moments de grand bonheur.

Et quand nous songeons à l’avenir, c’est généralement pour édifier l’espoir d’autres bonheurs, des bonheurs différents, mais plus grands si possible que ceux déjà goûtés. Car, au fond, nous croyons toujours ne pas avoir obtenu de la vie notre part légitime de bonheur. Nous en exigeons beaucoup plus.

Le présent? Il ne signifie pour nous que déboires, malheurs, fatigues, ennuis et tout ce que l’on voudra, sauf le bonheur. Il existe le bonheur, mais seulement chez les autres, chez les gens d’en face, par exemple, ou encore chez le voisin d’à côté. Un vrai paradis sur terre pour certains, tandis que nous…

Tandis que nous, aveuglés par notre égoïsme, nous refusons de reconnaître le bonheur qui nous échoit quotidiennement. Si seulement nous nous donnions la peine de ne pas augmenter l’importance ou la gravité des petits chagrins, des petites souffrances ou des petites contrariétés enveloppant toujours le vrai bonheur…

Si, un matin, nous nous croyons vraiment malheureux, allons donc jeter un coup d’œil dans les salles d’urgence ou de consultations externes des hôpitaux.

Pour quelques instants, mettons-nous dans la peau de ceux qui attendent pour subir une intervention chirurgicale dont l’issue reste douteuse. Pour quelques instants, pensons au sort des personnes handicapées, de ceux qui ne peuvent se déplacer qu’assis dans un fauteuil roulant. Peut-être admettrons-nous alors que nous sommes heureux, que nous sommes même favorisés.

Source : Petites douceurs pour le cœur, tome 2, p. 94
 

 

  « Heureuse est la personne qui sait quoi se rappeler du passé,
quoi apprécier du présent, et quoi planifier pour l’avenir. »

Arnold H. Glasgow 

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Comment être dans le moment présent? : voici le sixième diaporama de la série intitulée : Rester « zen ».

Chacune des 10 présentations aborde un sujet différent et présente une technique simple et concrète pour favoriser le bien-être.
 

Montage

 
 
 
Les vidéos « Petites douceurs » présentent... 
 

 null

 

null 

Vous vous rappelez certaines situations problématiques que vous avez confiées à l'intelligence universelle? Vous aviez essayé plusieurs solutions qui ont eu plus ou moins de résultats et, un jour, vous avez admis que vous ne saviez plus quoi faire. Vous avez confié le problème à l'intelligence de l'univers. Vous avez connu une certaine paix intérieure puisque vous ne vous sentiez plus entièrement responsable de la situation. Pourtant, votre problème était toujours là.

Et puis, au moment où vous ne vous y attendiez plus, voilà que les événements ont pris une tournure favorable. Puisque vous lui en avez donné la chance, l'univers vous a guidé vers la solution idéale. Quand ce merveilleux moment arrive, vous rendez-vous compte à quel point votre foi dans les forces positives qui vous habitent est renforcée? Et avez-vous pensé à manifester votre gratitude pour la recette toute simple et infaillible que vous avez mise en œuvre?

Source : Un jour à la fois, Tome III

La blague du blog

Un instituteur fait remarquer à un de ses élèves : « C’est très curieux mais, sur ce devoir de mathématiques, il me semble reconnaître l’écriture de ton père.

– Ça ? Fait le gamin, ce n’est pas étonnant, je me suis servi de son stylo! »

   

 

Partager cet article

Repost0
24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 07:50
 
 
 

« J’aurais voulu être professeur de vie. J’aurais appris aux enfants, aux adultes aussi, tout ce qui n’est pas écrit dans les livres.

Je leur aurais appris les choses délicates de la vie :

– Qu’un amour entretenu ne s’use pas;

– Que la seule liberté qui vaille la peine d’être vécue est la liberté d’être;

– Qu’il est important de prendre le temps de regarder la fuite ou l’immobilité d’un nuage, de suivre le vol d’un oiseau, de se laisse surprendre par l’infini des choses de la vie;

– Qu’il est important d’apprendre à s’aimer, à se respecter, à se définir;

– Qu’il est encore plus important de ne pas se laisser enfermer dans les jugements, de résister aux rumeurs, de ne pas se laisser polluer par les messages toxiques qui peuvent venir de ceux qui prétendent nous aimer ou mieux savoir pour nous;

– De ne pas se laisser entraîner par les idées toutes faites, par les modes, ou immobiliser par les conditionnements qui tentent de s’imposer à nous;

J’aurais essayé de leur apprendre à remettre en cause leurs croyances quand elles sont devenues des certitudes terroristes, pour laisser plus de place à l’imprévisible de la vie.

Professeur de vie, quel beau métier à inventer. »

Jacques Salomé – N’oublie pas l’éternité – Albin Michel 2005

Les diapos « Petites douceurs » présentent... 

Pour être heureux, rien de plus simple : il suffit de vivre dans le moment présent. Toutefois, rien n'est plus difficile aussi. C'est pourquoi un rappel est toujours bénéfique... Cliquez sur l'image pour télécharger le diaporama.

  

      null 
                                                                                                      

 

 null

 

youtube 

La blague du blogue

Un fermier demande à son voisin : « Qu'est-ce que tu as donné à ton cheval quand il est tombé malade le mois dernier ? »

L'autre répond : « De la térébenthine ».

Une semaine plus tard, le fermier dit à son voisin : «
J'ai fait comme toi, j'ai donné de la térébenthine à mon cheval, mais il est mort sur le coup!

L'autre répond : Le mien aussi! »

   
   



Partager cet article

Repost0
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 09:00
 
 

image-2013a.gif

Ce n'est pas d'avoir des problèmes, c'est de ne pas chercher de solutions;

Ce n'est pas d'avoir eu des échecs, c'est de ne pas continuer;

Ce n'est pas de tomber souvent, c'est de ne pas se relever plus souvent;

Ce n'est pas d'avoir peu d'argent, c'est de ne pas enrichir son esprit;

Ce n'est pas d'avoir été refusé, c'est de ne pas demander une fois de plus;

Ce n'est pas d'avoir été insulté, c'est de ne pas sourire;

Ce n'est pas d'avoir été déçu,
c'est de ne pas espérer encore;

Ce n'est pas d'avoir été trahi, c'est de ne pas pardonner;

Ce n'est pas de manquer de maturité, c'est de ne pas chercher à mûrir;

Ce n'est pas d'avoir fait faillite, c'est de ne pas essayer une autre fois;

Ce n'est pas d'avoir des handicaps,
c'est de ne pas les surmonter;

Ce n'est pas d'être laid,
c'est de ne pas embellir sa vie;

Ce n'est pas d'être illettré,
c'est de ne pas chercher à s'instruire;

Ce n'est pas d'avoir des difficultés,
c'est de ne pas persévérer;

Ce n'est pas de perdre quelque chose,
c'est de ne pas conserver son enthousiasme;

Ce n'est pas d'avoir manqué son départ,
c'est de ne pas recommencer;

Ce n'est pas d'avoir manqué son objectif,
c'est de ne pas avoir d'objectif;

Ce n'est pas de ne pas se sentir aimé,
c'est de ne pas aimer les autres;

Ce n'est pas d'avoir peur,
c'est de ne pas faire face à ce qui fait peur;

Ce n'est pas d'être seul au monde,
c'est de ne pas aller vers les autres;

Ce n'est pas de n'être pas compris,
c'est de ne pas comprendre les autres.

Source : Jean-Guy Lebœuf, Grains de sagesse, p. 202

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Il nous est tous arrivé de louer un film dans un centre vidéo et d'en être déçus. Changer de téléviseur nous le ferait-il apprécier davantage? Bien sûr que non!

Il en va pourtant de même dans notre vie. Nous changeons de conjoint, d’emploi ou de ville dans l’espoir d’une vie meilleure et vlan, le « film de notre vie » rejoue de la même façon. Les circonstances extérieures ne sont que le reflet de notre réalité intérieure… Cliquez sur l'image pour visionner le diapo.

 

 

  tn Ou que vous alliez vous y etes
                                                                                                          

 

 

Les vidéos « Petites douceurs » présentent...


null

 

null 

Cette nuit, avant de vous endormir, confier à l’Esprit qui est en vous tous vos problèmes, départissez-vous d’eux pour le moment, et demandez-Lui de les élucider pour vous. N’envisagez vous-même aucune solution : vous devez Lui laisser le chemin libre et présenter votre coupe vide. Demandez-Lui également de vous délier de toutes les entraves qui vous ont jusqu’alors empêché d’accéder à la joie et Il s’en acquittera. Dès que vous aurez pris cette bonne habitude, vous serez surpris de trouver très souvent au réveil une réponse aux questions, grandes et petites, qui vous préoccupaient en état de veille.

— Auclair, Marcelle. Le livre du bonheur, p. 53


 

  Image prise sur le site Chamminou
   
   
   

 

 

Voici un site à mettre dans vos favoris. Il regroupe des sites d’intérêt général, enfants, animaux, sports, spectacles, jardinage, divertissements, nouvelles et médias, webtélés, livres électroniques, etc. Chapeau à toutes les personnes qui tiennent à jour cette compilation. 

 atoutmicrosigle.jpg

z88q5pwc.gif

La blague du blog

Un homme vient d'acheter une voiture neuve, mais faute de garage, il est obligé de la laisser la nuit dans la rue. Et comme il sait que les voleurs d'autoradios n'hésitent pas à briser les vitres et à défoncer les portières, il met sur son pare-brise l'écriteau suivant : IL N'Y A PAS DE RADIO DANS CETTE VOITURE.

Et le lendemain matin, plus de voiture... À la place où elle se trouvait, il ne reste que l'écriteau sur lequel on a rajouté : Ce n'est pas grave, on en fera mettre une...

   
   

Partager cet article

Repost0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 08:10
 
 

Notre vie est un compte bancaire

Les nombreuses demandes auxquelles nous devons faire face peuvent nous mener à l’épuisement émotif et physique. Nous contribuons à notre propre déficit lorsque nous donnons plus que nous ne recevons. Étant donné que nous avons été programmés pour donner et que le fait de recevoir nous paraît égoïste, il nous faut beaucoup de courage pour doser ce qu’il est juste et raisonnable de donner.

Considérez votre vie comme un compte bancaire : combien de retraits et de dépôts quotidiens pouvez-vous porter à votre compte, en termes d’efforts physiques, de sentiments, d’intelligence et d’esprit? En fait, notre vie est un compte bancaire sur lequel nous retirons ou permettons aux autres d’effectuer de trop nombreux retraits.

Afin de rétablir l’équilibre budgétaire, nous devons encaisser les crédits à profusion et consentir aux débits avec parcimonie. Si les sommes débitables aux plans physique, émotif, mental ou spirituel sont trop nombreuses, alors notre compte devient à découvert.

Il en résulte de la frustration, de la colère, de l’épuisement. Mais lorsque nous portons à notre crédit en fonction de limites réalistes, nous avons plus à donner. Même s’il nous est difficile de nous occuper de nous-mêmes, cela s’avère un excellent investissement. En veillant de la sorte sur nous-mêmes, nous nous assurons de n’avoir pas de découvert.

En établissant des limites réalistes, j’investis sur mon existence. Je peux choisir ce que je donnerai et ce que je ne donnerai pas. J’instaure l’équilibre en veillant à mes besoins d’ordre physique, émotionnel, mental et spirituel.

Source : Sagesse de femme, Sue Patton Thoele, 1995, p. 26

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Il y a des moments dans la vie où vous prenez conscience que vous resterez toujours au même point si vous ne bougez pas....

Texte paraissant dans Petites douceurs pour le cœur, tome 2.
       Suivez votre destin 
                                                                                                      

 


 

null

 

null

 

 

tomes1et2

 

Petites douceurs pour le cœur, tome 2

Mon deuxième livre est disponible en Europe,
dans toutes les librairies du Québec
ou encore,
en commandant via mon site.


Pour lire le communiqué de presse : cliquez ici

Pour consulter la table des matières : cliquez ici

Témoignage de mon livre d'or

Aujourd'hui, j'ai reçu un collier de « perles précieuses ». Je te dis « bravo ». Ton livre est un petit bijou! Très attirant d'ailleurs... Tout respire le bonheur, la tendresse et l'amour. Merci du fond du cœur! Affection et tendresse!  Rose-Marie, Laval xox

         
 

La blague du blogue  

– Le prof : Claude, combien pèse un éléphant de trois tonnes?
– Claude : Euh…
– Le prof : Bon, je vais t’aider. Écoute bien : De quelle couleur était le cheval blanc de Napoléon?
– Claude : Blanc
– Le prof : Très bien! Maintenant, combien pèse un éléphant de trois tonnes?
– Claude : Blanc?

   

Partager cet article

Repost0
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 12:00
 

logo-2013-2014

Et si c'était la dernière fois que tu voyais, tu regarderais avec une telle attention que ton regard, d'un seul coup d'œil, embrasserait tout l'horizon.

Et si c'était la dernière fois que tu marchais, tu poserais tes pieds avec tant de douceur et de légèreté qu'ils deviendraient des ailes et tu pourrais voler.

Et si c'était la dernière fois que tu respirais, tu humerais l'air avec un tel allant que tu te trouverais vivant jusqu'à la fin des temps.

Et si c'était la dernière fois que tu t'éveillais, ce moment d'ultime conscience aurait tellement de force et de clarté qu'il éclairerait tes nuits jusqu'à l'éternité.

Et si c'était la dernière fois que tu pensais, la plus vulgaire de tes pensées s'auréolerait de tant d'innocence qu'elle te conduirait jusqu'à la source : au pays du silence.

Et si c'était la dernière fois que de la solitude tu souffrais, tu serais si reconnaissant de connaître l'absence que tu percevrais le parfum de l'éternelle présence.

Et si c'était la dernière fois que tu jugeais, tu serais si confus de ce penchant coupable que tu verrais le beau au sein du condamnable.

Et si c'était la dernière fois que tu te remémorais les bons moments et les mauvais, tu remercierais si fort de les avoir connus que tu verrais les fils entre les deux tendus.

Et si c'était la dernière fois que tu créais, ton inspiration serait si féconde que tu pourrais comprendre l'origine du monde.

Et si c'était la dernière fois que tu aimais, tu glorifierais l'instant avec un tel zèle qu'il emplirait ton cœur à jamais d'amour universel.

Et si c'était la dernière fois que tu riais, ton esprit tant se dilaterait qu'au mirage du petit « je », jamais plus ne se prendrait.

Et si c'était la dernière fois que face à toi-même tu te trouvais, tu rentrerais tant dans ce jeu de miroir que tu pourrais percer le secret de ton histoire.

Et si c'était la dernière fois que tu lisais, les mots au fond de toi prendraient âme et corps et donneraient naissance à l'Être que tu n'es pas encore.

Si tu fais toute chose avec autant de passion, d'attention et d'amour que si c'était la dernière fois, alors, ce sera la première fois où tu SERAS.

— Texte de Gérard Bellebon

Shakespeare a dit :

 « Je me sens toujours heureux, vous savez pourquoi ?
Parce que je n'attends rien de personne...
Les attentes font toujours mal, la vie est courte...
Aimez votre vie, soyez heureux, gardez le sourire et souvenez-vous :
Avant de parler, écoutez...
Avant d'écrire, réfléchissez...
Avant de prier, pardonnez...
Avant de blesser, considérez l'autre...
Avant de détester, aimez...
Et avant de mourir, vivez ! »

sans-titre

REPRISE
     
Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Très ému de recevoir le prix du Grand public / La Presse au salon du livre de Montréal 2009, Jacques Salomé a écrit une lettre pour témoigner de sa reconnaissance envers la vie.

Pour votre bon plaisir, la voici ici, en version diaporama.
     tn Ce que la vie m'a appris

 

 

 

null

 

null 

Alimentation - Stress - Poids

La santé (sous toutes ses formes) a toujours été pour moi un sujet de prédilection. C'est pourquoi j'ai pensé regrouper sur cette page tous les articles, vidéos et liens qui m'interpellent le plus.

Compte tenu que je suis abonnée à plusieurs revues et sites, cette page sera régulièrement mise à jour. Revenez-y souvent. Cliquez sur l'icône à droite pour y accéder.
              

Concours terminé - Merci de votre participation!
 

Programme de 21 soins Reiki à distance gratuit

Qui seront les 10 personnes chanceuses ?

 

Logo1.pngEn février dernier, suite à l'offre généreuse de Catherine Bouchet, co-fondatrice de l’Institut RenaiSens, j'ai offert aux 10 premières personnes qui m'écriraient de profiter gratuitement d'une série de 21 soins Reiki à distance (l'énergie ne connaît pas de frontière). Naturellement, les places ont été comblées rapidement.

Catherine démarre un autre programme de soins le 2 juin prochain et elle offre à nouveau à 10 de mes abonnés d'en profiter gratuitement (valeur de 21 euros). Alors, si le Reiki vous intéresse, si vous avez besoin d'un petit « boost » d'énergie et si vous n'avez pas été choisi en mars dernier, je vous invite à participer.

Voici comment : Vous m'envoyez un courriel (nicolecharest@videotron.ca) et vous indiquez clairement votre nom et prénom, votre adresse de courriel ainsi que quelques mots de motivation. À noter : je communiquerai seulement avec les 10 personnes retenues. Pour les autres, il reste toujours les soins gratuits du vendredi (voir lien ci-dessous).

Pour connaître tous les détails de ce programme et lire les témoignages d’anciens participants : cliquez ici.

 
 
 
Pour toutes les personnes qui désirent se sensibiliser au Reiki,
voici quelques liens fort intéressants.
 
 

Recevoir un soin gratuit : cliquez ici

Abonnement gratuit au Magazine Reiki Expert : cliquez ici

Vidéo sur le Reiki (1 h 20) : cliquez ici

Programme Découverte Reiki gratuit : cliquez ici

98da65e3

La blague du blog

Si la personne que tu aimes tremble quand tu la prends dans tes bras, si sa respiration est secouée de spasmes, si ses lèvres sur les tiennes sont ardentes comme la braise, si tu vois dans ses yeux briller une lueur spéciale, CASSE-TOI, c'est la GRIPPE!!!!!!!!!

   

Partager cet article

Repost0
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 17:10
 
 

logo-2013-2014

Voici un petit exercice de lâcher-prise tout simple et très parlant que vous pouvez reprendre à volonté chaque fois qu’une situation problématique se présente dans votre vie.

Imaginez que vous étendez un bras droit devant vous, le dos de la main fixant le ciel, tandis que vous tenez fermement dans votre paume un diamant précieux. Vous garderez, bien entendu, votre main solidement fermée, vos doigts s’agrippant au joyau pour ne pas le laisser s’échapper.

Alors si quelqu’un vous invite à lâcher prise, que ferez-vous ? Ouvrirez-vous la main au risque de laisser tomber le diamant ?

Que se passe-t-il dans votre tête si vous vous dites que vous devez laisser aller ce que vous avez de plus cher ? Croyez-vous que lâcher prise veuille dire laisser tomber, renoncer, capituler, jeter l’éponge, perdre la face ou abandonner la partie ? Si c’est le cas, pas étonnant que vous refusiez de vous y soumettre !

Or, le vrai lâcher-prise implique plutôt de voir les choses autrement, de vous ouvrir à de nouvelles avenues auxquelles vous n’avez pas encore songé par vous-même.

Dans le cas présent, il n’est pas nécessaire de garder la main tournée vers le sol pour l’entrouvrir : vous pouvez la retourner vers le haut, paume vers le ciel, et dénouer vos doigts afin de faire de la place aux nouvelles possibilités qui se présentent à vous.

Lâcher prise, c’est tout simplement lâcher le contrôle, faire confiance à la Vie et vous ouvrir pour recevoir les innombrables bienfaits qui pleuvent sur votre tête.

La prochaine fois que vous sentirez qu’il vous faut lâcher prise, refaites ce petit geste significatif : libérez-vous de votre souci en le remettant entre les mains de votre âme, de Dieu ou de toute autre personnes « là-haut » en qui vous avez confiance… Puis, tendez les mains droit devant vous, ouvertes et prêtes à accueillir de merveilleux joyaux sous forme de bénédictions providentielles ou de solutions parfaites !


Source : Dre Diane LeBlanc, Tout va mal ? Tant mieux ! Éditions Le Dauphin blanc, 2013, p. 173 

 

Compte-tenu que je suis en réflexion concernant la poursuite de mon blog, j'ai fait du ménage dans mes archives et j'ai pensé vous présenter en bloc tous les titres ci-dessous.

 

L'eau vive (exercice de visualisation)

Les sucres : les bons et les mauvais

Il était une fois deux femmes

Une force en toi (chanson)

Le même soleil (chanson)

Pour les enfants du monde entier (chanson) 

Les diaBooks « Petites douceurs » présentent...

63 perles de sagesse sur « Le bonheur ». À savourer et à méditer, une à la fois. 


Pour la version diaBook (illustrée et musicale), cliquez sur l'image ci-contre. Facile à partager sur les réseaux sociaux. Si vous préférez la version PDF, cliquez ici.

                         tn Le secret du bonheur KO Schmidt-1

Ebook gratuit : Quand le coeur a besoin de douceur...
(à partager avec toutes les personnes qui vivent des moments difficiles)
 
  Pour le téléchargement de la version PDF, cliquez ici
 
 

Des livres audio...

L'été dernier, j'ai découvert le plaisir d'écouter un livre plutôt que de le lire comme tel. Entendre la narration par quelqu'un ajoute un élément supplémentaire, un peu comme si quelqu'un s'adressait à vous particulièrement. De plus, on peut s'étendre, se fermer les yeux fermés et poursuivre sa réflexion. Si vous avez un Ipad, vous pouvez vous installer sur votre patio, jardiner, etc. Et tout le monde peut en profiter en même temps que vous.

Ceux que vous découvrirez en cliquant sur l'icône à droite (vidéos Youtube) font partie de mes coups de coeur. Ce sont de grands classiques qui vont sûrement vous inspirer vous aussi.

livre audio

u6i9gz3l.gif

La blague du blog

Une patiente, à son médecin :

— Docteur, cela fait cinq minutes que vous m'avez demandé de tirer la langue et vous ne la regardez même pas !

— C'était juste pour être tranquille pendant que je rédige votre ordonnance.

   
   

Partager cet article

Repost0
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 17:06

 

 
 
 




Pour les enfants du monde entier 
Yves Duteil


Pour les enfants du monde entier
Qui n'ont plus rien à espérer
Je voudrais faire une prière
À tous les maîtres de la terre

À chaque enfant qui disparaît
C'est l'univers qui tire un trait
Sur un espoir pour l'avenir
De pouvoir nous appartenir

J'ai vu des enfants s'en aller
Sourire aux lèvres et cœur léger
Vers la mort et le paradis
Que les adultes avaient promis

Mais quand ils sautaient sur les mines
C'était Mozart qu'on assassine
Si le bonheur est à ce prix
De quel enfer s'est-il nourri?

Et combien faudra-t-il payer
De silence et d'obscurité
Pour effacer dans les mémoires
Le souvenir de leur histoire?

Quel testament, quel évangile,
Quelle main aveugle ou imbécile
Peut condamner tant d'innocence
À tant de larmes et de souffrance?

La peur, la haine et la violence
Ont mis le feu à leur enfance
Leurs chemins se sont hérissés
De misère et de barbelés

Peut-on convaincre un dictateur
D'écouter battre un peu son cœur?
Peut-on souhaiter d'un président
Qu'il pleure aussi de temps en temps?

Pour les enfants du monde entier
Qui n'ont de voix que pour pleurer
Je voudrais faire une prière
À tous les maîtres de la terre

Dans vos sommeils de somnifères
Où vous dormez les yeux ouverts
Laissez souffler pour un instant
La magie de vos cœurs d'enfants

Puisque l'on sait de par le monde
Faire la paix pour quelques secondes
Au nom du Père et pour Noël
Que la trêve soit éternelle

Qu'elle taise à jamais les rancœurs
Et qu'elle apaise au fond des cœurs
La vengeance et la cruauté
Jusqu'au bout de l'éternité

Je n'ai pas l'ombre d'un pouvoir
Mais j'ai le cœur rempli d'espoir
Et de chansons pour aujourd'hui
Qui sont des hymnes pour la vie

Et des ghettos, des bidonvilles,
Du cœur du siècle de l'exil
Des voix s'élèvent un peu partout
Qui font chanter les gens debout

Vous pouvez fermer vos frontières,
Bloquer vos ports et vos rivières,
Mais les chansons voyagent à pied
En secret dans des cœurs fermés

Ce sont les mères qui les apprennent
À leurs enfants qui les reprennent
Elles finiront par éclater
Sous le ciel de la liberté

Pour les enfants du monde entier...

Paroles et musique : Yves Duteil

Partager cet article

Repost0
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 17:05
 
 
 
 On n'a pas le même drapeau,
Ni la même couleur de peau,
On n'a pas le même langage,
La même culture, les mêmes images.

On n'a pas les mêmes racines,
Les mêmes idoles qui nous fascinent,
Mais chacun de nous est vivant,
Avec la même couleur de sang.


Refrain

Et on a tous le même soleil,
Et la même lune sur nos sommeils,
Et on a tous une main à tendre,
Peut-on encore vraiment attendre?


On n'a pas les mêmes coutumes,
D'autres rites, d'autres costumes,
On n'a pas les mêmes histoires,
Mais nos mélanges, on fait l'histoire.

On n'a pas les mêmes parents,
Mais on est tous encore enfants,
Et tous issus d'un métissage,
Devenus fous mais nés si sages.


Refrain

Et on a tous le même soleil,
Et la même lune sur nos sommeils,
Et on a tous une main à tendre,
Peut-on encore vraiment attendre?

Car on a tous la même planète,
Qui nous supplie d'être moins bêtes,
Et on a tous une main à tendre,
Peut-on encore vraiment attendre?


Une main avec nos différences,
Et le pouvoir d'en faire une chance.


Refrain
 
 

Partager cet article

Repost0
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 17:04

 

 
 
 
 
 
 




Une force en toi
Marie-Élaine Thibert

 
Si trop de gens trop de fois t'ont fait perdre la face
Tu n'as qu'à franchir un pas pour te faire une place
Délaisser tes ombres et tes prières
Et de la pénombre à la lumière
Suivre le chemin de la confiance
Cette route est la seule évidence

Comme une force en soi
Qui nous retient qui nous soulève
Bien plus que l'on croit
Quand on a mal et qu'on en crève
Cette force en toi
Plus qu'un refuge et qu'un abri
C'est l'instinct qui te redonnera la vie

J'ai eu mes années de doute
Où tout n'était qu'impasse
J'aurais donné mes déroutes
Échangé mes angoisses
Pour trouver l'exil en des repaires
Un instant fébrile où me refaire
Et j'ai trouvé cette flamme en moi
Que désormais je n'lâche pas

Comme une force en soi
Qui nous retient qui nous soulève
Bien plus que l'on croit
Quand on a mal et qu'on en crève
Cette force en toi
Plus qu'un refuge et qu'un abri
C'est l'instinct qui te redonnera la vie

Que ce soit le ciel qui nous l'envoie
Ou juste un appel au fond de soi
C'est la magie d'un ange gardien
Un espoir qui nous appartient

Et cette force en toi
Qui te retient qui te protège
Bien plus que tu crois
De tous les maux, de tous les pièges
Cette force en toi
C'est ta richesse et ton rempart
C'est la voie qui te redonnera l'espoir
Et cette force en toi
Bien plus que tu crois
Cette force en toi
C'est ta richesse et ton rempart
C'est la voie qui te redonnera l'espoir

Une chose à retenir c'est que tu as déjà
Comme une force en toi

 

 


Partager cet article

Repost0
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 17:03

 
 
       
 
 
         

Il était une fois deux femmes

Il était une fois deux femmes
Qui ne s'étaient jamais rencontrées.
L'une dont tu ne te souviens pas,
L'autre que tu appelles « Maman ».

Deux vies différentes
Dans l'accomplissement d'une seule, la tienne.
L'une fut ta bonne étoile,
L'autre est ton soleil.

La première te donna la vie,
La seconde t'appris comment la vivre.
La première créa en toi le besoin d'amour,
La seconde fut là pour le combler.

L'une te donna tes racines,
L'autre te donna son nom.
La première te transmit ses dons,
La seconde te proposa un but.

L'une fit naître en toi l'émotion,
L'autre calma tes angoisses.
L'une reçut ton premier sourire,
L'autre sécha tes larmes.

L'une t'offrit en adoption,
C'est tout ce qu'elle pouvait faire pour toi.
L'autre pria pour avoir un enfant,
Et le destin la mena vers toi.

Et maintenant, quand en pleurant,
Tu me poses l'éternelle question,
Héritage naturel ou éducation ?
De qui suis-je le fruit?
Ni de l'une ni de l'autre mon enfant,
Tout simplement de deux formes différentes de l'AMOUR

 

Jean-Vital de Monléon

Extrait du livre : Naître là-bas, grandir ici

 

Reçu par le site Nature et Poésie

 

Partager cet article

Repost0

Bienvenue Sur Mon Blog!

  • Nicole Charest
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.

Rechercher Dans Ce Blog

La pensée du jour

 

Collection « Petites douceurs »

 

Petites douceurs
pour le coeur
 eBooks gratuits
   

    

icone-pour-blog-copie-1.gif

Les diapos « Petites douceurs »


montage_diapos.gif