Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 18:07
         

Salon du livre de Montréal

Place Bonaventure

Du 16 au 21 novembre 2011

 

J’aurai le plaisir d’y faire 3 séances de dédicaces.

Voici l’horaire de mes présences (kiosque # 546) :

Vendredi 18 novembre : de 16 h à 18 h
Samedi 19 novembre : de 13 h à 15 h
Dimanche 20 novembre : de 15 h à 17 h

 

Au plaisir de vous y rencontrer !

         

logo 2012Bouder...

On vous a heurté, on vous a blessé ou du  moins, vous avez cru l’être. Et votre amour-propre est à vif. Aussitôt vos traits se contractent, vous vous repliez sur vous-même et la muraille d’hostilité se ferme autour de vous.

Pour peu que vous soyez enclin à ce défaut, vous n’avez manqué de remarquer que la bouderie est une arme dangereuse dont un tranchant est tourné contre votre entourage et l’autre tranchant tourné contre vous. En boudant, vous vous retirez du milieu social ou familial, vous vous mettez délibérément en quarantaine.

Pour punir les autres d’un méfait souvent illusoire, vous vous punissez d’abord le premier. Dès que vous avez constaté un froissement et que vous sentez venir la vague de bouderie, ne cédez pas à ce sentiment, car il se fortifie à mesure qu’il est installé.

Faites taire d’office votre amour-propre irrité. Ne le laissez pas proférer une seule syllabe. En imposant d’emblée silence à l’amour-propre, vous coupez les ailes à la bouderie avant qu’elle ait pris essor. Mais si la bouderie est plus forte que vous et vous isole du monde, gardez-vous de l’alimenter par des pensées de dépit.

Prenez aussitôt un livre. Ou plongez-vous sans délai dans quelque travail mental. À peine votre esprit se sera-t-il détourné de l’objet de sa prévention, que molliront les fibres de la rancune. Et vous serez étonné du peu de consistance de vos griefs. Lorsque vous aurez fait cette constatation, n’hésitez pas. Allez aborder votre entourage et faites-lui la surprise d’un visage et ouvert. Les pires champs de glace fondront au contact de votre sourire.

– Source : Georges Barbarin, Le livre de chevet, 1984

 

« Bouderie : une grève de gamins. »
Jules Renard 

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Ce diaporama présente un texte extrait du livre Le livre de la sérénité de Catherine Rambert.
Comment se fait-il qu'il y a des gens qui ont toujours l'air heureux, sur qui les contretemps, les embûches et les problèmes ne semblent pas avoir de prise? Ont-ils un secret ?
     null

 

 

 

 

null

 

null 

L'intérêt pour la cité du Vatican dépasse largement les croyances religieuses. En cliquant sur l'image ci-contre, vous pourrez apprécier l'art, l'architecture et toute la magnificence de cette cité.

Utilisez votre curseur pour cliquer et faire glisser. Vous pouvez passer au plafond ou virer sur 360 degrés ou prendre toute perspective désirée. Vous pouvez même vous concentrer sur la plus petite fonction d'un tableau.

À noter : pensez à mettre le son et à utiliser au besoin, le « close-up » (coin inférieur gauche).
     

            

vatican

La blague du blog

« Tiens, Robert, je t’ai acheté deux chemises pour ton anniversaire : une bleue et une verte !
– Merci, ma chérie… »
Le lendemain…
« Bonjour chérie! Bien dormi ?
– Pourquoi as-tu mis la chemise bleue, Robert, tu n’aimes pas la verte? »

Partager cet article

Repost0
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 17:00
 
 

C1 tome-2Le passé plus que parfait

Avez-vous remarqué qu’on parle généralement du bonheur au passé ou au futur, mais rarement au présent?

Il suffit que nous jetions un regard sur notre enfance, sur notre jeunesse, sur nos premières années de vie conjugale, enfin sur ce qui n’est plus, pour que nous fassions l’aveu que nous avons déjà été heureux, que nous avons même connu des moments de grand bonheur.

Et quand nous songeons à l’avenir, c’est généralement pour édifier l’espoir d’autres bonheurs, des bonheurs différents, mais plus grands si possible que ceux déjà goûtés. Car, au fond, nous croyons toujours ne pas avoir obtenu de la vie notre part légitime de bonheur. Nous en exigeons beaucoup plus.

Le présent? Il ne signifie pour nous que déboires, malheurs, fatigues, ennuis et tout ce que l’on voudra, sauf le bonheur. Il existe le bonheur, mais seulement chez les autres, chez les gens d’en face, par exemple, ou encore chez le voisin d’à côté. Un vrai paradis sur terre pour certains, tandis que nous…

Tandis que nous, aveuglés par notre égoïsme, nous refusons de reconnaître le bonheur qui nous échoit quotidiennement. Si seulement nous nous donnions la peine de ne pas augmenter l’importance ou la gravité des petits chagrins, des petites souffrances ou des petites contrariétés enveloppant toujours le vrai bonheur…

Si, un matin, nous nous croyons vraiment malheureux, allons donc jeter un coup d’œil dans les salles d’urgence ou de consultations externes des hôpitaux.

Pour quelques instants, mettons-nous dans la peau de ceux qui attendent pour subir une intervention chirurgicale dont l’issue reste douteuse. Pour quelques instants, pensons au sort des personnes handicapées, de ceux qui ne peuvent se déplacer qu’assis dans un fauteuil roulant. Peut-être admettrons-nous alors que nous sommes heureux, que nous sommes même favorisés.

Source : Petites douceurs pour le cœur, tome 2, p. 94
 

 

  « Heureuse est la personne qui sait quoi se rappeler du passé,
quoi apprécier du présent, et quoi planifier pour l’avenir. »

Arnold H. Glasgow 

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Comment être dans le moment présent? : voici le sixième diaporama de la série intitulée : Rester « zen ».

Chacune des 10 présentations aborde un sujet différent et présente une technique simple et concrète pour favoriser le bien-être.
 

Montage

 
 
 
Les vidéos « Petites douceurs » présentent... 
 

 null

 

null 

Vous vous rappelez certaines situations problématiques que vous avez confiées à l'intelligence universelle? Vous aviez essayé plusieurs solutions qui ont eu plus ou moins de résultats et, un jour, vous avez admis que vous ne saviez plus quoi faire. Vous avez confié le problème à l'intelligence de l'univers. Vous avez connu une certaine paix intérieure puisque vous ne vous sentiez plus entièrement responsable de la situation. Pourtant, votre problème était toujours là.

Et puis, au moment où vous ne vous y attendiez plus, voilà que les événements ont pris une tournure favorable. Puisque vous lui en avez donné la chance, l'univers vous a guidé vers la solution idéale. Quand ce merveilleux moment arrive, vous rendez-vous compte à quel point votre foi dans les forces positives qui vous habitent est renforcée? Et avez-vous pensé à manifester votre gratitude pour la recette toute simple et infaillible que vous avez mise en œuvre?

Source : Un jour à la fois, Tome III

La blague du blog

Un instituteur fait remarquer à un de ses élèves : « C’est très curieux mais, sur ce devoir de mathématiques, il me semble reconnaître l’écriture de ton père.

– Ça ? Fait le gamin, ce n’est pas étonnant, je me suis servi de son stylo! »

   

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 17:00
 
 

logo 2012L'échec n'est pas un drame

Il est temps d'admettre que, non seulement l’échec n'est pas un drame, mais qu'il peut bien souvent devenir un événement positif. Son premier atout, qui est loin d'être négligeable, consiste à nous remettre dans une attitude d'humilité face à la vie. Il nous contraint à accepter la vie telle qu'elle est et non pas telle que nous la voulons ou la rêvons.

La vraie souffrance naît de notre résistance au changement, au mouvement de la vie, à son flux. Alors, réjouissons-nous quand il y a des hauts; et quand des bas se présentent, acceptons-les et faisons en sorte qu'ils nous servent de tremplin.

En ce sens, il faut considérer nos échecs comme autant de maîtres spirituels, c'est-à-dire de guides qui nous aident à rectifier notre trajectoire. Ils appartiennent à la loi de la vie, et leur présence, qui nous est naturellement désagréable sur le moment, est néanmoins indispensable à la globalité de notre parcours.

Pour qu'ils soient de vrais maîtres, néanmoins nous devons transformer le regard que nous portons sur eux. Plutôt que vivre chaque échec comme un drame, entendons-le comme l’occasion d’un éveil, d’une prise de conscience.

Essayons d’en tirer des leçons plutôt que de perdre notre énergie à ressasser ses causes et ses conséquences. Considérons d’emblée que la difficulté qui nous frappe n’est pas un drame, mais une occasion de réfléchir à notre vie, de l’appréhender autrement.

Source : Frédéric Lenoir, Petit traité de vie intérieure (Le monde de la philo et de la poésie )

 

« La majorité des gens pensent que le succès et l'échec sont des opposés,
alors qu'ils sont en fait deux ingrédients du même processus. »
Patrick Leroux

Les diapos « Petites douceurs » présentent... 

Oser être soi-même, c’est possible! C’est le plus beau cadeau que l’on puisse se donner et donner à l’Univers...

Cliquez sur l'image pour visionner le diapo.

tn Oser etre soi meme

     

 

Les vidéos « Petites douceurs » présentent...

 

 null

 

null 

tomes1et2
Petites douceurs pour le cœur
Charest, Nicole, Un monde différent
 
Un beau cadeau à offrir ou à s'offrir...
   
   
Tome 1 Tome 2
Table des matières Table des matières
Commander en Europe Europe : Avril 2012
Livre en italien  
   
Disponibles dans toutes les librairies du Québec
ou via mon site. Cliquez ici pour commander...

Au son de la chanson : Feel the fire, magnifiquement interprétée par Julie De Azevedo, découvrez l'histoire de Derek Redmond, courseur favori pour le 400 mètres des Jeux Olympiques de Barcelone en 1992.

Vous y découvrirez toute la vérité que recèle cette citation : « Un héros n'est pas plus courageux qu'un homme ordinaire. Il est courageux cinq minutes de plus. »
       

 

          

La blague du blog

« Qu’est-ce que la légitime défense? Demande la maîtresse à Toto.

– C’est quand mes notes sont tellement mauvaises que je suis obligé de signer moi-même mon carnet. »

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 17:01
 
 

C1 tome-2L'érable

Un homme avait hérité d'un superbe terrain, au bout duquel se trouvait un érable magnifique.

Mais cet homme venait de la ville, et il ne connaissait rien aux arbres.

Il vint trouver l’érable vers la mi-juillet et lui dit : « Donne-moi de ta sève sucrée, que j’en fasse du sirop. »

L’érable lui répondit : « Mais je n’ai plus de sève à donner, elle est toute répartie dans mes feuilles. »

L’homme revint à la fin d’octobre et dit à l’érable : « C’est l’été des Indiens. Il fait chaud. Donne-moi de l’ombre. »

L’arbre lui répond : « Mais, je n’ai plus d’ombre à donner parce que le vent m’a pris toutes mes feuilles. »

Déçu, l’homme revint six mois plus tard, à la mi-mars.

Il dit à l’arbre : « Je suis fatigué de ne voir que le blanc de la neige. Donne-moi de tes belles couleurs d’or et de rouille. »

Mais l’érable était si occupé à pomper la vie dans ses bourgeons qu’il ne l’entendit même pas.

Furieux, l’homme le coupa et le brûla...

Source : Petites douceurs pour le coeur, tome 2, p. 102

 

  Pour être heureux avec les êtres,
il faut voir ce qu’ils peuvent offrir et non ce qu'ils ne peuvent donner.
 

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Après s’être entendu répéter pendant des années et des années qu’il ne fallait surtout pas déranger les autres, il est plutôt surprenant de lire qu’au contraire, il faut apprendre à « déranger »... La suite en cliquant sur l'image. 
                         tn Apprendre a déranger
                                                                                                      

 

Les vidéos « Petites douceurs » présentent...

 

 null

 

null 

   

La chanson que je vous propose fait un lien avec mon diaporama en ce sens qu’elle relate l’histoire de personnes qui, sous des dehors heureux, cachent leur mal-être. En acceptant notre vulnérabilité et en osant « déranger » nos proches, bien des drames humains seraient évités. Sachons décoder la détresse au-delà des faux sourires et des faux « ça va super bien merci ! »...

Les hirondelles (paroles ici)
Les cowboys fringants

 

La blague du blog

Pour la première fois, Maurice est invité par les parents de sa petite amie. Un peu plus tard, il dit à Michèle :

« Je n’irais pas jusqu’à dire que ta mère cuisine mal, mais maintenant, je comprends pourquoi vous priez avant de vous mettre à table. »

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 17:00
   
 
 
 
 

Les hirondelles (Les Cow-boys fringants)

 

Quand on le voyait
Il était parfait
Et avait la vie dont les gens rêvaient
Famille charmante
Et une entreprise plus que florissante
Une épouse aimante

Mais en vérité
Il était vidé
Et avait la fuite dans les idées
Tous les jours pourtant
Il remettait son masque souriant
Comme un paravent

L'image que l'on donne
N'est pas toujours la bonne
Volent, volent les hirondelles
Même les plus beaux plumages
Peuvent être une cage

Elle était distante
Un peu arrogante
On la trouvait snob et condescendante
Toujours à l'écart
Survolant les gens du haut du regard
Froide et sans égard

Mais sa suffisance
N'était que défense
Et un truc pour sauver les apparences
Car cette timide
Avait toujours été en vain avide
D'amitiés solides

L'image que l'on donne
N'est pas toujours la bonne
Volent, volent les hirondelles
Même les beaux plumages
Peuvent être une cage

On disait souvent
Qu'il était avenant
Et qu'il avait l'âme du bon vivant
Homme sans tourment
Qui se laisse aller au gré du vent
Un Roger Bontemps

Mais s'il s'enivrait
C'est qu'il se terrait
Au fond de lui un malaise, un boulet
Et son air gaillard
Tout comme sa façade de fêtard
N'étaient que remparts

L'image que l'on donne
N'est pas toujours la bonne
Volent, volent les hirondelles
Même les plus beaux plumages
Peuvent être une cage
Volent, volent les hirondelles
Quand elles sont épuisées
Elles piquent du nez...

 

 

Partager cet article

Repost0
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 17:01
              
        

 

 

logo 2012Rétrospective
            
J’aurais pu devenir riche si j’avais choisi l’or plutôt que mes amitiés.

J’aurais pu être célèbre si j’avais cherché la renommée pendant les heures où je m’appliquais à jouer.

Et me voici, assis à l’extrémité de ma vie, jetant un coup d’œil derrière moi pour voir tout ce que j’ai fait avec ces jours et ces années qui étaient miens et tout ce qui m’est arrivé.

Je n’ai pas vraiment de fortune à léguer à ceux qui porteront mon nom. Et je n’ai rien fait qui soit susceptible de m’assurer une place sur les registres de la renommée. Mais j’ai adoré le ciel et ses grands espaces bleus; j’ai vécu avec les arbres et les oiseaux; j’ai dédaigné l’or et l’argent pour partager des plaisirs comme ceux-là.

J’ai donné mon temps aux enfants qui sont venus; nous avons joué ensemble bruyamment. Et je n’échangerais pas les heures heureuses passées avec eux pour tout l’argent que j’aurais pu faire.

J’ai choisi d’être connu et aimé par quelques personnes, et j’ai fait la sourde oreille aux applaudissements des hommes; et je referais les mêmes choix si la chance m’était donnée de revivre ma vie.

J’ai vécu avec mes amis et j’ai partagé leurs joies, connu leurs peines avec toutes leurs larmes; j’ai fait une belle récolte avec les quelques arpents de ma vie, même si certains prétendent que j’ai gaspillé mon temps.

J’ai été à même de bien profiter de mes belles choses, et je crois avoir ainsi rempli ma vie de mon mieux. Et au crépuscule de ma vie, je ne regrette pas tout l’or que j’aurais pu posséder.


Source : Bouillon de poulet pour l'âme des aînés.

 
« Les jours les plus beaux et les plus doux ne sont pas ceux
où il se passe des choses particulièrement belles, merveilleuses ou passionnantes.
Ce sont ceux qui apportent des plaisirs simples, qui se succèdent en douceur
. »
Lucy Maud Montgomery

Instaurée aux États-Unis en 1978 et au Québec, en 1985, la Journée des Grands-Parents se célèbre chaque année le dimanche suivant la Fête du travail, notamment par la FADOQ et l’AGPQ. En France, il y a la Fête des grands-mères qui elle, a lieu le 1er dimanche de mars.

Alors à tous les grands-parents du Québec (et des États-Unis), je vous souhaite, en ce dimanche 11 septembre 2011, une journée mémorable avec vos petits-enfants.
 
 
   
   
Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Voici un clin d'œil humoristique sur la réalité de certains grands-parents d'aujourd'hui. Cliquez sur l'image ci-contre.
tn Grands parents des temps modernes 1 
                                                                                                    

 

Les vidéos « Petites douceurs » présentent...

 

 null

 

null 

Série « Petites douceurs » - Disponible au Canada, en Europe, etc.
 
  Pour informations et commande : cliquez ici
 
Livres Signets rºv° Cartes « 3 en 1 »
                   
Tome 1
Tome 2 #1  #2 #3 #1   #2   #3   #4   #5
tome1 tome2 Montage Série1 recto vignette montagesignets2vignette montage-signets#3-recto-pour-pub-blogue-vignette anniversaire_72.gif bonne-journee_72-copie-1.gif reconfort 72 sympathies_72.gif joyeusesfetes_72.gif
                   
Cliquez sur les images pour voir les versions pleine grandeur

En cette fête des grands-parents, je viens vous présenter avec plaisir mes trois petits-enfants et mes deux belles grandes filles. Ce photos-clip est signé par mon frère Guy, photographe.

Tout comme moi, vous serez sûrement conquis par cette façon novatrice et dynamique de présenter des photos qui nous sont chères (famille, voyage, événements spéciaux, etc.).

Si vous souhaitez faire réaliser un tel montage, mais avec vos propres photos et choix de musique, sachez que c’est non seulement possible, mais également facile, rapide, abordable et accessible partout (Canada, Europe, etc.).

Pour en savoir plus, je vous invite à visiter son site web : StudioJimagine.com
, que j'ai eu, en plus, le plaisir de concevoir. Vous serez vite conquis par ses talents artistiques et son professionnalisme. Et vous y rencontrerez en plus, dans le photos-clip de la page d'accueil, mon mari, mes 2 sœurs, mes 3 frères et conjoints.

 
 

La blague du blog

« Maman, Luc m’a invité chez lui pour le week-end !
– Il va sans doute te présenter à ses parents ?
– Mais non, ils sont en voyage ! »

Partager cet article

Repost0
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 17:00
 
 
 

Chers abonnés et visiteurs, bonjour,

 

Une quatrième saison qui débute. Comme le temps passe… Je me rappelle, comme si c’était hier, la première fois où j’ai émis un bulletin. J’avais alors 10 abonnés, tous membres de ma famille. Avaient-ils vraiment le choix? ; )))

Aujourd’hui, j’en suis à ma 100e publication. 537 000 visiteurs ont navigué sur mon site et 6 960 personnes ont rejoint ma liste d’abonnés. Ai-je besoin de vous dire à quel point je suis heureuse et fière du parcours accompli?

À moins d’un élément imprévu, les publications se maintiendront au rythme d’une fois par 2 semaines et j’y publierai, comme à l’habitude, un texte inspirant, un diaporama, une ressource et une blague.

En terminant, je tiens à remercier toutes les personnes qui réfèrent mon site à leurs proches et/ou qui me laissent des messages dans mon livre d’or. Voilà le seul salaire des webmestres qui, tout comme moi, passent de nombreuses heures à alimenter leurs sites ou blogs.

En espérant que votre saison estivale a été féconde en souvenirs heureux, je vous souhaite une bonne rentrée à tous!

Votre webmestre, Nicole

 

Partager cet article

Repost0
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 17:00
 
 
Site de Chamminou Vous croyez peut-être que vous êtes le seul à avoir des soucis d'argent, des problèmes de santé, des difficultés dans vos relations, etc.

La vérité est que tout le monde traverse des moments difficiles. Le fait de le savoir devrait vous aider à faire preuve de compréhension envers les autres.

Peut-être que la personne qui vous a coupé la voie sur l'autoroute vient de perdre son emploi, ou son enfant a commis un méfait ou est malade.

Il vous arrive sûrement de connaître des mauvaises journées ou de devoir composer avec des événements qui vous aident à grandir. Les autres aussi.

Tout comme vous voulez qu'ils comprennent votre vie, vous devez vous aussi comprendre la leur.

La compréhension mutuelle pourrait contribuer à apporter la paix sur la terre.

— Vitale, Jos. Le manuel inédit de la vie, Éditions ADA, 2009
 
 
« La véritable maturité va toujours de pair
avec une profonde compassion pour le monde, pour les gens. »
Lawrence Durrell

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Fatigué? : voici le cinquième diaporama de la série intitulée : Rester « zen ». Les 5 derniers seront présentés en 2012.

Chacune des 10 présentations aborde un sujet différent et présente une technique simple et concrète pour favoriser le bien-être.

Cliquez sur l'image.

          
Montage
     
     

 

null

 

null

nature-mini-fleurs-14.gif besoin-de-petites nature-mini-fleurs-14.gif

Le bonheur! Tout le monde le cherche et le recherche. Laissons Deepak Chopra, auteur internationalement connu et reconnu, nous livrer 5 importantes clés. Voici la cinquième.

5)
Remplacez les comportements issus de la peur par des comportements motivés par l’amour. La peur est le produit du souvenir, qui vient du passé. En nous remémorant une souffrance ancienne, nous orientons nos énergies de manière à éviter qu’elle se répète, mais tenter d’imposer le passé au présent ne fera jamais disparaître la menace d’être blessés. La seule façon d’y arriver consiste à trouver votre sécurité dans votre être intérieur, qui est amour. Motivé par votre vérité personnelle, vous pourrez affronter n’importe quelle menace, puisque votre force intérieure est invulnérable à la peur.

Source : Les secrets de la sagesse, Éditions AdA Inc., p. 121
      clé
     
     
Pour imprimer le document qui regroupe les 5 clés présentées cet été,
plus 5 autres inédites, veuillez cliquer ici svp.

 


 

La blague du blogue

C’est un représentant qui sonne à la porte d’une maison et c’est le petit Kévin, 10 ans, qui ouvre la porte, un pot de confiture ouvert dans une main, des bonbons dans l’autre, et la bouche pleine de gâteaux au chocolat.

« Bonjour, mon petit. Est-ce que ta maman est là ?

Et Kévin répond : Devinez… »

   
   
   

Partager cet article

Repost0
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 17:00
 
 

Un orchestre arriva un jour dans une ville pour tenir la parade annuelle. Malheureusement, le jeune qui jouait du trombone tomba soudainement malade.

Le chef d’orchestre, en désespoir de cause, s’adressa à la foule, juste avant le début de la parade. Il s’informa si quelqu’un savait jouer du trombone et pouvait venir remplacer le jeune garçon malade. Parmi la foule, un adolescent d’une douzaine d’années leva alors sa main et cria : « Oui, oui, moi je peux, moi je peux! » En toute hâte, le chef d’orchestre lui remit le trombone et les partitions de musique qu’il devait jouer.

Peu de temps après le commencement de la parade, le chef d’orchestre s’aperçut que le jeune garçon ne savait pas jouer du trombone du tout. Il avait même de la difficulté à tenir son instrument, il était incapable de rester dans les rangs avec les autres musiciens, mais le pire de tout, c’est qu’il effectuait toutes sortes de bruits bizarres avec son trombone. Il faisait tout, sauf jouer ses partitions.

Tout de suite après la fin de la parade, le chef d’orchestre s’empressa d’aller voir le jeune en question et lui demanda sur un ton assez hostile : « Pourquoi m’as-tu dit que tu savais jouer du trombone, alors que de toute évidence, tu ne sais vraiment pas en jouer? »

Et le jeune garçon, innocemment, répliqua : « Comment vouliez-vous que je le sache, je n’avais jamais essayé auparavant! »

Source : Pour le cœur et pour l'esprit - Patrick Leroux

 

 

« Il y a pire dans la vie que de ne pas avoir réussi, c’est de ne pas avoir essayé. »

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Ressentez de la gratitude pour cette journée : voici le quatrième diaporama de la série intitulée : Rester « zen ».

Chacune des 10 présentations aborde un sujet différent et présente une technique simple et concrète pour favoriser le bien-être.

Cliquez sur l'image.

          
Montage
     
     

 

null

 

null

nature-mini-fleurs-14.gif besoin-de-petites nature-mini-fleurs-14.gif

Le bonheur! Tout le monde le cherche et le recherche. Laissons Deepak Chopra, auteur internationalement connu et reconnu, nous livrer 5 importantes clés. Voici la quatrième.

4)
Ne contaminez pas votre organisme avec des toxines, qu’il s’agisse d’aliments, de boissons ou d’émotions toxiques. Votre corps est bien plus qu’un système de protection de la vie. C’est le véhicule grâce auquel vous traversez l’aventure de votre évolution. La santé de chaque cellule contribue directement à votre état de bien-être, car chacun est un point de conscience dans le champ de conscience qui compose votre être.

Source : Les secrets de la sagesse, Éditions AdA Inc., p. 121
      clé

 


 

La blague du blogue
           
« Rémi, je t’ai déjà dit que, quand tu tousses, tu dois mettre la main devant ta bouche !

Oui, je sais mais j’ai essayé plusieurs fois et ça ne m’a jamais empêché de tousser ! »

   
   
   

Partager cet article

Repost0
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 17:00
 
 

bonété 2aChaque existence a sa propre histoire. Nous donnons tous une signification aux événements qui marquent notre vie, et nous décidons ensuite d’être heureux ou malheureux selon le sens positif ou négatif donné à ces expériences. Ce que beaucoup de gens ignorent, pourtant, c’est qu’ils sont libres de choisir le sens sous lequel ils interprètent chacune des expériences de leur vie.

Vous conférez constamment un sens aux événements que vous vivez, alors pourquoi ne pas choisir une signification positive et fortifiante, un sens qui n’engendre pas de stress ou d’angoisse?

Supposons que quelqu’un klaxonne et vous coupe la voie dans le trafic, vous pouvez penser que ce conducteur est un rustre égoïste ou que vous avez fait une fausse manœuvre. Mais vous pouvez aussi croire qu’aucune raison ne justifie son comportement ou encore imaginer qu’il vient d’apprendre que sa femme se prépare à accoucher et qu’il veut se rendre à l’hôpital à temps. Vous pouvez être mécontent et en colère ou bien éprouver de la compassion pour cet homme.

Puisqu’il vous est impossible d’interpréter ses motivations réelles, attribuez donc à ses gestes une signification qui ne vous portera aucun préjudice. Et donnez des significations à votre vie qui ne vous aliéneront pas!

– Source : Le coaching de l'âme - Denise Linn, p. 102
         

 
 
« Si nous ne pouvons rien sur les événements,
nous pouvons les modifier par la manière dont nous les acceptons. »
Alfred Capus

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Se libérer de nos fardeaux émotifs : voici le troisième diaporama de la série : Rester « zen ».

Chacune des 10 présentations aborde un sujet différent et présente une technique simple et concrète pour favoriser le bien-être.

Cliquez sur l'image.

      
Montage
     
     

 

null

 

null

nature-mini-fleurs-14.gif besoin-de-petites nature-mini-fleurs-14.gif

Le bonheur! Tout le monde le cherche et le recherche. Laissons Deepak Chopra, auteur internationalement connu et reconnu, nous livrer la troisième de cinq clés très importantes.

3)
Laissez tomber le fardeau du jugement, vous vous sentirez tellement plus léger. Le jugement colore en bien ou en mal des situations qui sont simplement ce qu’elles sont. Tout peut être compris et pardonné; or, en jugeant, vous vous fermez à la compréhension et mettez un frein au processus d’apprentissage de l’amour. Le jugement que vous portez sur autrui reflète un manque d’acceptation de vous-même. Souvenez-vous que vous accroissez l’amour que vous vous portez chaque fois que vous pardonnez à quelqu’un d’autre.

Source : Les secrets de la sagesse, Éditions AdA Inc., p. 121
           clé

 


 

La blague du blogue 
           
« Théo, tu as mangé tous les gâteaux sans penser à nous ! Tu aurais pu nous en laisser!

– Oh, au contraire, je n’ai cessé de penser à vous en les mangeant : j’avais trop peur de vous voir arriver ! »

   
   
   

Partager cet article

Repost0
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 17:00
 
 
bonété4À l’intérieur de votre « home », vous ne passez pas vos journées près de l’évier, ni dans l’ombre de la cave. Vous faites en ces lieux les gestes strictement indispensables, puis, le reste du temps, vous en oubliez jusqu’au souvenir.

Par contre, vous recherchez dans votre maison les pièces dont le séjour est le plus agréable, c’est-à-dire où règnent une disposition heureuse, le plus confortable ameublement, la meilleure vue, le soleil.

Alors pourquoi restez-vous continuellement penché sur les coins d’obscurité et les sentines qui sont au fond de vous-même et ruminez-vous dans votre pensée uniquement les peines, les échecs, les rancœurs, le désespoir ?

N’y a-t-il pas dans votre esprit d’autres endroits d’élection ornés de vos espérances, meublés de vos joies, tapissés de vos réussites ? Que n’êtes-vous constamment à celles des fenêtres de votre âme qui donnent sur la lumière et sur le ciel ?

– Barbarin, Georges, Le livre de chevet, p. 82
 
 
« Vous devenez ce à quoi vous pensez la plupart du temps. »

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Un vêtement d'amour et de douceur : voici le deuxième diaporama de la série intitulée : Rester « zen ».

Chacune des 10 présentations aborde un sujet différent et présente une technique simple et concrète pour favoriser le bien-être.

Cliquez sur l'image.

          
Montage
     
     

 

null

 

null

Série « Petites douceurs » - Disponible au Canada, en Europe, etc.
 
  Pour informations et commande : cliquez ici
 
Livres Signets rºv° Cartes « 3 en 1 »
                   
Tome 1
Tome 2 #1  #2 #3 #1   #2   #3   #4   #5
tome1 tome2 Montage Série1 recto vignette montagesignets2vignette montage-signets#3-recto-pour-pub-blogue-vignette anniversaire_72.gif bonne-journee_72-copie-1.gif reconfort 72 sympathies_72.gif joyeusesfetes_72.gif
                   
Cliquez sur les images pour voir les versions pleine grandeur

Le bonheur! Tout le monde le cherche et le recherche. Laissons Deepak Chopra, auteur internationalement connu et reconnu, nous livrer 5 importantes clés. Voici la deuxième.

2) Restez conscient que le monde extérieur reflète votre réalité intérieure. Les gens qui suscitent en vous des réactions intenses, qu’elles soient d’amour ou de colère, sont des projections de votre monde intérieur. Ce que vous détestez le plus reflète ce que vous niez le plus en vous-même. Ce qui vous aimez le plus reflète ce que vous voulez le plus pour vous-même. Servez-vous du miroir de vos relations comme d’un guide pour votre évolution, afin d’apprendre à vous connaître parfaitement. Une fois que vous y serez parvenu, vous aurez acquis ce que vous voulez le plus, et ce que vous aimez le moins disparaîtra.

Source : Les secrets de la sagesse, Éditions AdA Inc., p. 121
                clé

 


 

La blague du blogue

Un facteur arrive devant une maison. Il est accueilli par un énorme chien qui n’arrête pas d’aboyer.

« N’ayez pas peur, dit sa maîtresse, vous connaissez le proverbe : "Chien qui aboie ne mord pas".

– Oui, répond le facteur. Moi je connais le proverbe, mais lui, est-ce qu’il le connaît? »

   
   
   

Partager cet article

Repost0
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 17:01
 
 

bonété 1aLes « amplificateurs » d'énergie

Il est très important de découvrir ce qui amplifie votre énergie, ce qui nourrit votre âme. Qu'est-ce qui stimule votre énergie? Faites-en une liste. Exemples :

– Boire un thé en regardant le soleil se lever.
Parler à un bon ami.
Aller se promener à pied.
Faire des exercices de yoga.
Se balader dans le jardin.
Partager un verre de vin avec un être cher.
Lire un bon livre sous une couverture.
Se coucher dans l'herbe et regarder les nuages.
Partager un bon repas entre amis.

Relisez votre liste et tentez de découvrir s'il vous est possible de faire une plus large place à ces « amplificateurs » d'énergie dans votre vie.

– Source : Le coaching de l'âme - Denise Linn, p. 113

 
 

Vous en conviendrez avec moi : l’été est la saison par excellence pour recharger ses batteries. Changement de rythme, sorties, rencontres... On se réconcilie avec la vie, quoi !

Pour aller de pair avec le texte ci-dessus, il est également souhaitable d’éliminer de notre quotidien ce qui est « énergivore ». Ex. : regarder trop la télé, tenter de plaire à tout le monde, dire « oui » alors qu’on voulait dire « non », mal manger, trop boire, etc.


Profitez donc bien de ces semaines estivales pour faire le point et apporter les correctifs qui s’imposent. En augmentant les éléments « amplificateurs » et en diminuant ceux qui sont « énergivores », vous serez en pleine forme pour reprendre le collier à l’automne.

C'est la grâce que je vous souhaite ! Bon été à tous ! Soyez prudents et amusez-vous !

À noter : Durant l'été, mes bulletins continueront d'être publiés aux 2 semaines.   

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

La corbeille à soucis : voici le premier diaporama de la série intitulée : Rester « zen ».

Chacune des 10 présentations aborde un sujet différent et présente une technique simple et concrète pour favoriser le bien-être.

Cliquez sur l'image.

          
Montage
     
     

 


null

 

null

nature-mini-fleurs-14.gif besoin-de-petites nature-mini-fleurs-14.gif

Les clés du bonheur    
     
Le bonheur! Tout le monde le cherche et le recherche. Laissons Deepak Chopra, auteur internationalement connu et reconnu, nous livrer la première de cinq clés très importantes.

1) Vivez le moment présent :
c’est le seul que vous avez. Restez attentif à ce qui est ici et maintenant; recherchez la plénitude dans chaque instant. Acceptez complètement et totalement ce qui vient à vous, de manière à l’apprécier à sa juste valeur, à en tirer une leçon et, ensuite, à le laisser aller. Le présent est tel qu’il doit être. Il reflète les lois infinies de la nature qui vous ont fait avoir cette pensée en particulier, cette réponse physique précise. Le moment est tel parce que l’univers est tel. Ne luttez pas contre l’ordre infini des choses; unissez-vous plutôt à lui.

Source : Les secrets de la sagesse, Éditions AdA Inc., p. 121
         clé


 

La blague du blogue 

Assise au bord du lit, la mère de Julien lui chante une berceuse pour qu’il s’endorme plus facilement. Puis elle continue avec une deuxième et insiste avec une troisième…

Julien se met alors à soupirer : « Dis maman, je peux m’endormir maintenant ou tu veux encore chanter ? »

   
   
   

Partager cet article

Repost0
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 17:00
 
 

N'ayez pas peur de vous réveiller et de regarder de quoi vous êtes fait. Personne ne peut le faire pour vous. Vous seul avez ce pouvoir.

Vous pouvez croire qu'être en santé, c'est être toujours joyeux, rationnel, gentil, bon ; ne jamais pleurer, ne jamais montrer son désappointement, ne jamais être en colère. Cette croyance à elle seule peut vous amener à nier les mouvements spontanés et naturels qui font partie de votre personnalité.

Être en santé, c'est s'aimer tel qu'on est, dans tous les moments successifs de sa vie, que ce soit en colère, heureux, malheureux, triste, rieur, fou, logique, rationnel, intuitif, créatif. C'est s'aimer avec ses manques, son manque d'amour de soi et des autres, ses refus de s'ouvrir, son plaisir à le faire.

On ne peut atteindre une vie spirituelle intense, on ne peut accéder au bonheur en niant la nature de ses émotions, de ses pensées, et de sa réalité physique. N'ayez pas peur de ce qui surgit de vous... Donnez-vous la permission de vous sentir. Soyez votre propre laboratoire.

– Labonté, Marie-Lise, S'autoguérir... c'est possible, p. 184

Les diapos « Petites douceurs » présentent...
          
« Est-ce que vous souriez parce que vous êtes heureux ou si vous êtes heureux parce que vous souriez? » Vous en saurez plus long en visionnant ce diaporama plein de fraîcheur.

À la fin, un lien vous amènera vers un autre texte sur le sourire, texte que vous pourrez imprimer.

Texte reçu via mon abonnement au très beau site : Santé-Vie-Positive
                          tn Les 10 vertus du sourire
                                                                                                      

 

 


 

null

 

null

 

   

tomes1et2

 

Petites douceurs pour le cœur, tome 2

Mon deuxième livre est maintenant disponible
dans toutes les librairies du Québec
ou encore,
en commandant via mon site.

** Sera disponible en Europe seulement en avril 2012 **

Pour lire le communiqué de presse : cliquez ici

Pour consulter la table des matières : cliquez ici

La blague du blogue

Pour son anniversaire, la marraine de Cédric lui offre un jouet qui ne lui plaît pas vraiment…

« Merci pour ton cadeau! C’est très gentil! lui dit le petit Cédric.

– Il n’y a pas de quoi!, répond fièrement la marraine.

– Je suis bien de ton avis, mais c’est maman qui tenait absolument à ce que je te remercie. »

   
   
   

Partager cet article

Repost0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 17:00

 

Ici et maintenant

Tout pour fuir le moment présent. La société moderne a institué un culte de cette fuite. Nous attendons la fin de semaine avec impatience : sans doute que le plaisir sera au rendez-vous.

Notre enfance, quels regrets ! Si au moins nous étions né riche. Et nous imaginons que nous gagnerons à la loterie. Nos difficultés financières disparaîtront comme par enchantement. Et dans une semaine, nous aurons oublié ce qui nous inquiète tant aujourd'hui.

Arrêtons-nous un peu, prenons le temps de respirer. Considérons les beautés qui nous entourent. Une à une, dans le détail.

Nous avons tendance à n'apprécier la santé qu'après une douloureuse maladie. Apprécions ce corps pour ce qu'il a de beau et de bon aujourd'hui.

Soulignons davantage dans notre vie les possibilités de réalisation qui nous sont offertes maintenant, qui sont à la portée de notre main. En nous appliquant consciencieusement à réaliser le plein potentiel de cette journée, nous augmentons réellement la beauté de toutes celles qui viendront ensuite.

Ne les vivons donc pas par anticipation, elles seront bien meilleures quand nous aurons totalement révélé ce que doit être celle qui est maintenant en cours.

– Source : Patrick Gauthier, Réflexions sur le bonheur, p. 102

 
 
« Nous oublions souvent de sentir la magie du moment présent
et pourtant, c'est elle qui bâtit le scénario de notre vie. »

Michel Bouthot

Les diapos « Petites douceurs » présentent... 

« On ne doit pas essayer de guérir le corps sans chercher à guérir l'âme. » Platon

Louise L. Hay, auteure de réputation internationale, nous aide à comprendre le message de la douleur.
         tn_Comprendre_notre_douleur.jpg
                                                                                                      
     
     

 

 

 

null

 

 

null

 

 

 

tomes1et2

 

Petites douceurs pour le cœur, tome 2

Mon deuxième livre est maintenant disponible
dans toutes les librairies du Québec
ou encore,
en commandant via mon site.

** Sera disponible en Europe seulement en avril 2012 **

Pour lire le communiqué de presse : cliquez ici

Pour consulter la table des matières : cliquez ici

Claire Pimparé, artiste québécoise, est récemment allée passer 2 mois dans un orphelinat d'Haïti. Dans une entrevue télévisée qu'elle accordait à Denis Lévesque, elle racontait que tous les soirs, le responsable de l'orphelinat rassemblait les enfants et passait en revue avec eux toutes les belles choses qu'ils avaient eues dans la journée : avoir un toit, manger, etc. Il souhaitait que les enfants se couchent le cœur léger et qu'ils aient le goût de débuter la prochaine journée en étant heureux. Je crois qu'eux ont bien compris ce qu'était la gratitude-attitude...

 
 
 

 La gratitude-attitude (Extrait du film I-ology)


Trouvé sur le site de Dominique :
http://www.reussirsavie.org/

         

La blague du blogue

Une très belle femme frappe à la porte de son voisin et lui dit :

J'ai une envie folle de m'amuser, de me saouler et de faire la fête toute la nuit... Êtes-vous occupé ce soir?

Non! répond le voisin, tout heureux!

Alors, vous pouvez garder mon chien??? »

   

 

Partager cet article

Repost0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 17:00
 
 

Notre vie est un compte bancaire

Les nombreuses demandes auxquelles nous devons faire face peuvent nous mener à l’épuisement émotif et physique. Nous contribuons à notre propre déficit lorsque nous donnons plus que nous ne recevons. Étant donné que nous avons été programmés pour donner et que le fait de recevoir nous paraît égoïste, il nous faut beaucoup de courage pour doser ce qu’il est juste et raisonnable de donner.

Considérez votre vie comme un compte bancaire : combien de retraits et de dépôts quotidiens pouvez-vous porter à votre compte, en termes d’efforts physiques, de sentiments, d’intelligence et d’esprit? En fait, notre vie est un compte bancaire sur lequel nous retirons ou permettons aux autres d’effectuer de trop nombreux retraits.

Afin de rétablir l’équilibre budgétaire, nous devons encaisser les crédits à profusion et consentir aux débits avec parcimonie. Si les sommes débitables aux plans physique, émotif, mental ou spirituel sont trop nombreuses, alors notre compte devient à découvert.

Il en résulte de la frustration, de la colère, de l’épuisement. Mais lorsque nous portons à notre crédit en fonction de limites réalistes, nous avons plus à donner. Même s’il nous est difficile de nous occuper de nous-mêmes, cela s’avère un excellent investissement. En veillant de la sorte sur nous-mêmes, nous nous assurons de n’avoir pas de découvert.

En établissant des limites réalistes, j’investis sur mon existence. Je peux choisir ce que je donnerai et ce que je ne donnerai pas. J’instaure l’équilibre en veillant à mes besoins d’ordre physique, émotionnel, mental et spirituel.

Source : Sagesse de femme, Sue Patton Thoele, 1995, p. 26

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Il y a des moments dans la vie où vous prenez conscience que vous resterez toujours au même point si vous ne bougez pas....

Texte paraissant dans Petites douceurs pour le cœur, tome 2.
       Suivez votre destin 
                                                                                                      

 


 

null

 

null

 

 

tomes1et2

 

Petites douceurs pour le cœur, tome 2

Mon deuxième livre est maintenant disponible
dans toutes les librairies du Québec
ou encore,
en commandant via mon site.

** Sera disponible en Europe seulement en avril 2012 **

Pour lire le communiqué de presse : cliquez ici

Pour consulter la table des matières : cliquez ici

Témoignage de mon livre d'or

Aujourd'hui, j'ai reçu un collier de « perles précieuses ». Je te dis « bravo ». Ton livre est un petit bijou! Très attirant d'ailleurs... Tout respire le bonheur, la tendresse et l'amour. Merci du fond du cœur! Affection et tendresse!  Rose-Marie, Laval xox

         
 

La blague du blogue  

– Le prof : Claude, combien pèse un éléphant de trois tonnes?
– Claude : Euh…
– Le prof : Bon, je vais t’aider. Écoute bien : De quelle couleur était le cheval blanc de Napoléon?
– Claude : Blanc
– Le prof : Très bien! Maintenant, combien pèse un éléphant de trois tonnes?
– Claude : Blanc?

   

Partager cet article

Repost0

Bienvenue Sur Mon Blog!

  • Nicole Charest
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.

Rechercher Dans Ce Blog

La pensée du jour

 

Collection « Petites douceurs »

 

Petites douceurs
pour le coeur
 eBooks gratuits
   

    

icone-pour-blog-copie-1.gif

Les diapos « Petites douceurs »


montage_diapos.gif