Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2016 5 16 /12 /décembre /2016 08:16

 

Chers abonnés et visiteurs, bonjour,

Je passe vous faire un petit coucou avant Noël. En septembre, je pensais être plus active sur mon blog mais force est d'admettre que ce ne fut pas le cas... Je ne vous oublie pas pour autant...

Comme le côté commercial des fêtes confrontent profondément mes valeurs, j'ai eu le goût de vous présenter deux textes susceptibles d'alimenter votre réflexion.

Le premier parle du pardon, ce qui va, bien sûr, avec le sens profond de la fête de Noël. Le deuxième parle de la consommation. Cet auteur me rejoint tellement que j'ai eu envie de vous le faire connaître. Les plus beaux cadeaux ne se trouvent pas dans les centres commerciaux...


J'en profite donc pour vous souhaiter de très joyeuses fêtes et que la vie vous soit belle et douce en 2017. Merci de faire partie de ma route virtuelle.

Votre webmestre, Nicole xox

Tant qu'on refuse de pardonner...

Tant qu’on refuse de pardonner, on maintient volontairement un lien très fort avec la personne qui, selon nous, nous a fait du mal.

Tant que nous ne pardonnons pas, nous rétrécissons notre capacité à aimer véritablement. Nous asséchons notre cœur en gardant rancune.

Tant que nous en voulons à l’autre, c’est à nous que nous faisons du mal. Pas à l’autre.

Pardonner ne signifie pas cautionner le geste que l’autre a commis ; cela ne veut pas dire que nous oublions ce qui a été fait ; cela ne signifie pas que ce n’était pas grave ce qui s’est passé.

Non. Pardonner, cela signifie que je m’aime assez pour me libérer des liens qui m’unissent à l’autre par mon manque de pardon. Cela signifie que je choisis de ME libérer de ce qui entrave mon bonheur. Cela signifie que dorénavant, ce qui s’est passé ne conditionnera plus mon présent pour m’empêcher d’être heureux, d’être bien.

Pardonner c’est voyager léger. C’est faire preuve de maturité. C’est prendre le dessus sur notre ego qui refuse de pardonner tant que justice n’a pas été rendue, selon lui. Si on écoute notre ego dans ces cas-là, nous signons un passeport pour le malheur pour le reste de notre vie. Car notre ego refuse de pardonner, puisqu’il est toujours dans le jugement.

Peu importe l’ampleur de la faute, peu importe son occurrence, peu importe notre douleur initiale, si nous ne pardonnons pas, nous ne nous libérons pas. Et nous restons coincés au moment où ces événements se sont produits, continuant de nous faire souffrir dans le présent pour ce qui fait déjà partie du passé, mais que nous maintenons actuel en alimentant notre rancune, en revivant inlassablement les mêmes événements, en les racontant, en nous identifiant à eux. C’est ce que vous avez envie de vivre pour le reste de vos jours ?

Vous aimerez-VOUS assez pour vous libérer de ce qui vous empêche d’être
heureux ? Ou laisserez-vous votre rancune détruire le reste de votre vie ?

Évidemment, on ne doit pas rester dans ce qui nous fait souffrir ni tolérer l’intolérable ; nous sommes mieux de nous éloigner de tout ce qui est toxique pour nous ; on est plus sage si on évite les personnes qu’on sait qui pourraient nous blesser à nouveau. On ne retourne pas se jeter dans la gueule du loup !

Et pardonner ne signifie pas renouer avec qui nous a fait mal.

Quand on pardonne, pour de vrai, avec le cœur, on se libère du poids le plus lourd que nous puissions porter dans notre vie.

Prenez une roche pour chaque personne à qui vous refusez encore de pardonner, pour chaque événement. Traînez ces roches avec vous partout durant au moins 24 heures : quand vous mangez, quand vous dormez, quand vous vous brossez les dents, quand vous allez travailler, quand vous prenez votre bain, quand vous marchez, vous traînez toujours ces roches avec vous. Au bout de la journée, vous serez épuisés de porter votre sac rempli de roches tellement lourdes qu’elles ne vous donnent plus le goût d’avancer.

Et bien c’est exactement ce qui se produit au niveau spirituel : tout ce que vous refusez de pardonner, ce sont des roches que votre âme traîne continuellement, ce qui lui enlève à elle aussi le goût d’avancer, ce qui la rend lourde et l’épuise. Vous vous surprenez de stagner dans votre vie ? Vous trouvez que certains aspects de votre vie vont mal ? Alors qu’avez-vous à pardonner ? À vous ? Aux autres ?

Vous seul détenez la clé de votre bonheur : le Pardon.

Vous voulez vivre libres et heureux ? Cela se résume en un seul mot
: PARDONNEZ !


Auteure : Diane Gagnon

« Apprendre à s’aimer, un jour à la fois », en version AUDIO ou papier et
« À MOI DE MOI » sont disponibles.

Abonnez-vous à ma page d’auteur pour recevoir mes textes chaque jour.

Tant qu'on refuse de pardonner...

Les diapos « Petites douceurs » de Noël

Désolée de ne pouvoir vous présenter un nouveau diaporama. Je compense un peu en vous joignant les fichiers d'anciennes créations mais dont le message est toujours très actuel.

Pour la mise en page, je suis incapable de faire les présentations comme avant la migration d'Over-blog vers sa nouvelle plate-forme (images avec liens intégrés). Ce qui, jadis, était un plaisir pour moi est maintenant devenu une grande source de frustration. Je dois toutefois vivre avec...

 

Tant qu'on refuse de pardonner...
Tant qu'on refuse de pardonner...
Tant qu'on refuse de pardonner...
Tant qu'on refuse de pardonner...
Tant qu'on refuse de pardonner...
Tant qu'on refuse de pardonner...
Tant qu'on refuse de pardonner...

Livre En as-tu vraiment besoin?Extrait d'un article écrit par Pierre-Yves McSween, auteur du livre En as-tu vraiment besoin ?

On veut tous être généreux à Noël, mais la question qu’il faut se poser est : quel genre de vie voulez-vous mener ? Noël est un moment pour se retrouver, se reposer, et on a le droit de ne pas être esclave de la consommation.

Si vous dépensez à Noël de l’argent que vous n’avez pas, vous ne comprenez pas le jeu de l’argent. Et il n’y a pas juste l’argent, mais le stress que procure Noël. Ce serait un grand geste d’équité sociale que d’annuler les cadeaux de Noël et de dire aux gens : ne soyez pas gênés, venez chez nous sans cadeaux, sans même de cadeau d’hôtesse ! Il y a des gens qui n’ont pas les moyens de participer à Noël et qui sont tristes de ne pas pouvoir offrir de cadeaux. C’est aberrant.

La meilleure façon de donner accès à Noël à tout le monde, c’est d’éliminer le côté commercial de Noël. Ma famille et moi, on est affranchi de cela depuis quelques années, on ne se donne pas de cadeaux. Entre nous, on arrête de jouer à ce jeu à somme nulle. Des échanges de cadeaux avec des listes et des montants prédéterminés, c’est tellement inutile ! On met 50 $, voici la liste des cadeaux souhaités, alors tout le monde est en train de magasiner les 50 $ d’une autre personne !

Et que dire des cartes-cadeaux ? D’un point de vue purement économique, j’ai échangé de l’argent universel contre de l’argent échangeable qu’à un seul endroit, j’ai augmenté le niveau de risque de mon argent ! Déballer une carte-cadeau, c’est déballer 50 $, donne-moi donc 50 $ ! Donner de l’argent, c’est vulgaire, c’est ce qu’on va me dire ; et une carte-cadeau, ça ne l’est pas ?

Tant qu'on refuse de pardonner...
Tant qu'on refuse de pardonner...
Tant qu'on refuse de pardonner...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Nicole Charest - dans Noël-Jour de l'an-Alcool
commenter cet article

commentaires

Yves 04/01/2017 12:08

merci pour toutes vos bonnes intensions et bons conseils, mais est il toujours aussi facile de pardonner ? Quand on a perdu le lien avec des être on ne peut plus cher que ses enfants, comment peut on pardonner aux personnes qui en sont la cause de par leur méchanceté, dans le seul but de s'approprier l'exclusivité de ces enfants ? J 'ai pardonné des trahisons, mais celle-ci, c'est quasiment impossible, le manque est trop important.

Sandra 23/12/2016 08:01

Merci Nicole pour ces textes ...
Joyeux Noël et bonnes fêtes de fin d'année. Joie et Bonheur.

zoe37 20/12/2016 19:13

Par rapport à pardonner:par expérience c'est un pur bonheur de pardonner,de se pardonner.On se sent mieux,léger,on se fait un cadeau.si tout le monde pratiquait le pardon et la bienveillance,nombre de maladies disparaitraient...Je vérifie chaque jour,que :
-1 les gens ne se rendent pas compte du mal qu'ils peuvent faire.
-2 que les évènements négatifs peuvent se transformer en positifs.Un peu de patience...
de bonnes fêtes,de bonnes rencontres...

Danielle B. 18/12/2016 21:48

Bonjour Nicole, je viens tout d'abord vous remercier pour votre beau site tout plein de douceur pour le cœur particulièrement en ce temps de l'année où la solitude, la pauvreté financière et surtout celle du cœur qui est malheureusement trop présente. Je profite de l'occasion pour vous souhaiter un heureux Noël rempli d'amour et d'amitié.
Que la magie de Noël transforme votre foyer en un havre de paix, où règnent bonheur et sérénité!
Bonne et heureuse année 2017

Bisous de décembre

Danielle

Odette Whitton 18/12/2016 02:23

Gros Merci Nicole,Tellement vrai cette histoire de cadeaux!!! Petite pensée: "Ce que tu as, beaucoup peuvent l'avoir, mais ce que tu es, personne ne peut l'être."
Joyeuses Fêtes
Odette Whitton

Brigitte 18/12/2016 01:06

Encore Un grand merci Nicole d etre toujours là pour nous....
Que ces fêtes de Noêl vous soient douces....
Namasté....

Ghislaine 17/12/2016 12:49

Merci de tout cœur chère Nicole pour votre douceur, votre gentillesse.
Vos textes sont si parlants ..
A vous et vos proches, je vous souhaite une belle fête de Noël et que 2017 vous
comble à tout point de vue

Lise 17/12/2016 02:58

Merci de tout coeur Nicole d'être là! J'en profite également pour venir vous souhaiter de très joyeuses fêtes et que la vie vous soit aussi belle et douce en 2017.

Jean-Pierre 16/12/2016 22:58

Merci Nicole,
A chaque fois je suis émerveillé d'apprendre quelque chose de nouveau et de ma rendre compte qu'à la longue je fais des progrès.
Merci, joyeuses fêtes à tous et que chaque jour soit un jour de fête.

Lucie 16/12/2016 22:52

Certains, beaucoup je pense , ne veulent pas pardonner parce qu’ils veulent ainsi accumuler de l’énergie pour se venger le moment venu - dans mon cas personnel le fait de ne pas pardonner me permet de conserver un contact avec la personne qui m’a blessée
même s’il est virtuel - c’est comme si je me sentais liées affectivement à elle - peu importe si le prix à payer est la souffrance (j'ai subi toute ma vie un lien douloureux avec ma mère dont je savais qu’elle n’avait pas ce qu’il fallait pour aimer un enfant et qu’il était peu probable que la situation change - elle était ma mère, je me sentais indéfectiblement liée à elle et je me sentais le devoir d’entretenir cette relation quel qu’elle fût) J'étais prête à y laisser ma vie - c'était à l'époque où les liens filiaux étaient sacrés -
Je trouve qu'on parle beaucoup du pardon de nos jours, c'est un concept à la mode y compris en politique - je regrette qu'on on ne parle pas du prix à payer - penser qu'en disant "je te pardonne" des situations perverses vont changer d'un coup de baguette magique est tout à fait illusoire - il faut savoir et faire savoir que le seul moyen pour pouvoir tirer tout le parti de cette décision de pardon est la rupture définitive -

bien à vous,

Lucie

SUZANNE 21/12/2016 13:22

Bonjour Lucie,
On sent beaucoup de souffrance dans votre réflexion.
Je pense aussi que le sens du mot "pardon" est galvaudé. Littéralement, pardonner veut dire donner au-delà de. Or, parfois, il est impossible de le faire et, donc, il vaut mieux se libérer du contact avec la personne nuisible. C'est un acte d'amour envers soi-même.
Par contre, il ne faut pas entretenir de haine, ni de sentiment de vengeance. Nous devons respecter l'autre, mais le laisser vivre sa vie sans nous. Il ne faut pas confondre "pardon" et "réconciliation".
En somme, le pardon, c'est à soi qu'il faut le donner.

Cat 16/12/2016 18:16

Merci Nicole d'avoir toujours apporté sur mon chemin un peu de lumière et de réflexion sur mon chemin spirituel. Grâce à toi, j'ai eu accès à de beaux écrits, de belles vidéos et à plein d'inspiration... Que cette période de fêtes te soit douce....

BAROZAP 16/12/2016 17:41

Merci ma sœur tes écris m'ont vraiment fait du bien. Santé et paix à toi et à ta famille

Rossi marie-Catherine 16/12/2016 16:41

MERCi à vous de toutes vos publications
Elles font réfléchir et avancer sur le bon chemin de la VIE
De bonnes fêtes pour vous et Pour Tous ceux chers à votre coeur

Mona 16/12/2016 14:48

Je vous souhaite de très belles Fêtes! À l'année prochaine et continuez de nous envoyer de si belles choses..

Marie MACCHIA 16/12/2016 14:30

Merci pour tous ces bons et doux mots à le veille de Noël.
Je vous souhaite un beau Noël pour vous et votre famille.
Belles pensées.
Marie

Huguette 16/12/2016 14:25

Mille mercis pour les beaux partages et un temps merveilleux pour le Temps des Fêtes et bonne et heureuse Année 2017 Santé Bonheur Paix xxx

Bienvenue Sur Mon Blog!

  • Nicole Charest
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.

Rechercher Dans Ce Blog

La pensée du jour

 

Collection « Petites douceurs »

 

 

Série
Les Messagères
  eBooks gratuits
     

    

icone-pour-blog-copie-1.gif

Les diapos « Petites douceurs »


montage_diapos.gif