Accueil    Première visite?   Commander livres    M'écrire    Livre d'or    Ajoutez à vos favoris

 

Téléchargement    Pensées à imprimer    Sites partenaires    Sites préférés    Bannières

 

Merci de recommander mon site à vos proches et de les inviter à joindre ma liste d'abonnés.



Musique douce? Cliquez ici

Blog en pause - durée indéterminée

 

À tous mes abonnés et visiteurs,

Veuillez noter que mon blog est présentement en pause et ce, pour une durée indéterminée. Si ce n’est pas encore fait, je vous invite à vous abonner (inscription en haut, à droite). Vous serez ainsi avisé dès la publication d’un nouveau bulletin. Pour avoir un aperçu global de tout ce que j’ai déposé sur mon site depuis 2008, cliquez sur ce lien : http://www.lapetitedouceur.org/article-bilan-de-mon-site-123746224.html.

Merci de votre présence sur ma route virtuelle!

Votre webmestre, Nicole

 
   
     
 
ligne a puce002
     
     
     
  pubmireille  

Je vous invite chaleureusement à cliquer sur la bannière ci-contre afin de découvrir une panoplie de ressources en développement personnel.

     

 
 
Jeudi 22 septembre 2011 4 22 /09 /Sep /2011 00:01
 
 

C1 tome-2L'érable

Un homme avait hérité d'un superbe terrain, au bout duquel se trouvait un érable magnifique.

Mais cet homme venait de la ville, et il ne connaissait rien aux arbres.

Il vint trouver l’érable vers la mi-juillet et lui dit : « Donne-moi de ta sève sucrée, que j’en fasse du sirop. »

L’érable lui répondit : « Mais je n’ai plus de sève à donner, elle est toute répartie dans mes feuilles. »

L’homme revint à la fin d’octobre et dit à l’érable : « C’est l’été des Indiens. Il fait chaud. Donne-moi de l’ombre. »

L’arbre lui répond : « Mais, je n’ai plus d’ombre à donner parce que le vent m’a pris toutes mes feuilles. »

Déçu, l’homme revint six mois plus tard, à la mi-mars.

Il dit à l’arbre : « Je suis fatigué de ne voir que le blanc de la neige. Donne-moi de tes belles couleurs d’or et de rouille. »

Mais l’érable était si occupé à pomper la vie dans ses bourgeons qu’il ne l’entendit même pas.

Furieux, l’homme le coupa et le brûla...

Source : Petites douceurs pour le coeur, tome 2, p. 102

 

  Pour être heureux avec les êtres,
il faut voir ce qu’ils peuvent offrir et non ce qu'ils ne peuvent donner.
 

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Après s’être entendu répéter pendant des années et des années qu’il ne fallait surtout pas déranger les autres, il est plutôt surprenant de lire qu’au contraire, il faut apprendre à « déranger »... La suite en cliquant sur l'image. 
                         tn Apprendre a déranger
                                                                                                      

 

Les vidéos « Petites douceurs » présentent...

 

 null

 

null 

   

La chanson que je vous propose fait un lien avec mon diaporama en ce sens qu’elle relate l’histoire de personnes qui, sous des dehors heureux, cachent leur mal-être. En acceptant notre vulnérabilité et en osant « déranger » nos proches, bien des drames humains seraient évités. Sachons décoder la détresse au-delà des faux sourires et des faux « ça va super bien merci ! »...

Les hirondelles (paroles ici)
Les cowboys fringants

 

La blague du blog

Pour la première fois, Maurice est invité par les parents de sa petite amie. Un peu plus tard, il dit à Michèle :

« Je n’irais pas jusqu’à dire que ta mère cuisine mal, mais maintenant, je comprends pourquoi vous priez avant de vous mettre à table. »

Retour à l'accueil

Accueil    Première visite?   Commander livres    M'écrire    Livre d'or    Ajoutez à vos favoris
 
GA:

La pensée du jour

 

Collection « Petites douceurs »

 

Livres/carte sympathie   eBooks gratuits
     

tomes1et2

    

icone-pour-blog-copie-1.gif

Rechercher dans ce blog

Les diapos « Petites douceurs »


montage_diapos.gif  

Méli-mélo

     
          Astuce

Derniers commentaires

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés