Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 19:15






 

C1 tome-2Il était une fois un serpent...

Personne n'osait passer par le chemin où un serpent venimeux avait élu domicile. Un jour, un sage suivit cette route. Les enfants qui gardaient alors les troupeaux se précipitèrent pour l'avertir.

« Je vous remercie, mes enfants, répondit le sage, mais je n'ai pas de crainte. D'ailleurs, je connais une formule secrète qui me protégera contre toute attaque. » Et il continua d'avancer.

Brusquement, le cobra se dressa devant lui mais, en approchant du saint homme, il se sentit soudain pénétré par sa douceur.

Le Sage, voyant le serpent, prononça la formule magique et le serpent s'écroula à ses pieds. Il lui demanda alors : « Mon ami, as-tu l'intention de me mordre? » Le serpent, stupéfait, ne répondit rien.

« Voyons, dit le sage, pourquoi fais-tu ainsi du mal à d'autres créatures? Je vais te donner une formule sacrée que tu répéteras constamment. Ainsi, tu apprendras à aimer et en même temps, tu perdras tout désir de faire le mal. » Et il lui murmura la formule à l'oreille.

Le serpent s'inclina en signe d'assentiment, puis rentra dans son trou pour y vivre d'innocence et de pureté, sans n'avoir plus jamais le désir de blesser un être vivant.

Au bout de quelques jours, les enfants du village voisin s'aperçurent de ce changement d'attitude et, pensant que le serpent avait perdu son venin, ils se mirent à le tourmenter, à lui jeter des pierres et à le traîner sur les cailloux. Le serpent, grièvement blessé, se laissa faire et alla se cacher dans son trou.

Quelque temps plus tard, le sage repassa par ce chemin et chercha le serpent, mais en vain.

Les enfants lui dirent que l'animal était mort, mais il ne put les croire. Il continua donc d'appeler le cobra. Finalement celui-ci, qui était presque réduit à l'état de squelette, sortit de son trou et s'inclina devant son maître.

« Comment vas-tu? demanda le sage.

— Fort bien, merci! Par la grâce de Dieu, tout va bien.

— Mais pourquoi alors es-tu dans cet état?

— Conformément à tes instructions, je ne cherche plus à faire de mal à aucune créature; je me nourris maintenant de feuilles. C'est pourquoi j'ai un peu maigri.

— Ce n'est pas le changement de régime qui a suffi à te mettre dans cet état : il doit y avoir autre chose. Réfléchis un peu!

— Ah oui! je me souviens : les petits bergers ont été un peu durs avec moi. Un jour, ils m'ont pris par la queue et m'ont fait tournoyer, me frappant contre des pierres. Ces pauvres petits ne savaient pas que je ne les mordrais plus! »

Le Sage répondit en souriant : « Pauvre ami, je t'ai recommandé de ne plus mordre personne, mais je ne t'ai pas défendu de siffler pour éloigner les persécuteurs et les tenir en respect! »


(Source : Petites douceurs pour le cœur, tome 2, p. 18)


Pensée de la semaine : Le sage respecte tout. Avant tout, il se respecte lui-même.







Témoignage de mon livre d'or

Je vous remercie très fort pour la qualité de votre site et pour vos newsletters qui sont chacune un baume pour le cœur. Vraiment, vous apportez beaucoup de bonnes choses à vos lecteurs. Je ne manque pas d'imprimer quelques-uns de vos textes pour les envoyer à mes enfants chaque semaine, tellement c'est beau. Encore merci. — Carole, Dole en France

   vvv  







Cliquez sur l'image 

« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »

Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Petites douceurs pour le coeur, Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières, cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour commander de l'Europe : Fnac Amazone ou Libre Entreprise.







    Chères partenaires, merci pour votre aide inestimable!    


 








 

La blague du blog  

Un directeur d’usine fait venir son agent d’assurances.

      Je veux assurer tout mon matériel, ma machinerie; tout, contre le vol.

      Tout? Vous êtes bien sûr?

      Tout, même l’équipement de bureau… À l’exception des pendules, des horloges électriques.

      Tiens, pourquoi?

      C’est simple, on ne peut les voler, car mes employés ont toujours l’œil dessus.



Partager cet article

Publié par Nicole Charest - dans Amour-Amour de soi-Bonté
commenter cet article

commentaires

Krys 17/07/2009 07:43

Pas de soucis, tu sais très bien que les beaux textes sont faits pour être partagés.Bonne semaineBien amicalement

Krys 16/07/2009 08:59

Une bien belle histoire à méditer que je ne connaissais pas. Même si ce n'est pas la morale de cette histoire, je ne peux m'empêcher de penser que s'il suffisait d'une petite phrase pour stopper la méchanceté de certains, ça serait merveilleux.Merci de ce beau partage.Prends bien soin de toi et profite bien du temps qui passe.Bien amicalement

Nicole Charest 17/07/2009 02:19


Allô Krys, je suis toujours heureuse quand je réussis à te faire découvrir un texte... ; ))) Eh oui, comme ça serait merveilleux d'avoir une petite phrase magique pour empêcher la méchanceté... Je
n'ai pas écrit sur ton blog, mais j'ai adoré ton texte Pour ne pas être malade. Si tu le permets, je le passerai éventuellement dans ma section Le coffre aux trésors, avec un lien vers ton site. Et
j'espère que mes visiteurs seront nombreux à te rendre visite. Bonne fin de semaine à toi et tous les tiens! Amicalement, Nicole xox


dine 16/07/2009 08:42

Pas toujours facile de ne pas répondre à une attaque effectivement, quelle belle histoire cela nous fait réfléchir sur nos comportement en tout cas. C'est ce que j'apprécie dans ces partages, le lecture de ces écrits qui nous donnent à espérer, à reflechir. Merci en tout cas. Je te souhaite une belle et douce journée dans "mon" pays préféré. Je t'embrasse fort

Nicole Charest 17/07/2009 02:14


Allô Dine, Quand j'étais petite, ma mère me disait toujours : « Faut être bon, mais pas bonasse! » Cette histoire reflète bien son célèbre dicton. Je suis toujours heureuse que tu passes sur mon
site. Merci de t'y arrêter. Passe une belle fin de semaine. Nicole xox


charlotte 16/07/2009 07:54

Bonjour ma chère Nicole,Toujours un bonheur de te lire: un sourire pour ta blague, un instant de profondeur pour ton serpent tendant la joue gauche.Je t'embrasse fort et t'écris vite.

Nicole Charest 17/07/2009 02:11


C'est chouette comme message ma chère Charlotte! Eh oui, on s'écrit bientôt pour plus de nouvelles. En attendant, passe une merveilleuse fin de semaine! Nicole xox


Bienvenue Sur Mon Blog!

  • Nicole Charest
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.

Rechercher Dans Ce Blog

La pensée du jour

 

Collection « Petites douceurs »

 

 

Série
Les Messagères
  eBooks gratuits
     

    

icone-pour-blog-copie-1.gif

Les diapos « Petites douceurs »


montage_diapos.gif