Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 08:00
 
 

 

Un employé avait l’habitude, chaque matin, avant de prendre son poste, d’entrer dans un café, face à l’entreprise. Ses collègues y prêtaient peu d’attention. « Après tout, chacun fait ce qu’il veut », pensaient-ils. Mais leur patron n’était pas de cet avis.

Voir son employé, depuis des années, entrer chaque jour dans le bistrot d’en face, l’exaspérait : « Je ne supporte pas les types qui passent leur temps au café ! C’est une très mauvaise image pour l’entreprise ! »

Il convoqua le responsable du service : « Ça suffit ! Ou cet individu abandonne sa fâcheuse habitude ou nous nous séparons de lui ! Son comportement n’est pas digne des valeurs de notre société. Convoquez-le, et mettez-lui ça dans la tête, sinon, c’est la porte ! »

Le chef de service convoqua l’employé et lui fit part de l’ultimatum du patron : ne plus aller au café ou être licencié.

« C’est impossible, répondit l’employé, je ne pourrais pas m’en passer.

– Mais pourquoi ? s’exclama le chef de service, ce n’est quand même pas un effort insurmontable.

– Si, répondit l’employé, c’est le seul endroit où l’on me dit bonjour chaque matin. »



Source : Petites douceurs pour le cœur, tome 2, p. 121
 

« La société serait une chose charmante si l’on s’intéressait les uns aux autres. »
Chamfort

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Lorsque nous avons à offrir notre soutien à des proches qui vivent des moments difficiles, il arrive souvent qu'on soit à court de mots et de paroles réconfortantes. C'est dans cet esprit que j'ai conçu ce nouveau diaporama. 

Regroupant des images colorées et joyeuses et des pensées énergisantes, vous ensoleillerez la vie des vôtres en leur partageant cette présentation tout à fait exclusive.

     

 

 

 

 
  null

Série « Petites douceurs » - Disponible au Canada, en Europe, etc.
 
  Pour informations et commande : cliquez ici
 
Livres Signets Cartes « 3 en 1 »
                 
Tome 1
Tome 2 #1  #2 #1   #2   #3   #4   #5
tome1 tome2 Montage Série1 recto vignette montagesignets2vignette anniversaire_72.gif bonne-journee_72-copie-1.gif reconfort 72 sympathies_72.gif joyeusesfetes_72.gif
                 
Cliquez sur les images pour voir les versions pleine grandeur

« L'avantage d'une pensée,
c'est qu'elle peut résumer en deux lignes
ce que nous désirons exprimer en deux pages. »

Cliquez ici pour lire et imprimer
celles que j'ai choisies pour vous.

 

La blague du blogue

« Écoute, dit la maman à sa petite fille. Si tu es sage, tu iras au ciel. Et si tu n'es pas sage, tu iras en enfer.

— Et alors, qu'est-ce que je dois faire pour aller au cirque ? »
             



Partager cet article

Repost0
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 18:00

 
 

Il arrive que certaines personnes entrent dans votre vie et que vous sachiez tout de suite qu'elles étaient censées y entrer. Elles servent une sorte de but, vous enseignent une leçon ou vous aident à comprendre qui vous êtes ou qui vous voulez devenir.

Vous ne savez jamais qui sont ces personnes : un compagnon de chambre, une voisine, un professeur, une amie, un amoureux. Un parfait étranger parfois. Dès que vous les regardez dans les yeux, vous savez que ces personnes affecteront profondément votre vie.

Il arrive que des choses horribles et douloureuses surviennent dans notre vie. À la réflexion, nous réalisons que sans surmonter ces obstacles, nous n'aurions jamais réalisé notre potentiel, ni démontré notre force, notre volonté et notre courage.

Tout se produit pour une raison. La maladie, les blessures, l'amour. Les moments de grandeur comme de stupidité testent les limites de notre âme. Sans eux, la vie nous paraîtrait comme une longue route bien droite et bien plate qui ne mène nulle part. Sûre et confortable, mais ennuyeuse et sans but véritable.

Les personnes que vous rencontrez et qui affectent votre vie, et les succès et les contrastes que vous expérimentez, créent qui vous êtes. Les plus mauvaises expériences sont souvent les plus instructives.

 

Source : Crée ta vie - Feuille d'information de la création délibérée

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Quelqu’un décède et vous ne pouvez vous rendre au salon funéraire offrir vos condoléances ? Joignez ce diaporama à un courriel et voilà que la personne endeuillée y trouvera l’assurance de votre soutien et un réconfort assuré. Plus consolant et complet qu'une simple carte virtuelle...

   

Série « Petites douceurs » - Disponible au Canada, en Europe, etc.
 
  Pour informations et commande : cliquez ici
 
Livres Signets Cartes « 3 en 1 »
                 
Tome 1
Tome 2 #1  #2 #1   #2   #3   #4   #5
tome1 tome2 Montage Série1 recto vignette montagesignets2vignette anniversaire_72.gif bonne-journee_72-copie-1.gif reconfort 72 sympathies_72.gif joyeusesfetes_72.gif
                 
Cliquez sur les images pour voir les versions pleine grandeur

Témoignage de mon livre d'or

Témoignage adressé à ma soeur Danielle : « Un tout petit mot pour vous dire un « grand » Merci de m'avoir fait connaître le livre de votre sœur Nicole, qui fut pour moi un bijou, un chef d'œuvre. J'ai grandement apprécié et je l'apprécie encore. Pendant ma période de cancer, j'ai rencontré « des anges » et vous en faites partie. » - Hélène Lafontaine, T-Rivières

La blague du blogue

Trois soeurs se préparent pour sortir. Au moment de franchir la porte, leur mère leur demande :
« Où allez-vous ?
- Nous sortons avec nos fiancés, maman !
- Qu'allez-vous faire ?
La première répond :
- Moi, quand je sors avec Henri, on rit !
La seconde dit :
- Moi, quand je sors avec Charles, on parle !
Et la troisième annonce :
- Moi, quand je sors avec Blaise...
Sa mère ne lui laisse pas terminer sa phrase :
- Non ! Toi, tu restes ici ! »
                                            

Partager cet article

Repost0
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 17:00

   

Un Amérindien et son ami, en visite au centre-ville de New York, marchaient dans Manhattan. C'était l'heure du lunch et les rues étaient très achalandées. Les autos klaxonnaient de plus belle, les taxis faisaient crisser leurs pneus sur les coins de rue et les bruits de la ville rendaient presque sourd. Soudain, l'Amérindien dit : « J'entends un grillon. »

Son ami répondit : « Quoi? Tu dois être fou. Tu ne pourrais jamais entendre un grillon au milieu de tout ce vacarme!

— Non, j'en suis sûr, dit l'Amérindien, j'entends vraiment un grillon.

— C'est insensé », dit l'ami.

L'Amérindien écouta attentivement puis traversa la rue jusqu'à un petit boisé perdu au cœur de toutes ces plateformes en ciment où poussaient quelques arbustes. Il regarda à l'intérieur des arbustes, sous les branches et avec assurance, il localisa un petit grillon. Son ami était complètement stupéfait.

« C'est incroyable, dit son ami, tu dois avoir une ouïe spéciale.

— Non, répondit l'Amérindien, mes oreilles ne sont pas différentes des tiennes. Tout ça dépend de ce que tu cherches à entendre.

— Mais ça ne se peut pas! dit l'ami. Je ne pourrais jamais entendre un grillon dans ce bruit.

— Oui, c'est vrai, répliqua l'Amérindien, ça dépend de ce qui est vraiment important pour toi. Tiens, laisse-moi te le démontrer. »

Il fouilla dans sa poche, en retira quelques pièces de monnaie et discrètement les jeta sur le trottoir. Et alors, malgré le fracas de la rue bondée de monde, ils remarquèrent que toutes les têtes, jusqu'à une distance de sept mètres d'eux, se tournaient et regardaient pour voir si la monnaie qui tintait sur la chaussée était la leur.

« Tu vois ce que je veux dire? demanda l'Amérindien. Tout dépend de ce qui revêt de l’importance pour toi. »


Source : Petites douceurs pour le coeur, Éditions Un monde différent, Nicole Charest, p. 120

  

  Sur quoi portez-vous votre attention?

Sur les qualités des gens ou sur ce qui vous irrite chez eux ?
Sur vos chances de succès ou sur les risques d'échec ?
Sur ce que vous faites de bien ou sur ce que vous ne maîtrisez pas ? 
Sur ce que vous avez ou sur ce qui vous manque ?
Etc., etc., etc.
 

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Les 4 accords toltèques proposent un puissant code de conduite capable de transformer rapidement notre vie en une expérience de liberté, de vrai bonheur et d'amour.
N'est-ce pas là une excellente façon de débuter l'année ?

Pour en découvrir un peu plus sur les 4 accords, consultez cette page de mon site.
         null
                                                                                                      

 


 

 

 null

 

null 

 

Plusieurs personnes aiment recevoir de belles pensées qu'elles peuvent imprimer, apposer sur un mur ou babillard, ou encore conserver dans un cartable.

En cliquant sur l'image ci-contre, vous pourrez vous abonner à ce service qu'offre mon amie Yvette, webmestre du site Au jardin de l'amitié. C'est un site de ressourcement extrêmement complet et très diversifié.
         La pensée de la semaine

ebooks-copie-1.gif 

   

Voici deux ebooks qui vous feront du bien :

Le premier : « Ce qu'il faut faire pour vaincre la fatigue ». Écrit par Michèle Levy (site Espace Optimiste), cet ebook de 19 pages propose un programme en 7 étapes. Vous ferez vite le plein d'énergie et de bien-être.

Le deuxième : « Le livre du mieux-être », (12 pages), est écrit par Marcelle della Faille. Présenté sous forme de journal, ces 7 courtes réflexions vous aideront à faire des prises de conscience et à poser des actions concrètes pour améliorer votre vie.

La blague du blog

Un homme qui déambulait dans la rue à une heure du matin, se fait arrêter par la police qui lui demande : « Où allez-vous comme ça, à une heure pareille ? »

L'homme répond : « Je m'en vais à une conférence sur les abus de l'alcool et leurs effets sur le corps humain. »

L'officier lui demande alors : « Vraiment ? Et justement, qui peut bien donner une telle conférence à cette heure-ci de la nuit ? »

Et l'homme répond : « Ma femme ».

 

 

 

 




Partager cet article

Repost0
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 17:00
 
 

N'ayez pas peur de vous réveiller et de regarder de quoi vous êtes fait. Personne ne peut le faire pour vous. Vous seul avez ce pouvoir.

Vous pouvez croire qu'être en santé, c'est être toujours joyeux, rationnel, gentil, bon ; ne jamais pleurer, ne jamais montrer son désappointement, ne jamais être en colère. Cette croyance à elle seule peut vous amener à nier les mouvements spontanés et naturels qui font partie de votre personnalité.

Être en santé, c'est s'aimer tel qu'on est, dans tous les moments successifs de sa vie, que ce soit en colère, heureux, malheureux, triste, rieur, fou, logique, rationnel, intuitif, créatif. C'est s'aimer avec ses manques, son manque d'amour de soi et des autres, ses refus de s'ouvrir, son plaisir à le faire.

On ne peut atteindre une vie spirituelle intense, on ne peut accéder au bonheur en niant la nature de ses émotions, de ses pensées, et de sa réalité physique. N'ayez pas peur de ce qui surgit de vous... Donnez-vous la permission de vous sentir. Soyez votre propre laboratoire.

– Labonté, Marie-Lise, S'autoguérir... c'est possible, p. 184

Les diapos « Petites douceurs » présentent...
          
« Est-ce que vous souriez parce que vous êtes heureux ou si vous êtes heureux parce que vous souriez? » Vous en saurez plus long en visionnant ce diaporama plein de fraîcheur.

À la fin, un lien vous amènera vers un autre texte sur le sourire, texte que vous pourrez imprimer.

Texte reçu via mon abonnement au très beau site : Santé-Vie-Positive
                          tn Les 10 vertus du sourire
                                                                                                      

 

 


 

null

 

null

 

   

Série « Petites douceurs » - Disponible au Canada, en Europe, etc.
 
  Pour informations et commande : cliquez ici
 
Livres Signets Cartes « 3 en 1 »
                 
Tome 1
Tome 2 #1  #2 #1   #2   #3   #4   #5
tome1 tome2 Montage Série1 recto vignette montagesignets2vignette anniversaire_72.gif bonne-journee_72-copie-1.gif reconfort 72 sympathies_72.gif joyeusesfetes_72.gif
                 
Cliquez sur les images pour voir les versions pleine grandeur

À trop vouloir aider, peut-on nuire à l'autre?
« Si l'égoïsme c'était plutôt de voler à l'autre sa responsabilité... » 
 
Découvert chez Source d'optimisme

La blague du blogue

Pour son anniversaire, la marraine de Cédric lui offre un jouet qui ne lui plaît pas vraiment…

« Merci pour ton cadeau! C’est très gentil! lui dit le petit Cédric.

– Il n’y a pas de quoi!, répond fièrement la marraine.

– Je suis bien de ton avis, mais c’est maman qui tenait absolument à ce que je te remercie. »

 

 

 




Partager cet article

Repost0
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 17:00

Lorsque dans votre vie, rien ne va plus, que les problèmes tourmentent votre esprit et que l'angoisse vous envahit... Reposez-vous, s'il le faut, mais restez debout.

Lorsque tout votre univers menace de s'écrouler et que, fatigué, vous sentez la confiance vous abandonner... Reposez-vous, s'il le faut, mais restez debout.

Vous savez, la vie est parfois étrange, avec son lot de surprises et d'imprévus, et il ne nous est pas donné de savoir à l'avance combien d'étapes nous devrons franchir ni combien d'obstacles nous devrons surmonter avant d'atteindre le bonheur et la réussite.

Combien de gens ont hélas cessé de lutter alors qu'un seul petit pas de plus aurait transformé un échec en réussite? Et pourtant, faire un pas à la fois n'est jamais trop difficile.

Vous devez donc avoir le courage et la ténacité nécessaires pour faire ce petit pas de plus, en affirmant que la vie est une grande et puissante amie, se tenant toujours à vos côtés, prête à vous porter secours.

Vous verrez alors que cette attitude appellera, du plus profond de vous-même, des forces de vie que vous ne soupçonniez même pas et qui vous aideront à réaliser ce que vous entreprendrez.

Alors, rappelez-vous bien ceci : « Quand, dans la vie, vous vivez des moments difficiles… Reposez-vous, s'il le faut, mais restez debout. »

(Petites douceurs pour le cœur, tome 1, p. 180)

 


« Ce qui sauve, c'est de faire un pas et encore un pas... »
Saint-Exupéry

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

Un jour ou l’autre, nous devenons à peu près tous maîtres dans l’art de développer des pensées négatives et d’imaginer des scénarios malheureux…

Laissons O.S. Marden nous partager un point de vue des plus intéressants à ce sujet; le tout au son d'une très jolie musique de Frank Mills. À partager avec tous vos proches!

  

  Cliquez sur l'image
pour le téléchargement

     
     
   

Version vidéo du
diaporama ci-dessus.

 

Pour publier cette vidéo
sur votre page Facebook,
cliquez ici et ensuite,
cliquez sur Partager.

Merci !!!

 

Série « Petites douceurs » - Disponible au Canada, en Europe, etc.
 
  Pour informations et commande : cliquez ici
 
Livres Signets Cartes « 3 en 1 »
                 
Tome 1
Tome 2 #1  #2 #1   #2   #3   #4   #5
tome1 tome2 Montage Série1 recto vignette montagesignets2vignette anniversaire_72.gif bonne-journee_72-copie-1.gif reconfort 72 sympathies_72.gif joyeusesfetes_72.gif
                 
Cliquez sur les images pour voir les versions pleine grandeur

 

Pourquoi ne pas ensoleiller la vie de nos proches...

Ils nous servent chaque semaine, mais sont confinés à leur poste : à la caissière, au brigadier ou à la réceptionniste du cabinet du médecin, on offre un jus rafraîchissant ou un bon café. Une petite attention qui peut vraiment mettre du soleil dans une journée.

Au passage, on offre à une personne âgée de fermer la portière de la voiture dans laquelle elle s'installe, côté passager. À partir d'un certain âge, cet étirement est particulièrement exigeant. Alors, on sourit, on l'avise de notre intention, on la laisse s'installer et on referme. Et on se sentira un peu plus légère pour poursuivre notre chemin.

Cliquez sur l'image pour accéder au dossier complet.

  La blague du blog


 

Un petit garçon revient de l'école, vers 16 h. Sa mère. lui demande : « Qu'as -tu fait, ce matin à l'école?
— Ce matin , maman, j'ai li! »
Sa mère lui répond : « On ne dit pas J'ai li. On dit J'ai lu. Et, cet après-midi, qu'as tu fait?
— J'ai écru, maman!!!

 

 

 



Partager cet article

Repost0
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 17:00
 
 

Il se produit un phénomène merveilleux dans votre esprit – une sensation de calme ineffable vous envahit – lorsque vous renoncez à accaparer toute l'attention pour laisser aux autres le devant de la scène.

Notre appétit de gloire vient de cet égocentrisme qui nous souffle en permanence à l'oreille : « Regardez-moi ! Mon histoire est plus intéressante que la vôtre ! »

Cette voix intérieure ne s'exprime pas toujours haut et fort, mais son moteur est simple : elle veut se persuader que « tout ce qui me concerne vaut mieux que ce qui concerne les autres. »

L'égo est cet aspect de notre personnalité qui demande à être vu, entendu, respecté, souvent aux dépens de notre entourage. C'est cette partie de nous-mêmes qui n'hésite pas à interrompre notre interlocuteur, ou qui attend impatiemment son tour de parole afin de ramener au plus vite la conversation sur son nombril.

À des degrés différents, nous avons tous ce mauvais penchant. Et nous l'exerçons à notre détriment ! Car en ramenant sans cesse la conversation à nos préoccupations personnelles, nous diminuons la joie que notre vis-à-vis éprouve à partager une idée, une anecdote, une impression. Ce faisant, nous instaurons une distance entre lui et nous. Et au bout du compte, tout le monde est perdant.

La prochaine fois qu'une personne vous racontera une soirée, un voyage ou un projet, surveillez vos réactions : n'avez-vous pas tendance à parler de vous dans votre réponse ? N'essayez-vous pas subrepticement de lui confisquer les feux de la rampe ?

C'est là une habitude difficile à rompre. Mais c'est aussi un vrai plaisir que de s'effacer pour laisser un autre jouir de la lumière des projecteurs.

– Richard Carlson / Ne vous noyez pas dans un verre d'eau.



« Il est une manière d'écouter qui surpasse tous les compliments. »
Charles Joseph de Ligne

Les diapos « Petites douceurs » présentent... 

Quels que soient votre situation, le problème à résoudre, la difficulté à surmonter ; que ce soit d’ordre matériel, affectif, physique, psychologique ; quels que soient votre désir, aspiration, la bénédiction est une alliée, voire une alliée très puissante. Et personnellement, c'est ma technique préférée...

       

null

 

 null

 

youtube 

 

Série « Petites douceurs » - Disponible au Canada, en Europe, etc.
 
  Pour informations et commande : cliquez ici
 
Livres Signets Cartes « 3 en 1 »
                 
Tome 1
Tome 2 #1  #2 #1   #2   #3   #4   #5
tome1 tome2 Montage Série1 recto vignette montagesignets2vignette anniversaire_72.gif bonne-journee_72-copie-1.gif reconfort 72 sympathies_72.gif joyeusesfetes_72.gif
                 
Cliquez sur les images pour voir les versions pleine grandeur

Voici un site que j'ai découvert cet été et que je m'empresse de vous partager, tellement il est riche, complet et bien documenté. Tout y est gratuit et sans publicité.

Conçu par Jérôme Leprince, psychologue d'entreprise en France depuis 1983, il présente des articles, audios, vidéos, tests, ebooks, etc. Vous y retrouverez aussi des dossiers de fond sur le sommeil, la dépression, le stress, le cancer, etc.

Et gracieuseté de Jérôme, vous recevrez un cadeau supplémentaire si, en vous inscrivant, vous écrivez NC après votre nom.

 

null

La blague du blogue

Le mari demande à sa femme : « Chérie, avec combien d’hommes as-tu dormi ?

La femme répond, toute orgueilleuse : – Seulement avec toi chéri… Avec les autres, je restais réveillée ! »



 

 




Partager cet article

Repost0
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 17:00
 
 

C1 tome-2Quelques chasseurs, obligés de quitter subitement leur campement, le laissèrent sans surveillance, oubliant, dans leur précipitation, une bouilloire d'eau qui bouillait sur le feu.

Bientôt, un vieil ours sortit du bois, attiré par la flamme. Aperçevant la bouilloire dont la vapeur faisait danser le couvercle, il s'en saisit.

Naturellement, il se brûla cruellement. Mais au lieu de la lâcher aussitôt, voulant se défendre, il la serra contre lui, cherchant à l'étouffer. Or, plus il la serrait, et plus la brûlure était profonde et douloureuse. C'était un cercle vicieux, pour le plus grand dam de ce pauvre ours.

Ceci illustre parfaitement la façon dont bien des gens aggravent leurs difficultés. Ils les serrent sur leur cœur en ne cessant d'y penser et d'en parler aux autres, les examinant sous toutes leurs faces, au lieu de les laisser tomber une fois pour toutes, afin de guérir les blessures qu'elles ont causées.

Alors chaque fois que vous vous prenez à ressasser vos peines, dites-vous sévèrement : « Ne fais pas comme l'ours ! »

Petites douceurs pour le cœur, tome 2, p. 103 - Histoire racontée par Emmet Fox

 

« Plus on plaint les gens, plus ils se croient à plaindre. »

Charlotte Savary

Les diapos « Petites douceurs » présentent...

 

Nous imaginons souvent le bonheur grandiose, majestueux, éclatant alors qu’il est généralement discret, silencieux….

« Un des plus grands obstacles au bonheur, c’est de s’attendre à un trop grand bonheur. »

        
     
     
     
 

 

 

null

 

Série « Petites douceurs » - Disponible au Canada, en Europe, etc.
 
  Pour informations et commande : cliquez ici
 
Livres Signets Cartes « 3 en 1 »
                 
Tome 1
Tome 2 #1  #2 #1   #2   #3   #4   #5
tome1 tome2 Montage Série1 recto vignette montagesignets2vignette anniversaire_72.gif bonne-journee_72-copie-1.gif reconfort 72 sympathies_72.gif joyeusesfetes_72.gif
                 
Cliquez sur les images pour voir les versions pleine grandeur

Une minute pour changer - Paul Pyronnet
Le soleil intérieur
 
 
Pour en connaître plus sur les activités de Paul Pyronnet, cliquez ici.

 

La blague du blog

La femme à son mari : « Alors ?... Que t'a conseillé le médecin lorsque tu lui as expliqué qu'il t'arrivait de perdre la mémoire ?

– Il m'a demandé de payer d'avance ! »

 

 




Partager cet article

Repost0
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 17:01



 

Rediffusion du bulletin publié le 18 juin 2009

 

  Toutes mes vidéos sont disponibles sur :

youtube

 

 

 

 

 

La maison intérieure

Elle était jolie cette maison que j'habitais depuis tant d'années. Son toit brun, ses deux grandes fenêtres au travers desquelles on pouvait voir presque tout ce qui se passait à l'intérieur, mais... je ne m'y sentais pas bien.

Bien sûr, dans mon enfance, je ne voyais pas bien cet intérieur. Je ne me préoccupais pas de l'enjoliver, ni d'apprécier ses beautés. Pendant longtemps, j'y étais presque insensible, j'y vivais par habitude.

Lorsque quelqu'un me faisait remarquer qu'une décoration était plus ou moins jolie, je n'y portais pas attention ou plutôt, je ne voulais pas y porter attention. Je la cachais ou bien je ne la regardais plus, mais tôt ou tard, cette décoration refaisait surface par je ne sais quelle magie.

J'y vivais comme un automate. Lorsque quelqu'un me complimentait sur une pièce particulièrement agréable ou même de grand prix, je rougissais, disant que ce n'était rien sinon qu'une illusion. Puis un jour, cette maison qui m'était auparavant si familière me devint tout à coup, je ne sais pour quelle raison, inhabitable. Je la détestais, je la fuyais, je ne lui trouvais plus rien de beau. Elle me faisait mal et je lui faisais mal. Je la sentais comme hantée, habitée d'une maladie que je croyais incurable. J'avais beau fuir, cette maison me suivait. J'aurais voulu la démolir.

Je la voyais si laide que je pensais qu'elle n'avait plus le droit d'exister. Longtemps, je lui ai fait mal, jusqu'au jour où, sur mon chemin, j'ai croisé des décorateurs, des spécialistes en intérieur. Je les ai fait entrer dans ma maison que je trouvais si laide et qu'ils ont trouvée si belle.

Ils m'ont fait ressortir les plus belles décorations que j'avais cachées au plus profond du sous-sol. En plus de les avoir oubliées, lorsque je les ai ressorties, j'ai eu peine à croire que m'avaient déjà appartenu ces petites choses qui rendent la vie si belle.

Puis, je me suis mise au travail et avec l'aide de ces décorateurs hors pair, j'ai fini par trouver de belles choses. J'ai enfin pu accepter de les accrocher bien en vue, non pas pour les montrer aux autres dans le but de faire envie, mais bien plus pour les voir et les admirer moi-même. Quelle satisfaction que de redécouvrir la beauté!

Cette maison n'a pas d'adresse et ne coûte pas un sou à chauffer. J'y habite seule, mais j'y ai beaucoup de visites puisque maintenant, je laisse les portes ouvertes. J'ai jeté le cadenas qui les a maintenues fermées si longtemps...

Cette maison n'a pas d'adresse, mais elle a un nom, elle s'appelle : MOI... Eh oui! Cette maison que j'ai détestée et à laquelle j'ai fait si mal, c'était moi. Je me suis longtemps crue pleine de défauts et dépourvue de toute qualité. Grâce à ces gens qui ont croisé mon chemin, j'ai réappris à m'aimer et à décorer mon intérieur. Je ne fais que commencer.

Ça prend beaucoup d'efforts et de volonté, mais l'espoir que ces décorateurs m'ont donné m'apporte énormément de courage. Je souhaite que lorsque j'aurai enfin terminé mon grand ménage et qu'à nouveau, je me sente bien dans ma maison, je devienne moi-même décoratrice afin d'aller aider d'autres personnes qui n'aiment pas leur maison à y redécouvrir les beautés cachées.

Je ne fais que commencer. La route sera longue, mais bien entourée, elle me semblera plus facile.

(Texte inclus dans Histoire de réfléchir... mais non dans Petites douceurs pour le cœur)


Pensée de la semaine :
Le voyage le plus long est le voyage vers l'intérieur, car celui qui a choisi cette destinée vient de commencer sa quête vers la source de son être.

Témoignage de mon livre d'or

Merci NICOLE pour ce site merveilleux et si réconfortant. Je le découvre chaque jour et l'apprécie de plus en plus. Les moments passés sur votre site m'apportent une grande sérénité et j'ai l'impression de partager quelque chose de très beau avec vous. BRAVO NICOLE ET UN GRAND MERCI pour tant de délicatesse et de tendresse de votre part et ce bonheur que vous m'apportez.Marie-Thérèse, France

   vvv  


Cliquez sur l'image 

« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »

Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Petites douceurs pour le coeur, Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières, cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour commander de l'Europe : Fnac Amazone ou Libre Entreprise.

    Chères partenaires, merci pour votre aide inestimable!    
 

 


 

La blague du blog  

Les enfants attendaient en rangs pour dîner dans la cafétéria d'une école catholique élémentaire. Au bout de la table, se trouvait une grosse pile de pommes. La religieuse avait placé cette note sur le plateau : « N'en prenez qu'une seule, Dieu vous surveille. »

Un peu plus loin, à l’autre bout du comptoir, se trouvait une grosse pile de biscuits aux brisures de chocolat. Et là, il y avait une note griffonnée par une main d'enfant : « Prenez-en tant que vous voulez, Dieu surveille les pommes. »



Partager cet article

Repost0
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 17:01

 

 Avis important : Si vous ne recevez pas de courriel de confirmation suite à votre inscription, veuillez svp vérifier dans vos courriels indésirables. Plusieurs problèmes de serveurs sont présentement signalés, notamment en Europe. Veuillez m'en excuser...

 

Rediffusion du bulletin publié le 11 juin 2009

 

 

Le train de la vie

La vie est comme un voyage dans un train : on monte et on descend; il y a des arrêts, des imprévus, des retards, des pannes, des accidents, …

Quand on naît et qu'on monte dans le train, nous rencontrons des personnes qui, croyons-nous, resteront avec nous pendant tout le voyage : ce sont nos parents. Malheureusement la vérité est toute autre car il arrive qu’ils descendent dans une gare plus rapprochée, sans nous prévenir de cette sortie subite…

Il y a d'autres personnes qui montent à bord et dont la présence sera déterminante : ce sont nos frères et nos sœurs, nos amis, nos proches. Quand certaines d’entre elles descendent, elles laissent en nous une nostalgie pour toujours.

D'autres montent et descendent tout de suite. C’est à peine si nous avons le temps de les croiser et de les connaître. Et d’autres qui, épuisés par le voyage, veulent prématurément sortir du train...

Parfois, on s’étonne de voir que certains passagers que nous aimons, s'assoient dans un autre wagon. Ils nous laissent voyager seul et ce, même s’ils savent que nous les cherchons partout dans le train. Et quand nous les retrouvons, la place à côté d’eux est déjà prise…

Le grand mystère du voyage est que nous ne connaissons pas le moment où nous descendrons du train pour toujours, pas plus que nous ne connaissons celui de nos compagnons de voyage ou même, de celui qui est assis juste à côté de nous.

Essayons donc de faire le plus beau voyage possible, de partager nos différentes découvertes, d’égayer mutuellement notre trajet et surtout, de nous entraider quand nos bagages deviennent trop lourds…

Pour ma part, quand je quitterai ce grand train de la vie, oui, je serai triste. Par contre, je serai en paix car j’aurai fait mon possible pour être un bon compagnon de voyage...


Texte non inclus dans Petites douceurs pour le coeur.


Pensée de la semaine : Chaque personne que je rencontre, c'est Dieu habillé d'une façon différente.

 

  Nouveautés dans « LE COFFRE AUX TRÉSORS* »

LE FILM « HOME » - Si la situation de la planète vous préoccupe...
L'amour*
Alzeihmer*
Je suis* 

Comment reconnaître la nuit du jour?

Un professeur demande à ses étudiants : «
 Comment reconnaître le moment où la nuit s'achève et le jour se lève?

Lorsque l'on peut distinguer un mouton d'un loup, répondit un étudiant.

Non, ce n'est pas la réponse, dit le professeur.

Quand on peut faire la différence entre un figuier et un olivier, suggéra un autre.
Non, ce n'est pas la réponse, dit le rabbin.

Alors comment, demandèrent les étudiants en chœur?

Au moment où, voyant un inconnu, nous reconnaissons en lui un frère, alors le jour se lève et la nuit prend fin.
»

  


Cliquez sur l'image 

« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »

Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Petites douceurs pour le coeur, Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières, cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour commander de l'Europe : Fnac Amazone ou Libre Entreprise.

Diaporama Coup de coeur 

Réflexions de clowns...
 :
Une musique entraînante, 21 pensées inspirantes, des images amusantes, voilà de quoi débuter l'été sur le bon pied...

Cliquez ici pour la suite de ce beau diaporama

 

La blague du blog

Toto va voir sa maman :

— Maman, Maman... je me suis fait mal !

— Où ça ?

— Là-bas !

 

Partager cet article

Repost0
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 17:01

  Rediffusion du bulletin publié le 26 février 2009

 

 

Lâcher prise

Lâcher prise, c’est renoncer à tout contrôler, à vouloir le bien de l’autre, c’est renoncer à prouver quoi que ce soit, c’est accepter que l’autre est l’autre et que moi-même, je suis qui je suis et non pas qui j’avais rêvé d’être.

Lâcher prise, c’est faire confiance, c’est signer un chèque en blanc sur l’avenir, sur cette vie et sur ce qui lui fait suite.

Lâcher prise, c’est cesser de faire le procès de la vie qui ne nous donne pas ce que nous en attendions.

En fait, lâcher prise, c’est commencer à être vraiment heureux, car le bonheur, c’est comme un sillage, il suit fidèlement celui qui ne le poursuit pas. Si l’on s’arrête pour le contempler, pour le saisir, il s’évanouit aussitôt.

À partir du moment où l’on peut lâcher prise, où l’on ne désire plus être heureux à tout prix, on découvre que le bonheur, c’est cette capacité de garder les mains ouvertes plutôt que de les laisser agrippées sur ce que nous croyons nous être indispensable.
— Rosette Poletti et Barbara Dobbs - (Petites douceurs pour le coeur, p. 25) 


Pensée de la semaine : La souffrance naît de notre attachement à nos problèmes et de notre résistance. Elle témoigne de notre refus de nous laisser couler avec confiance et abandon avec la Vie.

 

Lecture complémentaire

Qui n'est pas déjà resté « accroché » à une rupture, une rancune, une perte quelconque, etc. Et qui ne s'est pas déjà fait dire : « Faut que tu lâches prise! »

C'est pourquoi j'ai alimenté une nouvelle page de la section Divers : Le lâcher-prise. Vous y retrouverez des textes, diaporamas, chanson, métaphore, pensées réconfortantes, ... bref, tout ce qui est de nature à mieux comprendre et mieux vivre ce qu'est vraiment le lâcher-prise.

 

 

 

Centre de ressourcement Attitude : Pour que la vie ne soit plus un casse-tête!

Vous en avez assez de vous questionner, de vous demander où est le bonheur? Vous cherchez à être simplement bien dans votre peau? Le Centre de ressourcement « Attitude » est là pour vous aider à trouver vos réponses! Vous recevrez un plan d'action personnalisé qui vous servira toute une vie.

La blague du blog  

 

Toto rentre de l'école avec un zéro qui rend son père furieux :
— Pourquoi cette note?
— Je n'ai pas su qui était St-Exupéry!
— File dans ta chambre immédiatement et révise ton catéchisme!

Partager cet article

Repost0
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 17:01

 

Rediffusion du bulletin publié le 30 avril 2009
 
 
 
 

J'ai appris...

J'ai appris qu'il faut beaucoup de temps pour devenir la personne que l'on souhaite être...

J'ai appris qu'il est possible d'aller loin au-delà de ses propres limites...

J'ai appris que nous sommes responsables de nos actes, quelles que soient nos humeurs...

J'ai appris qu'il suffit d'un instant pour faire quelque chose qui vous brisera le cœur pour le reste de la vie...

J'ai appris que si l'on ne contrôle pas son comportement, c'est lui qui devient le maître...

J'ai appris que les héros sont ceux qui font ce qu'il faut faire, quelles qu'en soient les conséquences...

J'ai appris que même si une colère peut être légitime, cela ne donne pas le droit d'être cruel...

J'ai appris que le milieu et les circonstances peuvent nous avoir influencés, mais nous sommes responsables de ce que nous sommes devenus...

J'ai appris qu'il ne suffit pas toujours d'être pardonné, il faut aussi parfois savoir pardonner...

J'ai appris qu'il suffit qu'une personne te dise un mot gentil pour que ta journée soit meilleure...

J
'ai appris que tu peux toujours prier pour quelqu'un quand tu n'as pas la force de l'aider autrement...

J'ai appris que souvent, ce dont une personne a besoin, c'est une main qui se tend et un cœur qui écoute...

J'ai appris qu'ignorer les faits ne changent pas les faits...

J'ai appris que ce sont les petites choses de la vie qui la rendent si belle...

J'ai appris que sous le blindage de chacun, il y a toujours quelqu'un qui désire être aimé et respecté...

J'ai appris que quand tu veux te venger de quelqu'un, laisse-le continuer à faire du mal...

J'ai appris que c'est l'amour et non pas seulement le temps qui soigne les blessures...

J'ai appris qu'être bon est plus important qu'être fort...

J'ai appris que quand tu nourris rancune et amertume, le bonheur change de trottoir...

J'ai appris que nous voulons tous vivre en haut de la montagne mais que le vrai bonheur est dans son ascension, pendant l'escalade...

Ce texte ne fait pas partie de Petites douceurs pour le cœur.

Pensée de la semaine : Remettant toujours au lendemain la quête de l'essentiel, nous risquons de laisser la vie filer entre nos doigts, sans l'avoir jamais vraiment goûtée. 

Où sont les vraies merveilles?

« Les hommes voyagent pour s'émerveiller de la hauteur des montagnes, des vagues gigantesques de la mer, du long cours des rivières, de l'immensité des océans, du mouvement circulaire des étoiles... et ils passent les uns devant les autres sans s'émerveiller. »

Jeffers, Suzan. Osez vous réconcilier avec la vie

  


Cliquez sur l'image 

« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »

Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Petites douceurs pour le coeur, Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières, cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour les commandes en provenance de l'Europe,
cliquez ici ou ici.

Diaporama Coup de coeur : La plus belle journée de ma vie

Aujourd’hui, quand je me suis réveillé, j’ai réalisé soudain que c’était la plus belle journée de ma vie. Il y a eut un temps où je me demandais si j’allais vivre jusqu’à aujourd’hui : mais je suis encore vivant. Et parce que je suis encore vivant, je fais la fête!

Cliquez ici pour la suite de ce beau diaporama...
 


 

La blague du blog

Alcide conduisait son auto et était tout trempé de sueur, tant il était nerveux à l'idée d'arriver en retard à son rendez-vous, car il n'arrivait pas à trouver une seule place de stationnement.

Levant les yeux au ciel, il pria Dieu : « Seigneur, aie pitié de moi. Si Tu me trouves une place de stationnement, je Te promets d'aller à la messe tous les dimanches et de laisser la bière pour le reste de ma vie. »

Miraculeusement, une place se libère sur-le-champ. Alcide lève les yeux au ciel de nouveau et dit à Dieu : « Laisse faire, j'en ai trouvé une ! »

Partager cet article

Repost0
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 17:01

 

 

Rediffusion du bulletin publié le 26 mars 2009
 
 
 












































Un vent de volonté


Quel que soit votre passé, quelles que soient vos barrières,
Tout cela est bien loin, secouez-en la poussière.
Faites souffler sur votre vie un vent de volonté,
La poussière des regrets sera vite balayée.

La poussière des regrets est un mal ennuyeux,
 
Qui pénètre partout et fait pleurer les yeux. 
Elle se glisse en douceur dans les moindres recoins, 
Pour nous faire étouffer et suffoquer de chagrin.

Elle se dépose en une épaisse couche à terre,
Où demeurent nos pas quand on regarde en arrière.
 
Elle applique au regard un voile obscurcissant, 
Qui cache la lumière et rend triste au-dedans. 

Elle s'accumule d'autant mieux que l'on ne bouge pas,

Et puis un jour, on se sent figé sous son poids. 
Ne laissez pas votre cœur s'étouffer sous la cendre, 
Respirez et vous verrez le feu reprendre.

 Si vous doutez, regardez la vie dans la nature,
Les oiseaux savent bien qu'en haut, l'air est plus pur.
 
Aussi, voyez comme ils prennent soin de leurs ailes, 
Pas une tache ne souillera leur grâce dans le ciel.

Et de plus, au cas où vous n'y auriez pas pensé,
Aucun d'eux ne regarde le sol pour s'envoler…
 

 Texte pris sur le blog Se souvenir des belles choses  

Pensée de la semaine :
Pleurer sur son passé,
c'est comme essayer de transplanter un arbre mort.

Le verre cassé

Un moine tibétain répondait ainsi à quelqu’un qui lui demandait comment être heureux dans un monde où rien n’est permanent, où l’on ne peut pas se protéger, ni protéger ses proches du danger.

« Quelqu’un m’a donné ce verre, qui me plaît vraiment. Il contient mon eau, il brille au soleil. Quand je le touche, il résonne. Un jour, le vent le fera peut-être tomber de son étagère, ou bien mon coude le fera tomber de la table. Je sais que ce verre est déjà cassé. Alors j’en profite pleinement. »

Oui, un jour, tout ce que nous aimons de tout cœur appartiendra au passé. Alors à quoi bon s’accrocher autant à des choses auxquelles, dans le grand ordre du monde, on ne peut s’accrocher?

Jeffers, Suzan. Osez vous réconcilier avec la vie

  













Cliquez sur l'image 

« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »

Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Petites douceurs pour le coeur, Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières, cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour les commandes en provenance de l'Europe,
cliquez ici ou ici.

Diaporama Coup de coeur

 

Laissons les fleurs nous apprendre
comment il faut cohabiter sur la planète...


Cliquez ici pour visionner ce magnifique diaporama. 

Témoignage de mon livre d'or

Il y a 2 mois environ j’ai acheté votre livre Petites douceurs pour le cœur. Mais quel cadeau je me suis offert! Votre livre me suit partout tant au bureau, dans l’auto ou chez moi. Lorsque je lis des pensées positives, ça m’aide à bien passer la journée lorsqu’il y a des moments difficiles. Merci de faire partie de ma vie maintenant. Continuez votre bon travail! Dorina Beausoleil, Ottawa


La blague du blog

Deux singes entrent dans un bar et se commandent chacun une bière.
Le serveur n’ayant jamais servi de singes auparavant décide d’aller voir son patron et lui dit :

Y’a deux singes au bar qui demandent une bière. Qu’est-ce que je fais?

— Donne-leur une bière, idiot! Mais attends, les singes sont stupides, charge-leur le double du prix, ils ne verront pas la différence.

Le serveur retourne au bar, sert la bière à chaque singe et leur charge le double du prix. Un peu plus tard, le serveur revient voir les singes, encore surpris d’avoir des singes comme clients.

— Dites, c’est plutôt rare qu’on voit des singes ici!

Les deux singes se regardent et l’un d’eux dit :

— Pas surprenant, au prix que vous chargez! 

 

Partager cet article

Repost0

Bienvenue Sur Mon Blog!

  • Nicole Charest
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.

Rechercher Dans Ce Blog

La pensée du jour

 

Collection « Petites douceurs »

 

Petites douceurs
pour le coeur
 eBooks gratuits
   

    

icone-pour-blog-copie-1.gif

Les diapos « Petites douceurs »


montage_diapos.gif