Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 17:02

BON COURAGE
à tous ceux qui, de près ou de loin, sont touchés
par ce malheureux séisme d'Haïti.
(Cliquez ici pour visionner un diaporama sur cette tragédie)

« Même sans espoir, la lutte est encore un espoir. »
Romain Rolland

 

http://www.nicolecharest.com/Blog_images/bougie_anime.gif

 
 

« Nous sommes tous connectés les uns aux autres et à toutes choses dans l’univers.
Par conséquent, tout ce que nous faisons, en tant qu’individu,
touche l’ensemble du monde.
 

Toutes les pensées, les images, les prières,
tous les mots, les vœux et les dons atteignent tout ce qui existe. »

Serge Kahili King

 

  ***************************

 

J'en profite pour offrir ce bulletin spécial à toutes les personnes
qui vivent également des tremblements de terre dans leur vie de tous les jours,
soit en perdant un être cher, en recevant un malheureux diagnostic médical,
en vivant une séparation, etc.

La compassion

La compassion, c'est un réel souci des autres. C'est savoir écouter, c'est savoir garder le silence, c'est savoir toucher tendrement (une main sur l'épaule), c'est avoir un regard empreint de bonté pour pouvoir soulager la douleur d'autrui. Lorsqu'on est en profonde communication, en profonde communion avec autrui, c'est le réconfort de l'amour ou de l'amitié qui soulagera sa peine.

Une parole, un geste et même une pensée empreints de compassion peuvent atténuer une souffrance. Une seule parole peut changer le cours de toute une vie lorsqu'elle est enrobée de compassion. Elle redonne confiance, balaie le doute et donne des ailes vers un nouvel objectif.

Aussi, il arrive qu'on puisse aider quelqu'un à ne pas commettre une erreur, réconcilier des parties en conflit, donner de l'espoir dans une phase difficile, par exemple un deuil. 

Un simple geste peut suffire à sauver une vie ou à aider une personne à saisir une occasion rêvée. Une pensée peut avoir le même effet, car les pensées sont porteuses d'énergie. Avec la compassion dans notre cœur, nos pensées, nos paroles et nos actions peuvent être miraculeuses.


Sévigny, Daniel. L'autoguérison et ses secret, Éditions De Mortagne

« La compassion est la réponse du cœur à la douleur.
Nous participons à la beauté de la vie et à l’océan de larmes.

La détresse de la vie fait partie de chacun de nos cœurs
et de ce qui nous relie les uns aux autres. Elle porte en elle la tendresse, la miséricorde et une bienveillance qui embrassent toutes choses et peuvent toucher chaque être. »

Jack Kornfield

 

 *********************

 

 « Celui qui, par quelque alchimie, sait extraire de son cœur,
pour les refondre ensemble, compassion, respect, besoin,
patience, regret, surprise et pardon, crée cet atome
qu'on appelle l'amour. »

Khalil Gibran

Cliquez sur l'image
pour imprimer
 http://www.nicolecharest.com/Blog_images/pensees_compassion.gif

J'aimerais tant trouver les mots...

Quand une personne vit un moment difficile, le soutien de ses proches est ce qui lui est le plus précieux. Toutefois, il peut arriver qu'on ne trouve pas, ou plus, les mots pour dire à l'autre qu'on est là, qu'on désire l'aider.

Voici pourquoi j'ai tout de suite aimé ce diaporama. Agrémenté de belles images et d'une douce musique, il apportera aux personnes éprouvées l'assurance de votre soutien. 

Cliquez ici pour le visionner.

Agitez votre baguette magique

 

Vous avez sans doute souhaité posséder une baguette magique que vous
pourriez agiter pour rendre votre vie meilleure, ainsi que celle d'autrui.
Nous, les anges, aimerions vous faire connaître la magie qui est
la vôtre depuis toujours : l'amour.
 

Quand vous enveloppez tout ce qui vous entoure de cette émotion sous toutes ses formes, c'est-à-dire de gratitude, de pardon, de compassion, de paix, et autres, vous agitez une baguette magique capable de transformer et de guérir tous les déséquilibres et toutes les maladies. Demandez-le, et nous vous aiderons à atteindre cet état de l'esprit, du cœur et du corps. Nous nous joindrons à votre énergie pour infuser à la situation la magie de l'amour divin.

 

 

Pensée du jour

J'enveloppe cette situation d'amour, en agitant ma baguette magique,
afin qu'elle se transforme et s'apaise complètement dès cet instant.
La plus grande des magies, c'est d'exprimer des pensées,
des paroles et des émotions bienveillantes.


Source : Oracles des anges - Doreen Virtue

 



« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »


Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières,
cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour commander de l'Europe :
FnacAmazone, Libre Entreprise.





Partager cet article
Repost0
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 18:30


Certaines personnes...

Certaines personnes entrent dans notre vie et laissent une empreinte sur notre cœur, et nous ne sommes plus jamais les mêmes.

Certaines personnes entrent dans notre vie et s'en vont rapidement... Certaines restent quelque temps et embrassent nos rêves silencieux. 

Elles nous aident à prendre conscience des vents délicats de l'espoir... et nous découvrons que chaque esprit humain cache des ailes qui aspirent à voler. 

Elles aident notre cœur à voir que le seul escalier qui mène aux étoiles est tissé de nos rêves... et nous nous découvrons sans peur pour gagner les hauteurs.

Elles célèbrent l'essence vraie de qui nous sommes... et ont la foi en tout ce que nous pouvons devenir. 

Certaines personnes nous éveillent à de nouvelles et plus profondes réalisations... car nous recevons la perspicacité du chuchotement de leur sagesse.

Durant toute notre vie, de précieuses âmes nous sont envoyées... visant à partager notre voyage. Que leur séjour soit bref ou long, elles nous rappellent pourquoi nous sommes ici. 

Pour apprendre... pour enseigner... pour nourrir... pour aimer.

Certaines personnes entrent dans notre vie pour éclairer régulièrement notre chemin et guider chacun de nos pas. Leur foi brillante en nous nous aide à croire en nous-mêmes. 

Certaines personnes entrent dans notre vie pour nous enseigner l'amour... l'amour qui réside en nous-mêmes. 

Allons vers les autres et ressentons le bonheur suprême du don car l'amour est bien plus riche en action qu'il ne l'est en paroles. 

Certaines personnes entrent dans notre vie et poussent nos âmes à chanter et font danser notre esprit. Elles nous aident à voir que tout sur la terre fait partie de l'incroyable de la vie... et qu'il nous est toujours possible d'en ressentir la joie.

Certaines personnes entrent dans notre vie et laissent une empreinte sur notre cœur et nous ne sommes plus jamais les mêmes.


Flavia Weedn /
Source : Marcelle della Faille


Partagez ce texte avec les personnes qui ont laissé une empreinte dans votre vie... 

Quelle est l'une des causes principales du manque chronique d'énergie, fatigabilité et frilosité, tendance dépressive, irritabilité et nervosité, peau sèche, déminéralisation, atteinte des articulations, grande réceptivité aux infections, sensibilité accrue à la douleur, gencives enflammées et sensibles, caries et effritement des dents, cheveux ternes, perte des cheveux, etc.?

La réponse en cliquant ici...


En même temps, vous pourrez découvrir 3 excellents sites santé.

 



« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »


Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières,
cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour commander de l'Europe :
FnacAmazone, Libre Entreprise.

« L'avantage d'une pensée,
c'est qu'elle peut résumer en deux lignes
ce que nous désirons exprimer en deux pages. »


Cliquez sur l'image
pour lire et imprimer
celles que j'ai choisies pour vous.

 
Stretching avec Mireille Lapalme

Cette semaine, Mireille vous entretiendra des contre-indications et des principes de base du stretching.

Cliquez ici pour lire la chronique. 

La blague du blogue

Entre Montréal et Vancouver, un homme et une femme qui ne se connaissent pas doivent partager une même unité de wagon-lit.

Bien qu'un peu gênés d'avoir à partager autant d'intimité, les deux sont fatigués et tombent bien vite endormis ; lui sur la couchette du haut ; elle sur celle du bas.

Vers 1 heure du matin, l'homme se penche au-dessus de la couchette du bas et réveille la dame : « Madame, Madame, excusez-moi de vous déranger mais j'ai terriblement froid. Auriez-vous la gentillesse de me donner la couverture qui se trouve dans le casier ? »

— J'ai une bien meilleure idée, répond la femme, faisons semblant que nous sommes tous deux mariés, juste pour cette nuit. Ça vous va ?

— Wow ! Quelle idée intéressante ! s'exclame l'homme. Je suis bien d'accord !

— Bon, dit-elle alors, va la chercher toi-même cette putain de couverture ! »

                                     



Partager cet article
Repost0
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 19:35



Comment être un ange gardien?

Soyez un ami ; l'amitié vraie est un cadeau sans prix.

Écoutez toujours avec votre cœur ; vous devez écouter une personne avant de pouvoir tenter de l'aider d'une quelconque façon, alors écoutez toujours avec votre cœur tout entier.


Allez au devant des personnes éprouvées, même si vous n'êtes pas certain qu'elles auront besoin de vous.


Comprenez que les miracles ne sont pas mystérieux ni impossibles à accomplir. Un miracle est le petit geste que vous posez qui fera une grande différence dans la vie d'une autre personne.


Rappelez à quelqu'un que la vie est précieuse et qu'elle mérite d'être vécue pleinement, même si son monde semble sombre et sans espoir.

Sachez que les sentiments sont la clé à la compréhension. Vous devez avoir une idée de comment l'autre personne se sent avant que vous puissiez commencer à la comprendre.

Gardez l'esprit de Noël toute l'année. Ne rangez pas votre bonne volonté avec les décorations de Noël après les fêtes.

Soyez honnête dans l'amour et l'attention
que vous offrez à une personne ; la compassion sincère est le plus beau cadeau à offrir et l'honnêteté est angélique.

N
e vous attendez pas à vous voir pousser des ailes ; soyez plutôt satisfait des douces palpitations de l'accomplissement.

Écoutez votre intuition ; elle ne vous fera pas défaut en temps de doute.

Par-dessus tout, encouragez d'autres personnes à faire ces pas vers les autres à travers le rayonnement lumineux de votre exemple.

par Connie Anzalone
(traduction libre - Extrait de With God by Your Side... You Never Have to Be Alone, A Blue Mountain Arts Collection, pp. 46-47)

Texte trouvé sur le très beau site :
Croquez la vie... jusqu'au Coeur

Nouveautés dans LE COFFRE AUX TRÉSORS

— Il faut changer le monde*
À en perdre son latin*
 
 
Théodore Stoddard*
Le petit ange*
 



« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »


Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières,
cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour commander de l'Europe :
FnacAmazone, Libre Entreprise.

Daniel Sévigny est l'auteur de nombreux best-sellers, notamment Les clés du secret et L'autoguérison et ses secrets. Il est de plus un conférencier très recherché.

En vous inscrivant sur son site Les clés du secret, vous recevrez tout à fait gratuitement 92 comprimés du bonheur (vidéo durant entre 3 et 4 minutes). Vous apprendrez ainsi à mieux comprendre le mécanisme de la pensée, à transformer votre vision des choses et à découvrir un nouveau mode de vie.

Stretching avec Mireille Lapalme   

Je suis vraiment heureuse de vous présenter Mireille Lapalme, masso-kinésithérapeute et professeure de stretching musculaire. Mireille publiera chaque semaine un article sur les nombreux bienfaits de cette discipline.

Son histoire vous touchera, vous motivera et redonnera espoir à toutes les personnes qui souffrent et qui cherchent par tous les moyens à retrouver une meilleure qualité de vie.
Cliquez ici pour accéder à cette nouvelle chronique. 

La blague du blogue

« Moi je voudrais mourir comme mon grand-père, dit un mari à son épouse. Il est mort pendant son sommeil, il n'a rien senti !

Je ne voudrais surtout pas mourir en paniquant, en gesticulant et en criant comme tous les autres dans sa voiture... »

       


Partager cet article
Repost0
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 19:55






 

image-2013a.gifLa langue est la plume du cœur


Après une bataille victorieuse, le roi Abadoulia acquit plusieurs nouveaux prisonniers pour le servir.

« Ah ! Quel beau groupe que voilà, dit le roi à la reine, comment allons-nous en choisir un parmi eux pour nous servir ? Ils sont tous également forts et intelligents. »

Le roi fit venir son sage pour lui demander conseil.

« C’est là, en effet, une tâche très délicate, répondit le sage, mais c’est faisable. Observez-les soigneusement et recherchez les signes suivants : un dont les pieds sont aussi rapides que ceux du guépard, les yeux aussi perçants que ceux d’un faucon et la voix aussi douce que celle d’un agneau. Et pour mettre à l’épreuve son intelligence, envoyez l’homme au marché acheter quelque chose de bon. Puis renvoyez-le une deuxième fois pour acheter quelque chose de mauvais. »

Le roi réfléchit aux paroles du sage et fit ce qu’il lui conseillait.

On fit donc savoir aux prisonniers que le roi cherchait quelqu’un pour le servir, lui et sa douce reine. Chacun voulut être l’élu. Ils se redressèrent donc tous et firent tout ce qu’on leur commandait.

Entre-temps, le roi observa les prisonniers tandis qu’ils travaillaient, marchaient, couraient, parlaient et mangeaient. Un jour, il remarqua un homme qui se tenait aussi droit qu’une pyramide. Sa démarche était rapide et sûre, son regard, vif. Et lorsqu’il parlait, sa voix était comme le chuchotement d’un vent chaud.

Le roi fit venir le jeune homme auprès de lui et lui donna quelques pièces d’argent. « Va au marché du village, commanda-t-il, et achète quelque chose de bon. » Bientôt, le prisonnier revint avec une langue.

« Retourne maintenant au marché et achète quelque chose de mauvais », commanda le roi. Et le jeune homme revint avec une langue semblable à la première.

« Qu'est-ce que cela veut dire ? demanda le roi avec brusquerie. Quand je t'ai envoyé au marché acheter quelque chose de bon, tu as acheté une langue. Quand je t'y ai retourné pour acheter quelque chose de mauvais, tu as de nouveau acheté une langue.

— Oui, Majesté, répondit le prisonnier, c'est ainsi. De la langue vient le bien et de la langue, vient le mal. Lorsque la langue prononce des paroles de bonté et de justice, rien ne peut lui être comparé, mais lorsque la langue prononce de vils mensonges et des infamies, il n'est rien de pire. »

Le roi et la reine furent satisfaits. Et à partir de ce jour-là, le jeune homme sage les servit avec joie et honorabilité.

Dorothy Léon — Revue l'Étoile, mai 1975







Témoignage de mon livre d'or

Je viens tout juste de recevoir ton livre, et ça sera vraiment mon livre de chevet et mon livre pour bien commencer la journée! Les textes et pensées sont tellement inspirants! Encore MERCI de tout cœur ! Je prévois déjà en donner en cadeau d'hôtesse lors d'un souper entre ami-e-s! Longue vie à ton Super site! Diane, Val des lacs, Québec

   v vv  







Cliquez sur l'image 

« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »

Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Petites douceurs pour le coeur, Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières, cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour commander de l'Europe : Fnac Amazone ou Libre Entreprise.







    Chères partenaires, merci pour votre aide inestimable!    

 
                             








 

La blague du blog  

Papa, peux-tu écrire dans l’obscurité?

     
Certainement, fiston !
     
Alors, éteins la lumière et signe mon bulletin scolaire.



Partager cet article
Repost0
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 19:30






 

image-2013a.gifLe puits de Sainte-Brigitte

Près d'un vieux cimetière, sous un grand frêne, se trouvait une source appelée « Le puits de sainte Brigitte » et tenue pour sacrée pour ses propriétés minérales et curatives.


Le puits était autrefois très prisé. On l'utilisait comme un miroir afin de connaître le futur et de revoir le passé. Ceux qui buvaient son eau avant le lever du soleil, au printemps, croyaient qu'il donnait une grande connaissance. Ils l'appelèrent « le puits de la sagesse et de toute guérison ».


Le puits resta sec pendant plusieurs siècles après sa profanation. Puis, lorsque les Chrétiens arrivèrent et que sainte Bronach fut tuée par des pirates scandinaves à cet endroit fatal, une nouvelle source jaillit du sol.


Ensuite, chaque année, pour l'anniversaire du martyre de sainte Bronach, l'eau se mit à bouillonner, inondant les prés alentour. Des pèlerins vinrent de partout pour baigner leurs yeux et les parties douloureuses de leur corps, cette eau ayant la réputation de rendre jeune et beau, à condition de le faire à minuit, la veille de la fête de sainte Bronach.


Il y eut une fois, la veille de cette fête, un grand banquet dans les salons du château Rory afin de célébrer la victoire du chef Rory MacGuiness. À ce banquet, il y avait une fille appelée Blamha. Aveugle depuis la naissance, elle avait recouvré miraculeusement la vue, il y a deux ans, en baignant ses yeux dans l'eau du puits.


Toutefois, retrouver la vue l'obligea à se rendre compte de ce qu'elle avait jusque-là ignoré. Elle était laide et comprit bientôt pourquoi le jeune Rory MacGuiness ne pouvait supporter de la voir, alors qu'elle lui avait, en secret, accordé son amour. Blamha ressentit sa disgrâce encore plus amèrement cette nuit-là. Elle se lamentait sur son sort lorsque soudain, elle se souvint que c'était la veille de la fête de sainte Bronach et que l'eau du puits pouvait la rendre belle.


Elle quitta les joyeux salons du château Rory, résolue à implorer la sainte du puits afin que celle-ci lui donne la beauté ou à défaut, la rende à nouveau aveugle. Pour ce faire, elle s'agenouilla devant le puits et s'apprêta à baigner son visage lorsqu'elle vit, au-dessus du puits, une tablette lumineuse sur laquelle il était écrit : « Ce n'est pas nécessaire de se tremper le visage dans la source sacrée pour avoir de beaux traits. Sans avoir recours à cette eau, tu peux néanmoins être jolie car la beauté est, en réalité, l'âme qui brille dans les yeux. Pense à la beauté et admire-la en chaque chose : paysage, visage, fleur. Contrôle tes émotions, évite d'envier, de jalouser, de te plaindre, de te venger car ce sont les mauvaises pensées qui rendent les gens laids. Façonne ton corps grâce à ton esprit et tu acquerras de grandes qualités. Si tu agis ainsi, tout le monde t'aimera. »


À mesure que Blamha lisait, les mots s'effacèrent et la tablette disparut.


Elle se leva sans avoir baigné son visage. Ses yeux étincelaient et, sur sa figure, on pouvait lire un immense plaisir de vivre qui, jusque-là, lui avait été refusé. Le changement était évident. Le démon de la laideur avait laissé la place à la beauté. Dès lors, Blamha vécut comme on lui avait prédit. Elle devint de plus en plus belle et nombreux furent les prétendants qui demandèrent sa main. Son préféré restait toujours le jeune chef du château Rory et bientôt, il la demanda en mariage.



Pensée de la semaine : La beauté extérieure charme le regard ; la beauté intérieure charme le coeur.







Témoignage de mon livre d'or

Je suis très heureuse de découvrir votre site, qui apporte beaucoup d'espoir, réconfort et beaucoup de douceur. Le site est tellement riche que je n'ai pas encore découvert toutes ses pages, mais je suis certaine qu'il cache beaucoup d'autres trésors, donc je vous promets de revenir pour vous rendre visite... Je vous félicite vraiment pour ce merveilleux travail! Souheïla, Algérie

   vvv  







Cliquez sur l'image 

« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »

Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Petites douceurs pour le coeur, Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières, cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour commander de l'Europe : Fnac Amazone ou Libre Entreprise.







    Chères partenaires, merci pour votre aide inestimable!    



                          








 

La blague du blog  

Jonathan entre dans la maison en pleurant.

      Qu’il y a-t-il mon chéri? demande sa mère.

      Papa s’est donné un coup de marteau sur le doigt.

      Il n’y a pas de quoi pleurer. Tu aurais même pu en rire.

      Mais maman, c’est ce que j’ai fait…



Partager cet article
Repost0
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 19:15






 

C1 tome-2Il était une fois un serpent...

Personne n'osait passer par le chemin où un serpent venimeux avait élu domicile. Un jour, un sage suivit cette route. Les enfants qui gardaient alors les troupeaux se précipitèrent pour l'avertir.

« Je vous remercie, mes enfants, répondit le sage, mais je n'ai pas de crainte. D'ailleurs, je connais une formule secrète qui me protégera contre toute attaque. » Et il continua d'avancer.

Brusquement, le cobra se dressa devant lui mais, en approchant du saint homme, il se sentit soudain pénétré par sa douceur.

Le Sage, voyant le serpent, prononça la formule magique et le serpent s'écroula à ses pieds. Il lui demanda alors : « Mon ami, as-tu l'intention de me mordre? » Le serpent, stupéfait, ne répondit rien.

« Voyons, dit le sage, pourquoi fais-tu ainsi du mal à d'autres créatures? Je vais te donner une formule sacrée que tu répéteras constamment. Ainsi, tu apprendras à aimer et en même temps, tu perdras tout désir de faire le mal. » Et il lui murmura la formule à l'oreille.

Le serpent s'inclina en signe d'assentiment, puis rentra dans son trou pour y vivre d'innocence et de pureté, sans n'avoir plus jamais le désir de blesser un être vivant.

Au bout de quelques jours, les enfants du village voisin s'aperçurent de ce changement d'attitude et, pensant que le serpent avait perdu son venin, ils se mirent à le tourmenter, à lui jeter des pierres et à le traîner sur les cailloux. Le serpent, grièvement blessé, se laissa faire et alla se cacher dans son trou.

Quelque temps plus tard, le sage repassa par ce chemin et chercha le serpent, mais en vain.

Les enfants lui dirent que l'animal était mort, mais il ne put les croire. Il continua donc d'appeler le cobra. Finalement celui-ci, qui était presque réduit à l'état de squelette, sortit de son trou et s'inclina devant son maître.

« Comment vas-tu? demanda le sage.

— Fort bien, merci! Par la grâce de Dieu, tout va bien.

— Mais pourquoi alors es-tu dans cet état?

— Conformément à tes instructions, je ne cherche plus à faire de mal à aucune créature; je me nourris maintenant de feuilles. C'est pourquoi j'ai un peu maigri.

— Ce n'est pas le changement de régime qui a suffi à te mettre dans cet état : il doit y avoir autre chose. Réfléchis un peu!

— Ah oui! je me souviens : les petits bergers ont été un peu durs avec moi. Un jour, ils m'ont pris par la queue et m'ont fait tournoyer, me frappant contre des pierres. Ces pauvres petits ne savaient pas que je ne les mordrais plus! »

Le Sage répondit en souriant : « Pauvre ami, je t'ai recommandé de ne plus mordre personne, mais je ne t'ai pas défendu de siffler pour éloigner les persécuteurs et les tenir en respect! »


(Source : Petites douceurs pour le cœur, tome 2, p. 18)


Pensée de la semaine : Le sage respecte tout. Avant tout, il se respecte lui-même.







Témoignage de mon livre d'or

Je vous remercie très fort pour la qualité de votre site et pour vos newsletters qui sont chacune un baume pour le cœur. Vraiment, vous apportez beaucoup de bonnes choses à vos lecteurs. Je ne manque pas d'imprimer quelques-uns de vos textes pour les envoyer à mes enfants chaque semaine, tellement c'est beau. Encore merci. — Carole, Dole en France

   vvv  







Cliquez sur l'image 

« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »

Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Petites douceurs pour le coeur, Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières, cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour commander de l'Europe : Fnac Amazone ou Libre Entreprise.







    Chères partenaires, merci pour votre aide inestimable!    


 








 

La blague du blog  

Un directeur d’usine fait venir son agent d’assurances.

      Je veux assurer tout mon matériel, ma machinerie; tout, contre le vol.

      Tout? Vous êtes bien sûr?

      Tout, même l’équipement de bureau… À l’exception des pendules, des horloges électriques.

      Tiens, pourquoi?

      C’est simple, on ne peut les voler, car mes employés ont toujours l’œil dessus.



Partager cet article
Repost0
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 19:00







Veuillez noter que durant l'été, La petite douceur sera publiée aux 2 semaines et vous offrira
une version « un peu plus légère ». Les nouveautés et autres reviendront le 10 septembre.
Merci de votre fidélité, de vos témoignages et de votre aide à faire connaître mon site.


 

C1 tome-2Le mineur

Il était une fois un mineur qui travaillait à la sueur de son front pour gagner sa vie et le pain de sa famille. C'était un homme respectueux, aimant, travaillant, pieux…

Par contre, en regardant dans son entourage, il s'aperçut qu'il y avait des choses qui se passaient et qu'il n'avait aucun pouvoir pour les changer. Cette pensée a fini par le hanter continuellement en lui laissant un sentiment de faiblesse face à ce qui se passait. Ne trouvant aucune réponse à sa question, il finit par croire qu'il était inutile.

À chaque prière du soir, il demanda à son Dieu pourquoi il en était ainsi. Une bonne nuit, devant l'insistance de cet homme, Dieu lui donna un cadeau. C'était un rêve. Dans ce rêve, le petit mineur était devenu le soleil. Grand et fort, il était au-dessus de tout, éclairant et réchauffant tout sur son passage. Il était utile. Soudain, un nuage passa et bloqua ses rayons. 

« Comment est-ce possible? Les nuages seraient-ils plus forts que le soleil? Je veux être nuage. »

Aussitôt dit, aussitôt fait! Le voici en nuage, bloquant les puissants rayons du soleil. Il était utile.

« Que se passe-t-il? Je change de place contre mon gré. C'est le vent, constata-t-il. Est-ce possible qu'il soit plus puissant que les nuages? Je veux être vent. » 

A
ussitôt dit, aussitôt fait! Soufflant avec vigueur, il déplaçait les nuages, agitait l'océan, faisait tourner les moulins. Il était utile. Soudain, une montagne le fit dévier de sa trajectoire. 

« Est-ce possible? Une montagne plus puissante que le vent? Je veux être montagne. »

Aussitôt dit, aussitôt fait! Le voici en montagne, résistant aux vents et marées. Il était utile. Soudain, il sentit un malaise venant de son intérieur et demanda à Dieu ce qui se passait.

« Ton mal? Il y a des mineurs qui te rongent les entrailles et bientôt, tu disparaîtras, chère montagne. »

C'est à ce moment que le mineur se réveilla. Il était maintenant convaincu qu'il était utile, car il pouvait, avec l'aide de ses pairs, déplacer des montagnes qui laisseront place au vent, qui déplacera les nuages qui bloquent le soleil. Il n'est pas nécessaire d'être au sommet pour faire bouger les choses. À chaque niveau de la vie, nous avons une influence sur ce qui nous entoure. Il s'agit d'y croire.


(Source : Petites douceurs pour le cœur, tome 2, p. 46)


Pensée de la semaine : Chacun a ses talents, ses aptitudes... Chacun peut créer des œuvres à sa mesure.







Témoignage de mon livre d'or

Merci Nicole de nous transmettre tes précieux messages d’amour inconditionnel et merci surtout pour ta détermination à toujours poursuivre sur cette belle route de la lumière. Tes messages font de la magie dans nos vies et arrivent toujours au bon moment. Tes cartes ont rendu tant de personnes heureuses et ont accompagné bien des deuils. Merci de ton amitié et ne lâche surtout pas. Nous avons tellement besoin de belles âmes comme toi présentement.
Claire Ouellette, Ste-Adèle

   vvv  







Cliquez sur l'image 

« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »

Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Petites douceurs pour le coeur, Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières, cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour commander de l'Europe : Fnac Amazone ou Libre Entreprise.







    Chères partenaires, merci pour votre aide inestimable!    










 

La blague du blog  

Un homme habitant un petit village prend tous les matins le même autobus pour se rendre au travail.
Un jour, un inconnu s'installe debout à côté de lui. Après quelques minutes à le dévisager, il lui dit : « Cocu, Cocu ». Notre homme est un peu mal à l'aise mais ne s'en fait pas trop avec ça.

Le lendemain, le même individu se réinstalle debout à côté de lui et lui dit : « Cocu, Cocu ». L'homme commence à être un peu désespéré.

De retour à la maison, il décide d'en parler à son épouse. Elle le rassure en lui disant que c'était probablement un être frustré par sa vie sexuelle et qu'il devait être envieux de celle des autres.

Le lendemain, notre homme maintenant rassuré reprend l'autobus et le même individu s'installe debout à côté de lui. Il lui dit :

« Cocu, Cocu ...et placotteux en plus!!! »



Partager cet article
Repost0
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 20:00







Veuillez noter que durant l'été, La petite douceur sera publiée aux 2 semaines et vous offrira
une version « un peu plus légère ». Les nouveautés et autres reviendront le 10 septembre.
Merci de votre fidélité, de vos témoignages et de votre aide à faire connaître mon site.


 

C1 tome-2La maison intérieure

Elle était jolie cette maison que j'habitais depuis tant d'années. Son toit brun, ses deux grandes fenêtres au travers desquelles on pouvait voir presque tout ce qui se passait à l'intérieur, mais... je ne m'y sentais pas bien.

Bien sûr, dans mon enfance, je ne voyais pas bien cet intérieur. Je ne me préoccupais pas de l'enjoliver, ni d'apprécier ses beautés. Pendant longtemps, j'y étais presque insensible, j'y vivais par habitude.

Lorsque quelqu'un me faisait remarquer qu'une décoration était plus ou moins jolie, je n'y portais pas attention ou plutôt, je ne voulais pas y porter attention. Je la cachais ou bien je ne la regardais plus, mais tôt ou tard, cette décoration refaisait surface par je ne sais quelle magie.

J'y vivais comme un automate. Lorsque quelqu'un me complimentait sur une pièce particulièrement agréable ou même de grand prix, je rougissais, disant que ce n'était rien sinon qu'une illusion. Puis un jour, cette maison qui m'était auparavant si familière me devint tout à coup, je ne sais pour quelle raison, inhabitable. Je la détestais, je la fuyais, je ne lui trouvais plus rien de beau. Elle me faisait mal et je lui faisais mal. Je la sentais comme hantée, habitée d'une maladie que je croyais incurable. J'avais beau fuir, cette maison me suivait. J'aurais voulu la démolir.

Je la voyais si laide que je pensais qu'elle n'avait plus le droit d'exister. Longtemps, je lui ai fait mal, jusqu'au jour où, sur mon chemin, j'ai croisé des décorateurs, des spécialistes en intérieur. Je les ai fait entrer dans ma maison que je trouvais si laide et qu'ils ont trouvée si belle.

Ils m'ont fait ressortir les plus belles décorations que j'avais cachées au plus profond du sous-sol. En plus de les avoir oubliées, lorsque je les ai ressorties, j'ai eu peine à croire que m'avaient déjà appartenu ces petites choses qui rendent la vie si belle.

Puis, je me suis mise au travail et avec l'aide de ces décorateurs hors pair, j'ai fini par trouver de belles choses. J'ai enfin pu accepter de les accrocher bien en vue, non pas pour les montrer aux autres dans le but de faire envie, mais bien plus pour les voir et les admirer moi-même. Quelle satisfaction que de redécouvrir la beauté!

Cette maison n'a pas d'adresse et ne coûte pas un sou à chauffer. J'y habite seule, mais j'y ai beaucoup de visites puisque maintenant, je laisse les portes ouvertes. J'ai jeté le cadenas qui les a maintenues fermées si longtemps...

Cette maison n'a pas d'adresse, mais elle a un nom, elle s'appelle : MOI... Eh oui! Cette maison que j'ai détestée et à laquelle j'ai fait si mal, c'était moi. Je me suis longtemps crue pleine de défauts et dépourvue de toute qualité. Grâce à ces gens qui ont croisé mon chemin, j'ai réappris à m'aimer et à décorer mon intérieur. Je ne fais que commencer.

Ça prend beaucoup d'efforts et de volonté, mais l'espoir que ces décorateurs m'ont donné m'apporte énormément de courage. Je souhaite que lorsque j'aurai enfin terminé mon grand ménage et qu'à nouveau, je me sente bien dans ma maison, je devienne moi-même décoratrice afin d'aller aider d'autres personnes qui n'aiment pas leur maison à y redécouvrir les beautés cachées.

Je ne fais que commencer. La route sera longue, mais bien entourée, elle me semblera plus facile.

(Source : Petites douceurs pour le cœur, tome 2, p. 158)


Pensée de la semaine :
Le voyage le plus long est le voyage vers l'intérieur, car celui qui a choisi cette destinée vient de commencer sa quête vers la source de son être.







Témoignage de mon livre d'or

Merci NICOLE pour ce site merveilleux et si réconfortant. Je le découvre chaque jour et l'apprécie de plus en plus. Les moments passés sur votre site m'apportent une grande sérénité et j'ai l'impression de partager quelque chose de très beau avec vous. BRAVO NICOLE ET UN GRAND MERCI pour tant de délicatesse et de tendresse de votre part et ce bonheur que vous m'apportez.Marie-Thérèse, France

   vvv  







Cliquez sur l'image 

« Souvent, une phrase suffit à éclairer une vie. »

Voilà qui résume bien l'essence même de ce livre qui regroupe à lui seul plus de 450 pensées, histoires et citations, toutes plus inspirantes les unes que les autres. Vous en ferez vite votre nouveau livre de chevet.

Charest, Nicole. Petites douceurs pour le coeur, Un monde différent, 2008

— Pour consulter la table des matières, cliquez ici.
— Pour profiter du rabais réservé aux abonnés,
cliquez ici.
— Pour les personnes qui ne sont pas abonnées,
cliquez ici.
— Pour commander de l'Europe : Fnac Amazone ou Libre Entreprise.







    Chères partenaires, merci pour votre aide inestimable!    
 

 








 

La blague du blog  

Les enfants attendaient en rangs pour dîner dans la cafétéria d'une école catholique élémentaire. Au bout de la table, se trouvait une grosse pile de pommes. La religieuse avait placé cette note sur le plateau : « N'en prenez qu'une seule, Dieu vous surveille. »

Un peu plus loin, à l’autre bout du comptoir, se trouvait une grosse pile de biscuits aux brisures de chocolat. Et là, il y avait une note griffonnée par une main d'enfant : « Prenez-en tant que vous voulez, Dieu surveille les pommes. »



Partager cet article
Repost0
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 00:00

Deux chansons juste pour nous, mesdames, à faire jouer
spécialement dimanche, Journée de la femme!

M'envoyer des fleurs - Sandrine Kimberlain 
 

Toutes les femmes sont belles

 

 

 





 

Je me choisis...
 

Je ne veux plus me nier, nier mes sentiments, mes besoins, mes attentes. Je veux être respectée, écoutée, entendue. J’ai le droit de respirer, de me dire. J’ai le droit de dénoncer, de penser, de crier. J’ai le droit d’exister.

Je veux vivre debout, être en paix avec moi-même. Je veux grandir, changer, m’aimer. Je veux rêver, rire, m’épanouir. J’ai besoin d’air, j’ai besoin de m’écouter. J’ai besoin de décider pour moi, avec moi, en fonction de mes besoins à moi, de ce que je veux faire de ma vie.

J’en ai marre de vivre en fonction des autres pour être aimée. J’en ai marre de faire des courbettes pour acheter la paix ou ne pas être seule. Je choisis de vivre, de vivre ma vie. Je choisis de vivre mes sentiments, mes émotions, mes rêves, mes espoirs.

Je veux me vivre jusqu’au bout, telle que je suis. Je me réserve le droit d’essayer, de me tromper, de recommencer, d’essayer encore et de réussir.

Pendant la transition, j’accepte ma souffrance, ma déception. J’accepte mon insécurité, mon désespoir. J’accepte ma colère contre les autres. On ne m’avait rien promis.

J’accepte ma colère contre moi, de m’être si longtemps niée et oubliée. Je suis en sevrage, car je sais qu’avec le temps, ces sentiments vont s’atténuer et disparaître, remplacés par le pardon.

Je sais qu’avec le temps, mon cœur va guérir d’avoir mal aimé. Et peut-être qu’avec le temps, j’oserai à nouveau tenter l’expérience d’aimer et
d’être aimée.
(Petites douceurs pour le cœur, p. 170)

Pensée de la semaine : S'aimer soi-même, c'est l'assurance d'une longue histoire d'amour.



Petites douceurs pour le cœur est maintenant disponible en Europe
via
Libre Entreprise et Amazone.






Pour me faire aimer...

Pour me faire aimer, j’ai vraiment tout essayé. J’ai même changé de personnalité. Mais ça n’a rien donné.

Pour me faire aimer, j’ai acheté la paix, même si cette paix me troublait. Mais ça n’a rien donné.

Pour me faire aimer, j’ai pris tous les blâmes sur moi, même si je n’en étais pas la cause. Mais ça n’a rien donné.

Pour me faire aimer, j’ai tout accepté, même de pardonner l’impardonnable. Mais ça n’a rien donné.

Pour me faire aimer, j’ai accepté de me faire blesser verbalement sans jamais riposter. J’ai saigné abondamment et j’ai léché mes plaies. Mais ça n’a rien donné.

Pour me faire aimer, j’ai consenti à me faire rabaisser plus d’une fois. Mais ça n’a rien donné.

Pour me faire aimer, j’ai rien dit afin de vous protéger et j’ai tout enduré. Mais ça n’a rien donné.

Pour me faire aimer, je vous ai comblé de cadeaux et vous en avez largement profité. Mais ça n’a rien donné.

Pour me faire aimer, je vous ai donné du temps que je n’avais pas. Mais ça n’a rien donné.

Pour me faire aimer, j’ai toujours fait les premiers pas, même si vous savez pertinemment que c’était à vous de les faire. Mais ça n’a rien donné.

Pour me faire aimer, j’ai essayé de vous comprendre tout en douceur, de différentes façons, mon besoin de vous, mon besoin de votre amour. Mais ça n’a rien donné.

Pour me faire aimer, j’ai finalement compris après plusieurs années de travail acharné, que c’était moi que je devais tout simplement… Aimer. »

Pour une version imprimable en pdf, cliquez ici.

 





 

  Diaporama Coup de coeur

   

Un petit hommage à nous autres,
les femmes. de tout âge et de toute nationalité,
et surtout à toutes celles qui, contre vents et marées
persévèrent à aimer, à rêver et lutter pour un monde meilleur.


Cliquez ici pour visionner ce très beau diaporama.





La blague du blog  


Deux hommes sont partis à la chasse dans les Pyrénées. Soudain, un gros ours surgit de derrière un rocher et commence à les poursuivre. Les deux hommes se réfugient alors dans un arbre.

L'ours n'en démord pas et commence à grimper lui aussi. L'un des deux compagnons ouvre son sac à dos, sort ses chaussures de sport et les chaussent. Il se débrouille pour enlever son pantalon de toile et enfiler un short. L'autre lui demande :

« Mais qu'est-ce que tu fais?

Le premier répond : Lorsque l'ours sera à trois mètres, on saute de l'arbre et on court.

— Tu crois vraiment que tu peux battre un ours à la course?

— Non, mais ce n'est pas l'ours que je veux battre, c'est toi! » 

Partager cet article
Repost0
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 00:00

Dans le regard...

Il y a de cela bien des années, un vieillard attendait sur le bord d'une rivière, qu'on l'aide à traverser. Après plusieurs jours, il aperçut enfin un groupe de cavaliers. Il laissa passer le premier, le deuxième, le troisième, puis le quatrième sans les interpeller. Enfin, comme il n'en restait plus qu'un, le vieillard le regarda bien en face et lui demanda : « Monsieur, me transporteriez-vous sur l'autre rive? » Sans un moment d'hésitation, le cavalier répondit : « Certainement, mon ami, montez derrière moi! »

Le gentilhomme le mena donc sur l’autre rive, mais avant de le quitter, le cavalier, quelque peu intrigué, ne put se retenir de lui poser cette question :

« Monsieur, je n'ai pu m'empêcher de remarquer que vous avez laissé passer tous les autres, sans même essayer d'attirer leur attention. Pourquoi m'avoir demandé à moi et non pas à eux? »

Le vieillard répondit aussitôt : « J'ai regardé leurs yeux et je n'y ai décelé aucun amour. Je savais que je demanderais en vain. Mais quand j'ai croisé votre regard, j'y ai perçu de la compassion, de l'amour et de la bonne volonté. J'ai su que vous me transporteriez avec plaisir sur l'autre rive. »

Si vous aviez été ce cavalier, le vieillard aurait-il sollicité votre aide pour se rendre sur l'autre rive? (Petites douceurs pour le cœur, p.15)


Pensée de la semaine : Je traite avec bonté ceux qui ont la bonté ; je traite avec bonté ceux qui sont sans bonté. Et ainsi gagne la bonté. — Lao Tsé




Petites douceurs pour le cœur est maintenant disponible en Europe
via
Libre Entreprise et Amazone.





Réflexion supplémentaire 

 


En Inde, on raconte l'histoire d'un homme bienveillant et paisible qui allait prier chaque matin dans le Gange.
 

Un jour, une fois sa prière terminée, il remarqua une araignée venimeuse en train de se débattre dans l'eau et la recueillit dans le creux de sa main pour la transporter vers la rive. Alors qu'il la déposait par terre, celle-ci le piqua. Sans qu'il le sache, toutes ses prières diluèrent le poison.  

Le jour suivant, la même chose se produisit. Le troisième jour, le bienveillant homme était de nouveau dans l'eau jusqu'aux genoux. Et bien entendu, l'araignée était là aussi, nageant frénétiquement. Alors que l'homme s'apprêtait de nouveau à la sortir de l'eau, l'araignée dit : « Pourquoi t'obstines-tu à vouloir me sauver? Tu ne vois pas que je te pique chaque fois? Je suis ainsi faite. »

L'homme recueillit tout de même l'araignée dans sa main en lui répondant : « Parce que c'est ainsi que je suis fait. »

Il y a bien des raisons à la bienveillance, mais celle qui nous y pousse naturellement le plus est peut-être le fait spirituel que c'est ainsi que nous sommes faits. C'est comme ça que le cœur de l'être humain continue de battre.

Les araignées piquent. Les loups hurlent. Les fourmis construisent des fourmilières que personne ne voit. Et les humains s'entraident, peu importe les conséquences. Même lorsque les autres piquent...
Extrait de l'ouvrage Le Livre de l'Eveil de Mark Nepo.
 

Belles histoires, poèmes et pensées

 



 

Signes et sens.com

Chaque mois, 9 magazines gratuits à télécharger : Signes et sens, Famille d'aujourd'hui, Je réussis, Être zen, Psy magazine, Sport et loisirs, Je mincis, Prédire, Être bio.


Ne manquez pas : Articles : Les bonus. Vous y retrouverez toute une panoplie d'articles sur des sujets de fond.

Merci Dominique de m'avoir fait connaître ce site.




La blague du blog  

 

Deux types en voiture s'arrêtent à un feu rouge. Le passager dit au conducteur :

« C'est vert. »

Pas de réponse.

Le passager répète : « C'est vert. »

Toujours pas de réponse.

Le passager insiste : « Je te dis que c'est vert. »

Le conducteur répond enfin : « Je sais pas moi... une grenouille? »

Partager cet article
Repost0
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 00:00

 

L'amour, une route...
 

L'amour n'est pas tout fait. Il se fait.

Il n'est pas robe ou costume prêt-à-porter, mais il est pièce d'étoffe à tailler, à monter et à coudre.

Il n'est pas appartement, livré clefs en main, mais il est maison à concevoir, à bâtir, à entretenir, et souvent à réparer.

I1 n'est pas sommet vaincu, mais départ de la vallée, escalades passionnantes, chutes dangereuses, dans le froid de la nuit ou la chaleur du soleil éclatant.

Il n'est pas un solide ancrage au port du bonheur, mais levée d'ancre et voyage en pleine mer, dans la brise ou la tempête.

Il n'est pas un OUI triomphant, énorme point final qu'on écrit en musique, au milieu des sourires et des bravos, mais il est multitude de « oui » qui pointillent la vie, parmi une multitude de « non » qu'on efface en marchant.

Ainsi être FIDÈLE, vois-tu, ce n'est pas : ne pas s'égarer, ne pas se battre, ne pas tomber, c'est toujours se relever et toujours marcher. C’est vouloir poursuivre jusqu'au bout, le projet ensemble préparé et librement décidé.

C'est faire confiance à l'autre au-delà des ombres de la nuit. C'est se soutenir mutuellement au-delà des chutes et des blessures. C'est avoir foi en l'Amour tout-puissant, au-delà de l'amour. — Michel Quoist (Petites douceurs pour le cœur, p. 36)


Pensée de la semaine : Savez-vous quand dire « je t’aime » à votre partenaire? Avant que quelqu’un d'autre ne le lui dise…



Petites douceurs pour le cœur est maintenant disponible en Europe
via
Libre Entreprise et Amazone.






Hymne aux gens seuls 

À vous mes frères
À vous mes amies
C’est à vous que je dédie cette ode
L’ode des gens seuls
La ritournelle des gens qui n’ont pas d’amoureux
La rengaine des gens qui ne sont pas l’amour de quelqu’un
La mélopée de ces gens qui ont aimé
Et qui, malgré eux, ont perdu cet amour.
Ces gens qui voudraient aimer
Qui ont peur de mal aimer ou de souffrir
Qui sourient à leur liberté
Mais pleurent leur solitude
Ces gens qui ont mal chaque fois
Qu’on fête les amoureux
Qu’on fête de façon démesurée et mercantile
Toutes ces fêtes qui devraient être
Une offrande, un sourire et de la joie
Ces gens transpercés par les noces d’or qu’ils n’auront plus
Ces gens qui, à table, font le nombre impair
Qui, dans les voyages, sont dérangeants
Gênent les couples établis et sûrs d’eux
Enfin quelquefois surtout en façade
Afin de masquer leur désastre affectif.
Sans doute sont-ils des parias
Les restaurants ont des tables de deux
De quatre ou plus, jamais pour une personne.
Mais souvent leur douleur
N’est pas que d’être seuls
Leur chemin de vie est hanté
Par leurs pertes et leurs cassures
Par un passé qui fait encore mal
Et qui rend un futur aléatoire et angoissant.
Et pourtant ils écrivaient aussi des poèmes d’amour
Il ne leur reste plus que l’amour de la poésie.

Franz Du Moulin

 


Faites un saut sur la page Textes inspirants pour y lire le très beau texte de Jacques Salomé : Je m'engage.





Dans votre vie amoureuse, quelle sorte de bateau êtes-vous?


 

Je connais des bateaux 

 

Écoutez cette magnifique chanson
de Marie-Anik Rétif.


 

Merci Kris de cette belle découverte!
(Blog Se souvenir des belles choses)  














 
  Je connais des bateaux qui restent dans le port
De peur que les courants les entraînent trop fort.
Je connais des bateaux qui rouillent dans le port
À ne jamais risquer une voile au dehors.
 

Je connais des bateaux qui oublient de partir
Ils ont peur de la mer à force de vieillir.
Et les vagues, jamais, ne les ont séparés,
Leur voyage est fini avant de commencer.

Je connais des bateaux tellement enchaînés
Qu'ils en ont désappris comment se regarder.
Je connais des bateaux qui restent à clapoter
Pour être vraiment surs de ne pas se quitter.

Je connais des bateaux qui s'en vont deux par deux
Affronter le gros temps quand l'orage est sur eux.
Je connais des bateaux qui s'égratignent un peu
Sur les routes océanes où les mènent leurs jeux.

Je connais des bateaux qui n'ont jamais fini
De s'épouser encore chaque jour de leur vie,
Et qui ne craignent pas, parfois, de s'éloigner
L'un de l'autre un moment pour mieux se retrouver.

Je connais des bateaux qui reviennent au port
Labourés de partout mais plus graves et plus forts.
Je connais des bateaux étrangement pareils
Quand ils ont partagé des années de soleil.

Je connais des bateaux qui reviennent d'amour
Quand ils ont navigué jusqu'à leur dernier jour,
Sans jamais replier leurs ailes de géants
Parce qu'ils ont le cœur à taille d'océan.
 

 
Paroles et Musique: Marie-Annick Rétif





La blague du blog  


Arthur a 90 ans. Il a joué au golf tous les jours depuis sa retraite, il y a 25 ans. Un jour, il rentre chez lui complètement découragé et dit à sa femme :

— C'est fini, j’abandonne le golf. Ma vue est rendue si mauvaise... Après que j'ai frappé la balle, je ne peux pas voir où elle va.
— Pourquoi n'amènerais-tu pas mon frère avec toi?
— Ton frère a 103 ans, répond Arthur, il ne peut pas m'aider.
— Il a peut-être 103 ans, dit sa femme, mais il a une vision parfaite!

Alors, le lendemain, Arthur se rend au terrain de golf avec son beau-frère. Il place sa balle sur le tee, s'élance, frappe puis cherche la balle au loin. Il se tourne vers son beau-frère :
— As-tu vu où est allée ma balle ?
— Bien sûr que je l'ai vue. Ma vision est parfaite.
— Excellent! Où est-elle ?
— M'en rappelle plus...
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 00:00

L’amour prend naissance en soi

Si je souffre du fait que quelqu'un ne m'aime pas suffisamment, ce n'est pas son manque d'amour qui me fait souffrir, c'est plutôt mon manque d'amour envers moi-même, c'est le manque de générosité que je m'accorde personnellement qui crée cette peine.

Ne sachant pas m'aimer suffisamment, j'en réclame auprès des autres; je m'invente des attentes qui ne seront jamais comblées. Je cherche cet amour à l'extérieur de moi. Cela signifie que mon amour pour moi-même est déficient.


Prends grand soin de toi car l'amour prend naissance en toi. Pour pouvoir le partager, tu dois d'abord le nourrir respectueusement sans t'apitoyer sur tes malheurs.

Accorde-toi tout l'Amour que Dieu lui-même t'accorderait, dans Son infinie bonté. Pardonne-toi tes erreurs. Donne-toi toujours une seconde chance comme celle que tu alloues aux autres. Sois patient avec toi-même et aime-toi avec compassion.
(Petites douceurs pour le cœur, p. 55)

Pensée de la semaine : Vous valez aux yeux des autres ce que vous croyez valoir à vos propres yeux.





Lecture complémentaire  


Tomber en amour avec soi

Êtes-vous toujours en quête de l’âme sœur? Passez-vous votre temps à vous demander si vous aimez la bonne personne? Avez-vous perdu tout espoir de ne jamais tomber amoureux après des échecs répétés?

Il se pourrait qu’à votre insu, vous soyez à la recherche de vous-même, à la recherche de toutes ces parties de vous que vous avez perdues en chemin, ou que vous n’avez jamais découvertes. Il se pourrait que vous soyez à la recherche de votre âme.

Ce serait tellement une bonne nouvelle, car, enfin, votre errance serait finie, vous pourrez revenir chez vous dans votre propre cœur et, au sens fort des mots, tomber amoureux de vous-même. En fait, c’est seulement grâce à cette histoire d’amour avec soi, que nous devenons capable de rencontrer l’autre avec ses beautés et ses imperfections.

Continuez la lecture de ce merveilleux texte 
en cliquant ici.



Voici également un autre très beau texte à lire : Pour me faire aimer... 





  M'envoyer des fleurs


       Cliquez sur la flèche verte







         


Artiste : Sandrine Kiberlain
/ Album: Manquait plus qu'ça      


J'ai décidé
De m'faire du bien
De m'faire couler un bain
D'étaler toutes mes photos d'moi
De les commenter de haut en bas
J'vais m'envoyer des fleurs
Me parler que de moi
Des éloges à haute voix
Des roses pour me féliciter
D'être moi

J'ai décidé
De m'regarder
De m'éplucher dans le miroir
De dévoiler tous mes atouts
De m'adorer de bout en bout
J'vais m'envoyer des fleurs
Me parler que de moi
Des éloges à haute voix
Des roses pour me féliciter
D'être moi

J'ai décidé
De m'désirer
De m'inventer des tentations
De crouler sous mes émotions
De devenir mon obsession
J'vais m'envoyer des fleurs
Me parler que de moi
Des éloges à haute voix
Des roses pour me féliciter
D'être moi

Des roses, des roses que je ne t'enverrai pas
Des roses, des roses que je ne t'enverrai pas





La blague du blog  


Le lave-vaisselle de Colette brise alors elle appelle un réparateur. Devant travailler le lendemain, elle lui précise : « Je laisserai la clé sous le paillasson. Réparez la machine, laissez la facture sur la table, je vous enverrai un chèque.  Au fait, ne vous inquiétez pas pour mon chien Fido, il ne vous fera aucun mal. Mais quoiqu’il arrive, ne parlez pas à mon perroquet. J’insiste bien : ne parlez pas à mon perroquet. »

Lorsque le réparateur arrive à l'appartement le lendemain, il est accueilli par un énorme chien qui n'a vraiment pas l'air commode du tout. Mais, comme Naomi avait dit, le chien est resté couché dans son coin sans se préoccuper du réparateur.

Le perroquet, par contre, le rend complètement dingue. Il crie sans arrêt, lance des jurons et le traite de tous les noms.

Au bout d'un certain temps le dépanneur, n'en pouvait plus, lui crie : «
Ta gueule, connard de volaille! »

E
t au perroquet de répondre : « Vas-y Fido, attaque! » 

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 23:00

Rien n'est plus fort que l'amour

L’amour est plus fort que tout. Même si la vie vous a parfois déçu, même si des gens vous ont blessé, même si vous croyez à tout jamais l’espoir perdu, sachez que l’amour saura tout réparer si vous le laissez entrer dans votre cœur. L’amour pardonne tout, efface tout et redonne confiance.

Si vous cessez de vous apitoyer sur les erreurs du passé et si vous acceptez d’abandonner les craintes de l’avenir, vous faites un premier pas pour trouver l’amour, car l’amour ne peut cohabiter avec les reproches, la colère et la peur. L’amour fait oublier les souffrances et supprime la haine.

L’amour est une émotion qui ne cherche pas à être comprise, mais seulement ressentie et partagée. Si vous cherchez l’amour, commencez par le donner, le répandre autour de vous, l’irradier du plus profond de votre être et c’est alors qu’il viendra vers vous, comme attiré par son semblable.
(Petites douceurs pour le cœur, p. 121)




Lecture complémentaire  


Que l'amour soit ton bouclier!


Je vous invite à lire ou à écouter ce merveilleux texte qui parle d'Amour!

Version PDF ou version audio

 
 

Que l'amour
soit ton
bouclier!




  La philosophie de vie




  


L'Univers infini dans lequel je me trouve est complet et parfait, quoique ma vie évolue constamment. Il n'existe ni début ni fin, mais seulement un cycle éternel de substance et d'expériences. Rien dans la vie n'est statique, car chaque instant se manifeste par sa nouveauté et sa fraîcheur. Je suis un avec la Puissance qui m'a créé et qui m'a donné le pouvoir de créer mes propres expériences. Je me réjouis de savoir que je suis le maître de mon esprit. Chaque instant de la vie est un nouveau départ et nous démarque du passé. Ce moment même est un point de départ pour moi, ici et maintenant. Tout est bien dans le monde qui est le mien. (Louise Hay - Transformez votre vie)
 




La blague du blog  

Toto rentre du jardin où il était en train de jouer avec son lance-pierres :
 
— Papa! Maman... Vous vous demandiez quand vous alliez faire connaissance avec les nouveaux voisins, je peux vous dire que c'est dans deux minutes.

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 23:00


Ce bulletin a été publié le 1er janvier 09 et est également classé sous le thème : Noël/Jour de l'an



 

Souriez au suivant...

Un jour, je marchais dans la rue et j’ai souri à quelqu’un. Quand il m’a souri à son tour, je me suis rendu compte que c’était moi qui avais déclenché ce sourire. Et j’ai alors vite réalisé la valeur de ce petit geste. Alors, si vous sentez un sourire s’esquisser sur vos lèvres, encouragez-le. Offrez-le ! Quelqu’un, quelque part, en a besoin.

(Petites douceurs pour le cœur, p. 181)




Pensée de la semaine : N'attendez pas d'être heureux pour sourire. Souriez plutôt afin d'être heureux.





 

Le sourire est comme le parfum d’une fleur qui embaume le milieu où elle se trouve. La fleur ne se préoccupe pas de savoir qui aura le bonheur de savourer son parfum, elle parfume voilà tout. Pour le sourire, faisons de même : sourions. Extrait du eBook écrit par Saélà : La révolution du sourire juste (PDF - 40 pages)

Relaxation dirigée : Installez-vous confortablement, détendez votre visage, sentez un sourire apparaître sur vos lèvres, ressentez le plaisir et la détente que vous apporte ce sourire. Cliquez sur la petite flèche pour écouter la suite de cette belle méditation. (8:06) - Trouvée sur le site de Saélà.

 




Réflexion supplémentaire

 

Le cercle de la joie

Un jour, un paysan se présenta à la porte d'un couvent et frappa énergiquement. Quand le frère portier ouvrit la lourde porte de chêne, le paysan lui montra, souriant, une magnifique grappe de raisin.

« Cher frère portier, dit le paysan, sais-tu à qui je veux offrir cette grappe de raisin, la plus belle de ma vigne? »

— Sans doute au Père Abbé ou à quelque moine du couvent!

— Non, à toi!

— À moi? Le frère portier en devint tout rouge de joie.

— C'est vraiment à moi que tu veux la donner?

— Bien sûr, parce que tu m'as toujours reçu avec amitié et tu m'as aidé quand je te le demandais. Je voudrais que cette grappe de raisin t'apporte un peu de joie. »

Et la joie simple et franche qu'il voyait sur le visage du frère portier l'illuminait lui aussi tout autant. Le frère portier posa la grappe bien en vue et passa la matinée à l'admirer. C'était vraiment une grappe étonnante. Et puis, à un moment donné, lui vint une idée : « Pourquoi ne pas porter cette grappe au Père Abbé, pour lui donner un peu de joie à lui aussi? »

Il prit la grappe et l'apporta au Père Abbé. Celui-ci fut sincèrement heureux. Mais il se souvint qu'il y avait dans le couvent un vieux frère malade et il pensa : « Je vais lui apporter la grappe. Ça lui donnera un peu de réconfort. »

Ainsi la grappe émigra de nouveau. Mais elle ne resta pas longtemps dans la cellule du frère malade. Celui-ci, en effet, pensa que la grappe ferait aussi la joie du frère cuisinier, qui passait ses journées à suer derrière ses marmites, et il la lui fit parvenir.

Mais le frère cuisinier la remit au frère sacristain, afin qu'il ait, lui aussi, un peu de joie. Ce dernier la porta à un autre. Et ainsi de suite, jusqu'à ce que la grappe revint au frère portier, pour lui donner un peu de joie... Ainsi se referma le cercle. Un cercle de joie!

L'amour est l'unique trésor qui se multiplie quand on le divise; c'est l'unique cadeau qui augmente au fur et à mesure qu'on en soustrait une part.

Texte pris sur le blog Émergence du cœur





Écoutez cette magnifique chanson de Mario Pelchat :

Bonne et heureuse année!

« À ceux qui possèdent le détachement de l'esprit
et à ceux qui  soignent les corps ou les âmes;

« À ceux dont le cœur bat généreusement
et à tous ceux qui, luttant pour la justice, veulent établir le règne de la paix;

« À tous ceux qui sont purs dans leurs pensées et leur amour.

« Bonne et heureuse année à vous tous qui donnez un sens divin à l'humanité! »

(Petites douceurs pour le c
œur, p. 18)





La blague du blog (Lise Dion - L'ordinateur)
 

 

Partager cet article
Repost0

Bienvenue Sur Mon Blog!

  • Nicole Charest
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.

Rechercher Dans Ce Blog

La pensée du jour

 

Collection « Petites douceurs »

 

Petites douceurs
pour le coeur
 eBooks gratuits
   

    

icone-pour-blog-copie-1.gif

Les diapos « Petites douceurs »


montage_diapos.gif