Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Partager cet article

Repost0
Publié par Nicole Charest - dans Spirituel-Essentiel
/ / /
 

Sachez que tous les états d'être sont naturellement communicatifs. Prenez conscience que la façon dont vous vous sentez affecte les gens qui vous entourent, que vous ayez des interactions avec eux ou non. Vous êtes tel un phare pour votre être. Irradiez la joie. Irradiez l'amour. Irradiez la Lumière que vous êtes. Diffusez votre bonheur dans le monde et vous le transformerez cent fois plus que si vous dégagiez de la pitié, de la peine ou de l'angoisse face à la souffrance des autres.

– Source : Les Semences du Messie, par Story Waters

 
 
 
 
 
 
 

Version diaporama en cliquant ici

 

 

 

 
 
 
 
 
 



Quoi de mieux qu'une petite histoire pour nous faire vraiment
bien comprendre comment fonctionnent les pensées...


Cliquez sur l'image pour lire : Les oiseaux blancs, les oiseaux noirs.












Pour imprimer les 3 textes ci-dessous, cliquez sur l'imprimante ou ici.
Partagez-les avec des personnes hospitalisées ou qui n'ont pas d'ordinateur...



 

Le pouvoir de la bénédiction

 

Juste avant que Thomas Edison ne meure, on lui avait demandé : « Qu’est-ce que l’électricité ? » Il avait alors répondu : « Je ne le sais pas. Elle est, servez-vous-en ! » Il en est de même de la bénédiction : ça marche, qu’importe le pourquoi ! 

Mais que veut dire le mot Bénir ? Pourquoi bénir ? Quoi bénir ? 

Tout d’abord, le verbe Bénir signifie « dire du bien, vouloir le bien, voir le bien, penser le bien ou souhaiter le bien. C’est envelopper de lumière une situation ou un individu. Il n’a donc pas l’unique connotation spirituelle connue. Quant au verbe Harmoniser, il veut simplement dire « rendre harmonieux ». 

Voici quelques-uns de ses bienfaits : 

— La bénédiction nous enlève tout le stress, tout le poids d’une situation. Nous n’avons plus à penser aux solutions, à chercher comment résoudre une situation à tenter de trouver l’issue ou la solution. C’est comme si nous pouvions délier de l’intérieur toutes situations non harmonieuses pour établir l’harmonie totale et parfaite. 

— La bénédiction génère en nous une grande paix, une force tranquille et une formidable énergie. 

— La bénédiction vient à bout de toutes les résistances, elle anéantit les obstacles qui se dressent sur notre chemin et nous permet de changer le cours des choses dans l’harmonie.

— La bénédiction multiplie les choses positives dans nos vies et nous permet de nous doter d’une plus grande solidité intérieure.

— La bénédiction nous permet d’aider quelqu’un à distance, de pacifier les autres et de voir se produire l’impossible. 

Dans quels domaines l’appliquer ? 

Sur les plans spirituel, mental, personnel, physique, professionnel, financier, matériel, relationnel, amoureux, familial, etc. 

Comment et quoi bénir ? 

Il s’agit tout simplement de répéter cette phrase : « Je bénis et j’harmonise » et de rajouter le sujet ou l’objet que vous voulez bénir. 

Exemples :

Je bénis et j’harmonise ma sérénité ; Je bénis et j’harmonise ma vie en général ; Je bénis et j’harmonise mon passé, mon pouvoir de guérir, ma santé, ma vie professionnelle, mes projets, ma liberté financière, mes placements, ma maison, mes relations familiales, mes amitiés, ma vie amoureuse, mes activités, etc. 

Vous pouvez aussi bénir les autres (ex. : Je bénis et j’harmonise la santé de Paul ; je bénis et j’harmonise la réussite scolaire de Marie, etc. Ce faisant, vous vous bénirez vous-même car nos pensées nous marquent d’abord, avant de marquer l’autre. Elles génèrent tout le bien ou le mal, tout le positif ou le négatif qu’elles portent en elles. 

Bref, nous pouvons tout bénir, sans exception : les personnes, les objets, les situations et ce, où que nous soyons. C’est un outil extraordinaire qui peut transformer toutes les facettes de notre vie. 

Madeleen DuBois, auteure Le Pouvoir de la bénédiction









 

Le simple art de bénir !

Au réveil, bénissez votre journée car elle déborde déjà d'une abondance de biens que vos bénédictions font apparaître. Car bénir signifie reconnaître le bien infini qui fait partie intégrante de la trame même de l'univers. Il n'attend qu'un signe de nous pour se manifester.

En croisant les gens dans la rue, dans le bus, sur votre lieu de travail, bénissez-les tous. La paix de votre bénédiction sera la compagne de leur chemin, et l'aura de son discret parfum, une lumière sur leur route. Bénissez ceux que vous rencontrez dans leur santé, dans leur travail, leur joie, leur relation au divin, à eux-mêmes et aux autres.

Bénissez-les dans leur abondance et dans leurs finances. Bénissez-les de toutes les façons concevables, car de telles bénédictions ne sèment pas seulement les semences de la guérison mais, un jour, jailliront comme autant de fleurs de joie dans les espaces arides de votre propre vie. 

À l'instant même où quelqu'un exprime la moindre agressivité, colère ou manque de bonté à votre égard, répondez avec une bénédiction silencieuse. Bénissez-les totalement, sincèrement, joyeusement, car de telles bénédictions sont un bouclier qui les protège de l'ignorance de leurs méfaits, et détourne la flèche qui vous est adressée. 

Bénir signifie désirer et vouloir inconditionnellement, totalement et sans réserve aucune, le bien illimité pour les autres et les évènements de la vie en puisant aux sources les plus profondes et les plus intimes de votre être. Cela signifie révérer et considérer avec un émerveillement total ce qui est toujours un don du Créateur et cela, quelles que soient les apparences. Celui qui est porté par votre bénédiction est mis à part, consacré, entier.

Bénir signifie invoquer la protection divine sur quelqu'un ou quelque chose, penser avec une reconnaissance profonde à elle, l'évoquer avec gratitude. Cela signifie encore appeler le bonheur sur quelqu'un encore que nous ne soyons jamais la source de la bénédiction, mais simplement le témoin joyeux de l'abondance de la vie. 

Bénir tout et tous, sans discrimination aucune, constitue la forme ultime du don, car ceux que vous bénissez ne sauront jamais d'où vient ce rayon de soleil qui soudain perça les nuages de leur ciel, et vous serez rarement témoins de cette lumière dans leur vie. 

Quand dans votre journée, quelque événement inattendu vous bouleverse, vous autant que vos plans, éclatez en bénédictions, car la vie est en train de vous apprendre une leçon, même si sa coupe peut vous sembler amère. Car cet événement que vous pensez être si indésirable, vous l'avez en fait suscité, afin d'apprendre la leçon qui vous échapperait si vous hésitiez à le bénir. Les épreuves sont des bénédictions cachées, et des cohortes d'anges suivent leurs traces. 

Bénir signifie reconnaître une beauté omniprésente cachée aux yeux matériels. C'est activer la loi universelle de l'attraction qui, du fond de l'univers, amènera dans votre vie exactement ce dont vous avez besoin dans le moment présent pour grandir, progresser, et remplir la coupe de votre joie. 

Quand vous passez devant une prison, bénissez ses habitants dans leur innocence et leur liberté, leur bonté, la pureté de leur essence et leur pardon inconditionnel. Car on ne peut qu’être prisonnier de l’image qu’on a de soi-même, et un homme libre peut marcher sans chaînes dans la cour d’une prison, tout comme les citoyens d’un pays libre peuvent être prisonniers quand la peur se tapit dans leur pensée.

 

Quand vous passez devant un hôpital, bénissez ses patients dans la plénitude de leur santé, car même dans leur souffrance et leur maladie, cette plénitude attend simplement d'être découverte. Et quand vous voyez une personne en pleurs ou apparemment brisée par la vie, bénissez-la dans sa vitalité et sa joie : car les sens ne présentent que l'inverse de la splendeur et de la perfection ultimes que seul l'œil intérieur peut percevoir. 

Il est impossible de bénir et de juger en même temps. Alors maintenez en vous ce désir de bénir comme une incessante résonance intérieure et comme une perpétuelle prière silencieuse, car ainsi vous serez de ceux qui procurent la paix et un jour, vous découvrirez partout la face même de Dieu. 

Et par-dessus tout, n'oubliez pas de bénir cette personne merveilleuse, totalement belle dans sa vraie nature, et si digne d'amour que vous êtes.

 

Pierre Pradervand, sociologue suisse, auteur et animateur de ressourcement
Visitez son site sur l'art de bénir :
http://www.gentleartofblessing.org/fr/

 









 

L’Amour est la clé. La bénédiction est la porte qui s’ouvre.

Tous ceux qui ont essayé sincèrement la bénédiction ont pu constater son effet « magique ». Quels que soient votre situation, le problème à résoudre, la difficulté à surmonter, que ce soit matériel, affectif, maladie, psychologique, quels que soient votre désir, aspiration, la bénédiction est votre alliée, une alliée très puissante. La bénédiction est une amie qui peut déplacer les montagnes, vaincre une armée entière d’ennemis (pensées et sentiments négatifs). La bénédiction est l’arme de l’amour et du bonheur. La bénédiction est divine.

Au début du traitement par la bénédiction, si vous vous sentez incapable de bénir le problème lui-même et les personnes qui y sont mêlées, commencez par bénir les êtres que vous aimez. Faites-le avec passion. Bénissez vos proches, puis vos voisins, vos amis, vos collègues. Vous allez vous sentir entraîner par ce désir de bénir. Continuez, étendez votre bénédiction aux personnes croisées dans la rue, le métro, le super marché. Bénissez encore et encore. Laissez l’enthousiasme qui vous envahit, vous guider. Bénissez les lieux, bénissez les événements, bénissez-vous, bénissez tout ce que vos yeux voient, bénissez tout ce que vos oreilles entendent, bénissez tout ce que vous touchez, bénissez tout ce à quoi vous pensez. Bénissez, bénissez sans vous arrêter. 

Lorsque vous commencez à bénir, il se passe bien des choses en votre esprit. Déjà, le fait de dire la bénédiction vous détourne un peu de votre problème quel qu’il soit. N’oubliez pas que plus vous pensez à une chose, plus vous l’alimentez. En pensant à votre difficulté, vous l’alimentez. En bénissant, en détournant votre attention de ce qui ne vous convient pas pour vous tourner vers une pensée d’amour, non seulement vous cessez de nourrir la difficulté, mais vous activez en vous des vibrations plus hautes, correspondant mieux à vos aspirations et désirs. Par voie de conséquence, comme vous élevez vos vibrations, vous laissez votre vie s’harmoniser.

Lorsque vous bénissez, vous faites un travail spirituel dans l’amour d’harmonisation avec vous-même, les autres, la vie, votre vie. L’univers entier semble alors devenir votre ami. Cela n’a rien de miraculeux. C’est simplement la loi de cause à effet qui agit à chaque instant.

Avez-vous des embarras financiers ? Quelle qu’en soit la cause, bénissez et vous ouvrirez la porte de votre conscience et de votre vie à l’abondance dans votre vie.

Cherchez-vous un emploi ? Bénissez et vous serez guidé vers une place idéale pour vous.

Vivez-vous des situations tendues, des querelles ? Bénissez et vos rapports avec les autres s’harmoniseront. Ceux qui vous posent problème changeront, ou seront éloignés de vous ou vous ne réagirez plus pareil vis-à-vis de leurs vilenies. 

Votre corps est-il souffrant ? Bénissez, bénissez aussi votre corps, bénissez l’endroit qui souffre. Votre corps répondra à votre bénédiction. Chaque cellule qui le constitue répond à chaque instant à vos pensées. 

Votre vie manque-t-elle d’amour partagé, d’amitié ? Souffrez-vous de solitude ? Bénissez encore et toujours. En bénissant, vous allez attirer à vous les pensées et sentiments qui vont vous permettre de rencontrer les êtres qui vous conviennent.

Votre mal est-il indéfinissable ? Un vide que vous n’arrivez pas à combler ? Un malaise ? Une angoisse ? Bénissez, oui bénissez. Ce vide, ce manque, ces angoisses, sont les réactions de votre mental qui ne sait pas réagir à l’appel de votre Âme. Comblez ce vide par l’amour divin. Laissez cette angoisse et ce mal-être se dissoudre dans la puissance de la bénédiction.

La liste pourrait être longue. La bénédiction est une aide super puissante dans tous les cas. Et même si tout va bien pour vous, prenez l’habitude de bénir aussi. Cela ne fera qu’embellir votre état de conscience.

Ne dites pas que cela ne peut pas fonctionner. Bien d’autres ont prouvé l’efficacité de la bénédiction. Ne remettez pas au lendemain. Ne redoutez rien. Il n’existe aucune contre indication, aucun effet secondaire indésirable. 

Lorsque vous bénissez vous transformez ce que vous croyiez être l’ennemi (pensées, sentiment, l’autre, la situation, etc.) en ami. Ce qui, en apparence vous nuisait, se transforme pour votre plus grand bien. Cela simplement parce qu'en bénissant vous retirez le pouvoir de l’illusion de la matière afin de laisser s’épanouir la véritable Puissance qui est Divine.

Évitez l’excuse que va vous suggérer votre mental qui va vous faire penser : « je ne peux pas maintenant, je vais trop mal, je le ferai lorsque ça ira mieux ». Lorsque vous êtes malade, attendez-vous d’être guéri avant de prendre vos médicaments ? Non évidemment. Vous vous soignez lorsque la maladie est là. Alors, il en est de même pour les maladies de la Vie, c’est lorsque cela va mal qu’il faut agir. Et lorsque cela va bien, continuer à progresser sur le bon chemin.

Bénir est simple. Dites : « Untel je te bénis », « je bénis mon corps », « je bénis ce lieu », « je bénis ma maison », « je bénis ce médicament », « je bénis cette situation », etc. Faites dans la conscience de ce que vous faites. Ne dites pas « je te bénis » en étant aux aguets du résultat. Vous bénissez, alors pensez à ce que vous faites à l’instant présent : une bénédiction. 

Faites-le réellement avec foi, intensité. Au début, vos bénédictions seront peut-être tièdes, mais au fur et à mesure, vous le ferez plus ardemment.

L’Amour est la clé. La bénédiction est une porte qui s’ouvre sur une autre dimension de la conscience, de la Vie.

 

Auteur : Micheline Ruch, Extrait de son livre L'Alchimie du Bonheur - Et si les Licornes existaient

 
 

 

 

Partager cet article

Repost0
Publié par Nicole Charest - dans Spirituel-Essentiel
/ / /

 

  En support à la philosophie spirituelle du Ho'oponopono,
voici deux diaporamas, également offerts en version vidéo.
Je vous invite aussi à consulter ma page ZÉRO LIMITE 
qui se veut un complément de celle-ci.

Bon visionnement !

 
 
Pour télécharger les versions complètes et originales
de ces 2 pièces, cliquez ici
 
 
 
 
 
 

 

 

null null
 
 
Le texte présenté dans le diaporama « S'autoguérir par Ho'oponopono » est extrait ou inspiré du livre : Demandez à l'univers et est publié avec la permission des Éditions Le Dauphin blancCet ouvrage, qui regorge d'exemples et d'exercices concrets, apporte un éclairage nouveau sur la célèbre méthode Ho’oponopono. Remerciements sincères à Maryse Gilbert pour sa précieuse collaboration à la révision du texte. 
  
Le texte présenté dans le diaporama « Ho'oponopono » est extrait d'un ebook trouvé sur le site Éveil et santé et téléchargeable en deux fichiers : Partie 1 / Partie 2

 

 

 null

   youtube

 

 

 

 

 

 

 

 null

    youtube 

 

 

 
Voici une vidéo différente et très entraînante
Composition de Michel Bellens - Belgique
 
Ci-dessous, deux entrevues avec le Docteur Luc Bodin, cancérologue

xxxxxxxx

 
 
 
 

 

Le site Éveil et Santé vous offre 2 outils pour mieux maîtriser l'art du Ho'oponopono.

1) Il s'agit d'un jeu de 8 cartes. Chacune représente une idée clé de la pratique.
2) Un CD où Maria-Élisa Graciet-Hurtado explique plus en détails le Ho'oponopono.

Obtenez tous les renseignements en visitant leur blogue : Ho'oponopono. Un chemin vers la conscience. 

 
 
 
 
 
 
Vous y découvrirez également cette belle vidéo 
 
Si vous désirez imprimer le texte, cliquez ici.
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 

 
 

Golfe du Mexique / Méditation Mondiale

Dr Masaru Emoto, le scientifique du Japon qui a fait toutes les recherches et publications sur les caractéristiques de l’eau et la façon dont, entre autres, l’eau répond physiquement aux émotions, a proposé une prière pour la situation du Golfe du Mexique.

À l’heure actuelle, la plupart d’entre nous ressentent surtout l’émotion de la colère quand nous considérons ce qui se passe dans le Golfe. L’émotion est justifiée, cependant on peut être d’une plus grande aide à notre planète et ses formes de vie, si sincèrement, avec force et humilité, nous affirmons la prière que le Dr Emoto lui-même propose :

« J’envoie l’énergie d’amour et de gratitude à l’eau et toutes les créatures vivant dans le golfe du Mexique et de ses environs. Pour les baleines, les dauphins, les pélicans, poissons, crustacés, le plancton, les coraux, les algues et tous les êtres vivants… Je suis désolé(e). S’il vous plaît pardonnez-moi. Je vous remercie. Je vous aime. »

Nous ne sommes pas impuissants. Nous sommes puissants. Notre énergie unie, exprimant cette prière quotidienne, plusieurs fois par jour, peut littéralement renverser le cours des choses !

Nous n’avons pas besoin de savoir comment, juste de reconnaître que la puissance de l’amour est plus grande que toute la puissance active dans l’Univers aujourd’hui !

 

 

Ho'Oponopono

I'm sorry, please forgive me,
I thank you and I love you.
I'm sorry, please forgive me,
I thank you and I love you.

These are the special words
God sent to us all
These are the magic words
God gave to us all.

 

 

Ho'oponopono
Ho'oponopono
Ho'oponopono
Ho'oponopono

 

 

Je suis désolé-e
Pardonne-moi SVP
Je te remercie
Et je t'aime. 
                                                         
Ce sont des mots spéciaux
Que Dieu nous a envoyés
Ce sont des mots magiques
Que Dieu nous a donnés à tous.

 

 

 


Par Joe Vitale  

 


Il y a deux ans, j’ai entendu parler d’un thérapeute d’Hawaii qui a guéri une salle complète de patients aliénés criminels — sans ne jamais voir aucun d’eux. Le psychologue étudiait le dossier d’un interné et ensuite regardait en lui-même pour voir comment il avait créé la maladie de cette personne. À mesure qu’il s’améliorait lui-même, le patient s’améliorait. 

Quand j’ai entendu cette histoire pour la première fois, j’ai pensé que c’était une légende urbaine. Comment quelqu’un pouvait-il guérir quelqu’un d’autre en se guérissant lui même? Comment même le meilleur maître de l’auto-amélioration pouvait-il guérir l’aliéné criminel? 

Ça n’avait pas de sens. Ce n’était pas logique. J’ai donc rejeté cette histoire. Cependant, je l’ai entendue de nouveau un an plus tard. J’ai entendu dire que le thérapeute avait utilisé un procédé de guérison hawaïen appelé Ho’oponopono. 

Je n’en avais jamais entendu parler, pourtant je ne pouvais laisser cela me sortir de l’esprit. Si l’histoire était vraie, je devais en savoir davantage. 

J’avais toujours compris que « responsabilité totale » signifiait que j’étais responsable de ce que je pensais et de ce que je faisais. Au-delà de ça, je n’y étais pour rien. 

Je crois que la plupart des gens considèrent la responsabilité totale de cette façon-là. Nous sommes responsables de ce que nous faisons, pas de ce que n’importe qui d’autre fait, mais cela est faux. 

Le thérapeute hawaïen qui a guéri ces personnes malades mentales allait m’enseigner une nouvelle perspective avancée sur la responsabilité totale. 

Il s'appelle Dr Ihaleakala Hew Len. Nous avons probablement passé une heure à parler lors de notre premier appel téléphonique. Je lui ai demandé de me raconter toute l’histoire de son travail en tant que thérapeute. Il a expliqué qu’il avait travaillé quatre ans à l’hôpital de l’État d’Hawaii. Cette salle où ils gardaient les malades mentaux criminels était dangereuse. 

Des psychologues quittaient chaque mois. Le personnel prenait beaucoup de congés de maladie ou s’en allait, tout simplement. Les gens marchaient dans cette salle en gardant le dos contre le mur, craignant d’être attaqués par les patients. Ce n’était pas un endroit agréable où vivre, travailler ou venir en visite. 

Le Dr Len m’a dit qu’il ne voyait jamais ses patients. Il accepta d’avoir un bureau et de voir les dossiers. Pendant qu’il regardait les dossiers, il travaillait sur lui-même. À mesure qu’il travaillait sur lui-même, les patients commençaient à guérir. 

« Après quelques mois, des patients à qui l’on avait dû mettre des entraves furent autorisés à marcher librement, m’a-t-il dit. D’autres, qui avaient dû être lourdement médicamentés commencèrent à abandonner leurs médicaments. Et ceux qui n’avaient aucune chance d’être relâchés furent libérés. » J’étais stupéfait. « Pas seulement cela, poursuivit-il, le personnel commença à se plaire à venir travailler. L’absentéisme et le roulement du personnel prirent fin. Nous avons fini par avoir plus de personnel que nous en avions besoin parce que les patients étaient relâchés et que tout le personnel se présentait pour travailler. Aujourd’hui, cette salle est fermée. » 

C'est là que je devais poser la question d'un million de dollars : « Qu'est-ce que vous faisiez en vous-même qui amenait ces gens à changer? » 

« Tout simplement, je guérissais la partie de moi qui les avait créés », a-t-il dit.

Je ne comprenais pas. Le Dr Len a expliqué que la responsabilité totale pour votre vie signifie que tout dans votre vie — simplement parce que c'est dans votre vie — est de votre responsabilité. En un sens littéral, le monde entier est votre création. 

Ouais. Cela est difficile à avaler. Être responsable de ce que j'ai dit ou fait est une chose. Être responsable de ce que chacun dans ma vie dit ou fait est une tout autre chose. Pourtant, la vérité, c'est que si vous assumez la complète responsabilité de votre vie, alors tout ce que vous voyez, entendez, goûtez, touchez ou expérimentez de quelque façon est de votre responsabilité parce que c'est dans votre vie. 

Cela signifie que les activités terroristes, le président, l'économie — quoi que ce soit que vous expérimentez et que vous n'aimez pas —, c'est à vous qu'il revient de les guérir. Ils n'existent, pour ainsi dire, que comme des projections venant de l'intérieur de vous. Le problème n'est pas leur, il est vôtre et pour les changer, vous avez à vous changer. 

Je sais que cela est difficile à saisir, sans parler que c'est difficile à accepter et à vivre pour de vrai. Le blâme est beaucoup plus facile que la responsabilité totale, mais à mesure que je parlais avec le Dr Len, j'ai commencé à réaliser que la guérison pour lui et dans le Ho'oponopono signifie s'aimer soi-même. 

Si vous voulez améliorer votre vie, vous devez guérir votre vie. Si vous voulez guérir quelqu'un — même un criminel malade mental — vous le ferez en vous guérissant. 

J'ai demandé au Dr Len comment il s'y prenait pour se guérir lui-même. Qu'est-ce qu'il faisait, exactement, quand il regardait les dossiers de ces patients? 

« Je faisais juste répéter : "Je m'excuse" et "Je vous aime" encore et encore », a-t-il expliqué.

— C'est tout?

— C'est tout. »

Il se trouve que vous aimer vous-même est la plus merveilleuse façon de vous améliorer, et à mesure que vous vous améliorez, vous améliorez votre monde. Laissez-moi vous donner un exemple rapide de la façon dont ça marche. 

Un jour, quelqu'un m'a envoyé un courriel qui m'a contrarié. Auparavant, j'aurais traité la situation en travaillant sur mes points faibles émotionnels ou en essayant de raisonner avec la personne qui avait envoyé le message désagréable. Cette fois-là, j'ai décidé d'essayer la méthode du Dr Len. Je répétais en silence « Je m'excuse » et « Je vous aime », je ne le disais à personne en particulier. J'évoquais simplement l'esprit d'amour pour guérir en moi ce qui avait créé la circonstance extérieure. En dedans d'une heure, j'ai reçu un courriel de la même personne. Il s'excusait pour son message précédent.

Rappelez-vous que je n'avais pris aucune mesure extérieure pour obtenir ces excuses. Je ne lui avais même pas répondu. Pourtant, en disant « Je t'aime », j'avais en quelque sorte guéri en moi ce qui le créait. 

J'ai par la suite participé à un atelier de Ho'oponopono animé par le Dr Len. Il a maintenant 70 ans, il est considéré comme un grand-père chaman et il est quelque peu solitaire. 

Il a louangé mon livre The Attractor Factor. Il m'a dit qu'à mesure que je m'améliorerai, la vibration de mon livre augmentera et que chacun le sentira quand il le lira. Bref, dans la mesure où je m'améliorerai, mes lecteurs s'amélioreront. 

« Qu'en est-il des livres qui sont déjà vendus et qui se trouvent un peu partout (out there)? », ai-je demandé. « Ils ne sont pas "un peu partout" », a-t-il expliqué, m'étonnant encore une fois avec sa sagesse mystique. « Ils sont encore en vous. » En résumé, il n'y a pas d'un peu partout. 

Cela prendrait un livre entier pour expliquer cette technique avancée avec la profondeur qu'elle mérite. Qu'il suffise de dire que chaque fois que vous voulez améliorer quelque chose dans votre vie, il n'y a qu'une seule place où regarder : en vous. 

Quand vous regardez, faites-le avec amour.  

 



* Ho'oponopono signifie rendre droit, rectifier, corriger. (Note de la traductrice)
__________________________________________________________________________
Traduit de l'anglais (USA) par Andrée Thouin avec la permission de l'auteur.
Texte original :
http://www.freewebs.com/shamanism/articles.htm
Site de l'auteur : http://www.mrfire.com

Partager cet article

Repost0

Bienvenue Sur Mon Blog!

  • Nicole Charest
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.
  • Passionnée par tout ce qui touche la psychologie, la spiritualité, la communication et l'écriture, je viens partager avec vous une panoplie de textes de ressourcement, d'outils de développement personnel et de diaporamas inspirants.

Rechercher Dans Ce Blog

La pensée du jour

 

Collection « Petites douceurs »

 

Petites douceurs
pour le coeur
 eBooks gratuits
   

    

icone-pour-blog-copie-1.gif

Les diapos « Petites douceurs »


montage_diapos.gif